La Questionnette        Page mise à jour le 07 avril 2016

 

Lieu qui se veut le recueil de réflexions et de constats personnels sur la culture des Palmiers, mais aussi d'échange avec les visiteurs de ce site, qu'ils soient simples curieux ou amateurs de Palmiers, débutants ou palmiéristes avertis.

Vous souhaitez de plus amples précisions ? Pour contacter le site, cliquez ici =>  

  Ce site vous a plu ? Dites le lui en votant ici

lecteur(s) en ligne en ce moment

Consultez également les Archives de " La Questionnette ".    ACCÈS AUX ARCHIVES

 

 

 

        Sauf en cas d'absence prolongée pour congés par exemple, étant toujours en activité et m'occupant seul de mon site, je fais le maximum pour répondre par Email à tous les messages qui me parviennent, dans un délai de plus ou moins une semaine, ou plus rapidement si j'estime que le cas nécessite une réponse vraiment urgente.

 

        Par contre, la mise à jour de cette page "La Questionnette" est plus longue.    Nos échanges peuvent n'apparaître ici que plusieurs semaines, voire plusieurs mois après notre correspondance.    Chaque message étant relu, copié à partir de ma messagerie et collé sur cette page, puis mis en forme et corrigé si nécessaire...    C'est un travail assez fastidieux que j'effectue bénévolement et toujours avec plaisir.

 

        Je révise régulièrement les rubriques de mon site, afin que les différents chapitres soient plus complets et si possible plus précis.    N'hésitez pas à les consulter, ainsi que les archives de « la Questionnette », en cliquant sur les liens « ACCES AUX ARCHIVES ».    La réponse à une question similaire à celle qui vous brûle les lèvres s'y trouve peut-être déjà..., alors bonne lecture.

 

 

 

 

La rubrique du Trimestre:

SOIGNER APRÈS LE FROID

Même si cet Hiver 2015/16 n'a pas été particulièrement froid, il faut rester vigilant, et bien observer ses Palmiers pour prévenir toute maladie...

 

 

 

1295 - Le 29/03/16    De Dominique B, Phoenix trop près de la maison...    Bonjour, je suis également dans la région Rennes, j'ai planté un Phoenix à 1m de ma maison en 2005 en pensant le conserver 2-3 ans, mais à ma grande surprise, aujourd'hui il est toujours debout (environ 4-5 m de haut) et n'a pas souffert du froid (sans doute du à la proximité de la maison). Mais ces dernières années le stipe grossit et est à seulement 45cm de la maison et une bande de terre de 10 cm seulement (regard de cave entre). Pensez vous qu'il est possible de le déplacer en coupant évidemment beaucoup de racines? La photo: (stipe de 80cm de diamètre). Cordialement et bravo pour votre site.

Quel dommage de devoir en arriver là, il est splendide. Alors oui, le déplacer, rien n’est impossible, mais il n’y a pas de secret, il faut le faire le plus vite possible après la fin de tout risque de gelée matinale pour qu’il lui reste un maximum de temps devant lui pour se remettre (un peu) et commencer sa réimplantation avant que l’Hiver prochain n’arrive.

Juste avant de le sortir de terre, Il faudra couper un maximum de palmes afin d’assurer un certain équilibre racines/palmes, personnellement je ne lui laisserais qu’un toupet des dernières plus jeunes palmes. Ah, sûr qu’il ne redeviendra pas aussi beau avant deux ou trois ans, mais ça se tente.

On voit qu’il se plait là où il est, choisissez pour nouvel emplacement un lieu qui lui soit caractéristiquement le plus proche possible. Un truc tout bête aussi, mais on n’y fait pas forcément attention, essayer de repérer son orientation par rapport aux points cardinaux avant de le sortir de terre pour le repositionner dans la même orientation. Dans la nature, mis à part le Tournesol, je ne connais pas de plante capable de se tourner sur elle même, donc je n’ai aucune idée du bénéfice que cela peut apporter, mais je suis convaincu que cela ne peut être que bienfaisant et moins stressant.

Bon courage, pensez à prendre quelques photos, et tenez moi au courant, ça m’intéresse.

 

 

1294 - Le 13/03/16    De Lauryline, Palmier...    Merci beaucoup pour votre réponse rapide!

J'ai remarqué que j'ai oublié de vous envoyez une photo des "petites pousses" du palmier!

Je sais pas si elles sont normales..? C'est légèrement blanc.

Merci pour les informations, je vais faire le nécessaire pour que mon palmier aille mieux!

J'en profite pour vous demander aussi: quand le bout des palmes sont marron, faut-ils les couper?  Même cet été je me suis posé la question, mais je ne sais pas quoi faire quand les palmes sont marron au bout? Faut-il tout couper jusqu'au tronc? Ou juste ce qui est marron?

Ah, c’est mieux en effet, traitez le sans tarder avec un fongicide systémique, genre Aliette Express, je pense qu’il en a besoin. Cela évite l’apparition de champignon et de moisissure, c’est toujours bon de le faire en fin d’Hiver lorsqu’on sent que son palmier a eu quelques difficultés.

Ce qui est légèrement blanc est parfaitement normal. Il s’agit d’une fine couche de cire que produit le palmier lors de sa croissance, pour que les différents éléments qui constituent une palme ne collent pas ensembles lorsque la palme est fermée.

Enfin, couper l’extrémité des palmes lorsqu’elles sont roussies, oui, il n’y a aucune contre indication (donc juste ce qui est marron). Ne coupez pas au raz du vert, laissez un mm de marron, sinon, si vous coupez au raz du vert, l’extrémité coupée va sécher et re-devenir marron.

 

 

1293 - Le 13/03/16    De Françoise, ...    Bonjour, je suis en Vendée nord. Quels palmiers puis-je planter, où me fournir en graines?

Le plus simple et le plus facile des palmiers pour démarrer reste incontestablement le Trachycarpus fortuneï. Vous trouverez facilement et pour pas cher ce palmier dans pratiquement toutes les jardineries, et de toutes les tailles.

Pour trouver des graines, il y a la banque de graines de l’association française des fous de palmiers, mais je crois (à vérifier) qu’il faut être membre de l’association pour pouvoir en acheter.

Ayant vécu sous différentes latitudes (en Martinique et Tahiti), j'adore tout ce qui est exotique.

Depuis quelques mois j'ai réussi à faire pousser un frangipanier et deux palmiers dattiers ..Mais résisteront ils au climat par chez nous si je les plante dans mon jardin ou dois-je les garder en plantes d'intérieur.

Des palmiers dattier en Vendée, non, malheureusement ils ne tiendront pas l’Hiver. Notre problème n’est pas forcément le niveau bas des t°, c’est plus que ces t° basses durent trop longtemps et apparaissent en même temps qu’un taux d’humidité trop élevé. Sur le papier, le Pheonix dactylifera résiste a environ -6° -7°, on pourrait se dire que cela convient à la Vendée. Le problème est qu’il ne faut pas que ces t° durent plusieurs heures et se répètent plusieurs jours, ceci cumulé à un air ou l’hygrométrie est élevée, ce qui est le cas par chez nous dans le Nord de l’Hexagone. Pour le Frangipanier, je ne sais pas, je ne connais pas cette plante.

Dans la liste des palmiers que vous pouvez tenter avec de grandes chances de succès, le Sabal minor et le Sabal palmetto. J’en ai 3 dans mon jardin que je cultive sans protection depuis pas mal d’années maintenant, ils poussent lentement faute de chaleur suffisante l’Été, mais ne s’abîment pas du tout l’Hiver. Il y a aussi le Chamaerops humilis. Là encore, j’en ai 3 de différents cultivars dans mon jardin, que je ne protègent pas du tout, et qui poussent très bien et résistent bien à nos Hivers cléments.

 

 

 

1292 - Le 12/03/16    De Lauryline, Palmier...    Je viens de tomber sur votre site et j'aurais besoins de vos précieux conseils! Sachant que je suis très débutante dans le domaine.
J'ai acheté un palmier début de printemps dernier, je ne sais pas du tout son nom. Il était magnifique, je l'ai mis dans un grand pot. Tout l'été il a bien poussé, les feuilles était très vertes! il était au soleil mais pas trop, je l'arrosais + engrais.  L'hiver arrive je mets un voile d'hivernage et j'ai regroupé toutes les feuilles ensemble comme on m'avait conseillé a Botanic et vu que les beaux jours arrivent, j'ai décidé de détacher les feuilles, et là, mon pauvre palmier n'est plus du tout aussi beau. Je vous envoie des photos! Avant/maintenant! Que puis je faire pour qu'il redevienne aussi beau qu'avant? Est-il entrain de mourir? Je précise que j'habite dans le sud a Nîmes donc l'hiver n'a pas été rude et sur la terrasse il est a l'abri du vent et de la pluie! J'ai coupé les tiges qui étaient marrons...    Merci d'avance pour votre réponse! Et pour le temps que vous accordez à mon mail!

Votre palmier est un Phoenix roebelenii.    C'est un palmier assez facile à cultiver une fois que l'on a trouvé sa condition de culture optimum, le problème est justement d'atteindre cette condition.    Le Phoenix roebelenii est un palmier d'origine tropicale, à ce titre, il a besoin d'une hygrométrie et d’une luminosité importante, donc il se plait dehors, mais hélas il n'apprécie pas le froid.    Il est donné pour résister à des pics de -4°, c'est tout, donc notre climat ne lui convient pas à longueur d’année.    De plus, comme tous les palmiers, sa résistance au froid est amoindrit si on le cultive en pot, ce qui est votre cas, là, elle ne doit guère dépasser le 0°.

 Vos photos sont de petite dimension, je n'arrive donc pas à voir le détail ni l'état des jeunes feuilles, alors je dirais juste qu'il ne semble pas mort. Il n'a pas apprécié l'Hiver ni le voile d'hivernage, ça, ça parait évident, mais si vous n'en aviez pas mis, pour le coup, il serait probablement en bien plus piteux état.

Vu votre localisation plutôt favorable et à regarder vos photos, traitez le maintenant avec un fongicide systémique, ça lui fera du bien.    Ensuite, je pense que vous pourrez lui redonner exactement les même conditions de culture que l'année dernière, et si possible le replacer au même endroit si il se plaisait et poussait bien.    Ainsi, il devrait reformer une belle couronne en quelques mois.

Votre problème sera pour l'Hiver prochain.    Que faire pour éviter qu'il ne reprenne une "claque" comme celle qu'il vient de prendre cet Hiver..., relever et lier les palmes délicatement, oui, et le voile d'hivernage, le mettre le plus "lâche" possible pour qu'il ne soit pas serré dedans.    Idéalement, il faut ouvrir ce voile le plus souvent possible pour qu’il “respire”, dès que la température le permet (sans délier les palmes).    Et si, par exemple, une nuit il est annoncé des températures négatives chez vous, rentrez le dans une salle de bain, juste pour la nuit, puis le lendemain, quand les températures sont bien redevenues positives, remettez le à sa place.    Ce n’est pas à faire tous les jours, seulement les jours où il est annoncé des t° inférieures à 0°.

 

 

1291 - Le 10/03/16    De Daniel, palmier qui pousse de travers...    J'ai planté 3 palmiers de trois tailles différentes en 6 ans. Je viens de m'apercevoir que j'ai un palmier que j'ai planté depuis 4 ans qui pousse légèrement de travers, le tronc mesure 1m20. Pouvez-vous me conseiller ?    Merci de votre réponse.

Il arrive qu’un palmier puisse se mettre à pousser de travers quand par exemple il est trop proche d’un mur ou bien d’une haute palissade, et que suivant son orientation, la présence du mur gène la lumière. Le palmier peut alors au fur et à mesure de sa croissance progressivement légèrement se “couder” pour que sa couronne capte mieux la lumière.  Mais le plus fréquent est que le palmier se soit légèrement penché, poussé par le vent. Cela peut arriver lorsque l’on plante un palmier qui a déjà un stipe formé, et qu’il n’a pas été du tout haubané, ou pas suffisamment longtemps, avant que son système racinaire ne l’ancre bien au sol. Hormis l’une ou l’autre de ces deux possibilités, je ne vois pas, sans photo, ce qui a pu se passer d’autre.

Si cela vous gène vraiment, il est possible de tenter quelque chose, soit en profitant d’une période où le sol est détrempé, soit en détrempant bien en profondeur le sol au pied du palmier, puis ensuite, harnacher le palmier et tout doucement essayer de le redresser avec un tire fort, cm par cm sur plusieurs jours. En y allant tout doucement dans un sol détrempé, il y a moins de risque de casser des racines, alors que le faire sur un sol sec risquerait d’arracher des racines.

 

 

1290 - Le 26/10/15    De José, Que faire quand une feuille du palmier hawaien jaunit, puis une autre ce matin?? Je l'ai depuis trois jours...    Grand merci de votre réponse.

Je ne connais pas bien cette plante, car, contrairement à ce que son nom indique, le Palmier Hawaïen n'est pas un palmier. De plus, je crois que le Palmier Hawaïen est assez difficile à conserver en intérieur. C'est une plante qui nécessite beaucoup de lumière (lumière, mais pas plein soleil) une certaine chaleur et une hygrométrie importante, c'est à dire tout ce qui nous manque ici, surtout à cette période de l'année où les jours sont courts, la luminosité faible et les chaudières en route...

Bref, si votre plante jaunit si vite après l'avoir achetée, c'est que l'endroit où vous l'avez déposée ne lui convient pas du tout. Il faut la déplacer en fonction de ses besoins. Veillez aussi à ne pas trop arroser, un terreau juste humide suffit.

Bonsoir et merci de vos conseils que je vais suivre à la lettre.

Elle est dans la cuisine. Elle a de la lumière, de l'humidité. Je l'ai bougée pour qu'elle n'ait plus de plein soleil, mais je ne vais quand même pas la sortir. Je suis triste car les photos de la plante fleurie sont tellement belles! Et je l'avais très peu arrosée. Encore merci

 

 

1289 - Le 01/10/15    De Jacqueline, ...    Mon livistona est pourri, puis-je le récupérer?

Peut-être..., la pourriture est un champignon, si vous tuez le champignon, vous pourrez peut-être voir revivre votre Livistona. Traitez votre Livistona avec un fongicide de préférence systémique, genre Aliette Express ou Bouillie Bordelaise, vous trouverez facilement ces produits dans une jardinerie. Le fongicide va tuer le champignon, et si votre Livistona a encore un peu de son cœur vivant, il va lentement se remettre à pousser, mais soyez patiente, c’est assez long. Il faut aussi vous interroger sur le pourquoi votre Palmier a pourri, car si vous ne corrigez pas ce paramètre, ça reviendra très certainement. Par contre, si votre Palmier est vraiment pourri, peut-être est-il déjà mort, je ne peux rien affirmer. Bonne chance,

 

 

1288 - Le 13/07/15    De Sébastien, déplacement d'un palmier...    pour des raisons de travaux, je suis dans l'obligation de déplacer mon palmier (3.50 m de haut environ) est-ce toujours possible en cette période? Je suis du 53, merci d'avance pour votre aide et vos renseignements.

Oui, il est toujours possible de déplacer un palmier, les beaux jours sont encore devant nous heureusement. Vous trouverez en première page de mon site un petit chapitre consacré tout particulièrement à cette opération.

Bon courage,

 

 

1287 - Le 05/06/15    De Jean-Marc, Palmier butia qui jaunit et sèche...    Habitant dans les alpes maritimes, ce n'est pas la sortie d'hiver qui pose problème, plutôt le début du printemps été qui a commencé en mai.
Fin avril mon butia plante depuis 2 ans est en pleine forme , et puis depuis 3 semaines il dépérit. Cela a commencé par une puis deux palmes qui jaunissent et qui sèchent, je ne m'inquiète pas puisque les autres palmiers (phœnix et washingtonia) font de même. Mais quand plusieurs autres palmes se mettent a jaunir, je m'inquiète et je vérifie avec une sonde qu'il n'y a pas trop d'humidité dans la motte. En examinant tous les jours je constate également que deux jeunes palmes non complètement sorties sont totalement sèches. la lance est encore solide mais le maintien de la première couronne est assez lâche par rapport à avant.
Depuis avril quels événements extérieurs aurait pu influencer , j'ai arrosé deux fois en remplissant la couronne (il n'a pas plut depuis 1 mois) et il y a eu le premier traitement aux nématodes pour les papillons et le charançon.
Je joins deux photos, si vous pouviez me conseiller une action ou donner une explication pour comprendre ce qui se passe.

A mon avis, je ne crois pas ni au papillon ni au charançon, mais plutôt à une attaque cryptogamique. Le cœur de votre palmier a sûrement souffert cet hivers, et c'est tout a fait classique et normal de n'en voir apparaître les dégâts qu'en mai juin. Les dégâts de l'Hiver n'apparaissent qu'au retour de la croissance, sauf si ces dégâts sont très/trop important, comme par exemple la mort subite et totale du palmier pendant l'Hiver, ce qui n'est pas votre cas. Le vôtre a souffert, probablement, d'un cumul froid humidité.

Il faut le traiter le plus rapidement possible avec un fongicide systémique, sinon la maladie va se propager à l'ensemble du cœur (à moins que ça ne soit déjà le cas...). Personnellement, j'utilise l'Aliette Express, que vous trouverez facilement dans toutes les bonnes jardineries. Certains utilisent aussi la bouillie bordelaise, mais ce produit contient du cuivre, et j'ai déjà lu que le Butia ne tolérait que moyennement le cuivre justement. Si vous avez de la bouillie bordelaise, utilisez la, mais si vous devez acheter un produit, alors préférez autre chose de préférence sans cuivre, mais à effet systémique, c'est important.

Puisque la lance tient bon, traitez en arrosant la motte au sol (pas le cœur). Continuez de tester la lance régulièrement, elle va certainement vous venir entre les mains d'ici quelques jours, c'est très probable, et à ce moment là, vous pourrez mettre directement dans le trou laissé par la chute de la lance, un peu d'Aliette en poudre, l'équivalent d'une cuillère à café, cela suffit.

Si tout va bien, d'ici juin juillet, le reste de la lance va sortir, ça ne sera pas très joli au départ, mais petit à petit, les futures palmes à sortir seront normales. Soyez prudent l'Hiver prochain...

 

 

 

1286 - Le 19/05/15    De Thomas, À l'aide pour un palmier à l'agonie...    J'ai décidé de vous contacter comme dernier recours pour mon Phoenix canariensis qui agonise depuis quelques temps. C'est mon 4e palmier, les autres se portent bien. Lui a fait les frais d'une petite négligence de ma part. Je l'ai acheté en grande surface, contrairement à vos conseils sur votre site. Je cherchais une plante pour mon bureau et j'adore les palmiers. Ce petit Canariensis m'a fait de l'œil. Le problème est que juste après l'avoir acheté, j'ai eu une absence d'une à deux semaines. Je n'avais pas vu qu'il avait soif, et à mon retour il était desséché. Je lui ai immédiatement donné un peu d'eau et ramené chez moi pour en prendre soin. Voyant que son état ne s'améliore pas je coupe quelques unes de ses plus petites feuilles, après avoir lu votre site. Je lui vaporise régulièrement avec un brumisateur. J'essaye de ne pas le mettre à la lumière du soleil direct. J'ai essayé d'ajouter de l'engrais. Bref je ne sais pas quoi faire. Dois-je le rempoter ? Couper toutes les feuilles ? Le mettre à l'ombre ?

Je ne vous cache pas que j'ai peu d'espoir pour votre palmier, il semble bien avoir séché à 100%. Pour le moment, je pense que vous avez fait ce qu'il faut, continuez encore un peu qui sait, mais ne le brusquez surtout pas, ce qui veut dire pas d'engrais, pas de rempotage. S'il lui reste encore un peu de vie, il finira bien par donner un petit signe de croissance, encore que je ne sais pas depuis quand vous tentez de le sauver, si cela fait déjà plusieurs semaines sans aucun résultat visible, c'est qu'il est probablement trop tard.

 

 

1285 - Le 22/04/15    De Esméralda,    ...    Bonjour je me permets de vous contacter au sujet de mon palmier. J'ai récupéré juin 2014 des graines sur un palmier canarie que j'ai réussis à faire germer. Seulement à ce jour je n'ai qu'une grande feuille et une deuxième petite. Je voulais savoir si l'évolution lente est normale ? et combien de temps faut il pour qu'il ait de grandes feuilles et un début de tronc ?

Au départ, c'est vrai, l'évolution est lente, ceci étant, vous me dites bien quand vous avez récupéré vos graines, mais pas quand elles ont germé, j'en déduis qu'elles ont moins de 10 mois de germination. Alors à moins de 10 mois, une grande feuille et une petite, ça va, avec le Printemps, les choses devraient s'accélérer. Pour le reste, difficile de répondre car la rapidité de croissance est totalement dépendante de la culture et du lieu de culture du Palmier. En pot, mais pour un Phoenix canariensis parlons plutôt de bac, il faut plus d'une dizaine d'années pour commencer à former un tronc, enfin, ce que moi j'appelle un tronc... Pour une grande feuille, disons simplement que la feuille commence à se diviser et montrer ses caractéristiques, il faut compter entre 18 mois et 2 ans environ, suivant, comme toujours, que la culture soit optimale ou pas.

 

 

1284 - Le 21/04/15    De Jennifer, renseignement sur palmier...    Bonjour je m’appelle Jennifer, je suis morbihannaise situé à 15kms de Lorient à Cleguer,  je suis novice dans le jardinage. Depuis ce matin j’ai acheté un Chamaerops humilis, acheté en jardinerie, il fait une taille de 80 cm à peu près. C'est l'un des moins abîmé que j'ai pris, en le posant dans mon jardin j'ai remarqué que des racines sortaient du pot dont une bien grosse. Début mai, je voudrais rempoter mon Chamaerops humilis il fait 80 cm de hauteur et son pot actuel fait 26 cm en hauteur. J’ai acheté un pot en bois de pin carré de 40*40*39, avec le pot il y a un sac de protection, est-ce que je mets le substrat directement au contact du pot, mais le fond du pot les lattes sont espacées, il y a des jours ou dans le sac qui est avec ? Comme substrat que pensez vous de cette composition ! Au fond comme conseillé, je mettrai de 5 cm de bille d’argile, je mettrai un peu de cailloux tout en mettant le Terreau. Le type de terreau agrumes et plantes méditerranéennes, ça sera suffisant ? L'engrais que pensez vous de Engrais osmocote conifères, buis, arbres, arbustes doypack de 750 g NPK 16-05-17 à diffusion lente, il me semble. Est-ce que je peux poser l’engrais au pied de mon humilis ou dans le milieu ? J'ai vu que ça pouvait brûler les racines. Ou j’ai pensé mettre 4 tubes à chaque coin en pvc de petit taille et sur toute la longueur des petites encoches. Du haut jusqu'à descendre et arriver au niveau des racines, pour y verser l’engrais nécessaire / par 4 pour diffuser sur les 4 coins en versant l’eau dedans. Est-ce que vous pensez que mon humilis sera bien dans son pot pour lui évidement les jours de grand vent, il viendra se réfugier dans le garage, et les jours de grand froid idem jusqu’à ce qu'il soit assez grand et fort. Un rempotage est nécessaire tous les combien de temps ?  Si je le mets dans un bac en bois, est-ce qu’au moment de le rempoter j’aurai beaucoup de mal à le sortir du pot ou il faudra casser le bac en bois ? Et dernière question, pensez vous qu’il tienne le froid ? Pas la suite, si tout se passe pour le mieux, je voudrais faire l’acquisition d’un Phoenix et d’un Trachycarpus fortuneï ou Chamaerops argentea. Au plaisir de vous lire. Cordialement

Bienvenue dans le monde des Palmiers. Je viens de rentrer de congés, voila pourquoi il s'est écoulé un peu de temps avant ma réponse. Alors, je ne vais pas reprendre votre message point par point, ce serait trop long, mais simplement vous dire que rien ne me choque particulièrement dans ce que vous écrivez. Pour la mise en pot, il faut mettre votre Palmier dans le sac puis le tout dans le pot, car il faut savoir qu'un pot en bois n'est pas immortel. Le bois, même traité, fini toujours par pourrir (entre 5 et 10 ans), d'où l'utilité du sac pour éviter le contact direct bois/terre qui accélère le processus. Ceci fait que d'ici que vous en soyez arrivé là, vous n'aurez peut être pas besoin de transplanter votre Palmier dans un autre pot, car en pot, le Chamaerops humilis pousse relativement lentement. Votre idée de remplissage me semble parfaite, ainsi que l'engrais, qui lui, est à mettre à la fin, sur le terreau pour qu'il se diffuse lentement au gré des pluies et/ou des arrosages. Le Chamaerops humilis ne craint pas le vent (sauf si celui-ci fait tomber le pot), et il est aussi très résistant au froid sec (-10° à -12° en terre). En pot, il peut affronter des pics de -6° à -8° sans problème, évitez lui simplement le cumul pluie/froid ou vent/froid. Si chez vous, il peut arriver que la température descende sous les -7°, alors oui, rentrez le dans votre garage, mais pas trop longtemps, juste le temps que la vague froide passe. Sinon, le mieux est de le laisser dehors au maximum, même l'hiver, simplement en le disposant à l'abri du vent contre la façade de la maison en évitant une exposition Nord. Lorient n'est pas une ville froide et le climat y est même meilleur pour les Palmiers que ce qui me concerne près de Rennes. Ensuite, il faut ne jamais oublier de le surveiller régulièrement, pour s'assurer que tout va bien. Voilà, je pense n'avoir rien oublié, le reste de l'apprentissage vous viendra tout seul, tranquillement. Tant qu'un Palmier est beau, c'est que son jardinier s'en occupe bien, si il devient "moche", alors il y a un problème qu'il faut vite découvrir et corriger. En attendant, n'hésitez pas à reprendre contact si vous en ressentez le besoin. Bonne culture et à bientôt.

 

 

1283 - Le 11/04/15    De Julien, Trachycarpus fortunei...    J'ai acquis pour mon balcon un Trachy depuis 3 semaines et je pensais le rempoter dans une année pour qu'il s'habitue à son environnement.    J'habite la région lémanique au bord du lac en Suisse.    Mais je m'aperçois qu'il a déjà des racines qui sortent du pot.    Ma question, quelle est la meilleure alternative, 1) le rempoter ces prochaines semaines, 2) couper les racines jusqu'au pot et le rempoter l'année suivante. 3) rien faire et le rempoter l'année prochaine.    Merci pour votre aide et longue vie à vous et à votre site.    Julien

Si les racines sortent du pot, c'est parce que votre Trachycarpus a été cultivé avec la technique dite du "pot enterré". C'est une technique très intéressante pour les éleveurs de palmiers, la plante est au contact du sol direct (la preuve), et les opérations de "déplantage" avant la vente sont simplifiées et moins traumatisantes pour le palmier. C'est une bonne technique. C'est pourquoi, comme nous sommes vraiment en début de saison et que le Trachycarpus est un palmier costaud, personnellement, je le rempoterais maintenant, disons d'ici la fin du mois. Vous pouvez couper au raz du pot les racines qui sortent, elles sont mortes. Soyez vigilant aux arrosages, la motte ne doit pas trop sécher entre deux, n'oubliez jamais que les palmiers en pots sont plus fragiles que ceux en terre, surtout pour ce qui est de l'eau.

 

 

1282 - Le 07/04/15    De Florent, Question palmier Livistona...    Nous avons acheté 3 Livistona qui ont tous les 3 vécu dans des appartements différents.    Le mien a finalement fini par faire comme tous les autres : ses feuilles ont toutes séchées, je les ai donc coupées et aujourd'hui, il ne lui reste plus que la tige et le centre qui je l'espère donnera une feuille...    Sauriez-vous à quoi cela peut-il être dû svp?    La terre était juste humide, pas d'excès d'eau, j'ai percé le pot.    Les racines s'entourent autour du pot mais ne ressortent pas.    Il n'est pas proche d'un radiateur ni en courant d'air.    Cela s'est produit pour les 3 Livistona...    Je suis réellement perdu sur la façon de procéder avec cette plante.    Merci à vous.

Pour être plus précis, il m'aurait fallu connaître le nom complet de vos palmiers car des Livistona, il y en a plusieurs sortes.    A lire votre message, j'imagine qu'il s'agit de petits Livistona rotondifolia que l'on trouve dans les jardineries.    Le problème avec ces petits palmiers, c'est qu'ils sont pratiquement toujours issus d'une culture intensive forcée.    Le résultat est qu'ils ne développent pour ainsi dire pratiquement pas de racines, ne sont donc pas adaptés à la vie dans nos maisons, et finissent par sécher assez rapidement, d'autant plus vite qu'ils sont des palmiers tropicaux.    Vous trouverez sur mon site un chapitre plus complet sur cette façon de faire qui n'a qu'un but, commercialiser toujours plus vite...    Il n'y a pas grand chose à faire et il est effectivement assez difficile de conserver longtemps ce type de petits palmiers.    Mettez le dans un emplacement clair et sans soleil direct en veillant à ce que son terreau ne soit jamais sec, nourrissez le régulièrement, et souhaitons lui bonne chance.

 

 

1281 - Le 16/03/15    De Caroline, Problème palmier nain...    Bonjour, Pendant l'hiver nous avons rentré notre palmier nain dans notre abris (puit de lumière et mis près de la porte pour l'humidité). Nous venons de le ressortir et j'ai remarqué cette tâche blanche ressemblant à de la moisissure, est ce bien cela ? Que devons nous faire ? De même, il y a plusieurs feuilles marrons qui sont impossible à enlever est ce normal ?

Alors malheureusement, la photo qui montre en gros plan de la tâche blanche dont vous me parlez est floue, si bien que je ne peux pas confirmer qu'il s'agisse de moisissure. Ça n'est pas très grave, de votre coté, vous qui avez votre palmier sous les yeux devez pouvoir vous faire une idée. Comme c'est la période et pour éviter tout risque, ce que je ferai dans votre cas, je gratterai délicatement cette tâche blanche, puis je pulvériserai dessus un peu d'Aliette Express diluée, et pour finir, je ferai un traitement à l'Aliette Express en arrosant la motte du palmier comme dans le cas d'un arrosage classique, mais en ajoutant dans l'eau de l'Aliette. Pour le dosage, référez vous à ce qui est préconisé sur l'emballage.

Ensuite, pour les feuilles marrons, c'est normal, il s'agit des palmes qui sont naturellement mortes pendant l'hiver. Les palmes du Chamaerops humilis sont solidement maintenues au tronc par leur base et aussi par les fibres, tirer dessus ne suffit pas sauf si elles sont mortes depuis plusieurs saisons, voire plusieurs années. Il faut donc se munir d'un sécateur et couper la tige de chaque palme sèche à quelques cm du tronc.

 

 

1280 - Le 06/12/14    De Mina, j'ai fait une bêtise? ...    Bonjour, J'ai un Trachycarpus composé de 3 troncs, qui fait environ un mètre de hauteur. Les feuilles étant jaunies et et cassées, je l'ai taillé complètement car on m'a conseillé de le faire. Mais j'ai du remord...¨Pourriez-vous me donner votre avis et notamment si vous pensez que je n'ai pas "tué" ce si bel arbre? Merci pour la qualité de votre site...

Si vous n'avez fait que couper les feuilles jaunies, en laissant ne serait-ce qu'un tout petit bout de la tige de chacune de ces feuilles, allez, je vous rassure, ce n'est pas grave du tout. Par contre, je m'interroge sur ce que vous voulez dire par "je l'ai taillé complètement". Faut il comprendre que vous avez taillé complètement les feuilles jaunies, ou bien alors que vous avez taillé complètement votre Palmier et qu'aujourd'hui, les trois troncs ne portent plus une seule feuille, ou bien alors que vous avez taillé directement dans le tronc ? Si c'est la première solution, comme je vous l'ai dit, ça n'est pas grave. Si c'est la deuxième, c'est plus ennuyeux, car cela veut dire que toutes les feuilles étaient jaunes, ce qui n'est pas normal. Si c'est la troisième, là, ça peut devenir effectivement très ennuyeux. Si vous souhaitez m'en dire plus, je suis à votre disposition pour vous aider autant que possible.

 

En fait, les feuilles étaient cassées mais bien vertes et, quelques unes, jaunies à leurs bouts. J'ai coupé les tiges en laissant environ 5 cm du bord de chaque tronc... J'ai juste laissé les tiges qui sortaient du tronc et qui ne sont pas encore ouvertes (une à deux par tronc), car j'ai pensé qu'il pouvait grandir... J'ai peur car ce palmier, qui a été planté il y a 8 ans, était magnifique, mais il est resté relativement petit. Merci pour vos précieux conseils...

Bon, à priori, rien de très grave donc, par contre il va se passer un peu de temps avant qu'il redevienne vraiment beau, deux ou trois ans en fonction de la vitesse de sa croissance pour qu'il reforme une couronne de palmes. Étonnant ça, que toutes les feuilles vertes soient cassées, la conséquence d'une tempête ? J'ai déjà eu de forts coups de vent dans mon jardin, sans pour autant casser les palmes de mes Trachycarpus... Bon rétablissement à votre palmier.

 

 

1279 - Le 26/11/14    De Aurélie, SOS Phoenix en péril...    Bonjour, Je suis tombée au grés de mes recherches Internet sur votre site, et je souhaiterais vous poser une question concernant le Phoenix (d’intérieur), je viens de trouver un charmant exemplaire de cet « arbre » abandonné depuis quelques  jours sur un tas de déchets verts. J’ai donc décidé de l’adopter, le problème est que le « tronc » (vestige d’anciennes feuilles) est tout tacheté et semble comme attaqué par l’humidité, et quelques insectes style (mouchettes) ont élu domicile dans la paille qui forme le tronc (et dans mon nouveau terreau)... Il semble pour le reste en bon état général mais j’ai peur de le perdre à cause de ces taches anormales ... Auriez-vous, s’il vous plait un truc contre les taches et ces mouchettes qui semblent plus ramper sur l’arbre que voler d’ailleurs ?

Bonjour, Malheureusement, je ne peux pas me prononcer comme ça, car je n'ai aucune idée de ce que peuvent être exactement ces tâches et ces mouchettes qui rampent. Cela peut être tellement de choses... Pouvez vous m'envoyer des photos de ce que vous voyez sur votre Phoenix, je serais alors plus à l'aise pour essayer de vous conseiller.

 

 

1278 - Le 23/08/14    De Stéphane, Phoenix Roebelinii...    Bonjour, Je me permets de vous poser une petite question sur l’un de mes Phoenix Roebelinii que je dois avoir depuis 3 ans, il a toujours passé Printemps, Eté et une partie de l’Automne sur ma terrasse en extérieur et était rentré dès que les températures négatives de la fin de l’Automne se présentaient ou bien il était protégé par un voile d’Hiver et se portait très bien. L’année dernière, l’Hiver a été doux et uniquement par deux nuits espacées, les températures ont été négatives, j’ai donc protégé ce Phoenix par un voile d’Hiver et de la paille sauf qu’il y a eu de l’humidité et la croissance des palmes s’est stoppée et au Printemps, j’ai constaté que les palmes bloquées au centre du palmier se détachaient sans forcer et depuis, il ne fait plus de palmes. Va-t-il repartir (un plus jeune a eu le même problème mais est reparti) ? Des palmes plus anciennes sont toujours vertes mais aucune piste de repousse. Faut-il encore patienter ? Qu’en pensez-vous ? Je vous joints une ou deux photos à tout hasard. Merci pour votre site et vos disponibilités. Bien cordialement.

Vous pouvez toujours attendre encore un peu, mais ceci-dit, si votre Phoenix est encore vivant, il n'est pas très bon signe que rien ne soit encore sorti du trou, que cela soit une palme ou au minimum des parties de palmes roussies... L'avez-vous traité avec un fongicide dès que vous avez vu que les palmes se détachaient? Bref, vu qu'il a encore des feuilles vertes, vous pouvez attendre, mais j'ai bien peur que son cœur soit mort. Le Phoenix roebelenii est un palmier très fragile, qui tolèrera épisodiquement quelques petits degrés de gel si et seulement si sa culture est optimale tout le restant de l'année.

 

 

1277 - Le 09/08/14    De Alain,...    Peut-on mettre des copeaux au pied des Butia

Bonjour, Je vous réponds un peu tardivement car vous m'avez envoyé ce message juste à mon départ en congés, et je ne l'ai trouvé qu'à mon retour. Alors oui, aucun problème pour mettre des copeaux au pied d'un Butia, copeaux, gravillons, Pouzzolane... tous sont permis.

 

 

1276 - Le 30/05/14    De Gérard, Trachycarpus fortunei malade...    Bonjour, Je viens de découvrir votre site qui est vraiment intéressant et complet. Je n'ai pourtant pas trouvé de réponse à un problème que j'ai avec un Trachycarpus fortunei composé de deux troncs dont un seul est malade. Celui qui est malade n'a plus de lance, mais il reste cependant deux palmes. J'habite dans les environs de Marseille, à Roquevaire précisément et tous les professionnels du coin ont diagnostiqué une attaque du Papillon Paysandisia archon. J'ai effectué sur leurs conseils deux traitements Palminem des deux troncs (nématode entomopathogène Steinerma carpocapsae qui héberge la bactérie mutualiste Xenorhabdus nematophila dont l'action sur sur les larves de papillon ou de charançon du palmier est bien connue). Il n'y a pas eu apparition de nouvelle lance malgré les deux traitements effectués fin Mars et fin Avril... J'ai lu sur votre site des discussions qui me font un peu douter des diagnostiques qui ont été faits pour mon arbre et il semblerait que d'autres pistes comme la présence de champignons pourraient être envisagées. Pourriez-vous me faire part de votre avis et, éventuellement, me mettre en relation avec une personne qui pourrait m'aider à traiter mon palmier ? Par avance merci. Bien cordialement

Bonjour Gérard, Une ou plusieurs photos m'auraient un peu aidé, mais pour le moment et à lire votre message, rien n'indique que les professionnels que vous avez rencontré aient tort. Un seul de vos deux Trachycarpus (oui, il ne s'agit pas d'un palmier à 2 troncs, mais obligatoirement de deux palmiers plantés serrés, le Trachycarpus n'est pas cespiteux) peut avoir été attaqué par le Paysandisia, sans qu'il n'attaque le voisin, même si cela me semble assez surprenant, c'est possible.

Mais sinon, vous avez raison, il peut aussi s'agir d'une attaque cryptogamique..., pour en avoir le cœur net, il faudrait avoir une description la plus précise possible des différentes étapes de l'apparition de la maladie et de la façon dont votre palmier a dépérit et perdu sa lance, avec idéalement des photos de chaque étapes.

Lorsqu'un palmier est attaqué par le Paysandisia, le diagnostique est assez facile à faire. La première année, les plus jeunes palmes sont percées, comme d'une rafale de mitraillette, on trouve à la base de ces jeunes palmes, tout en haut du stipe, une espèce de bourre sèche..., au début de l'Été, on peut aussi apercevoir directement le Paysandisia virevolter autour du palmier, et à ce stade, le palmier a encore l'air sain, mais il est encore temps d'agir, et vite... Ensuite, la couronne de palmes s'écroule par le dessus du palmier, car comme le Paysandisia s'attaque au cœur du palmier, les palmes les plus récentes meurent en premier. A ce stade, les choses deviennent nettement plus critiques, et il peut très bien subsister quelques palmes vertes à la base de la couronne alors que le cœur du palmier a été totalement dévoré et qu'en conséquence, le palmier soit mort.

Une attaque cryptogamique se détecte aussi relativement facilement et se traite, mais il faut savoir ce qui l'a provoquée, ça n'arrive pas comme ça, tout seul, et j'ai quand même du mal à imaginer qu'un Trachycarpus puisse mourir de froid à proximité de Marseille.

Vous me dites qu'il n'y a eu aucune nouvelle lance sur votre palmier, mais depuis quand ??? S'il n'est question que de 2 mois, c'est possible. Suivant la force de l'attaque sur votre palmier, l'apparition d'une nouvelle lance peut demander plus de 2 mois. Si tout ce que vous me racontez date du Printemps 2013, là, c'est bien plus inquiétant...

Pour terminer, essayez de m'en dire plus, en datant vos observations et si possible, si vous pouvez joindre à votre message quelques photos, notamment du haut du tronc, en écartant les fibres, je tenterai d'être plus précis.

 

Bonjour Dominique,

Merci beaucoup pour votre réponse et pour le temps que vous consacrez gentiment à mon problème. Merci aussi pour votre enseignement du développement des Trachycarpus et du comportement de la maladie que je ne connaissais pas. 

Je vais essayer de répondre le plus précisément possible à vos questions. Étant un ancien scientifique (Microbiologie moléculaire), je comprends en effet que chaque détail peut être important pour votre diagnostic.

Je crains malheureusement que mes précisions augmentent un peu plus votre pessimisme. En effet, les premières observations que j'ai pu faire datent de l'été 2013 : la lance s'était bien développée, puis a jauni subitement, et cessé son développement. Bien que ce palmier soit censé résister au froid et  qu'étant dans le Midi, il y a parfois des "coups" de froid. En 2013, la température est par exemple tombée autour de -10°C une nuit. J'ai pensé à ce moment là, bien naïvement,  que le jaunissement de la lance était due au froid... Par contre, il n'y avait pas les trous dans les palmes qui comme vous l'indiquez et comme j'ai pu le lire sont caractéristiques de l'attaque du papillon. Je vous ai joint 3 photos du palmier. Comme vous pourrez le constater, il y avait d'abord 4 palmes (photos 1 et 2, date : 8/12/2013).  Le temps passant, j'ai été contraint de couper peu à peu les palmes suite à leur noircissement et leur dessèchement.  La photo 3 a été prise aujourd'hui. Il ne reste que 2 palmes, dont une très noire à la base...

Je n'ai pas  observé le moindre trou dans le stipe pouvant évoquer une attaque de Charançon.

Autre précision, je n'ai jamais vu de papillon voler autour du palmier, mais j'ai pu isoler début Mars 2014 (il faisait pourtant relativement froid la nuit), en haut du stipe dans les fibres mais en surface, un petit vers qui ressemblait beaucoup au stade larvaire 2 du papillon (photo 4, deuxième taille en partant de la gauche). C'est ce qui m'a conduit à essayer le traitement Palminem que je n'ai pu mettre en oeuvre que fin Mars, le spécialiste de la coopérative agricole que j'ai consulté m'ayant conseillé à juste titre d'attendre fin Mars du fait de la température trop basse alors pour la survie du nématode. J'ai fait un nouveau traitement Palminem fin Avril. Étant donné le résultat, je crains que l'issue, comme  vous le suggériez dans votre mail, soit malheureusement défavorable pour cet arbre... A moins que vous jugiez qu'il y ait encore un espoir ? Si non, j'ai vu qu'à Hyères (une ville de palmiers !) dans le Var  où nous avons une maison familiale, ils découpent le haut des stipes des arbres malades et apparemment, l'arbre repart. Mais j'imagine que cela doit dépendre à la fois de l'espèce de palmier et de la maladie. Je les ai contacté par mail, mais contrairement à vous, ils ne m'ont pas répondu...

Voilà, je crois avoir fait le tour du problème et je ne vois rien d'autre à ajouter comme observation.

Encore un grand merci pour aide.

Bien cordialement

Gérard

Bonsoir Gérard,
Bon, j'y vois plus clair maintenant, suffisamment pour être personnellement persuadé que votre Trachycarpus, malheureusement, est mort. Deux raisons me le laissent craindre, la première étant qu'une pointe à -10° dans une nuit, pour un Trachycarpus, ça n'est rien, il devrait même en ressortir sans le moindre dégât. La deuxième étant la durée. Un Trachycarpus, c'est résistant et ça pousse vite, donc si le vôtre avait souffert du froid au début de 2013 pour avoir des dégâts en Été 2013, la nouvelle lance devrait être là depuis longtemps... S'il n'y a aucun signe positif depuis l'Eté 2013, c'est je le crains, fichu. Le fait qu'il conserve des palmes vertes plusieurs mois après la mort du cœur n'est pas exceptionnel en soit. Il s'agit des plus anciennes palmes, de celles situées à la base de la couronne et qui sont devenues autonomes, n'étant pratiquement plus en contact avec le cœur du palmier. Une palme vit environ 3 ans (je dis bien environ, il y a beaucoup de critères qui entrent en compte...), entre sa naissance à la tête du cœur, et, croissance et élévation du cœur faisant, qu'elle se retrouve à la base de celui-ci. Tant qu'une palme se trouve dans la zone active du cœur, elle dépend directement de celui-ci. Que le cœur meure, et la palme sèche presque en même temps, mais si le cœur s'est à ce point élevé que les vieilles palmes en sont devenues autonomes, elles peuvent tenir encore de longs mois.
Maintenant, pour être sur de savoir de quoi il est mort, c'est moins facile... Je ne pense pas qu'il soit mort de froid, ce serait vraiment très étonnant... reste une attaque du papillon. Ce que vous pouvez faire, c'est de couper très raz les fibres de chanvre en haut du tronc, et de bien dégager le haut du tronc, quitte à couper dedans, comme vous l'évoquiez de ce que vous avez vu à Hyères les Palmiers. Vous devriez alors trouver d'autres petites larves, et peut-être en grande quantité, ce qui validerait votre diagnostique de 2013, en espérant qu'elles soient mortes, ce que je vous souhaite, sinon, elles seront bien plus grosses et il faudra toutes les tuer sans délai. Ou bien alors vous ne trouverez rien que les restes du cœur pourrit.
Normalement, lorsqu'un cœur de palmier est encore un peu viable, c'est en général à sa base. C'est pourquoi vous avez vu ce qui se fait sur Hyères. Essayez de faire la même chose, pourquoi pas ? Il faut couper très très raz le chanvre, en partant du haut du palmier, et sur au moins 50cm de hauteur, puis, vous coupez des tranches de palmier, en partant du haut, tranche après tranche, ce qui vous fera d'abord découper dans le cœur mort, puis, si vous arrivez sur une zone ou le cœur est blanc et ferme, arrêtez de couper, cette zone est peut être encore vivante et "sauvable". Traitez là avec un fongicide, idéalement aussi, il faudrait installer un pare pluie pour éviter les maladies et les coups de soleil, et attendre. Si tout va bien, cette partie de cœur peut reformer des palmes, de petites palmes difformes au début, qui prendront ensuite petit à petit une forme naturelle. Si cela arrive, ce serait formidable et je vous pourriez être très fier de vous. Par contre, cela laissera sur le tronc une cicatrice indélébile. Voila, si je puis encore vous aider, n'hésitez pas.

 

Désolé de vous importuner encore, mais connaissant l'amour que vous portez aux palmiers, je pense que vous serez intéressé par les observations que je viens de faire après coupures en tranches du stipe malade. Et puis je vous avais promis dans mon dernier mail de vous tenir au courant, ce qui est la moindre des choses pour vous remercier de votre gentillesse.

J'ai découpé par tranches de 5 cm environ et me suis arrêté à la troisième tranche, soit environ 15 cm "amputés".  

Sommet bien pourri (photos 1 et 2) et atteinte d'une surface uniforme blanche après la troisième découpe (photos 3). J'ai oublié de faire une photo du tronc en l'état, mais j'avais déjà traité à la bouillie bordelaise et mis comme pare pluie que vous préconisez, du raphia que j'utilise pour mes tomates, pour protéger la surface découpée des rayons solaires particulièrement forts en ce moment (35°C à l'ombre), et un film plastique solide pour protéger contre la pluie (photo 4). J'aimerais à ce propos avoir votre avis sur ce pare pluie et sur l'antifongique. J'imagine qu'il ne faut pas complètement occulter la lumière et les rayons solaires mais simplement diminuer l'ardeur du soleil ? Avez-vous un autre traitement antifongique à préconiser et une façon plus performante pour la protection contre les rayons solaires et la pluie ? 

Par contre, à ma surprise, aucune larve n'est présente dans les tranches découpées, même la première qui est particulièrement pourrie !...Donc, soit les deux traitements Palminem aux nématodes a été tellement efficace que les larves ont été tuées en totalité par la pathogénicité de Xenorhabdus, ce qui montrerait l'efficacité de cette technique "écologique", soit nous avons affaire à un autre pathogène que le papillon... A moins que les larves ne soit encore plus bas que mes découpes ? Mais dans ce cas, le stipe ne devrait pas être blanc et sain d'apparence, mais abîmé, non ? Et au stade actuel en effet, la surface et bien blanche et semble parfaitement saine.

Voilà, les jeux sont faits, il n'y a plus qu'à attendre... et espérer !!!

Bien cordialement

 

 

 

1275 - Le 19/05/14    De Ludovic,...    Salut, je suis un fou des palmiers aussi, mais hier soir, j’ai trouvé au bord de la route ce palmier. Je sais pas lequel que c'est, je pensais le Butia capitata, mais le Stipe est différent, voila, je vous montre les photos, et dite moi quel palmier pour prendre les précautions pour l’hiver, je vous remercie à l’avance.

Bonjour Ludovic, il s'agit pour moi d'un Howea forsteriana, plus communément appelé Kentia. C'est donc un palmier tropical, qui plus est paré d'une résistance au froid très faible... Voici le lien vers sa fiche sur mon site: http://palmiers.bretagne.free.fr/Howea_forsteriana_fichiers/Howea_forsteriana.htm.    Je vois que vous l'avez planté dans votre jardin, donc j'espère que vous êtes situé dans un zone très protégée de la Cote d'Azur, sinon les choses risques de devenir très difficiles pour lui l'Hiver prochain.

 

 

1274 - Le 14/04/14    De Bénée et Nico, Chenille... Palmier Phoenix...    Bonjour Dominique, Je me permets de vous re-contacter car en taillant notre Phoenix, nous venons de découvrir une grosse chenille... Après recherche sur Internet et sur votre site, nous avons trouvé qu'il s'agissait de Paysandisia archon... Rien de bon apparemment... Nous conseillez vous de faire quelque chose ??

Bonsoir, à la vue des photos, il me semble bien reconnaître le Paysandisia archon, effectivement. Le problème est, si vous avez trouvé une larve, qu'il y en a très certainement beaucoup d'autres dans le stipe de votre Palmier, occupées à se nourrir de son cœur... il est même à craindre que d'autres Palmiers dans votre voisinage soient aussi infestés. Étant situé dans le Nord Ouest de la France qui n'est pas touché, je ne me suis pas tenu très au fait de l'évolution de la lutte contre ce ravageur, je vous conseille donc de vous rapprocher directement du site des "fous de palmiers" à cette adresse: http://www.fousdepalmiers.com/ Il y a un comité de lutte contre les ravageurs qui saura mieux vous aiguiller que moi, mais un dernier conseil, faites vite.

 

 

 

1273 - Le 06/04/14    De François, le paillage...    Après avoir acheté un Phoenix canariensis que je viens de rempoter, j'aimerai savoir quel est le meilleur paillage possible! Étant en Basse Normandie, je ne sais pas trop lequel mettre car les pluies sont assez fréquentes. Le paillage est surtout utile en été, en hiver, ou toute l'année?

Le paillage est utile toute l'année. Ce que je vais dire s'adresse en premier lieu aux Palmiers plantés en terre, mais reste valable pour ceux cultivés en pots. En période végétative, le paillage évite les mauvaises herbes, facilite les échanges gazeux pour les racines superficielles, améliore l'absorbation de l'eau et maintien la fraîcheur au pied du palmier. En Hiver, il protège le palmier et ses racines superficielles en préservant du gel la surface du sol. Chacun aura sa conception du paillage idéal, personnellement, j'utilise depuis des années le gravillon de Pouzzolane, pour les raisons suivantes: Ce paillage est stable, il ne se désagrège pas avec le temps, à l'inverse par exemple, des paillages d'écorce de Pin ou ceux en plaquettes de bois. De plus, avec les années, une certaine quantité de ces graviers de Pouzzolane va s'enfouir légèrement dans le sol (il faut donc en remettre de temps en temps) et ainsi participer à l'amélioration du drainage du sol.

 

 

 

1272 - Le 03/03/14    De Pierre, Sabal mexicana...    Bonjour Dominique    J'ai planté il y a trois ans un Sabal mexicana qui, lors de la plantation, possédait de long, pétioles ainsi que de grandes feuilles.    voir photo P1000220
Après un hiver rigoureux et malgré la protection hivernale active ( source de chaleur sous voile d'hivernage ) j'ai dû me résoudre à couper les pétioles ainsi que les feuilles qui avaient gelées. Le coeur n'étant pas touché, de nouvelles palmes sont apparues (2 à 3 par saison ) cependant celles ci sont de plus petites tailles avec des pétioles beaucoup plus court. Malgré tout, il résiste bien au froid mais à du mal à retrouver sa beauté initiale. Le palmier est planté en région Lilloise (nord de la France ) et plein sud. Pouvez vous me dire, selon vous, pourquoi les pétioles et les feuilles sont de taille modeste. Que faut t'il faire pour obtenir des pétioles et des feuilles plus grandes ? la photo P1000220 correspond à la plantation en 2010, le palmier est à gauche sur la photo, la photo P1000585 correspond au même palmier en 2013.

Bonjour Pierre, Je pense que votre Sabal s'acclimate à son nouvel environnement. Lorsque vous l'avez acheté, il avait la morphologie de l'endroit d'où il provenait. Quand je parle de l'endroit d'où il provenait, je ne parle pas forcément de l'endroit précis où vous l'avez acheté, car s'il s'agit d'une grande enseigne, il n'y a peut-être passé que quelques jours. Je parle de l'endroit où il a été cultivé pour ses premières années, et là, ça n'était fort probablement pas à Lille, était-ce seulement en France ??? Donc voila, votre Sabal change, s'adapte à un climat sûrement rude pour lui qui a besoin d'Eté longs et chauds et à qui on offre l'inverse. Il doit manquer de choses que vous ne pourrez pas lui offrir, de lumière, d'une chaleur constante sur une longue période de l'année... donc il pousse moins vite et s'épanouit moins, il n'est pas impossible que son cœur ait souffert quand même un peu l'année de sa défoliation... bref, il ne faut pas vous attendre à un Sabal de ceux que l'on observe sur Internet, mais, en consolation, s'il pousse lentement, c'est le cas chez moi également (j'en ai 3 en terre sans protection hivernale), il se montre assez résistant.

 

 

 

1271 - Le 11/02/14    De Annie, Conseils palmiers...    Bonjour, Nous habitons les cotes d'Armor plus précisément près de St Brieuc et aurions aimé planter des palmiers dans notre jardin en pleine terre. Quels sont les espèces les plus adaptés à notre climat ? Quels sont les conseils que vous pouvez nous donner ? Merci pour votre réponse. Cordialement

Il y a pas mal de palmiers qui peuvent être plantés à côté de St Brieuc, à commencer par le Trachycarpus fortunei, l'avantage de ce palmier est qu'il est très résistant au froid et à la pluie. Le Chamaerops humilis doit donner aussi de bons résultats, j'en ai deux dans mon jardin à côté de Rennes que je ne protège plus jamais, seulement le premier hiver de leur plantation. Par contre, il est plus fragile au froid et à l'humidité que le Trachycarpus. Le Sabal palmetto et le Sabal minor doivent aussi bien se tenir, j'en ai aussi dans mon jardin sans la moindre protection hivernale. Pour un effet plus tropical, vous pouvez essayer le Butia capitata et le Jubaea chilensis, mais il faudra les protéger les premiers hivers. Tous ces palmiers se trouvent facilement aujourd'hui chez les pépiniéristes qui ont un rayon palmier. Évitez par contre le Phoenix canariensis, celui-ci ne pourra que vous décevoir, fragile au froid, il n'aime pas l'humidité non plus, donc... Enfin, vous avez encore un peu de temps devant vous, car personnellement, je ne planterais pas de palmier avant mi avril.

 

 

 

1270 - Le 08/10/13    De Valérie, palmier...    Bonjour,    J'ai trouvé votre site par hasard, il me plait beaucoup, bravo !    Je me demandais si vous auriez pu me renseigner... j'ai chez moi de jeunes palmiers issus d'un semis fait en hiver 2011, je ne sais pas de quelle espèce il s'agit.    Ce sont des graines récupérées dans un jardin sur l'île de Madère, mais comme tout pousse là-bas, ce n'est pas vraiment une indication ! Il y avait de grands Archontophœnix autour, et j'avais pensé que mes plants en étaient peut-être, jusqu'à ce que je vois la photo de votre jeune, et zut ce n'est pas le même !!!    Je vous joins donc la photo, si vous avez une minute à me consacrer je vous en serais très reconnaissante.    Merci et bonne soirée

Vu la photo, votre palmier est encore ce que j'appellerais une plantule, ses feuilles ne sont pas encore divisées. A ce stade, effectivement, tous les palmiers se ressemblent et il est très difficile voire impossible dans bien des cas, de donner avec assurance un nom et une variété. Si vous avez ramassé des graines au pieds d'Archontophœnix adultes, il est assez probable que votre palmier en soit un. Avez vous pensé à prendre des photos de la graine avant la germination ? Si oui, envoyez m'en quelques unes, j'essaierais d'y voir plus clair et de vous aider un peu plus.

Merci de m'avoir répondu et surtout de m'avoir fait penser à consulter des photos de graines...
Je n'avais pas pris de photos lors de mon semis mais en voyant les graines d'archontophoenix sur le site de "Fous de palmiers" je me suis souvenue qu'elles étaient effectivement identiques.
Ce sont donc des petits archontophoenix qui se trouvent chez moi, j'espère qu'ils résisteront à l'hiver cette fois encore, dans la véranda non chauffée
J'avais également ramassé d'autre graines sur l'île de Madère, mais comme je n'en ai pas trouvé de ressemblantes dans la photothèque du site susmentionné, je vous joins la photo que je viens de prendre
Merci d'avance pour l'identification si vous avez un moment

 

 

1269 - Le 10/09/13    De deen, Bonjour, c'est pour info sur mon phénix 25 ans...    Bonjour,    Aussi j'aurais besoin d'un conseil concernant un très gros palmier phoenix de 25 d'âge et qui a terriblement souffert cet hiver  (vent très violent et par moment -15°): convient il de couper ses branches mortes en espérant qu'il reparte au printemps ou faut il envisager de le supprimer ?    Pour supprimer des feuilles comment on les coupe? et avec quel matériel? Tronçonneuse ou scie? Pour les feuilles.    Merci de votre réponse.    Cordialement

Pour couper les palmes d'un Phoenix adulte, une petite tronçonneuse peut être très pratique, cependant une scie peut faire l'affaire également, mais probablement un peut moins pratique. Ensuite, vous me demandez si votre Phoenix qui a terriblement souffert du froid et du vent doit être supprimé, mais vous ne me dites pas précisément dans quel état il est aujourd'hui ? A-t-il encore quelques palmes vertes ou pas ? En a-t-il produit de nouvelles cette année ? Bref, entre l'Hiver 2012/13 et cet Eté, que s'est-il passé ? En effet, disons que si il est sorti de l'Hiver 2012/13 complètement brûlé et que à aujourd'hui début septembre 2013, il ne s'est rien passé du tout, ce n'est guère rassurant sur son état. Ceci dit, avant de prendre la décision de le couper totalement, envoyez moi une photo ou deux si cela vous est possible, ainsi je pourrais être plus précis.

 

 

1268 - Le 05/07/13    De Catherine, demande de renseignements...    Bonjour, j'aurai besoin de votre expérience des palmiers afin de me faire connaître la variété de celui que je viens d'acquérir depuis peu.    A ce que l'on peut en penser, il pourrait s'agir d'un Trachychorpus fortunei mais pas sur du tout.    Qu'en pensez vous?    Je vous joins 2 photos    Merci de m'éclairer    Cordialement

Oui c'est bien un Trachycarpus fortunei de son orthographe exacte, mais cela se prononce en fait trackycarpus. Il a déjà quelques petites années et est déjà sûrement très résistant au froid, mais attention quand même. Il me semble un peu fluet, ce qui pourrait indiquer un jeune âge et une croissance soutenue avec apport d'engrais. Si vous vivez dans un endroit très gélif, peut être sera t-il prudent de le protéger un peu au moins pour son premier hiver dehors.

 

 

1267 - Le 17/06/13    De Christophe, palmier canarisien...    Bonjour, voici mes problèmes:    n°1: sur la photo 0121, le palmier qui est en pot, a les tiges centrales qui sèchent.    n° 2:sur les photos 0061 et 0119, le palmier qui est planté dans le sol, des tiges ( ou pampes) qui ont été coupées auparavant, se mettent a repousser, est-ce normal ?    Merci d'avance,    Cordialement,

Le palmier qui est en terre est un Phoenix dactylifera, pas un Phoenix canariensis, c'est pourquoi il émet des rejets à la base de son tronc, c'est tout à fait normal. Vous pouvez les couper au raz, mais il en reviendra, c'est la nature de ce palmier. Pour l'autre en pot, il a eu trop froid cet hiver, son cœur a souffert, c'est pourquoi les palmes du milieu ont ainsi séché. Arrivé en juillet, vous devez commencer à y voir plus clair, il doit commencer à reformer de nouvelles palmes, assez abîmées probablement, sinon, il faut attendre encore un peu avant de tirer des conclusions.

 

 

1266 - Le 19/05/13    De Yves & Florence, produire des dattes en Bretagne ?...    bonsoir monsieur, lorsque nous avons adopté notre fille, ma belle soeur nous a offert une "plante verte". Celle-ci nous a vaillamment suivi dans 4 ou 5 déménagement successif.    Arrivés à Vannes dans une maison avec jardin en 2004, nous l'avons planté en pleine terre, n'arrivant plus à trouver de pot assez grand pour elle.    A l'occasion de ses 20 ans, nous avons récemment voyagé dans le sud du Maroc avec notre fille (dont elle pourrait être originaire). Émotions multiples au rendez-vous et découverte intéressante des palmeraies à Zagora.    A notre retour, au moins 5 magnifiques "spathes" nous attendent (il n'y en avait eu jusqu'ici qu'une seule, qui ne s'était pas ouverte). Aucun doute possible, il s'agit bien d'un palmier dattier femelle !    Pensez-vous qu'il soit possible de se procurer en Bretagne du pollen "mâle" et de tenter une fertilisation afin d'obtenir des fruits ?    Vous comprendrez aisément que pour nous ces questions de reproduction revêtent une importance particulière...    J'espère que vous jugerez ma questionnette originale, je n'ai pas eu la patience de parcourir toutes vos archives.    Merci pour votre joli site plein d'idées. D'avance merci pour votre réponse, qui n'a rien d'urgent.    Cordialement,

Alors, trouver du pollen de Phoenix dactylifera mâle en Bretagne, peut être, mais où, je ne sais pas du tout, et sincèrement, cela m'étonnerait vraiment beaucoup que vous en trouviez en Bretagne. A mon avis, il serait plus sûr de se renseigner dans le Sud, mais là encore, où exactement... Par contre, ce que je pense savoir, c'est que de toute façon, tenter une fertilisation et obtenir des dattes comestibles en Bretagne, hélas, n'est pas possible. Pour la seule raison que le dattier a besoin d'Étés longs et très chauds pour pouvoir mener à maturité ses régimes de dattes. J'ai déjà lu que même sur la côte d'Azur, si les dattiers donnent facilement des dattes, celles-ci n'arrivent pas toujours à mûrir suffisamment faute d'un Été assez long ou assez chaud, alors vous imaginez, les Étés Breton, surtout tels que nous les connaissons depuis quelques années...

 

 

1265 - Le 09/05/13    De Daniel, besoin de conseils...    Bonsoir, Voila j'ai acheté un Phoenix roebelenii il y a une petite semaine...    Je l'ai installé dans son pot de livraison sans le replanter derrière une fenêtre de mon séjour située à l'ouest.    Je le bassine matin et soir de manière importante.    A ce jour rien de nouveau, il a l'air d'apprécier mes soins.    Par contre j'ai lu que ce type de palmier jeune craignait les rayons de soleil direct qui risquaient de brûler son feuillage... mais que par contre il les adorait une fois plus âgé... Problème, quel age a mon Phoenix ... Il mesure environ 1 mètre de haut.. Je n'aos pas l'approcher trop près du soleil couchant et le déplace en fonction des rayons solaires de façon qu'il reçoive un max de lumière et un minimum de rayons solaires...    Je l'ai acheté à liste verte et ils m'ont conseillé de ne pas le replanter avant 1 an mais les racines sortent un peu du pot en plastique.;;    Que dois je faire?- j'ai commandé un humidificateur d'air froid Vapolux pour gérer au mieux l'hygrométrie de la pièce.    Combien de temps par jour dois je faire fonctionner cet appareil ?    IL EST DIT QU'IL FAUT UN FORT TAUX D'HYGROMÉTRIE POUR CE TYPE DE PALMIER, QUEL TAUX, 60....70....80% ,??    De par sa taille pouvez vous me dire son age ? A partir de quel moment pourrais je le placer au plus près des rayons du soleil ou devrais je le laisser plus a l'ombre?    Je sais que je dois être ennuyeux avec toutes mes questions mais ce palmier a été mon rêve depuis fort longtemps et je ne voudrais pas le perdre.    Merci par avance de vos réponses

Si vous avez parcouru la page de mon site qui concerne le Phoenix roebelenii, ce que je vous conseille, vous savez que ce palmier est un palmier d'origine tropicale, et que la plupart du temps, il est cultivé en serre chez les producteurs, c'est pourquoi les jeunes Phoenix roebelenii n'apprécient pas le soleil direct, car en serre ils ne sont pas exposé ainsi et ne sont donc pas habitué. Lisez aussi les pages qui concernes les soins juste après achat. Le fait que votre palmier soit orienté à l'Ouest est bien, il doit être vraiment proche de la fenêtre, avec l'extrémité des palmes qui touchent la vitre. Ainsi, il n'est confronté au soleil que le soir au couchant. Gérez cela simplement avec un voilage léger ouvert toute la journée pour qu'il ait un maximum de lumière, que vous tirez si les rayons solaires sont trop fort le soir. Pour le rempotage, c'est également le conseil que je donne, de ne pas rempoter un palmier juste après l'avoir acheté. Attendre quelques mois voire une année est une bonne chose, et les racines qui sortent du pot, cela importe peu, vous pouvez même les couper. Pour l'hygrométrie, il faut obtenir idéalement à l'intérieur le taux qui existe à l'extérieur. 60% environ, ça commence à être bien pour les plantes, même un peu plus, ça ne pose pas de problème, seules les plantes des déserts arides ne supportent pas une hygrométrie élevée. Combien de temps faut-il laisser votre appareil en fonction, ça, je ne peux pas répondre, je ne connais ni votre appareil, ni sa puissance, ni la taille de votre logement... le mieux est de faire des tests en plaçant dans la pièce un hygromètre et faire des relevés, cela vous donnera la réponse que vous attendez. La question qui se pose est de savoir si vous réussirez à obtenir ce taux à l'intérieur de cette pièce de votre logement le reste de l'année après allumage du chauffage... Pour l'âge de votre palmier, non, comme ça, je ne peux pas répondre non plus sans ne rien savoir des conditions de culture qu'il a connu par le passé, qui influent énormément sur la vitesse de croissance, il aurait fallu poser la question au magasin, peut être eux ont posé cette question au producteur. Voilà, j'espère vous avoir aidé un peu, bonne culture,

 

 

1264 - Le 19/04/13    De Morgan, Pour un Trachycarpus fortunei...    bonjour à vous. Je souhaitais tout d'abord vous féliciter pour votre site, il est devenu ma référence, à chacune des questions que je me pose, mon premier réflexe est de me rendre sur votre site.    Si je me tourne vers vous aujourd'hui, c'est parce que je viens de faire l'acquisition d'un Trachycarpus fortunei d'environ 1m30 de haut.    J'aurais aimé savoir si d'après vous, je devais le mettre en pleine terre dès à présent afin qu'il ait environ 5/6 mois pour s'acclimater, ou si je le maintiens en pot pour cette année, en sachant que j'habite dans le département du Nord.    Autre petite question, je ne sais pas vers quelle taille un tel palmier fleurit, je me permets donc de vous demander, si il venait à fleurir, si je dois couper l'inflorescence ou la laisser en place ?    Je pensais le planter à un endroit ensoleillé pratiquement toute la journée, à l'abris des vents de nord, mais malheureusement sera soumis au vent des tempêtes hivernales. J'espère que cela ne lui portera pas trop préjudice.    Sur ce, j'attends avec impatience votre réponse.    A bientôt

Un Trachycarpus, pas de problème pour le planter cette année, et maintenant même sera le mieux. Pour les inflorescences, elles interviennent quand ce palmier atteint entre 50cm et 1m de stipe environ, mais ça n'est jamais une règle d'or. Ensuite, couper ou pas, c'est à vous de voir, personnellement, je les laisse toujours s'épanouir avant de les couper, ne serait-ce que pour en profiter, c'est beau une floraison de Trachycarpus. Pour l'orientation soumise au vent de tempêtes hivernales, bon, c'est vous qui voyez, mais ce palmier n'étant pas forcément très gourmand en soleil et chaleur pour pousser, j'aurais plutôt, moi, fait l'inverse, à savoir choisir un emplacement où il sera naturellement protégé l'hiver, à la mauvaise période, et peu importe pour l'Été, il poussera très bien là où il sera. Vous dites habiter dans le département du Nord, je ne sais pas où exactement, mais si c'est dans les terres, les températures doivent être assez froides l'Hiver, et si vous ajoutez à cela un vent tempétueux glacial, vous prenez quand même des risques... même pour un Trachycarpus.

 

 

1263 - Le 10/04/13    De Jérôme, ...    Bonjour, pouvez vous me dire de quelle espèce il s'agit ? en vous remerciant par avance.    Recommanderiez vous les pépinières Le Loupp    Pépinières Le Loupp - 70 ROUTE DE CLOHARS FOUESNANT - 29950 BÉNODET - Tél. 02 98 56 67 30

La photo n'est pas très nette dès que l'on zoom, mais pour moi, c'est un Trachycarpus fortunei d'environ 5 ans peut-être.    Sinon, je ne connais pas cette Pépinière, mais cela ne veut pas dire qu'elle soit mauvaise.

 

 

1262 - Le 28/03/13    De Davis, erreur plantation hors période...    Bonjour Monsieur, je vous contacte pour avoir votre avis car j'ai de sérieux doutes sur ce que j'ai fait.    J'ai déplacé 5 palmiers début Mars que j'avais en pleine terre pour l'aménagement de mon parterre car je dois apporter de la terre végétale à cet endroit, c'était urgent enfin bref... Le problème c'est que je me suis souvenu après coup que la période n'est pas indiquée pour déterrer des palmiers, la boulette.    Il y a 4 Trachycarpus wagnerianus et un Butia eriospatha.    Ce sont de jeunes palmiers de 7-8 ans que j'ai en pleine terre depuis deux ans, ils ont pris de la force durant cette période et sont magnifiques.    je l'ai ai déterré à l'aide d'un louchet (bêche d'arboriculteur assez longue ) pour garder une motte d'environ 40 cm de large par 35 cm de haut pour un diamètre de tronc de 10-12 cm. J'ai retaillé et mastiqué les racines abîmées par l'arrachage.

Les palmiers ont été mis tout de suite à leur emplacement définitif dans le parterre.    Leurs palmes n'ont pas été coupées, juste regroupées entre elles.    En bêchant une semaine plus tard à l'emplacement où ils étaient, j'ai été surpris qu'ils avaient fait beaucoup de racines, je leur ai donc coupé un certain volume racinaire malgré la motte conservée.    Inquiété par cette découverte, je l'ai protégé des intempéries ( vent surtout ) par un film de forçage autour, style petit tunnel de maraîcher et par dessus un voile d'hivernage, les 4 wagnie, le Butia j'ai mis sa motte dans un pot noir avec de la pierre ponce autour et un voile de forçage dessus le tout bien fermé également.    La température à l'intérieur est un peu plus chaude.    Je voudrais connaître vos avis et remarques pour améliorer cette situation stressante pour mes palmiers en attendant des conditions climatiques plus favorables.    J'habite près de St Nazaire.    bien cordialement

Bon, vu la région où vous vivez et la protection que vous avez apporté à vos palmiers, normalement, cela devrait aller. On peut dire que vous êtes simplement intervenu un peu tôt mais comme nous sommes juste devant la belle période, ça n'est pas un drame. Cela aurait été plus embêtant en Novembre/Décembre. D'ici quelques jours, vous pourrez enlever votre tunnel, il n'y aura plus de risques de gelées matinales, et tout devrait rentrer dans l'ordre.

 

 

1261 - Le 22/03/13    De Cédric, Trachycarpus fortunei...    Bonsoir je vous contacte car je suis dans une impasse. Je vous explique mon problème, on me propose un Trachycarpus fortunei gratuitement mais je dois le déterrer, il fait environ 3m50 de hauteur. Je voudrais savoir quel diamètre et quel hauteur je dois lui laisser de racine et la taille du trou que je dois faire. Je vous mets une photo de ce palmier. Je vous remercie d'avance pour votre réponse et vous souhaite une bonne soirée.

Bonjour Cédric, J'ai créé sur mon site une page spécialement dédiée au déplacement d'un palmier, je suppose que vous ne l'aviez pas trouvée, je vous en donne ici le lien: http://palmiers.bretagne.free.fr/Planter_fichiers/Deplacer.htm. Vous pouvez également vous aider de la page "planter un palmier", c'est deux pages dans votre cas étant parfaitement complémentaires. Bon courage, car vu sa taille... c'est un sacré boulot auquel vous vous attaquez.

 

 

1260 - Le 16/03/13    De Jean Alain, ...    Bonjour, Je viens de trouver votre site : bravo à vous pour sa qualité. Je me permets de vous écrire pour vous demander un conseil car je connais rien en palmier et portant lors de nos vacances en août dernier, ma femme et moi avons acheté 2 palmiers sans recevoir de conseil ni même qu'il nous dise quelle variété nous avons choisi. Nous les avons acheté à Hyères chez un pépiniériste. Nous vivons à Douarnenez (Finistère sud, climat océanique tempéré). Nous avons conservé toutes les plantes en pot. Nous souhaitons les planter en terre, notre jardin est essentiellement exposé sud. Nous avons deux/trois questions pour les palmiers:

 1- Pouvez-vous nous donner la nom de palmier que nous vous avons acheté : cf photos jointes

 2- Les feuilles jaunissent : pouvez-vous nous donner un conseil ?

 3- Quel substrat utiliser pour replanter ? Quelle exposition est la meilleure ? Les racines seront-elles envahissantes (faut-il des précautions) ? Nous vous remercions par avance pour le temps que vous prendrez pour nous répondre. Si vous n'avez pas le temps, nous le comprendrons aussi, bien évidemment ! Salutations distinguées.

Pour répondre à votre première question, vos palmiers sont des Phoenix. Ça, c'est une certitude. Là où j'hésite, car ils sont relativement jeunes, c'est sur la variété. Soit il s'agit de Phoenix roebelenii, soit il s'agit de Phoenix canariensis, mais hélas, je penche sur la variété roebelenii... et c'est plutôt une mauvaise nouvelle si vous envisagiez de les planter dans votre jardin, car le Phoenix roebelenii est un palmier tropical qui n'est absolument pas viable ailleurs que là où il ne gèle pour ainsi dire jamais.    Si les feuilles jaunissent, il peut y avoir plusieurs raisons, dont le manque de lumière ou un sol trop pauvre, ou certaines maladies mais ça je ne le pense pas... Je vous laisse le soin de faire le tri, c'est vous qui savez comment vous les cultivez.    Ceci dit, cela me conforte encore pour la variété P. roebelenii très gourmande en lumière (attention, je dis lumière, pas soleil...).    Voyez la fiche de ce palmier que j'ai fait sur mon site.    Pour votre 3ème question, vous devez trouver, en vous promenant sur mon site, les réponses à cette question multiple, mais vu mon avis sur la variété de votre palmier... je crains qu'elle ne soit superflue.

Je vous remercie pour votre avis. J'avais pensé à la même variété... Du coup, je suis déçu de mon achat, car le pépiniériste n'était pas sans savoir que je rentrais en Bretagne, et pour lui, pas de problèmes!    En tous cas, merci encore pour votre réponse et bonne continuation à vous !

 

 

1259 - Le 14/03/13    De Sébastien, i-love-seeds...    Bonjour, Savez vous pourquoi on ne peut plus accéder au site www.i-love-seeds.com ? On ne peut même pas envoyer de mail au web master ! Cordialement,

Eh bien non, je ne sais pas, peut-être que ce site de vente de graines n'existe plus... Mais il y a toujours un moyen pour contacter Nicolas, le web master du site, en passant par son 2ème site, qui lui est toujours actif: Voici l'adresse: http://www.palmiers.populus.ch/ Il y a un onglet "contact", je vous laisse tenter votre chance.

 

 

1258 - Le 23/01/13    De Gérard, Brahea armata...    bonsoir, J'ai planté un Brahea armata en département du Finistère 29670 en mars 2012, je ne connais pas son âge.    Photo en pièce jointe, félicitation pour votre site

Donner l'âge d'un jeune palmier avec précision est très difficile, tant la vitesse de croissance au plus jeune âge est dépendante des conditions de culture, que dans votre cas, nous ne connaissons pas. Je lui donne, comme ça, environ une dizaine d'année, mais avec une certaine marge d'erreur. J'espère qu'il a bien passé cet hiver humide, nous n'avons pas eu beaucoup de froid cet hiver en Bretagne, mais alors que d'eau depuis début Octobre... et justement, l'humidité n'est pas quelque chose qui convient au Brahea armata. Si vous ne l'avez pas protégé, il sera prudent dès le Printemps avec un fongicide systémique, du genre Aliette Express J ou similaire.
 

 

 

1257 - Le 05/01/13    De Pascal, Phoenix roebelenii...    Bonjour, je voudrais savoir pourquoi mon arbuste Phoenix roebelenii colle et par terre mon carrelage colle aussi, que faire...

Bonjour, il colle parce qu'il est attaqué par des Cochenilles qui excrètent ce qu'on appelle un miellat, un liquide collant car chargé en sucre. Il faut donc vous débarrasser de ces Cochenilles.

Il faut traiter avec quoi les cochenilles, et merci pour votre réponse.

Rendez-vous sur la page "soigner - entretenir" de mon site, j'y dis tout ce que je sais.

 

 

 

1256 - Le 05/01/13    De Céline, Graines de Palmiers...    Bonjour, J'ai lu avec grand intérêt votre site Internet et je tenais, en tout premier lieu, à vous féliciter pour toutes ces précieuses informations.    Je viens d’emménager dans une maison où ... il y a un palmier (Washingtonia filifera) ! Aimant beaucoup ces plantes, j'ai cueilli en octobre dernier des graines en vu de les faire germer.    J'ai suivi à la lettre vos conseils mais deux questions me taraudent :

- Je n'arrive pas à savoir si j'ai bien retiré toute la chair des graines ... Est-ce qu'il faut que je continue à éplucher si mes graines ont une apparence filandreuse ?

- J'avais vu sur d'autres sites que l'hivernage (au frigo) favorisait une germination rapide. N'ayant pas vu la mention sur votre site, je voulais savoir ce qui était le "mieux" (je dis mieux car je suis une débutante !)    Merci pour votre temps.

Alors oui, tant que votre graine a une apparence filandreuse il faut continuer à éplucher.    Vous devez arriver, pour le Washingtonia, à une toute petite graine marron et bien lisse.    Le coup de l'hivernage au frigo pendant quelques jours, oui, c'est un truc qui peut aider à une germination plus rapide grâce au choc thermique froid / chaud, mais attention, pas au congélateur, et il faut éviter l'humidité.    Ceci dit, le Washingtonia germe assez bien sans ce stratagème.    Bonne germination, et amusez vous bien...

 

 

 

1255 - Le 10/12/12    De Thomas, Trachycarpus en Vendée...    Jeune amateur de palmier, je reviens vers vous pour une question concernant ma plantation.    En effet j'ai planté plusieurs palmiers en mars 2012 en pleine terre sous toile de paillage.    L'hiver s'est installé, je suis en Vendée, ils annoncent des ressentis à -5 cette semaine avec températures positives dans la journée.    Est ce nécessaire de les protéger?    Les avis autour de moi divergent...    Je vous fais suivre une photo de ma plantation.

Je comprends bien que les avis divergent, c'est normal. Des petits palmiers comme ça, disons que ça résiste relativement bien jusqu'à -6, vient ensuite effectivement l'effet néfaste du vent, s'il y en a ou pas... Et ça, personne ne peut vous le garantir à l'avance. J'ai déjà planté des plantules de 18 mois dans mon jardin, qui ont résisté, à cet âge de 18 mois, à des pics de froid de -9° sans leurs donner jamais la moindre protection, et toutes sont devenues de beaux palmiers d'un mètre de haut aujourd'hui. Cependant ma plantation était un peu plus naturellement abritée dans une haie. Dans votre cas, les plantules sont plus jeunes et d'une plantation relativement bien dégagée. Moi, je les protègerais, par un voile d'hivernage déroulé dessus seulement dans les périodes où l'on nous annonce du gel, à peine légèrement tendu pour ne pas les abîmer, et facile à enlever pour les semaines où le gel n'est pas annoncé.
 

 

 

1254 - Le 22/11/12    De Philippe, Lumière pour Palmier...    Bonjour Dominique, Je viens vers vous car je vous suit depuis 3 ans ...toujours les bons conseils !    Je viens de rentrer mes palmiers car l'hiver approche mais la lumière dans la pièce est très limité. Une pénombre et surtout pas de lumière directe du coup j'ai peur que la photosynthèse soit faible pour le bien du palmier. Vous en pensez quoi? Merci.    Philippe

Sur cette page de mon site: http://palmiers.bretagne.free.fr/Soigner_fichiers/Soigner.htm vous avez la réponse à votre question, et également une vue sur mon installation. Sachant également que le Chamaerops humilis tolère assez bien le manque provisoire de luminosité mais attention, pas le manque total d'arrosage, ne pas oublier un peu d'eau une fois par moi environ...

 

 

1253 - Le 06/11/12    De François, coupe d'un Phoenix mort...    Bonjour, je suis désolé mais je n'ai pas eu le courage de consulter toutes les archives compte tenu du nombre de questions et comme le site ne comporte pas de rubrique de recherche thématique, je choisi la facilité en vous contactant ainsi.    Comment débiter un Phoenix mort sans difficulté majeure.    Il semble que les chaînes de tronçonneuses pâtissent de la masse fibreuse du tronc mais y a t-il une meilleure solution?    Merci de votre réponse.

Je n'ai pour le moment jamais eu l'obligation de devoir débiter un palmier, cependant, je ne connais pas d'autre outil que la tronçonneuse pour le faire, et c'est comme cela que jusqu'à aujourd'hui je l'ai vu faire. Par contre, oui, je suppose que compte tenu de la matière relativement fibreuse du tronc, la chaîne doit être parfaitement aiguisée, sinon...

 

 

1252 - Le 30/10/12    De Daniel, Palmier...    Je souhaite savoir si on peut séparer les pousses de palmier ?    J’ai un palmier qui se porte bien et grandit après 7 ans.    Deux pousses sont apparu en pied.    Elles grandissent et menacent de s’étendre ….    Peut-on les dissocier en les déplantant/ séparant sans risque pour l’arbre principal ?    Merci pour votre réponse

D'abord, je vais supposer qu'il s'agit d'un Chamaerops humilis, donc oui, cette opération de coupe se fait très bien, il suffit d'utiliser un outil bien tranchant et de couper au raz du pied mère. Maintenant, vous pouvez aussi tenter de replanter le ou les rejetons, mais comme ils n'aurons pas de racines, cette opération est très aléatoire. Possible mais aléatoire. Enfin, comme je l'indique régulièrement sur mon site, novembre n'est plus une saison où il convient d'intervenir sur les palmiers, toute intervention relativement importante doit se faire au début de la belle saison, c'est à dire en juin, maintenant il est bien trop tard.

 

 

1251 - Le 28/10/12    De Christophe, Help...    Bravo pour ce site extrêmement complet, mais parmi vos liens préférés, je ne trouve pas l’adresse pour acheter le cordon chauffant avec régulateur.    Merci d’avance de votre aide...    Cordialement.

Vous me surprenez, il y est bien pourtant, en bas de la liste "les sites des Pros", il suffit de cliquer sur l'Icône du site Palm'azur, et hop, vous y êtes.

 

 

1250 - Le 13/10/12    De Jean-Michel, Questions...    Et nous voilà à l'entrée de l'automne déjà et avant d'affronter le froid, j'ai deux petites questions à vous poser.    Pour mémoire, je vous avais déjà parlé de mes palmiers, cultivés en pot, sur une grande terrasse couverte et à l'abri donc de la pluie et en partie du vent. ( 1 roebelenii, 2 Washingtonia Robusta, Chamaerops 1 Vulcano et 2 Cerifera, 1 Brahea armata, 1 Butia capitata et 1 Trachycarpus wagnerianus ).    Ma première question est, dois je rentrer déjà mon roebelenii et mes Washingtonia, sachant qu'au matin en ce moment la température sur la terrasse est aux alentours de 5 et 7 degrés.    La seconde, et la plus difficile, j'ai ralenti l'arrosage, mais dois je le continuer et dans quelle mesure et pour quels types de palmiers ?    Merci de vos réponses, heureusement que l'on peut compter sur vous, votre site est consulté régulièrement et est d'un grand secours pour tous le amateurs de palmiers.    La saison froide pointe le bout de son nez et je commence à angoisser pour mes palmiers. Surtout que je n'ai que deux solutions, où les garder en extérieur,en les protégeant,( housse UP TIMUM ) ou les rentrer, mais dans un appartement, ne disposant pas d'un local hors gel.    Encore merci pour tout

A 5° ou 7°, personnellement je rentrerais le roebelenii, mais les Washingtonias peuvent encore rester dehors. Pour l'arrosage, j'ai déjà souvent répondu à cette question, et il n'y a pas de fréquence Haddock. Les besoins d'une plante en eau sont très variables, en fonction de espèce, de son environnement, de l'éclairage dont elle dispose..., tous ces paramètres changes qui sont forcément différents d'une plante à une autre, d'un lieu à un autre, d'un cultivateur à un autre... Chacun doit alors se faire sa propre fréquence en fonction de ses observations personnelles, c'est un peu cela qui s'appelle "avoir la main verte", il faut observer et apprendre de ses observations, mais il va de soit qu'il ne faut jamais arrêter d'arroser une plante.

 

 

1249 - Le 05/10/12    De Marie France, phoenix roebelenii...    Bonjour, Petite question.    Nous avons fait l'acquisition de notre Phoenix il y a 2 ans.    Nous l'avons installé dans notre véranda où il avait l'air de se plaire.    Après un hiver (+ou- 5°) et un été (+de 30°), celui-ci végète.    Les feuilles (hampes) sont blanches et ne s'ouvrent pas et ce qui tombe par terre est légèrement collant.    Sur la photo n°3 on voit également quelques petites taches. Cochenilles ?? Que dois-je faire ? Je possède également un strelitzia et la "poussière" du phoenix se dépose dessus.    Je m'inquiète.    Déjà un grand merci pour vos conseils.    Bien à vous.

Le fait que votre Phoenix roebelenii se montre assez fainéant et plein Été ne me surprend pas.    Du moins chez moi, j'ai toujours remarqué que lorsque je cultivais un Phoenix roebelenii, il poussait vraiment peu en Été, et bien mieux lors de nos intersaisons.    Je pense que cela est probablement génétique, il s'agit d'un palmier tropical, et je ne crois pas que l'Été Français soit sa meilleure période de croissance.    Même si son lieu originel se trouve dans le même hémisphère que la France, il est situé beaucoup plus au Sud que notre pays, et notre plein Été à nous n'est pas vraiment le plein Été chez lui.    Ensuite, il y a deux choses lorsque vous parlez de feuilles blanches, l'une que je vois bien sur les photos, est normale, il s'agit de la cire qui est émise par le palmier lors de la croissance de ses feuilles.    Cette cire est primordiale car c'est elle qui permet aux différentes parties de la feuille du palmier de se décoller les unes des autres lorsque la feuille s'épanouit.    Évidemment, lorsque la feuille s'ouvre, cette cire tombe.    La deuxième chose, qui ne me surprend pas, mais que je ne vois pas sur les photos, probablement à cause du taux de compression des images de votre logiciel de messagerie, serait les Cochenilles.    Le Phoenix roebelenii en est assez souvent la victime, ce qui se traduit par les résidus collants que vous trouvez par terre.    Pour ça, il faut le traiter, soit avec un produit que vous faites vous même, soit avec un produit du commerce.

 

 

1248 - Le 28/09/12    De Patricia, demande de conseil...    j'ai lu avec grand intérêt les informations sur votre site ; il est très enrichissant !    Je débute depuis 2011 la plantation de quelques palmiers que je suppose assez rustiques. j'habite en sud Vendée où le climat est assez favorable.    Mon premier palmier est donc un Trachycarpus fortunei, le palmier le plus apte à mon sens à démarrer dans cette spécialité !    Puis-je me permettre de vous poser quelques questions ?    Il m'a fait beaucoup de feuilles pour sa première année, seulement la dernière, le pétiole est resté particulièrement court et la palme s'est complètement ouverte à ras du stipe...    Cette feuille va t-elle continuer à croître?    A t-il manqué de quelque chose ?    Deux nouvelles lances apparaissent au centre, sans en être affectées.    J'ai également mis en terre un jeune Chamaerops humilis ainsi qu'un tout jeune Chamaerops humilis 'Cerifera' .    Dois-je les protéger tout particulièrement cet hiver ?    Comment procéder ?    Je vous remercie de votre amabilité et vous souhaite une bonne continuation!

Votre Trachycarpus est encore tout jeune, et surtout, il n'est pas encore acclimaté, vous ne l'avez planté qu'en 2011 si j'ai bien compris. Comme je dis régulièrement sur mon site, il faut environ trois ans pour qu'un palmier s'acclimate totalement à son nouveau lieu de vie, pour peu bien entendu, que l'on ait choisi une variété acclimatable pour sa région... Donc tant que ce délai n'est pas passé, il faut surveiller mais ne pas trop s'inquiéter de la croissance de son palmier tant qu'il pousse bien. Dans ce laps de temps, effectivement, il peut arriver qu'il produise à un moment donné des feuilles un peu particulières, surtout lorsque ses racines commencent à gagner la terre naturelle du terrain qui est souvent d'une nature et composition bien différente de celle de la motte de plantation, mais ça n'est en général rien de grave. Pour vos Chamaerops, hormis que vous me disiez que l'un est jeune et l'autre tout jeune, je n'ai pas idée de leur taille et surtout le plus important, de la région où vous les cultivez, donc vous dire s'il faut les protéger... difficile... entre la Cote d'Azur, l'Est et l'Ouest de la France, on n'est pas obligé de protéger un palmier de la même manière. Dites vous que ce palmier n'aime pas l'humidité, ni le grand froid, et encore moins le cumul des deux. Par précaution, protégez les si chez vous il peut faire en dessous de -3°. Ensuite, année après année, ils grandiront et s'endurciront pour finalement pouvoir résister sans la moindre protection à des pointes de température de -7° à -8° sans dégâts, et quelques petits dégâts mineurs à des pointes de -9° à -10°. Comment procéder, tout est déjà sur mon site, je vous invite à le consulter cette adresse:   http://palmiers.bretagne.free.fr/Proteger_fichiers/Proteger.htm.

 

 

1247 - Le 26/09/12    De Sarah, Chamaerops malade...    J'ai recueilli un chamérops malade. J'ai cherché sur le site mais je préfère avoir un avis d'expert plutôt que faire n'importe quoi car j'ai l'impression qu'il a plusieurs symptômes.    Déjà, il a des petites tâches brunes sur ses tiges et sur quelques feuilles.    Les plus tâchées se recouvrent d'un espèce de dépôt blanc que je ne saurai qualifié. Il en est couvert et même sur son tronc.    Je pense déjà qu'il manque d'eau et probablement d'engrais (lequel me préconiseriez vous?)mais je me demande malgré tout s'il n'aurait pas attrapé une cochonnerie. Mais justement, je n'arrive pas à dissocier les causes entre les cochenilles et le papillon.    C'est pourquoi je vous transmets plusieurs photos.    En attendant votre aide efficace, je vous en remercie par avance.

Votre palmier est un Trachycarpus fortunei, pas un Chamaerops. A le voir comme ça, avec ses longs pétioles qui portent de toutes petites feuilles, je pense qu'il était cultivé dans de mauvaises conditions. Il devait manquer de lumière et être dans un endroit trop sec. A priori, il est infesté de Cochenilles, à part ça, je ne vois rien d'autre. Il ne semble pas non plus être carencé, donc un engrais ne me parait pas nécessaire pour le moment. Laissez le dehors au maximum, jusqu'à l'arrivée du gel, mais dès le gel arrivé, rentrez le, à moins que vous ayez la chance de vivre dans une région où il ne gel pas. Au Printemps prochain, rempotez le dans un pot plus grand avec un bon terreau, ça, ça lui fera du bien. Suivant la région dans laquelle vous vivez, et si vous avez un jardin, vous pouvez aussi envisager de le mettre en terre, toujours au Printemps prochain, plus maintenant, c'est comme ça qu'il sera le plus beau.

 

 

1246 - Le 23/09/12    De Denis, Phoenix roebelenii qui se porte très bien !...    Merci pour votre site, tout d'abord, on y trouve plein de choses très intéressantes.    Je voulais apporter un témoignage positif sur le Phoenix roebelenii.    Il y a quelques années, j'ai acheté ce palmier, sans savoir ce que c'était exactement (je pense qu'à l'époque, je ne savais même pas que c'était un palmier !!!).    Je trouvais juste ses grandes palmes très belles. Il est malheureusement mort assez rapidement. J'ai été piqué et me suis dit qu'il n'était pas question de laissez tomber. Je suis reparti en acheter un, au même endroit, et cette fois-ci, je me suis renseigné un peu plus sur ce qu'il fallait "faire".    Voilà sa photo 6 ou 7 ans plus tard (à l'époque, je n'ai pas pensé à en faire une). Alors je pense qu'il se porte plutôt très bien : il a perpétuellement une lance en son coeur, qui produit des palmes au rythme de 2 par mois. Il y en a toujours entre 15 et 20.    Voilà humblement comment j'ai procédé, car apparemment beaucoup ont des difficultés avec le Roebelenii : pas de rempotage la première année après l'achat. Ensuite je l'ai mis dans un pot avec un trou au fond, puis des billes d'argiles, de la terre, et des billes d'argiles par-dessus. Le pot n'est pas posé sur sa soucoupe, il est en suspension, de sorte que le fond du pot n'est pas dans l'eau de la soucoupe. Je l'arrose très souvent (3 fois par semaine ou plus) en y allant assez franchement, car j'ai entendu que dans son milieu naturel, il est soumis à inondation. Ensuite, il faut que ce soit très drainant, et que surtout l'eau ne stagne pas dans le pot (d'où les billes au fond). Enfin, il est sur un balcon exposé plein nord l'été, et derrière la fenêtre de ce balcon l'hiver (de mi-novembre à mi-mars) Il n'a donc jamais la lumière directe du soleil, mais toujours beaucoup de lumière quand même.    Voilà, en espérant que cela puisse servir à d'autres.    Cet été, j'étais dans le sud de l'Espagne, et j'ai été subjugué par tous les phoenix canariensis. De retour, j'en ai acheté un petit, qui se porte plutôt bien. :-) Et j'ai même décidé de me lancer dans la germination : j'ai construis une mini serre et j'ai semé des Jubaea chilensis, des Phoenix dactylifera, des Trachycarpus fortunei. Je ne sais pas encore ce que j'en ferai puisque j'habite en appartement, mais on verra bien ...    Bon courage donc, et surtout ne pas laisser tomber pour ceux qui souhaitent un roebelenii ...

Et merci pour ce témoignage plein d'enthousiasme pour le Phoenix roebelenii, car effectivement, j'ai plutôt l'habitude de recevoir des mails de désolation.    Bonne continuation, et longue vie à votre Phoenix, et vos autres palmiers.

 

 

1245 - Le 05/09/12    De Patricia, question pour un phoenix en petite forme...    Je me permets de vous contacter car après avoir parcouru votre site, je pense que vous êtes la bonne personne pour pouvoir nous aider.    Nous habitons près de Montélimar et même si les hivers ne sont généralement pas hyper rigoureux, ce dernier a été particulièrement froid et nous pensions il y a encore peu de temps qu'il avait eu raison de notre palmier.    A la sortie de l'hiver quand nous avons débâché le palmier, nous avons constaté que toutes les feuilles étaient brûlées et le coeur ne nous laissait pas beaucoup d'espoir.    Néanmoins, après avoir lu ce que vous disiez dans votre site, j'ai mis du fongicide.    Nous avons coupé toutes les feuilles au fur et à mesure que nous nous rendions compte qu'elles étaient mortes.    Nous avons laissé simplement une houppette centrale, pendant des mois rien ne s'est passé et nous allions nous résoudre à couper le tronc.    Or miracle il y a une quinzaine de jours des feuilles sont apparues (voir les photos en pièces jointes).    Mes questions sont les suivantes.    Le tronc est en partie soit sec soit moisi, dois-je mettre à nouveau du fongicide ?    Si oui, dois-je le mettre au pied de l'arbre ou directement sur les parties moisies ?    Dois-je laisser les parties du tronc qui sont sèches ou dois tenter d'enlever au maximum tout ce qui est mort sur cet arbre ?    Je vous remercie par avance de votre aide et de vos réponses.

Personnellement, je mettrais maintenant du fongicide là ou il y a du moisi, afin qu'il n'y est plus de moisi vivant, puis en octobre novembre, je lui en donnerais au pied en arrosage, pour l'aider un peu avant l'Hiver. Ensuite, je n'enlèverais rien des parties du tronc qui sont sèches, cela lui fera une protection naturelle contre le froid. Re-protégez le cette année, on ne sait encore rien de l'Hiver à venir, et avec ce qu'il a subit cette année, il est forcément plus fragile que l'année dernière.

 

 

1244 - Le 03/09/12    De Christian, repousses de palmier...    Bonjour j'ai trois palmiers dans mon jardin en pleine terre (dans le sud-est). Je pense que ce sont des humilis.    Ils ont bien résisté à l'hiver rigoureux de cette année.    Par contre régulièrement j'ai des repousses à leurs pieds.    Jusqu'à présent je coupais ces repousses.    Puis-je continuer ou faut-il les laisser en place et dans ce cas que vont-elles devenir?    Merci pour votre site très intéressant.

S'il s'agit bien comme vous le pensez de Chamaerops humilis, la production de rejets au pied est tout à fait normale.    Si vous les laissez, votre Chamaerops va se transformer en un buisson de plusieurs pieds, comme la photo que j'ai prise d'un sujet qui se trouve au pied des remparts de la ville fortifiée de St Malo et qui est visible sur la page consacrée au Chamaerops humilis de ma collection.    Puis chaque pied va grandir et prendra une taille adulte que pourrons admirer vos petits enfants...    Telle la photo générale sur la même page, où l'on distingue trois pieds, il s'agit en fait d'un Chamaerops humilis avec ses rejets, à moins qu'il ne s'agisse de trois rejets d'un pied mère qui a disparu, vu leur taille ils sont largement centenaires.

 

 

1243 - Le 01/09/12    De Tony, HELP HELP HELP...    Bonjour Dominique,    Merci beaucoup pour votre site, il est super.    Malheureusement, je n'y ai pas regardé dès le début de mes déboires.    J'habite au Sud de Lyon et ai planté mon palmier en Août dernier, très beau, très bien.    Jusqu'après cet Hiver où les feuilles sont passées de vert à marron sur les bords.    La lance était verte.    J'ai appelé le fournisseur du palmier qui m'a dit l'Hiver a été sec, il faut donc couper toutes les palmes, lui donner de l'engrais et le laisser faire.    J'ai arrosé, mis de l'engrais, mais pas coupé tout de suite, on était au mois de Mars.    Courant Mai, j'ai vu la lance jaunir, donc j'ai coupé les palmes et le bout de la lance.    Depuis, rien a changé sauf que la lance a des traces noires, je suppose avec la pluie de cette semaine.    J'ai fait le test de la lance, et elle tient bien.    Ai je encore des chances, n'est-il pas trop tard, faut il que j'arrose du fongicide systémique?    Merci d'avoir des personnes amoureuses et spécialistes de ces magnifiques arbres..

Vous pouvez encore attendre, mais... Vu vos photos, je crains fort que votre Trachycarpus soit mort, il n'est plus qu'un tronc, sa lance est totalement grillée... Le Trachycarpus est un Palmier très résistant, qui a besoin de peu de chaleur pour croître. A ce titre, il est en général le premier à reprendre sa croissance à la fin de l'Hiver, dès que la température diurne atteint environ 15°. Donc si le votre avait souffert de l'Hiver mais en était sorti vivant, il aurait déjà dû produire quelques palmes. Attendez le prochain Printemps avant de le déterrer. Si vous avez lu les différents chapitres de mon site, vous devez avoir compris, je pense, où se situent les erreurs commises et les conseils erronés. Croyez m'en bien désolé,

 

 

1242 - Le 29/08/12    De Nina, URGENT PLANTATION PALMIER...    Nous venons de faire l’acquisition d’un gros palmier (tronc+motte =1m de diamètre et hauteur de 2 mètres palmes incluses).    Nous allons le planter ce week-end et voulons savoir :    1/ est ce gênant de le planter à 50 cm de la piscine (les racines ne risquent elles pas d’être attirées par l’eau ??? qui pourrait faire des dégâts par la suite ….)    2/ Est-ce gênant de le planter à 50 cm d’un mur ?    3/ Combien faut il minimum de profondeur pour pouvoir le planter sans risque ? (Notre profondeur maximum est de 60 cm gênée par un tuyau)    4/ Aussi merci de nous dire s’il faut rajouter un terreau particulier ou autre pour favoriser son implantation.    Par avance merci beaucoup pour votre retour.

Pour faire vite, il aurait été bien de me dire de quel Palmier il s'agit, et de votre région, car tous les palmiers n'ont pas la même taille à l'âge adulte. Donc 50 cm d'une piscine (enterrée ou hors sol ?), c'est un peu court quand même, je pense plus au diamètre futur du tronc qu'aux racines, préférez 1m c'est plus sur. Le planter à 50 cm d'un mur ??? Est-ce un mur bas type muret ou bien votre palmier serait contre le mur d'une maison par exemple ? Si c'est le cas, les palmes vont frotter contre le mur et s'abîmer, voire même abîmer le revêtement du mur, en plus esthétiquement, c'est vous qui voyez, mais tout contre une maison, l'effet rendu ne sera probablement pas très heureux... Entre une façade et un palmier, au moins 2m serait mieux, et encore, tout dépend de quel palmier on parle, si c'est un Phoenix, c'est au moins 3 m... Enfin, 60 cm de profondeur, c'est peu. Les racines iront bien plus profond que cela et vont englober ce tuyau avec le temps, et si un jour il faut changer ce tuyau... Pour la plantation, j'ai créé une page spécifique sur ce sujet que vous trouverez sur mon site.

 

 

1241 - Le 27/08/12    De Marjorie, TRACHYCARPUS...    J'ai acheté un grand Trachycarpus fortunei et trois plus jeunes il y a deux mois maintenant et leurs feuilles des palmes sont toutes pliées et les petits qui sont toujours en pot eux jaunissent un peu, est-ce trop ou pas assez d'arrosage ?    Le grand est planté en pleine terre et je l'arrose une fois par semaine et les petits sont toujours en pot et je les arrose de la même façon, ils sont entreposés pour le grand dans le jardin en plein Sud pas du tout ombragé et pour les petits dans une courette au Nord au soleil le matin mais à l'ombre l'après midi, pouvez vous m'aider ??? Merci par avance.

Comme je ne suis pas sur de comprendre ce que vous dites par « et leurs feuilles des palmes sont toutes pliées », je veux bien des photos si cela est possible, mais sinon, cela ressemble à un manque d'eau. Il n'est pas facile de bien arroser une plante en pot, la plupart du temps, la majeure partie de l'eau s'échappe entre la paroi du pot et la motte, si bien que la plante ne reçoit presque rien. Dans ce cas, on peut tremper le pot directement dans une bassine pleine d'eau, en le laissant comme ça pendant 20 mn, le temps que la motte s'imprègne bien d'eau. Pour le grand, je ne sais pas la quantité d'eau que vous lui donnez, mais l'arroser une fois par semaine, s'il est en plein soleil et qu'il ne pleut pas chez vous, ça n'est peut être pas assez pour un Palmier fraîchement planté dont les racines ne sont pas développées.

 

 

1240 - Le 14/08/12    De Pascale, Merci (pour vos bons conseils)...    Mon premier palmier (acheté il y a quelques semaines chez Truffaut Parly 2 en région parisienne) est un élégant Chamaerops humilis d'environ 1,20 m présentant de nombreux rejets au pied.    Une belle terrasse orientée Sud-Ouest, du soleil plein pot toute la journée et pas assez d'arrosage... vous imaginez la suite...    Palmes desséchées en 2 temps 3 mouvements... :(     Heureusement j'ai découvert votre site à temps et la description point pour point du scénario-catastrophe dont mon pauvre palmier commençait à souffrir.    Je crois que nous avons limité la casse : amputé des 4 ou 5 palmes que j'ai coupées, il repart de plus belle (à l'ombre) avec de nouvelles pousses sur le tronc principal et sur tous ses rejets.    Voilà, c'était juste pour vous dire merci.    Bonne continuation à vous.

Et merci pour ce témoignage, cela fait toujours plaisir de voir que l'on est utile aux autres.    A bientôt,

 

 

1239 - Le 13/08/12    De Marie, Conseil pour palmiers gelés...    Bonjour, Je vous écris car j’ai lu avec attention votre partie sur que faire contre le gel et peut-être pourrez-vous me conseiller.    J’ai 2 Butia capitata adultes (stipe de 1.6m +-) et 1 Brahea armata adulte (stipe de 1m) dont je prenais grand soin.    Nous habitons le sud-ouest et cet hiver il a fait très froid, jusqu’à -17°. Sur le mois de février, les températures ont été tout le temps négatives.    Mes palmiers étaient très bien protégés : voile d’hivernage + paille enroulée tout autour avec les palmes rassemblées.    Pourtant, ils ont souffert et après des tailles successives, les palmes me sont restées dans les mains début mai => le cœur a gelé.    Depuis, j’attends.    Il n’y a pas de partie verte ni de palme restante.    Rien ne repousse.    Que dois-je faire : Le tailler ? Me résigner et l’enlever ? Attendre davantage ?    Merci pour votre réponse.

Hélas, il faut bien se rendre à l'évidence. Comme je l'écris sur mon site, une protection sans apport de chaleur n'est utile que pour mieux aider un palmier à lutter contre un froid "supportable" pour lui. Dès lors que la barre de résistance est trop largement dépassée, et surtout que le froid dure dans le temps, ce type de protection sans apport de chaleur est tout à fait insuffisant, car il fini rapidement par faire presque aussi froid à un ou deux degrés près, à l'intérieur de la protection qu'à l'extérieur. Si dans votre cas, arrivé à fin Août début Septembre, vos palmiers n'ont pas donné le moindre signe de vie, c'est que probablement, ils sont morts hélas, mais, avant d'agir d'une façon irrémédiable, peut-être pouvez-vous attendre jusqu'à la fin du mois de Septembre qui semble s'annoncer beau, qui sait ???

 

 

1238 - Le 10/08/12    De Médéric, Palmiers...    Bonjour Dominique, Tout d'abord, félicitations pour votre site, je le trouve génial. ( et j'en ai parcouru beaucoup d'autres! ).    Je m'appelle Médéric et je m'intéresse (énormément) depuis peu aux palmiers.    Sur mon balcon parisien, j'en ai deux :
- un Phoenix canariensis
- un Trachycarpus fortuneï Var Wagneranius.
Évidemment, j'aurais beaucoup de questions à vous poser mais je préfère aller à l'essentiel, ne voulant pas abuser de votre temps.    En parcourant votre site et vos photos, j'ai remarqué cette superbe évolution de votre canariensis en l'espace de quelques mois (période 2004). Vous précisez d'ailleurs son goût pour la pleine terre et la qualité de vos soins.
Donc voici ma question:
- Quels sont précisément les soins que vous avez apportés à votre canariensis pour qu'il "pète la santé" à ce point pendant cette courte période?
J'essaie d'appliquer les conseils que vous annoncez sur votre site, mais bon il y a tellement de facteurs différents ( lieu, exposition, arrosage, pot, etc..) qu'il devient dur de constater par soi-même une réelle et belle évolution de son palmier!
Le Canariensis que je possède a été acheté au Pradet dans le Var fin Juin dernier dans une pépinière. Le sujet a 5 ans. Je ne pense pas qu'il vienne d'une serre, il était à l'extérieur dans un pot en plastique avec juste ses racines dedans. Je l'ai rempoté début juillet dans un pot en terre cuite de 59 litres avec du terreau universel et je n'ai d'ailleurs pas pris le soin de glisser des boules d'argile à l'intérieur. Erreurs de débutant je suppose.. Par conséquent, je suis très prudent quand j'arrose, je veille à ne pas verser trop d'eau afin que ça ne se déverse pas dans la soucoupe. Environ 3 litres par arrosage.
Sachez que l'achat de ce palmier est un choix réfléchi (le balcon est abrité et a une belle exposition Est/Sud-Est, possibilité de le rentrer dans une pièce éclairée adéquate l'hiver), et je suis persuadé qu'il se sentira chez lui à Paris!
Je pourrais vous écrire un roman mais je préfère m'arrêter là.    Merci de prendre le temps de lire ce mail et surtout, merci d'avance d'y répondre!    Cordialement,

Votre message m'est parvenu juste après mon départ en vacances, dans le Var justement.    Les soins tiennent dans la plantation et un arrosage abondant tout le premier Été de la plantation, c'est tout, mais il n'y a aucun secret
dans la rapidité de sa croissance, tout tient dans la liberté de la pleine terre.    C'est sur qu'en pot, cela n'a rien à voir, et, pardonnez moi mais en pot de 60L, vous ne pourrez jamais obtenir un Phoenix aussi gros et beau, il faudrait au moins un conteneur d'1m3 pour y arriver, c'est à dire que l'ensemble avoisinerait les 2 tonnes.    Cependant, je ne me leurre pas au sujet de mon Phoenix, il est destiné à mourir dans quelques petites années.   
En effet, les conditions Hivernales chez moi sont trop dures pour lui, et dès que je ne pourrais plus le protéger comme je le fais, il mourra de froid, c'est presque certain. Je pense que cet Hiver, cela va encore aller, mais il dépasse les 2m50 maintenant, redresser ses palmes va encore, lui passer son cordon chauffant est facile, mais lui passer sa doudoune devient un vrai sport, un jour, je sais que je n'y arriverais plus.

 

 

1237 - Le 07/08/12    De Olivier, Conseil d'un connaisseur...    Bonjour, Je me permets de vous contacter car j'aurai besoin d'un avis de connaisseur.    Nous avons fait refaire notre jardin par un paysagiste au mois de janvier dernier.    Nous avons un palmier chamaerops excelsa qui depuis quelques temps n'a pas fière allure... Je l'arrose tous les 10 jours environ et les feuilles ont l'air de sécher.    Nous avons a coté 3 gros chênes (à environ 10 m).    Qu'en pensez vous?    Nous habitons dans l'agglomération rennaise.    Merci d'avance.

Votre Trachycarpus fortunei (oui, le Chamaerops excelsa, comme je l'explique sur mon site, n'existe pas) a t'il été planté dans votre jardin à l'occasion de ces travaux datant de janvier, ou par exemple a t'il été déplacé lors de ces travaux ? Je me pose cette question car à voir les photos, j'ai l'impression qu'il y a 2 choses. La première, je vois sur une photo une palme qui porte des brûlures qui ressemblent à des brûlures conséquences du froid, c'est étonnant pour un palmier bien installé, ça le serait moins pour un palmier fatigué et stressé par une plantation ou un déplacement en janvier alors que dans la région Rennaise, les quinze premiers jours de février ont été les plus froids de l'hiver, jusqu'à -11° et plusieurs jours à -8°.2ème chose, votre palmier donne l'impression d'avoir soif. Là encore, c'est étonnant pour un palmier bien installé, mais ça le serait moins pour un palmier planté ou déplacé en janvier, avec un système racinaire amputé et/ou non développé. Pour la ou les palmes brûlées, c'est irréversible, elles ne redeviendront pas vertes. Pour l'arrosage, suivant le cas, si c'est un palmier bien installé, il n'est pas impossible que la proximité de plusieurs grands chênes assèche totalement le terrain environnant, et que votre Trachycarpus en souffre. Peut être qu'un arrosage tous les dix jours devient insuffisant lorsqu'il ne pleut plus suffisamment, la terre de la Région Rennaise n'est pas réputée pour conserver sa fraîcheur, et l'installation d'un système goutte à goutte automatique directement autour du pied peut être une idée intéressante. Si c'est l'autre cas, une plantation récente ou un déplacement dans votre jardin, le système racinaire a été endommagé, ou n'est pas encore suffisamment développé. Votre palmier a donc besoin d'une fréquence d'arrosage plus rapprochée, surtout l'Été, jusqu'à ce que votre palmier se soit acclimaté à son nouvel emplacement.

 

 

1236 - Le 29/07/12    De Audrey, S.O.S Phoenix roebelenii...    bonjour Dominique,    voici mon palmier que j’ai que depuis 3 mois, il est resté en pot pendant 1 mois et depuis la plantation dans ma jardinière il a commencé à dépérir, j’ai bien peur que vu son état: il meurt.    Il a pourtant une bonne lumière constante et pas de soleil direct, le terreau est toujours humide, par contre à la plantation j’avais mis des billes bleu d’engrais, est ce que cela peut jouer un rôle sur son état?    Quand pensez vous?    merci d’avance pour votre réponse.    Audrey

Si vous avez parcouru mon site et lu la fiche du Phoenix roebelenii, vous aurez compris par vous même ce que je pense qu'il se passe, puisque vous décrivez dans votre message exactement les symptômes que je décris sur mon site concernant le manque de lumière.    Dans les logements modernes, on a très souvent l'impression que la luminosité est abondante, et d'ailleurs c'est le cas, pour nous les humains.    Cependant, cette luminosité est encore très très loin de suffire aux besoins des plantes Tropicales, saufs celles qui vivent dans les sous bois, ce qui n'est pas le cas du P. roebelenii.    Le problème est que vous intervenez assez tardivement, et à la vue de vos photos, je suis très pessimiste.    Plus les feuilles sont jeunes et donc proches du cœur, plus elles sont sèches, ce qui semble indiquer que le cœur est également sec et probablement mort ou presque.    Dans son état, déterrer votre P. roebelenii pour lui donner plus de lumière serait lui provoquer un tel choc qu'il y a de grandes probabilités pour que cela l'achève...    reste que, toujours dans son état, vous proposer d'investir dans un spot d'éclairage additionnel pour plantes risque fort d'être un investissement perdu d'avance.    Ce que j'en pense finalement, en fait, rien de bon, je le crains, croyez m'en désolé.

 

 

1235 - Le 27/07/12    De Jean-Marc, Palmiers...    Depuis que je suis tombé par hasard il y a quelques mois dans la passion des palmiers, je ne cesse de parcourir, de m’imprégner de votre site que je trouve des plus intéressants.    Un grand bravo à vous, votre approche, vos conseils et votre documentation misent à la disposition des amateurs de palmiers sont une véritable référence en la matière.    J’ai également acheté certains ouvrages que vous recommandiez.    Je vis en appartement à Thionville en Moselle où le climat n’est pas très clément pour ce genre de végétaux.    Pour l’instant ma collection se limite à :    Un Phoenix roebelenii stipe de 80 cm, un Brahea armata stipe de 40 cm, un Butia capitata stipe de 40 cm aussi avec une hauteur des palmes atteignant 1m80, un très beau Trachycarpus wagnerianus au stipe de 50 cm et un Washingtonia dans la même taille.    Deux petits Humilis cerifera complètent la collection.    J’ai une très grande terrasse, où les palmiers partagent l’espace avec un très grand bambou et deux érables japonais.    Cette terrasse s’oriente d’est en Ouest et le soleil la baigne dés le matin jusque vers 15, voir 16 h de la journée.    Les palmiers sont situés contre les baies vitrées de l’appartement, bénéficient du soleil, et sont protégés ( à l’ombre une partie de la journée ) et de la pluie par la terrasse de l’étage supérieure.    Une cloison vitrée, à gauche et à droite de la terrasse les protège les jours où le vent se fait sentir.    Voilà un descriptif permettant de vous faire une idée de la situation.    Et à la suite de cela, il y a bien sur une question….

A l’arrivée de l’hiver, ne disposant pas d’un local hors gel, j’ai le choix entre deux solutions.    Soit je protège mes palmiers en les laissant à l’extérieur, soit je les rentre dans l’appartement avec le risque qu’ils soient dans une température qui se maintienne aux environs de 20° en permanence plusieurs mois.    Si se sera le cas pour le roebelenii et le Washingtonia que je vais rentrer, je pose surtout la question pour les autres ( Brahea, Butia, wagnerianus,…. ).    Quel sera le mieux pour eux, ou du moins,…. le moins pire ?    Je vous écris de mon bureau au Luxembourg, mon adresse e-mail personnelle est en copie.    Merci d’avoir pris le temps de me lire et merci d’avance de votre réponse.    Très cordialement

Avant de prendre une décision, il faut que vous ayez une idée la plus précise de la température qu'il peut faire au plus froid l'hiver sur votre terrasse, sans oublier le vent, qui est un élément aggravant le froid.    Car effectivement, il y a un stade ou rien ne sert de tenter de lutter contre un froid trop insupportable pour les palmiers, surtout lorsqu'ils sont cultivés en pot.    Je rappelle qu'il sont, dans ce cas, bien moins résistants au froid que les mêmes palmiers cultivés en pleine terre.    De cette "cartographie" des températures de votre terrasse dépendra la réponse.    De toute façon, dès lors qu'il y a risque que les températures restent négatives jour et nuit sur plusieurs jours d'affilée, je déconseille de laisser un palmier en pot dehors.

 

 

1234 - Le 15/05/12    De Mourad, suite à la question N°1227, Phoenix canariensis qui ne boit plus !...    Je vous remercie pour votre réponse et vous prie de trouver en pièce jointe une photo de mon palmier.    Encore merci pour votre aide.

Merci pour la photo, cependant, vous n'avez pas répondu à mes questions.    Alors oui, on voit bien qu'il y a un sérieux problème sur votre Palmier, et à la vue du pot, sans soucoupe en dessous, je me demande si celui-ci est percé au fond, ce qui serait une grave erreur si ça n'est pas le cas, j'explique pourquoi sur les pages de mon site.    Peut être est-il entrain de mourir d'asphyxie, les racines noyées dans l'eau stagnante au fond du pot.    C'est une piste qui correspond assez bien à votre description: «...mais depuis l’eau stagne. En effet il ne boit plus !!».    Sans en savoir plus, je ne peux pas être affirmatif, mais assurez vous de cela en réglez ce point d'urgence si nécessaire.    Tenez moi au courant si vous le souhaitez,

Bonjour Dominique et à nouveau merci pour votre réponse.    Désolé je n’ai effectivement pas répondu à vos questions.    En effet le pot n’est pas percé…    J’ai aussitôt percé quelques trous sur la partie basse et de l’eau en abondance a coulé…    Effectivement elle était asphyxiée…    pensez-vous que je puisse la sauver ??

 

 

1233 - Le 13/05/12    De Dominique, question sur le Chamaerops excelsa ou Trachycarpus fortunei...    Pouvez vous me dire si cela est gênant d'avoir planté à 80 cm de ma terrasse béton.    Est-ce que les racines ne vont pas dans 10 ou 15 ans passer sous la terrasse..    merci    bonne soirée

Pour moi, non ça n'est pas gênant d'avoir planté à 80 cm de votre terrasse, car, oui, les racines vont forcément passer sous votre terrasse, mais elles ne feront aucun dommage.    Les racines des Palmiers, même à l'âge adulte, restent une sorte de chevelu de fines racines, les plus grosses, qui peuvent atteindre la taille d'un pouce, s'enfoncent en terre et ne sont pas destructrices comme peuvent l'être celles des arbres communs.    Celles qui rampent à la surface du sol, et que le Palmier utilise pour ses échanges gazeux, font de l'ordre de 1mm de diamètre environ.    Les racines des Palmiers ne sont destructrices que par le volume que le système racinaire peut prendre avec les années, si, par exemple, on l'enferme dans un bac ou un pot.    Dans ce cas, le volume et la puissance du système racinaire peut entraîner le Palmier à être soulevé du pot ou à faire éclater le pot ou le bac si celui-ci est trop petit.    En pleine terre, je n'ai jamais vu de dégâts même sur de très vieux Palmiers.

 

 

1232 - Le 12/05/12    De Corinne, Mes palmiers sont-ils morts ?...    Juste une dernière question.    Le palmier qui était en terre a mieux résisté.    J’ai donc mis le produit que vous recommandé et j’ai coupé les feuilles mortes à la tige.    En gros, j’ai laissé les tiges.    Il y avait des feuilles qui étaient moitié vertes – moitié abîmées, celles-ci je les ai laissées.    Est-ce que je fais ce qu’il faut ?

Oui, c'est parfait, il n'y a plus qu'à croiser les doigts.

 

 

1231 - Le 10/05/12    De David, palmier...    Tout d'abord, bravo pour ce site très complet et plein d'infos pertinentes.    Voilà je m'adresse à vous pour avoir des infos sur mes 2 palmiers qui sont, je pense malade.    J'habite dans l'Hérault et même si on est sur les bords de la Méditerranée, l'hiver a été très froid (plusieurs jours à -10° entre autres..)je me permets de vous envoyer 2 photos et voir si vous avez une idée sur leurs problèmes.    Je les ai taillé fin mars, et depuis c'est la cata, les feuilles se cassent les unes après les autres et mes palmiers se déplument petit à petit,

Je suis justement entrain de répondre à mes messages, vous avez de la chance.    Rendez-vous à la rubrique « Soigner après le froid » de mon site, et testez les lances, puis inspirez vous des conseils que je donne dans ce chapitre.    J'ai l'impression de voir sur une photo une palme qui semble d'un vert mat délavé, ce qui ressemble fort à une palme sèche...    Il est donc possible que le froid soit la cause de vos soucis.

 

 

1230 - Le 08/05/12    De Martine, Palmier déraciné par la tempête...    J'ai acheté en 2009 une maison à Belle Ile(56) située à 1,5 km à vol d'oiseau de la mer. La terrasse de cette maison est bordée au sud par 2 palmiers à chanvre que je suppose être des Trachycarpus fortunei. Depuis l'été dernier, j'ai constaté que l'un de ces 2 palmiers perdait à ras de terre les bases des anciennes palmes coupées et le chanvre et que je voyais sur le tronc dénudé sans doute une moisissure bleu-vert. Au mois de novembre 2011, un terrible orage(reconnu catastrophe naturelle) a sévi sur l'île avec une pluviométrie exceptionnelle puis 3 semaines plus tard c'est une tempête avec des vents à 140 km/heure qui a provoqué de gros dégâts sur toute la végétation de l'île ( chute de cyprès et de mimosas notamment). J'ai d'ailleurs perdu 2 mimosas qui avaient une vingtaine d'années et mon palmier s'est retrouvé penché à 45°. Après l'avoir redressé et ajouté de la terre à son pied, il n'est toujours pas stable.    Le propriétaire précédent de la maison étant décédé, j'ignore l'âge de ce palmier et pour information il mesure 2,50 mètres de haut. Que dois je faire pour stabiliser cet arbre et n'est-il pas malade?    Je vous adresse une photo du palmier maintenu par des cordes et une de la base du tronc.    Merci d'avance de vos conseils.

Pouvez vous m'envoyer des photos un peu plus éloignées, car là, je ne vois principalement que le tronc de votre Palmier, et ce tronc serait plus pour moi celui d'un Chamaerops humilis que celui d'un Trachycarpus fortunei... Ou plus simple encore, me dire si les pétioles qui portent les feuilles ont des épines ou non, car les pétioles des Chamaerops humilis portent de véritables épines, assez dangereuses, de 5 mm à 1 cm de long, alors que les pétioles des feuilles du Trachycarpus fortunei n'en ont pas, seulement de minuscules petites dents, un peu comme une scie à métaux.

 

 

1229 - Le 08/05/12    De Maryline, palmiers des émirats...    J'ai vu votre site et je pense que vous serez capable de me répondre.    J'habite aux émirats arabes unis et nous avons déménagé dans une maison possédant un beau jardin avec des palmiers (déjà grands) qui ont été planté il y a quelques mois.    Jusqu'à présent ils étaient attachés au niveau des feuilles et depuis un mois ils ont retiré les liens. Ma question est la suivante : combien de temps vont-ils mettre pour s'ouvrir car pour le moment ils sont toujours dans la même position à savoir les feuilles qui pointent vers le haut ?    Je ne sais pas si comprenez ma question, et donc je vous envoie une photo pour être plus explicite.

Oui, j'ai bien compris votre question, mais il est difficile pour moi d'y répondre, car comme vous le savez, je cultive mes Palmiers en Bretagne, et vous imaginez bien que la vitesse de croissance entre des Palmiers qui poussent aux Émirats, et des Palmiers qui poussent en Bretagne, ça na rien à voir... Bon, pour tenter de faire une réponse, si cela vous est possible, il faudrait commencer par couper les feuilles sèches, car comme elles ont perdu toute élasticité, elles ont tendance à rester à la verticale, et donc empêchent les feuilles vertes de mieux s'épanouir. En faisant cela, je pense que vous aurez déjà un début de résultat positif. Ensuite, il faut aussi que la couronne se fournisse, et ça, cela dépend de la rapidité d'émission de nouvelles palmes, ce qui est un peu plus long. Pour tenter un pronostic, je pense que vous n'aurez vraiment un beau résultat que l'année prochaine, environ.

 

 

1228 - Le 06/05/12    De Sébastien, Palmier malade...    Bonjour je vous envoi ce mail car mon palmier est malade et j'aimerai savoir comment le soigner car petit à petit les palmes jaunissent du certainement à une erreur de ma part ou du froid.    Au mois de février quand il faisait beau au lieu de couper les palmes jaunies normalement je les ais arrachées à la main mais c'est venu tout seul sans arracher.    Ou alors je pense au gel.    Merci de me dire comment faire pour le récupérer.    Cordialement.    Ci joint une photo.

Oui, on voit bien que votre palmier a souffert du froid. Consultez la rubrique « Soigner après le froid » de mon site, et inspirez vous des conseils que j'y donne. A l'avenir, effectivement, préférez la coupe des palmes sèches plutôt que de tirer dessus pour les arracher, cela peut provoquer des blessures au niveau du stipe.

 

 

1227 - Le 06/05/12    De Mourad, Phoenix canariensis qui ne boit plus !...    D’abord bravo pour votre site et un grand merci pour l’aide que vous y apportez.    J’ai acheté 2 phoenix canariensis il y a 4 semaines, tout allait bien jusqu’à il y a 10 jours où un vent assez fort a légèrement dépoté l’un d’eux. J’ai à nouveau rajouté du terreau (terreau spécial plantes de méditerranée) mais depuis l’eau stagne.    En effet il ne boit plus !! les palmes commencent à perdre de la hauteur et sécher. Le 2ème en revanche se porte plutôt bien.    Pouvez-vous m’indiquer d’où vient le problème ou au moins comment y remédier…    Vous en remerciant par avance.    Bien à vous

Sans photos de votre palmier, je vais avoir du mal à vous aider. Avez vous rempoté vos palmiers ? Le fond des pots est-il percé ?

 

 

1226 - Le 05/05/12    De Stéphane, Question WASHINGTONIA FILIFERA...    Je vous ai déjà contacté à plusieurs reprises et à chaque fois, vos réponses m’ont été riches. J’ai fait l’acquisition d’un Washingtonia filifera que vous pouvez voir en photo dans ce mail (hauteur hors pot à la palme la plus haute : 1,50m). Venant d’un jardinerie grande enseigne, je suppose qu’il s’agit d’un plan en croissance poussée dans des serres. Je l’ai actuellement placé dans un pot plus grand et sur un espace terrasse qui n’est pas constamment au soleil (enfin vu la météo actuelle je dirai même jamais au soleil…). Combien de temps peut-il rester ainsi ? Un tel palmier ainsi élevé, a-t-il des chances de survie ? (j’habites en Normandie, je prévois le rentrer l’hiver à partir de -5, -6). Enfin, le stipe semble être triple, connaissez-vous la raison ? Pour information, il a fait -17°C chez moi cet hiver, j’ai réussi à sortir sans aucun dommage un Butia capitata en plein terre (depuis seulement un an). Le palmier était le temps du grand froid enroulé dans une grande couette. Il s’agit d’une plante venant d’A l’Ombre des Figuiers ….. Ils sont forts ces Bretons !

Vous êtes sur qu'il s'agit bien de W. filifera ?    J'ai plutôt l'impression qu'il s'agit de Washingtonia robusta...    Ça ne serait pas la première fois que je verrais un W. robusta étiqueté W. filifera, c'est même assez classique, et la raison est pour moi toujours la même, incompétence ou tentative de booster les ventes...    Difficile de donner une méthode pour les différencier si jeunes, c'est plus l'habitude qui parle..., à les voir, pour moi, ce sont des robusta, la finesse, la couleur bien rouge des pieds, le vert tendre des feuilles... robusta.

J'ai déjà répondu dernièrement à votre question (message 1207) pour le stipe triple, pour la séparation également, à voir dans les archives.    C'est à vous de voir en fonction de l'effet que vous voulez donner, mais sachez que si vous voulez les séparer, vous risquez fort d'en perdre un, voire deux, voire les trois, car les racines sont toutes enchevêtrées, elles vont se casser, et ça n'est pas bon du tout.    Personnellement, je préconise dans ce cas de sélectionner seulement un pied, le plus beau, et de détruire les autres en les coupant à la base des pieds.    Cela permet de ne pas abîmer les racines de celui que l'on a sélectionné, ce qui lui permet de repartir plus vite.    Pour le reste, si vous le cultivez en pot pour le rentrer l'hiver, vous pouvez prévoir de le garder longtemps, j'en cultive un depuis 10 ans, et il se porte bien, même s'il ne porte jamais beaucoup de feuilles.  

 

 

1225 - Le 03/05/12    De Maxime, conseil engrais palmier...    Super votre site ! J'y passe du temps pour m'occuper au mieux de mon fortunei, en attendant d'en avoir d'autres. Il est temps pour moi de lui donner de l'engrais. Que pensez-vous de cet engrais spécial palmier de chez Truffaut ? http://www.jardiland.com/vente-en-ligne/entretien-traitement-et-soin/15470-engrais-palmiers.html Sinon, un engrais liquide est-il aussi efficace que des granules ? Merci pour vos conseils

Je ne connaissais pas cet engrais.    Les spécialistes disent que le bon dosage pour un engrais spécial palmier est un dosage NPK 2-1-3, celui-ci est plus du genre 1,2-1-2, un peu faible en N (Azote) & en K (Potasse) donc.    Sur un palmier en pot, à longue échéance, cela peut créer des carences.    Pour un palmier en terre, ça n'est pas la panacée, mais disons que ça peut convenir, le palmier pouvant trouver lui même une partie de ce qui lui manque.

 

 

1224 - Le 02/05/12    De Doris, suite à la question N°1214, Chamaerops...    Bonjour Dominique, Merci infiniment pour votre message, c'est vraiment très aimable de m'avoir répondu si vite. J'aimerais rectifier, j'ai bêtement oublié de spécifier qu'il s'agit d'un Chamaerops excelsa (qui résiste même jusqu'à -22°, d'après ce que j'ai pu lire) et non d'un Chamaerops humilis. Nous ne sommes pas non plus vraiment en montagne, je dirais plutôt sur une colline qui est à 900m d'altitude, ce qui n'est pas si haut. Orientés plein sud, nous avons du soleil de 8h du matin à 8h du soir et le baromètre peut atteindre 18-20° même en hiver. J'avais en effet lu vos conseils "Protéger avant le froid" raison pour laquelle je l'avais un peu emballé, sauf les feuilles, ce qui n'est pas tout juste. Maintenant je vais faire comme pour moi, quoi qu'il m'arrive (jambe cassée, pneumonie, épaule gelée!) j'estime toujours que rien n'est grave et je continue à vivre et à travailler - c'est le meilleur moyen pour ne jamais être malade. Mon palmier va faire de même, puisque son coeur résiste, même s'il est un peu blanchâtre. Je pense le bichonner un peu et selon vos conseils, je lui donnerai du fongicide (Aliette Express J, ou l'autre), j'attendrai les beaux jours (après les saint-glaces) pour couper les palmes en laissant tout ce qui est encore vert et je le planterai dans une année ou deux, ou quand je verrai qu'il a récupéré. Et ... l'hiver prochain, je le rentre. Cela vous paraît-il raisonnable? En ce qui concerne ma question de savoir comment l'empêcher de pousser ? je voulais dire en hauteur. J'aimerais justement plutôt un arbre pas trop haut qui s'épanouit en largeur - est-ce possible avec un Chamaerops excelsa ? Cette question est importante pour sa future plantation. En ce qui concerne ma question de savoir s'il peut pencher, cela paraît effectivement idiot. Je sais bien que les plantes poussent vers le ciel ou surtout vers la lumière. Mais ... j'ai planté un Magnolia dans notre pente et depuis quelque temps, il penche méchamment. Il faut dire que je suis 100% citoyenne et le jardinage c'est pas ma spécialité, je débute. Je ne suis pas meilleure photographe non plus, mais j'essaierais tout de même de vous envoyer une photo de notre jardin et du palmier un de ces jours. C'est absolument extraordinaire de trouver quelqu'un sur le WEB qui répond, comme vous, à tous ces incultes, comme moi et j'en suis très reconnaissante.

Lorsque vous m'avez parlé d'un Chamaerops, pour ce qui me concerne, il était automatique que je comprenne Chamaerops humilis, car comme je l'explique sur mon site, le Chamaerops excelsa n'existe pas. Votre palmier est un Trachycarpus fortunei. C'est une erreur qui a été commise il y a très très longtemps, au 18 et 19ème siècles par les premiers botanistes qui ont observé ce palmier et l'ont confondu avec le Rhapis excelsa. De plus, le Trachycarpus ne s'hybride pas avec le Chamaerops, ces deux palmiers ne peuvent donc pas être du même genre. Cette erreur a été corrigée par les botanistes il y a plus de cent ans pourtant, alors je ne comprends vraiment pas pourquoi, dans les magasins où ce palmier est vendu, on continu parfois de le trouver sous ce nom farfelu de Chamaerops excelsa. J'ai même une fois trouvé dans un magasin, des palmiers vendus sous le nom Trachycarpus fortunei, et à côté d'autres palmiers (parfaitement identiques évidemment), mais vendus sous le nom Chamaerops excelsa. Dans ce cas précis, on peut presque assimiler cela à une l'arnaque, car cela aidait le vendeur du magasin pour tenter de vendre 2 palmiers qu'il disait être différents à ses clients qui n'en auraient acheté qu'un seul s'ils l'avaient su. Sinon, pour ceux qui vendent le Trachycarpus fortunei sous le nom erroné de Chamaerops excelsa, je mets cela sur l'incompétence du magasin, tout simplement. Donc effectivement, il est possible que votre Trachycarpus fortunei ait résisté au -17° qu'il a rencontré et ne soit pas mort, d'ailleurs, vous devez voir sa lance reprendre sa croissance normalement. Pour le traitement que vous lui réservez, oui, je trouve cela tout à fait raisonnable, laissez le se remettre un an ou deux avant de le planter. Par contre, on me pose souvent cette question dernièrement, non, il n'est pas possible d'empêcher la croissance en hauteur d'un palmier.

 

 

1223 - Le 01/05/12    De Jean Thierry, taille palmier Phoenix...    Nous habitons dans le Gard et avons 1 Phoenix dont les palmes ont gelé cet hiver. Il a plus de 25 ans, grimpe à 8/9 mètres et son tronc dépasse 1m de diamètre. Il repart, mais ma question est : est il possible de rabattre 1 palmier, dans mon cas de 2 mètres ?

Pour de plus amples explications, je vous invite à lire la question/réponse N° 1204 un peu plus bas sur cette page, car non, ce que vous demandez, du moins, à la façon dont je le comprends, est tout à fait impossible.

 

 

1222 - Le 29/04/12    De Catherine, Palmier...    Bonjour, j'ai besoin d'un avis concernant mon palmier dont je vous joins quelques photos. Malgré une protection,il semblerait avoir quelque peu souffert du froid rigoureux du mois de février : ses feuilles jaunissent ; de plus, il est "déformé". J'ai lu attentivement votre rubrique " soigner après le froid ". J'ai testé la lance, elle semble bien tenir. Je vais acheter le fongicide systémique. Pourriez-vous tout de même, à la vue des photos me rassurer ( je l'espère ) ?

Bon, à voir comme ça, je ne me fais pas trop de soucis, je ne sais pas à combien de degrés de froid il a été confronté, ni où vous le cultivez, mais ça semble aller. Je dirais qu'il s'agit d'un Trachycarpus d'une plantation relativement récente, 2011 ?... donc il n'est pas encore totalement acclimaté (d'ailleurs il ne fleurit pas), ni bien enraciné, mais ça va venir. Franchement, j'en ai vu dernièrement pas mal sur les rives de la Garonne, et bien plus abîmés que le vôtre.

 

 

1221 - Le 28/04/12    De Samantha, Gros problème sur mon phoenix...    Je viens vers vous au sujet d'un de mes Phoenix. Je suis dans les landes et cet hiver a été vraiment rigoureux même si nous n'avons pas eu (pour l'instant) de gros dégâts. Toutefois depuis quelques jours nous avons de brèves mais grosses bourrasques et l'un de mes Phoenix a la lance qui s'est cassée. Elle n'était pas du tout morte, bien verte et pourtant protégée par les stipes que nous n'avons pas encore coupés. Mon mari est dans tous ces états car il a encore réussi cette année à protéger les Phoenix malgré leurs grandeurs (chaque année il me dit que c'est la dernière année et il réussi qu'en même!!), il a donc passé tout un après-midi avec mon neveu pour protéger les Phoenix avant l'hiver et malgré les 1er stipes qui sont devenus gris (comme chaque année), nous étions contents d'avoir pu passer l'hiver. Ma question est : que doit-on faire avec cette lance qui s'est cassée (elle n'est pas tombée mais est cassée), mon mari de dépit veut tout "tronçonner" et même si je sais qu'il a dit cela tout à l'heure sur un "coup de colère", je préfère vous demander s'il vaut mieux attendre et ne pas toucher ou bien couper "comme il faut" la lance et attendre ? Je vous remercie bien pour votre réponse, nous adorons nos Phoenix qui font maintenant près de 4 à 5 m de haut.

Il y a quand même des dégâts assez sérieux, mais vos Phoenix sont encore bien verts donc il y a, à mon avis, de bonnes chances de les récupérer. Inspirez vous des conseils que je donne à la rubrique "soigner après le froid", si la lance s'est couchée sur un des 3 Palmiers, c'est que le cœur est atteint et entrain de moisir, il faut le traiter (je ne pense pas que ce soit uniquement à cause du vent), et traiter les 3 bien entendu, pendant que vous y êtes. Si les lances des 2 autres tiennent bien, traitez les par arrosage au pied. Bonne chance.

 

 

1220 - Le 27/04/12    De Thierry, Chamaerops humilis...    Un grand merci pour le partage de vos connaissances qui m'ont déjà aidées dans le passé en consultant votre site comme bon nombre de vos visiteurs, je n'en doute pas. Pas de surprise, mon Chamaerops humilis a été victime du gel et j'ai suivi vos recommandations "soigner après le froid". Il fait 2 mètres de haut avec un tronc principal et trois plus petits autours, il a été planté il y a 5 ans. J'ai coupé la totalité des palmes brunes et sèches, enlevé toutes les stipes sans résistances et traité avec de l'Aliette Express J non dilué versé dans les coeurs il y a 3 semaines. La pluie n'arrangeant pas le problème, j'ai décider de couvrir les têtes des troncs avec une poche plastique pour protéger les coeurs de l'humidité. Je sais qu'il faut maintenant être patient mais dois-je renouveler le traitement aliette de façon régulière ou juste une fois? Que pensez-vous de la méthode de couverture des têtes en attendant le soleil, bonne ou mauvaise idée? Je veux tout faire pour sauver ce palmier qui était juste magnifique avant ce rude hiver. Merci!

Personnellement, lorsque j'ai dû traiter mes Palmiers, je ne l'ai jamais fait plus d'une fois, et cela a été suffisant, une fois que le champignon est mort, il est mort. Pour la protection des têtes, je ne sais pas, sans voir exactement comment vous avez procédé, c'est difficile de répondre avec précision. Je dirais juste que je n'aime pas beaucoup le plastique, car il a tendance à empêcher l'air de circuler et donc à retenir l'humidité au contact de la plante, mais si vous avez prévu de laisser l'air un peu circuler, vu que la plante a été traitée, cela devrait aller... Et puis le beau temps devrait revenir quand même.

 

 

1219 - Le 26/04/12    De Frédéric, palmier filifera sans aucune lance...    Je viens d'aller voir mon palmier filifera planté en mars 2011, ses lances étaient grillées et j'ai tiré dessus assez fermement et tout m'est resté dans les mains. Il y a maintenant plus qu'un grand trou dans le tronc. J'ai mis de la bouillie bordelaise, mais croyez vous qu'il reste une petite chance qu'il reparte?

Comme je le dis régulièrement sur le site, il est impossible de répondre avec assurance à cette question. Seule une réponse "de Normand" peut être donnée. "Peut être bien que oui, peut être bien que non", tout dépend de l'état dans lequel se trouve le cœur de votre Palmier, et ça, je ne peux pas le savoir, désolé, il faut vous armer de patience au moins jusqu'au premier mois de l'Été prochain.

 

 

1218 - Le 22/04/12    De Clara, question urgente...    Permettez moi dans un premier temps de vous féliciter pour votre blog qui est de précieux conseils et très bien fait. Voila ma question:
Je réside en Provence et j'ai un Phoenix qui mesure environ 4M de haut et très imposant coté tronc. Depuis deux ans, j'ai la visite du fameux Paysandisia archon, il semblerait qu'il soit bien infesté mais j'ai quelques soucis pour pouvoir traiter.
Cet hiver, comme de nombreuses personnes, mon Phoenix a gelé, toutes les palmes sont sèches, mais il lui reste une touffe toute verte qui repousse en haut, ce qui m'inquiète et c'est pour cette raison que je fais appel à vous, c'est que par grand vent ou si on lui tire sur les palmes, mon Phoenix bouge, quand le vent souffle fort, j'ai peur qu'il tombe! Est ce normal? compte tenu de son imposante masse, je ne voudrai pas qu'il tombe sur ma fille si elle est au jardin, dois je le faire abattre?
Merci d'avance pour le temps que vous prendrez pour lire et éventuellement répondre à mon mail et vous prie d'agréer mes salutations.

Vous me parlez d'un palmier infesté depuis 2 ans par le Paysandisia archon, qui représente donc un risque pour les palmiers environnants, d'un palmier qui a en plus fortement souffert de l'hiver et qui finalement représenterait un risque pour la sécurité de vos enfants..., cela fait vraiment beaucoup, et je pense qu'il n'est pas possible de vous aider par correspondance. Il faut vous rapprocher de professionnels de votre région, qui vont se déplacer, inspecter de visu votre palmier et vous faire un bilan de la situation. Je ne sais pas si la solution est l'abattage pur et simple, mais eux pourront vous le dire.

 

 

1217 - Le 12/04/12    De Jonathan, demande d'info...    bonjour, je suis restaurateur dans le 56 près de Pontivy, j’organise une opération plage cet Été et je cherche des palmiers à louer pour deux mois.    Savez vous qui peut proposer cela sur le secteur, cordialement

Hélas non, je n'ai pas d'adresse à vous proposer pour de la location de plante. Je pense qu'il faut vous orienter vers des entreprises qui fournissent pour ce que l'on appelle de "l'évènementiel".

 

 

1216 - Le 11/04/12    De Benoît, Mon phoenix canariensis...    Bonjour, je me permets de vous envoyer plusieurs photos de mon Phoenix canariensis car Je souhaiterais avoir l'avis de professionnel comme vous. Tout d'abord ce Phoenix ma été offert par mon père il y a 5ans, il était beaucoup plus petit que maintenant!! J'habite en région parisienne, et mon appartement est assez bien exposé au soleil. Par contre vu la taille je ne peux pas le mettre dehors.. Dommage!!    Depuis peu je me pose des questions car les palmes deviennent de plus en plus longues mais aussi plus souples, cela me parait assez bizarre, qu'en pensez vous? De plus en regardant sur Internet je vois beaucoup de Phoenix canariensis vert clair, hors le mien est vert foncé, hormis les nouvelles pousse. Enfin voilà j'espère que vous pouvez me donner des infos sur mon "petit "palmier!! Je vous en remercie par avance, à bientôt Benoît

J'étais absent quelques jours, et je reprends contact avec mon site. En préambule, comme je l'indique sur mon site, je vous précise que je ne suis en rien un professionnel, mais uniquement un simple amateur passionné par les palmiers. En conséquence, mes conseils ne sont que purement indicatifs. A mon avis, c'est tout à fait normal que les palmes de votre palmier s'allongent, s'assouplissent et changent de couleur, car votre Phoenix manque de lumière. Pour reprendre votre expression, un appartement, même bien exposé au soleil, ne pourra jamais rivaliser avec la luminosité extérieure, et le Phoenix canariensis n'est absolument pas un palmier d'intérieur, c'est un géant, très gourmand en soleil et en forte lumière. Si vous ne pouvez pas le mettre dehors faute de place, il va dépérir petit à petit et probablement mourir. Maintenant, si vous vous décidez à le mettre dehors, faites le progressivement. En effet, il a commencé à s'adapter à la pénombre et toutes les palmes qu'il a créé en intérieur ne sont pas adaptées à l'extérieur, elles risquent donc de brûler sous l'effet des rayons solaires, sous le même principe que les coups de soleil pour nous les humains... enfin, j'explique déjà tout cela dans les différents chapitres de mon site.

 

 

1215 - Le 10/04/12    De Nawel, palmiers qui jaunissent...    BONJOUR – J’habite l’Espagne dans l’Andalousie, sur les hauteur de GRENADE. Il y a 2 ans nous avons acheté une maison avec dans son jardin un superbe palmier. Au mois de février, lors de la vague de chaleur, j’ai commis la grosse bêtise de le tailler, et mal. Je l’ai en quelques sortes "étranglé" par rapport à la base du tronc qui est assez grosse, au point ou à chaque fois que poussent les palmes, elles tombent, elles n’ont plus de soutien, elles tiennent une semaine à 10 jours et s’affaissent, mais ce qui m’inquiète le plus à présent, c’est qu’elles jaunissent et meurent. Pour plus de détail : Elles poussent vertes et aussitôt elles jaunissent et pourrissent. Même celles qui ne s’affaissent pas, soutenues par les autres, jaunissent et meurent. Est-ce que c’est dû au fait de l’avoir taillé trop tôt et mal, ou à la vague de froid que nous avons eue juste après. Toute ma gratitude pour une réponse claire, et muchissima gracias pour tout. Une admiratrice pour tout ce que vous faites.

J'étais absent quelques jours, et je reprends contact avec mon site. Je ne comprends pas bien ce qui arrive à votre palmier, des photos m'auraient bien aidé. Je ne vois pas en quoi la coupe des palmes produirait ce que vous décrivez, je pense qu'il y a certainement autre chose mais votre message manque de précision et rien ne m'aide à comprendre ou me faire une idée de ce qui se passe en si peu de temps, entre février et début avril. Si je vous résume, vous évoquez une vague de chaleur en février pendant laquelle vous avez coupé les palmes de votre palmier, puis une vague de froid, mais de quel froid est-il question ??? de +2° ou de -15° ? ...de quel palmier est-il question ??? ...était il en bel et bon état juste avant février ???

 

 

1214 - Le 09/04/12    De Doris, Chamaerops...    Avant de vous écrire, j'ai parcouru plusieurs messages de vos lecteurs pour vérifier si d'autres personnes avaient le même problème que nous et si vous aviez des remèdes. En effet, j'ai vu que plusieurs personnes ont un Chamaerops comme nous, qui n'a pas supporté notre hiver glacial, malgré qu'il devrait résister jusqu'à -15°. Vous répondez que tout n'est peut-être pas perdu, même si les feuilles sont sèches et brune. J'ai aussi tiré assez fort sur le cœur, comme vous le conseillez de faire. Vous dites que si ça résiste, ce qui est le cas avec notre palmier, il peut éventuellement être sauvé.    Depuis son achat, l'été passé, il s'était merveilleusement épanoui et nous l'avons gardé dans son pot pour le planter dans 2-3 ans quand il sera un peu plus grand et plus robuste (pensions-nous). Fin octobre, nous l'avons enveloppé dans une couverture de détresse (en alu) jusqu'aux feuilles et l'avons posé sur le balcon, orienté plein sud, qui est un peu plus abrité que le jardin. Quand nous sommes retourné à notre chalet, après les grands froids (il a fait jusqu'à -17° pendant quelques jours cette année) qui est en Haute-Savoie, à 900m d'altitude, il y avait une couche de glace dans la soucoupe et les feuilles étaient brunes et desséchées, mais certaines ont gardé des tiges vertes.    Vous dites qu'il faut couper les feuilles, mais je ne sais pas à quel niveau. Est-ce qu'il faut couper à ras le tronc ou est-ce que je laisse les tiges vertes?    Est-ce que vous conseillez de planter notre Chamaerops cet été, même s'il est encore petit (un peu près 1.50m) ?    Est-ce que nous devons lui donner du fongicide ? Bref, que faire pour essayer de le sauver ?    Une autre question, si jamais il guérit: est-ce qu'on peut empêcher un palmier de pousser et faire en sorte qu'il s'épanouisse en largeur ? J'ai souvent vu des photos de palmiers qui ressemblent au Chamaerops, qui sont très bas et tout en largeur, mais c'est peut-être une autre sorte. Existe-t-il des palmiers nains résistant au gel ? Nous sommes entourés de conifères, de Chênes et de Boulots à perte de vu et je rêve d'avoir des plantes un peu plus exotiques, surtout autour de la piscine. Le terrain autour de la piscine est d'ailleurs en pente. Est-ce que le palmier va pencher, si on le plante là ?    Merci infiniment pour votre réponse et vos conseils.    de Doris, Genève

Je comprends tellement votre souhait de voir en montagne autre chose que des conifères, mais de la à y voir des Palmiers... Lorsque vous dites que votre Chamaerops devrait résister à -15°, vous vous emballez un peu, et je ne sais pas d'où vous tenez cette information. A ma connaissance, la plage de résistance du Chamaerops humilis se situe plus entre les -8° à -12°, et lorsque l'on parle de -12°, il s'agit de pics ponctuels à -12°, non d'une capacité à résister à une température durable de -12°, ce qui n'a absolument rien à voir. J'explique déjà tout cela dans les différentes rubriques de mon site, entre autres « La rusticité au froid » et « Protéger avant le froid », ainsi que sur la fiche descriptive du Chamaerops humilis. Dans votre cas, hélas, les éléments défavorables se cumulent. Votre Chamaerops est cultivé dans un pot, ce qui diminue énormément la capacité de résistance au froid de la plante. De plus, vous annoncez qu'il a fait jusqu'à -17° et cela pendant plusieurs jours... également la coupelle pleine de glace... Je doute que dans un pareil cas, votre Chamaerops ait résisté. Mais qui sait..., prenons l'hypothèse que votre Palmier ait résisté. Vous pouvez vous inspirer des quelques conseils que je donne dans la rubrique « Soigner après le froid », j'y réponds déjà à toutes vos questions. Pour la coupe des palmes, de préférence, ne coupez QUE ce qui est brûlé, conservez encore tout ce qui est vert. Pour la plantation, sans photo, je n'ai qu'une vague idée de son état, mais moi, j'attendrais au moins l'année 2013. Planter un Palmier est un choc stressant pour lui, on le déplace, on manipule son système racinaire... si le Palmier est en parfaite santé, il s'en remet très très vite, mais une fois de plus, dans votre cas, je pense qu'il n'a pas besoin de ça. Pour empêcher un Chamaerops humilis de s'épanouir en largeur, il suffit de couper ses rejets au fur et à mesure de leurs apparitions, pour ne conserver que le pied principal, ainsi, il poussera uniquement en hauteur, mais le Chamaerops humilis est de croissance lente, je le rappelle. Pour des Palmiers nains résistants au froid, oui, cela existe, mais malheureusement, ces Palmiers, s'ils résistent au froid, ont besoin d'un froid très très sec, comme le Nannorhops ritchieana par exemple, qui est un Palmier qui pousse très très lentement dans le désert Afghan, de telle sorte que je ne pense pas que le climat de votre région puisse lui convenir. De plus, ce Palmier est un Palmier rare assez difficile à trouver dans le commerce. Pour votre dernière question, concernant la plantation sur terrain en pente, je pense que vous aurez observé dans la nature que les arbres poussent toujours naturellement droit vers la lumière, donc vers le ciel, jamais perpendiculairement au terrain. Pourquoi imaginez vous que cela soit différent pour un Palmier ? Les arbres qui parfois se couchent le font par accident, pour différentes raisons, endroit très venteux, déséquilibre dans la proportion « hauteur de la plante / capacités d'enracinement », mais naturellement, une plante pousse toujours vers le ciel, ou pour être précis, vers la lumière.

 

 

1213 - Le 06/04/12    De Bruno, Enracinement du Phoenix canariensis et du chamaerops...    Bonjour, je viens d'acheter trois Phoenix canariensis et trois chamaerops pour planter dans mon jardin... Je voudrais savoir si ces deux palmiers vont chercher des racines profondément ou pas car j'ai des tuyaux de chauffages au sol partout dans mon jardin à une profondeur de 60 cm... C'est pourquoi j'ai prévu de planter les palmiers dans un massif qui au final fera environ 1 mètre de terre, 50 cm enterre et 50 cm hors de terre(le massif)... Je compte mettre une toile assez épaisse au fond du massif qui me permettrai de stopper les racines au cas ou celles-ci iraient trop profond et viendraient me détériorer mon système de chauffage enterré... C'est pourquoi je vous demande conseil, à savoir si ce que je fais est bien, mais surtout de dire si ces deux types de palmiers sont sujets à des racines profondes ou pas.. J'attends impatiemment de vos nouvelles.. Merci

Je crains que cela ne soit pas suffisant, en effet, avec les années et suivant les cas de figure, les racines d'un Palmier dépassent largement la longueur d'un mètre, largement. J'ai par habitude de créer un fond de drainage dans mes pots, constitué d'une couche de gravier de Pouzzolane, d'une couche d'un tissu épais type Géotextile, puis du terreau de culture. J'ai toujours constaté, passé quelques années, que des racines avaient traversé la couche de Géotextile.

 

 

1212 - Le 06/04/12    De Fabrice, Re: Au secours.......    suite à la 1173...    Je vous remercie de vos précieux conseils, le palmier de mon petit Mathéo est dans le jardin, il se porte de mieux en mieux. Je vais le planter après les Saints de Glaces. Encore merci. A bientôt, je ne manquerai pas de vous tenir au courant. PS : j'adore votre site.

 

 

1211 - Le 02/04/12    De Erwan, Palmier...    Comme vous le verrez le palmier n' est pas posé dans une coupelle dois je le faire? Que dois je faire pour espérer le faire repartir?

Je ne sais pas ce que vous a dit votre fleuriste lorsqu'il vous a vendu ce Palmier, ou devrais-je dire, ce qu'il ne vous a pas dit ???... Il aurait, par exemple, pu vous dire que la plante qu'il vous vendait n'était pas un, mais en fait 2 Palmiers, des Phoenix roebelenii. Bon, jusque là, rien de grave, mais il aurait aussi pu ajouter que ce sont des Palmiers tropicaux, et que, comme tous les Palmiers tropicaux, ils ne sont absolument pas adaptés à la vie en extérieur sur au moins 99% du territoire national, tout simplement parce que le Phoenix roebelenii ne résiste pas au gel. Il aurait pu terminer en vous recommandant donc de ne surtout pas les laisser dehors l'Hiver dans une région comme le Calvados, et ce même à l'abri... Mais j'ai l'étrange sentiment qu'il s'est simplement contenté d'encaisser votre chèque et au revoir... Excusez ce ton ironique, mais cela me met presque en colère, car j'ai réellement le sentiment que vous vous êtes fait copieusement avoir, par ce que j'appelle de la négligence. La plupart du temps, je recommande à mes lecteurs de ne pas sacrifier trop vite leurs Palmiers, mais dans votre cas, il n'y a rien à espérer, car j'ai la conviction qu'ils sont mort. Un, de par l'état dans lequel ils sont, et deux, de par la variété dont il s'agit et de savoir qu'ils ont passé l'Hiver dehors. En conclusion, faites comme bon vous semble, comme je vous l'ai dit dans mon précédent message, inspirez vous de la rubrique de mon site « Soigner après le froid » si vous voulez ne rien avoir à vous reprocher, tout y est et je n'ai rien de plus à vous conseiller, sauf peut être une tentative de le ramener chez votre fleuriste pour vous faire rembourser ??? Qui sait, votre fleuriste est peut être un vrai commerçant qui se sentira bien mal à l'aise de ne pas vous avoir correctement conseillé... Croyez bien que je suis navré pour vous,

 

 

1210 - Le 02/04/12    De Erwan, Palmier...    Tout d'abord félicitation pour votre site. Je possède un palmier dont je ne connais pas le type, donc comment l'identifier? C'est un palmier acheté chez un fleuriste en pot et qui possède deux troncs? Il mesure environ 1M50 et les troncs font 10cm de diamètre. Maintenant l'hiver passé, le palmier a beaucoup jaunit alors qu'avant il avait de belles feuilles vertes qui sont sèches maintenant... Que faire? Je précise que je vis dans le calvados et l'hiver fut très froid mais nous avions isolé le pot et mis le palmier à l'abri mais dehors quand même. Merci de votre réponse.

Pour l'identification, envoyez moi quelques photos par mail, je devrais m'en sortir. Pour le reste de votre question, avez vous lu le chapitre de mon site « Soigner après le froid » ? Si non, je vous propose de vous inspirer des conseils que j'y donne.

 

 

1209 - Le 01/04/12    De Pauline, question sur un palmier...    Je viens de découvrir votre site que je trouve très intéressant. J'ai une question à vous poser si vous acceptez. Ma belle-mère a un palmier qu'elle souhaite absolument enlever, ce palmier se trouve dans un jardin qu'elle me loue. (je ne rentrerais pas dans les détails). Cependant ce palmier mesure prés de 3m50 de haut, il est magnifique et je ne souhaite pas l'enlever sauf si il est un danger. Voilà elle me dit que ce dernier est pourri ...il a pourtant de très belles feuilles et semble en bonne santé. Comment savoir si un palmier est pourri? Elle a fait faire des devis pour l'enlever, ces derniers s'élèvent à 2500 voir 3500 euros, les troncs de palmier ne pourraient apparemment pas se couper car ils sont plein de cailloux, il faut donc le pencher, le déraciner et le transporter avec une grue au dessus de la maison. Voilà je me tourne vers vous, auriez-vous quelques conseils à me donner. Merci d'avance de répondre, si vous n'avez pas le temps ou l'envie, je le comprendrais. cordialement

Les troncs des Palmiers plein de cailloux ??? Diantre !!! Mais de quel Palmier est-il question ? Je ne sais pas pourquoi on vous a dit cela, et la description que vous me faites de l'enlèvement du Palmier ressemble assez bien aux travaux nécessaires au déplacement d'un Palmier pour le replanter ailleurs. C'est vrai que c'est très cher, d'où, comme je le dis toujours, l'importance de bien réfléchir à l'emplacement que l'on choisi avant de planter un Palmier. Maintenant, comment savoir si un Palmier est pourri, c'est assez facile, si vous voyez que les palmes les plus jeunes s'écroulent, que la couronne commence comme à s'écraser, c'est assez mauvais signe. Si votre Palmier vous semble en parfaite santé, des feuilles bien vertes, bien dressées... c'est plutôt signe de bonne santé, envoyez moi plusieurs photos de votre Palmier, je vous dirais ce que j'en pense. Je ne sais pas de quelle région vous m'écrivez, mais, si c'est de la Côte d'Azur, y a t'il des Palmiers aux alentours et sont ils en bonne santé ? Je pense bien entendu à la présence de nuisibles comme le Charançon ou au Paysandisia...

 

 

1208 - Le 01/04/12    De Fatima, inquiète pour mon palmier...    bonjour, à cause du froid qu'il y a eu, je pense que mon palmier est mort, les feuilles sont jaunes marrons, et le tronc commence à être mou. Ma question est: est-ce qu'il y a quelque chose que je peux faire pour le sauver ou c'est trop tard ? J'habite du coté de Montauban (82 c'est dans le Tarn et Garonne) merci de votre réponse.

Non, comme je le dis régulièrement, par correspondance, il est presque impossible de certifier qu'un Palmier soit vivant ou mort et qu'il soit trop tard pour tenter de le sauver, surtout sans la moindre photo de la plante, je ne peux absolument pas faire de pronostics. Je vous propose de vous inspirer de la page de mon site « Soigner après le froid », j'y explique ce qui peut être tenté pour aider un Palmier à sortir de l'Hiver, mais effectivement, encore faut-il qu'il soit toujours vivant car votre description de son état n'est guère rassurante. Bonne chance,

 

 

1207 - Le 31/03/12    De Pascal, Taille washingtonia après le gel...    J'ai un washingtonia à trois têtes et en voulant couper les palmes qui étaient toutes mortes sur deux des trois troncs, je pense avoir coupé le coeur (j'ai coupé 5 cm en dessous des dernières branches de palmes) de ces troncs. Pensez-vous que ces deux troncs referont des palmes ou non ? Si un ou deux troncs meurent. Pensez vous que le troisième qui est resté vert subsistera ?

Non, vous n'avez pas un Washingtonia à 3 têtes, tout simplement parce que cela n'existe pas, le Washingtonia n'est pas un Palmier cespiteux, il ne produit aucun rejet et ne se divise pas. J'insiste sur ce point car il va prendre plus d'importance pour la suite de ma réponse à votre message. Simplement, le Washingtonia est régulièrement proposé à la vente dans les grandes enseignes de jardineries en un ensemble de plusieurs pieds, souvent 3 ou 4 Palmiers dans un seul pot, ceci toujours dans le même but, donner l'impression à l'acheteur potentiel qu'il va acquérir une plante d'un certain âge, alors qu'il ne s'agit en fait que de plusieurs plantes jeunes voire très jeunes qui n'auront pratiquement rien coûté à produire. Le rapport investissement / profit est à son maximum pour le producteur, tous les risques liés à la jeunesse des plants étant à la charge de l'acheteur. Pour le reste de votre message, je ne suis pas sûr de bien comprendre comment vous avez coupé vos 2 Palmiers, soit simplement les pétioles des palmes sèches, ou carrément le stipe... une ou des photos du résultat m'aideraient à bien comprendre, ce qui fait que je ne peux m'avancer à répondre sans être sûr de ne pas répondre à coté de la plaque comme on dit. Pour votre troisième Washingtonia, vous aurez compris avec le préambule de ma réponse que, quoi qu'il arrive aux 2 autres, cela n'affectera pas le troisième puisqu'il ne s'agit pas de la même plante. Si votre troisième Washingtonia n'a, lui, pas souffert du froid, non seulement il ne pâtira pas de l'éventuelle mort des deux autres, mais en plus, il s'en portera bien mieux car il ne souffrira pas de leur présence et aura pour lui seul toute la nourriture qu'il trouvera dans la terre à son pied... reste que si celui-ci n'est pas mort cet Hiver, peut être était-ce parce qu'il était naturellement protégé par les deux autres...?

 

 

1206 - Le 30/03/12    De Victorien, question sur palmier avec photo...    J'ai parcouru votre site, trouvé des réponses à certaines questions, mais j'ai encore quelques doutes par rapport à mon palmier. J'ai acheté mon palmier fin septembre chez un fleuriste pépiniériste indépendant. Je l'ai replanté dans un plus grand pot pour passer l'hiver. Le bas est drainé par des cailloux pour palier au problème du gel. J'ai mis la couverture anti-froid pour l'hiver, attacher l'ensemble des feuilles avant
et à l'arrivé des jours chaud, c'est le drame... L'ensemble des palmes ne se sont pas déployées comme à l'origine, restée comme figée vers le haut. Les folioles sont tordus, la couleur verte passée, bref mon palmier ne ressemble plus à rien. Vous trouverez ci-joint quelques photos. Vu d'ensemble, vu du stipe, vu côté extérieure d'une feuille, vu intérieure. J'ai vérifié la lance, elle semble tenir. On m'a dit qu'il fallait couper les palmes à la base, je n'ai pas vraiment confiance. Que faire pour qu'il
retrouve un bel éclat ? En vous remerciant par avance.

Non, non, ce que l'on vous a dit n'est pas une bêtise, si vous avez lu mon site et ma rubrique « Soigner après le froid », j'y parle de la coupe des palmes. Le vôtre étant en pot, vous ne courrez aucun risque de les couper, même si le froid revient, vous pourrez toujours mettre votre palmier à l'abris. Pour le reste, inspirez vous des conseils que je donne sur la page de mon site dont je parle ci-dessus, et à l'avenir, si vôtre Chamaerops humilis s'en sort, lorsque l'on a un pavillon, il est préférable d'hiverner un Palmier en pot en intérieur, surtout lorsque l'on vit dans une région très froide pour les Palmiers. Bonne chance.

 

 

1205 - Le 27/03/12    De Stéphanie, problèmes avec mes palmiers...    bonjour Dominique! j'ai parcouru votre site et bien d'autres encore mais apparemment vous connaissez bien les palmiers. J'ai un Phoenix, 2 Trachycarpus, 1 Chamaerops et 1 Livistona. J'habite en Picardie près de Amiens et j'aimerais avoir votre avis sur mes palmiers qui font grise mine après un hivers rude. Mon Phoenix et un Trachy sont les plus mal en point et les autres ont le bout des feuilles qui jaunissent avec des taches marrons. Je vous joins quelques photos, pourriez vous m'aider et me donner quelques conseils car j'adore mes palmiers et j'espère qu'il ne soit pas trop tard, en attente de votre réponse en vous remerciant, cordialement.

Pour votre Trachycarpus en pleine terre, je vous propose de vous inspirer des conseils que je donne à la rubrique de mon site « Soigner après le froid », il est très abîmé, mais on ne peut rien savoir de plus pour le moment. Pour votre Phoenix roebelenii, la rubrique et les archives de « La Questionnette » regorgent de questions concernant ce Palmier. Je ne sais pas si vous l'avez depuis longtemps, mais à mon avis, dans le recoin sombre où vous l'avez remisé, je pense qu'il doit dépérir par manque de lumière. Lisez aussi la fiche que j'ai faite à son sujet, dans le rubrique « Ma collection - Fiches Palmiers ». J'ai personnellement arrêté de tenter de cultiver ce Palmier, trop galère pour moi, ma maison n'est pas configurée pour recevoir ce pourtant très beau Palmier. Pour vos autres Palmiers, vu les photos, il n'y a rien à dire, rien qui me paraisse anormal, ils sont aussi beaux qu'ils peuvent l'être. Vous ne pourrez jamais avoir en pot ou en terre des Palmiers dont l'extrémité des palmes ne sèche pas ne serait-ce qu'un petit peu, ou bien dont quelques folioles ne portent une petite tâche par-ci par-là, c'est impossible, et cela fait partie de leur beauté et de leur charme. Seuls les palmiers en plastique en sont exempt, c'est pourquoi ils sont si moches.

 

 

1204 - Le 25/03/12    De Serge, taille Phoenix canariensis...    J'ai un Phoenix canariensis planté en pleine terre et tout près de la maison, région Sud Ouest. Ce dernier est tout gelé, et il mesure : hauteur du tronc 1 mètre et 0.80 m de diamètre. Les palmes montent jusqu'à plus de 4 mètres. Ma question que dois je faire pour qu'il ne monte pas plus haut (à condition que le froid ne l'ai pas détruit) ? On me dit que je dois rabattre le tronc de moitié et faire une taille biseauté pour éviter à l'eau de stagner et de pourrir le coeur. Qu'en pensez vous ? Merci de bien vouloir me donner le bon conseil. Dans l'attente de votre réponse . bien cordialement

Avant tout, je rappelle qu'un palmier n'est pas une plante comme les autres, et la personne qui vous a conseillée ne doit pas du tout connaître ce végétal. De part sa morphologie, on a tendance à comparer le Palmier à un arbre, mais un palmier n'est pas du tout constitué comme un arbre. Un palmier possède un cœur qui est la partie vitale où se forment les futures feuilles. Ce cœur se situe en haut du tronc. Vous comprenez donc que si vous rabattez de moitié le tronc de votre palmier, et bien, vous le tuez tout simplement. Sur mon site, j'insiste pourtant fermement sur le fait de réfléchir sérieusement à l'emplacement où l'on plantera son Palmier, car justement, ensuite, on ne peut pas agir comme ça à sa guise. Il n'y a, dans votre cas, pas de solution pour empêcher votre Palmier de monter plus haut, à moins de le déplacer. Mais dans son état tel que vous me le décrivez, je vous le déconseille fortement, sauf s'il est mort, bien entendu, car dans ce cas, votre problème est résolu.

 

 

1203 - Le 23/03/12    De Aude, palmier...    bonjour, j'aimerai avoir quelques renseignements sur mon palmier qui a les feuilles jaunes, en fait, nous l'avons recouvert d'un voile d'hivernage cet hiver, par contre la tige de la feuille est verte. Que dois je faire?? merci

Simplement "les feuilles jaunes", cela peut provenir de tellement de choses, mais sans en savoir plus, par exemple de quel Palmier il s'agit, dans quelle région le cultivez vous, comment le cultivez vous (pot, pleine terre...), quelles sont les températures qu'il a subit... je ne puis guère vous renseigner. Comme nous sommes au début du Printemps, je vous propose, dans le bénéfice du doute, de consulter la page de mon site « Soigner après le froid », c'est très de saison en ce moment, et il n'est pas impossible que les réponses à vos questions s'y trouvent.

 

 

1202 - Le 22/03/12    De Laurent, question...    Je me permets de vous écrire pour vous soumettre deux photos de mon Palmier dont j'ai enlevé l'hivernage il y a une semaine.    En effet, vu son aspect, je l'ai d'abord arrosé.    J'ai aussi remis un peu de terreau avec de l'engrais spécial Palmier (peut-être une erreur).    Bref, je voulais savoir si, de part votre expérience, il vous semble malade ou non.    J'ai un peu d'espoir, car le coeur tient (j'ai effectué le test de tirer sur la lance, et il tient bien) il est vert au centre comme la photo.    Je pensais tout d'abord couper les palmes trop sèches, mais je préfère poser la question et avoir votre avis avant d'en faire plus!    Merci de votre attention, cordialement, Laurent

Je vois des montagnes tout autour de la photo, je ne sais pas où vous cultivez votre Palmier, ni le genre des Hivers qu'il doit affronter, mais je vais vous laisser répondre vous même à votre question en vous posant celle-ci: A votre avis, y a t'il des risques qu'il fasse encore froid chez vous ? Oui ? Alors attendez encore, en cas de retour du froid, les palmes sèches seront une protection. Non ? Alors vous pouvez couper, mais seulement ce qui est bien grillé et sec, gardez encore ce qui est tendre et vert. Par contre, vous ne le dites pas, mais j'espère que vous l'avez traité avec un fongicide systémique, quand même.

 

 

1201 - Le 21/03/12    De Jacques, palmier...    Quel mélange faire pour un palmier des Canaries en pot. Merci

Pour ce genre de Palmier, il n'y a pas de mélange particulier à faire, il existe dans le commerce des terreaux pour plantes méditerranéennes qui sont très bien, ou une bonne terre de jardin rendue drainante avec du petit gravillon de pouzzolane par exemple, il n'y a pas de nécessité de s'embêter avec dosage précis. Attention d'utiliser un pot à fond percé avec une couche de drainage au fond, c'est tout.

 

 

1200 - Le 20/03/12    De Lenaïc, Un palmier "bien malade" en Ille et Vilaine...    Bonjour, D'abord bravo pour votre site sur les palmiers, il est très intéressant et complet. C'est très gentil d'exposer votre passion. Je vous contacte donc au sujet de mon palmier (qui est bien malade vous allez voir...) pour vous demander conseil si cela ne vous dérange pas. Je vous explique ma situation donc. On nous a offert pour la crémaillère de notre maison un palmier, un Draceana à 4 troncs (je pense...), que j'ai planté en terre aussitôt, il y a maintenant 2 ans. Il est planté au pied de mon abri de jardin en plein sud. Le sol a peu de terre à cette endroit, il y a trsè vite de la caillasse, ce qui fait qu'il doit avoir un bon drainage. Tout allait bien jusqu'à cet hiver, il avait très bien poussé et ne montrait aucun signe inquiétant. Il avait passé le premier hiver avec les palmes attachées sous voile. Aucun souci. L'hiver dernier approchant, j'ai donc renouveler cette méthode à l'approche des premières gelées, mais ce fut de courte durée puisque notre chienne a arraché à plusieurs reprises le voile de protection (pour s'amuser mais aussi pour m'énerver...) jusqu'à ma capitulation. J'ai donc opté pour l'option : Pas de protection cet hiver, on verra ce que ça va donner, il a des bonnes racines normalement maintenant. Ça va peut-être le faire. Bref, je crois que je me suis trompé, et que l'hiver a été très difficile pour mon palmier cette année. Le premier signe est apparu il y a environ un mois quand les palmes commençaient des 2 plus grands troncs ont commencé à se diriger vers le bas. J'ai ensuite vu que les palmes centrales dont la lance, commençaient à devenir marron (mourir en faite). Ne connaissant rien aux palmiers, je me suis mis à rechercher des infos sur le net. Je suis donc tombé sur votre site, et fait le test de tirer la lance. Et le résultat est que les lances se sont détachées mais avec une certaine retenue tout de même. J'ai donc acheté du fongicide comme vous le conseiller et appliquer pour essayer de le soigner ou d'éviter que la pourriture gagne le terrain. Vous pouvez constater par les photos maintenant l'état du palmier. J'ai 3 troncs sur les 4 qui sont morts (je pense). Toutes les palmes sont marrons à leurs bases et on dirait que le tronc est en train de pourrir. J'ai aussi pris la photo du 4ème tronc (le plus petit) qui semble aller mieux, mais la lance devient marron aussi et je crains que finalement il va mourir aussi. Pouvez-vous me confirmer d'après ces photos que le palmier est en train de mourir ? Si il y a encore un espoir, que me conseilleriez-vous de faire ? (hormis mieux protéger mon palmier de ma chienne...:) Heureux) Je vous remercie d'avance pour votre retour.

Alors là, je suis bien embêté pour vous conseiller, car votre plante n'est pas du tout un Palmier, un Dracaena fait parti de la famille des Liliaceae, dixit Wikipedia, et ça, je ne connais pas du tout. C'est clair que votre plante a eue trop froid, mais voila, comment faut-il faire pour la récupérer, et est-ce récupérable, je ne sais pas... Essayer de poser votre question sur un site plus généraliste, genre GardenBreizh.org, là, peut-être quelqu'un saura vous aider. De toute façon, le traitement au fongicide est sûrement une bonne chose, mais c'est tout ce que je puis vous dire, désolé.

 

 

1199 - Le 19/03/12    De Valérie, Conseils...    Bonjour, tout d'abord félicitation pour votre site. J'ai parcouru et lu les sections concernant le froid et les palmiers. Comme beaucoup de monde, notre palmier a souffert du froid pour sa première année en sol. Nous habitons en Franche Comté dans le territoire de Belfort, proche de l'Alsace. Comme vous le conseillez, j'avais regroupé les feuilles pour protéger au mieux le centre. Nous l'avions ensuite protégé avec un tapis de feuilles de 10 cm d'épaisseur environ tenu par un coffrage en bois de 40 cm de haut et 60 cm de côté. Nous avons pensé que le bois aiderait à mieux isoler. Ensuite j'ai installé 4 piquets de 2 m de haut que nous avons recouvert d'une première toile d'hivernage, puis une deuxième mi-janvier. Je viens de retirer les protections et malheureusement mon palmier est mal en point. Beaucoup de feuilles étaient complètement sèches et le reste est bien jauni. J'ai coupé les feuilles cassées et sèches au plus bas (leur coeur était humide). J'ai laissé celles qui me semblaient pas totalement "foutues". Suite à vos conseils, je viens de tirer sur le pointe, elle n'a pas l'air de vouloir venir alors que certaines feuilles l'entourant, risque de venir si je tire trop fort. De plus de la moisissure blanche est très présente vers le coeur. Je vous joins quelques photos de notre palmier et j'aimerais connaître vos conseils pour la suite. Est-ce que pour vous notre palmier est complètement gelé et donc malheureusement bon pour la déchetterie ou est-ce qu'il y a un espoir en coupant encore des feuilles abîmées et en utilisant un fongicide comme vous le préconisez. Merci d'avance.

J'ai pour habitude de proposer à mes lecteurs de tenter le traitement fongique même lorsque le Palmier est très abîmé, pour une bonne raison, c'est que tant que le cœur d'un Palmier est en vie, le Palmier est en vie, même s'il a perdu tout son feuillage. Or, il est impossible, comme ça, et encore moins par correspondance, d'affirmer qu'un cœur de Palmier soit mort ou vivant, je préconise donc de traiter et de patienter, également parce qu'une boite de fongicide ne coûte qu'une petite vingtaine d'euros, donc pas grand chose par rapport à l'affection et même le coût que les gens ont mis dans l'achat de leur Palmier. Cependant, dans votre cas j'hésite vraiment, car le combat me semble perdu d'avance. Cultiver un Phoenix canariensis aux portes de l'Alsace m'apparaît vraiment un challenge impossible. Je ne sais pas quelles températures votre Phoenix a dû endurer, mais je crains, je n'affirme pas, mais je crains qu'il soit mort. Libre à vous de tenter le coup de le traiter, qui sait, j'explique comment dans la page de mon site « Soigner après le froid », et tenez moi au courant s'il repart, car cela m'intéresse aussi. Bonne chance,

 

 

1198 - Le 19/03/12    De Emmanuel, RE: forum palmier, suite à la n° 1178...    merci d'abord d'avoir répondu aussi rapidement à mon S.O.S., et je vois que cet hiver a été dévastateur chez un grand nombre de palmier!!! J'ai donc appris en parcourant votre site ce qu'était la lance et j'ai testé sur mon palmier, elle tient bon, par contre les deux qui poussent ont des feuilles marrons et non pas vertes. J'aurai voulu savoir si il était condamné ou si il avait une chance de survie et que la photosynthèse se fasse? J'ai aussi lu que mettre un peu de fongicide lui ferait pas de mal, je me doute qu'il doit y avoir une notice vendu avec mais y a t'il un moyen de l'appliquer pour que cela soi plus efficace? J'ai coupé toutes les palmes grillées en laissant environ 15cm de tige. Maintenant, Wait and see......... Maintenant qu'il a plus de palmes, dois-je le mettre à l'ombre quand les beaux jours vont arriver, ou pourra t'il supporter le soleil? A t'il besoin d'arrosage régulier? Merci encore et bravo pour votre site..... cordialement

J'ai, depuis nos premiers échanges et compte tenu de l'afflux de messages de ces dernières semaines, mis à jour et complété la rubrique de mon site « Soigner après le froid », que je vous invite à consulter de nouveau. Elle répond aujourd'hui, je pense, à toutes les questions que vous vous posez. Comme je l'annonce à tous mes lecteurs en ce moment, puisque c'est, je le comprends fort bien, LA question qui revient le plus, je ne peux pas vous dire si votre Palmier est condamné ou pas, car cela dépend exclusivement de l'état de son cœur. Si le cœur est brûlé à 100%, le Palmier est mort, si le cœur est encore vivant, il va refaire des palmes, mais il faut patienter quelques semaines ou quelques mois, cela encore en fonction de l'état du cœur de votre Palmier. Par contre, ne traînez pas pour le traiter, chaque jour perdu est une chance de plus laissé à la prolifération de la moisissure s'il y en a. Bonne chance,

 

 

1197 - Le 19/03/12    De Brigitte, questions sur les palmiers sud de la France, gel février 2012 / La Palmeraie des Calanques...    Bonjour, Je vous remercie pour tous les éléments apportés sur votre site web, qui servent les internautes quant à l'attitude à adopter pour sauver nos palmiers. Nous vivons sur la Côte Bleue, 15 km de Marseille et avions un jardin exotique de toute beauté qui faisait notre fierté. Une trentaine de palmiers de divers horizons dont certains ont été épargnés par le gel de Février 2012: Chamaerops bleus, Butias capitata et autres Chamaerops. Cependant tous les autres spécimens, phoenix canaries et phoenix dattiers ( qui produisaient ), une quinzaine au total sont dans un état déplorable. Compte tenu de la météo dans le sud, très clémente depuis quelques jours, nous avons donc débarrassé tous les palmiers des feuillages secs et cassés, ne laissant que le cœur et, en prenant soin pour certain, d'attacher celui-ci lorsqu'il nous semblait fragile pour le protéger du mistral. Les Cycas ont, il nous semble survécu; débarrassés des palmes jaunes, les cœurs remontent... Les phormiums ont également souffert, qu'ils soient verts, panachés ou pourpres. Nous les avons taillés à 40 cm alors qu'ils faisaient 2.00m et attendons... Quant vous aurez un petit moment, pourriez vous jeter un coup d'œil sur les photos jointes et nous donner votre avis sur ces palmiers vieux pour la plupart d'au moins 25 ans ! Bien qu'aucun cœur ne soit venu en tirant dessus, nous sommes très inquiets. Nous avons des chambres d'hôtes au bord des calanques, et notre jardin était un écrin magnifique de verdure et d'exotisme ! Nous sommes tant désolés d'un tel spectacle, nous qui sommes amoureux des palmiers! Pourriez vous me dire combien il nous faudra de temps pour voir une éventuelle repousse de ces palmes ? certains disent qu'il faut attendre le mois de Mai ! Qu'en pensez vous ? Merci infiniment de votre réponse et du temps que vous aurez accordé à ma requête. A vous lire, Cordialement, Brigitte

Spectacle désolant comme vous dites, j'imagine fort bien votre sentiment aujourd'hui. Ce qu'il faut faire sans délai, vous l'avez compris en lisant la rubrique de mon site « Soigner après le froid », c'est traiter avec un fongicide systémique tous vos palmiers qui ont souffert, ce pour éviter et/ou stopper tout développement de moisissure. Pour le reste, il suffit d'attendre. Combien de temps me demandez vous ? Ça, on ne peut pas répondre avec précision à cette question. Oui, chez vous dans le Sud, d'ici au mois de Mai, vous aurez déjà une tendance, mais pour autant, ne sacrifiez pas encore un Palmier pour lequel vous n'avez encore rien vu. Pour la seule raison que l'on ignore l'état précis du cœur de chacun de vos Palmiers. Plus le cœur est touché, plus le redémarrage se fait attendre. Il est en Général rapide sur les Washingtonia, visible avant le mois de Mai, un peu plus lent sur les Phoenix, on peut devoir attendre Juin... mais là, c'est mon expérience Bretonne qui parle, il y a forcément une différence bénéfique avec chez vous. Voilà, je vous souhaite bonne chance, patience et courage,

 

 

1196 - Le 18/03/12    De Cédric, Question palmier...    Bonjour, après une visite sur votre site, je viens vers vous pour avoir quelques réponses à mes questions, voici mon histoire; l'an dernier (septembre 2011) j'ai acheté un trachycarpus fortunei (je ne sais pas quel est son age mais son stipe fait environ 1,50m) que j'ai replanté en pleine terre dans la foulée. A l'arrivée des grosses températures négatives (il y a quelque semaine) j'ai essayer de le protéger avec mon expérience de débutant, j'ai réuni toutes les feuilles, je les ai attaché puis j'ai tout recouvert d'un voile d'hivernage. Mais après la remonté des températures, je l'ai découvert, et la mauvaise surprise, toutes les feuilles sont marrons, avec une feuille au coeur qui commençait à sortir avant de le couvrir, qui est resté légèrement verte mais d'apparence sèche.
Aujourd'hui je n'ai rien fait de peur de faire mal mais mes questions sont les suivantes:
Faut-il que je coupe toutes les feuilles marrons en laissant la seule feuille légèrement verte qu'il reste? Faut-il que je le nourris? (engrais ou autre). Enfin je me pose beaucoup de questions concernant cette plante car je suis un réel amoureux et j'espère qu'il n'est pas mort. Merci de vos réponses

Comme vous m'annoncez avoir déjà visité mon site, je pense que vous avez trouvé réponses à vos questions sur la page « Soigner après le froid », je pense que tout y est, et en l'état de votre message, je ne vois pas ce que je puis ajouter d'autre. Par contre, vous avez omis de me préciser dans quelle région vous cultivez ce Palmier, je n'ai donc aucune idée du type d'Hiver auquel il a dû faire face... ni si votre région est bien adaptée à la culture "sans soucis" d'un Palmier. Bonne courage et bonne chance,

 

 

1195 - Le 18/03/12    De Denis, Mon Pamiers est il mort trachycarpus fortunei...    Vu les températures sibériennes qu'on avait pendant le mois de févriers, je voudrais savoir ce que je dois faire pour mon palmiers que je viens de planter au mois mai dernier. Ci-joint les photos pourriez-vous me donner conseille, quoi faire, comme je n'ai aucune expérience en palmier. Je voudrais savoir, d'après votre expérience aurais-je encore une chance de la voir dans toute sa splendeur. J'habite dans le département du Haut-Rhin en Alsace. Ci-joint des photos, comme vous pouvez le voir je l'ai protégé le mieux que j'ai pu et j'avais aussi protégé le haut par un tissu spécial. Merci d'avance pour aide précieuse

J'ai créé une page spécifique sur mon site, « Soigner après froid », que je vous invite à consulter pour savoir ce que je propose de faire dans votre cas. Pour le cas ou il serait encore vivant, vous devez traiter votre palmier, c'est la seule chose à faire pour le moment. Pour commencer par le négatif, dans la deuxième phase de votre message, comme tout le monde en ce moment, j'ai bien conscience que vous brûlez d'envie de me voir écrire que tout va bien aller et que votre Palmier va se remettre. Hélas, à la vue de vos photos, je ne peux pas vous le confirmer. Les photos m'aident à me faire une idée assez réaliste de l'état dans lequel se trouve votre Palmier, mais pas s'il est encore vivant ou non. Lorsqu'un Palmier paraît brûlé à 10%, je peux être optimiste, mais le vôtre est brûlé à 95%, et cultivé dans une région, le Haut-Rhin, où la culture du Palmier relève plus du pari que de l'assurance de la réussite sur le long terme. On ne peut donc pas écarter que votre Trachycarpus soit mort. Par contre, ce qui paraît plus positif, je vois que les pétioles sont encore jaunes/verts. On peut donc espérer que le cœur de votre Palmier ne soit pas trop trop touché, cette couleur témoigne qu'il y a peut-être encore un peu de vie, mais comme je vous le disais ci-dessus, cela reste un sentiment, je ne peux pas être affirmatif. Compte tenu de la taille de votre Trachycarpus, et donc j'imagine, du prix que vous l'avez payé, acheter une boite de fongicide pour le traiter vaut le coup, on ne sais jamais. Testez la lance aussi. Ensuite, il va falloir vous armer de patience pendant quelques semaines suivant le résultat de vos tests. Chez moi, en Bretagne, mes Trachycarpus ont tous repris leur croissance, donc si vous constatez, dans les jours ou les semaines à venir, que la lance de votre Palmier reprend sa croissance, alors, c'est bon, mais si rien de rien ne se passe d'ici l'Été prochain..., et que les pétioles deviennent brun également, c'est que c'est fini. Pour terminer, ne faites rien de définitif tant que les pétioles sont jaunes/verts, ne coupez QUE ce qui est grillé, gardez TOUT ce qui est encore un peu vert. Bonne chance,

 

 

1194 - Le 17/03/12    De Marie, ...    Je suis tombée sur votre site hier, tout à fait par hasard, mais en espérant quand même trouver un site qui parle de palmiers qui auraient subi la même chose que le mien. A ma grande surprise, effectivement je ne suis pas toute seule dans ce cas !!
J'ai à peu près tout lu, regardé les photos mais je ne trouve pas de réponse. De plus j'ai un grand doute quant à la variété de mon palmier !!
Nous avons acheté notre maison, en Savoie, il y a 4 ans. Le palmier était déjà planté, personne n'a su me dire depuis combien d'années. Par recoupements et interrogations je dirais qu'il a entre 12 et 15 ans ??. La personne qui nous a vendu cette maison mettait un espèce de polyane dessus, monté sur une armature en bois ...... j'ai bien vu tout de suite que cela ne plaisait pas au palmier car comme chacun le sait, l'humidité se met dedans et le bout des palmes étaient brûlées. Enfin soit .... j'ai fait à ma façon les années suivantes. Voile d'hivernage tout au long du stipe et en haut au coeur, feuillage à la base et on enlevait la neige au fur et à mesure sur les palmes. Au printemps nous ôtions tout cela et il repartait , faisait de belles grappes de fleurs jaunes avec une pousse d'une dizaine de palmes par été, etc etc .....
En novembre dernier, plus moyen d'aller sur l'escabeau pour lui mettre le voile d'hivernage car trop haut, nous avons décidé de le laisser comme cela..... Je me suis dit: après tout ce temps et avec des hivers plus ou moins rudes, il ne peut rien lui arriver. Je lui ai mis juste de la tourbe au pied avec des copeaux de bois par dessus.
La suite de l'histoire...... vous la connaissez par les photos. Alors bien sur, comme tout le monde, je ne sais pas si il est mort !!! je ne sais pas si il faut tout couper !!! Que faire ?? Je vais voir tous les jours si je vois un bout de couleur verte qui sortirait du coeur et de le voir comme cela c'est vraiment une désolation totale. D'avance merci pour votre aide et surtout continuer à nous faire rêver de votre passion. Cordialement,

Votre aventure illustre bien ce qui, hélas, se passe lorsque l'on veut cultiver une plante, ici un Palmier, en dehors de sa zone de rusticité. J'ignorais qu'il était cultivé en pleine terre des Palmiers en Savoie. Pour moi, j'imagine la Savoie être une région montagneuse trop froide pour y cultiver des Palmiers, même le Trachycarpus fortunei, car votre Palmiers est un Trachycarpus fortunei. Quelles ont été les températures les plus froides chez vous cet Hiver? J'ai plusieurs fois alerté des lecteurs de mon site sur ce point, tant qu'on peut cultiver un Palmier avec une bonne protection, tout va bien ou presque, mais un Palmier, lorsqu'il aura atteint la taille fatidique où l'on ne pourra plus le protéger car il sera devenu trop grand... qu'adviendra t'il ??? Bref, j'imagine que vous avez bien parcouru la page de mon site « Soigner après le froid », et que donc, vous savez exactement ce qu'il convient de faire pour le traiter. Ce traitement sera t'il efficace, votre Palmier est-il vivant ou bien mort ? Malheureusement, je ne peux pas répondre à ces questions. Il est totalement grillé, mais les bases des pétioles semblent encore vert/jaune, donc c'est au petit bonheur la chance, peut être que son cœur n'est pas totalement grillé... Il faut attendre plus longtemps que cela avant de se faire une idée plus précise. Traitez le maintenant et patientez jusqu'au mois de Juin Juillet. Par contre, s'il s'en sort, qu'en sera t'il du prochain Hiver s'il est aussi virulent que celui que nous venons de passer ??? Il vous faut, soit trouver une solution pour le protéger, Savoie oblige..., soit vous résoudre à le perdre dans les mois ou les années à venir, hélas. En lisant tous les messages que je reçois et en regardant les informations météo, j'ai vraiment l'impression que tout le monde voit, pour une semaine de soleil, l'Hiver terminé... Mais l'Hiver peut encore être présent jusqu'à début Mai suivant les régions. Dans votre cas, j'attendrais avant de couper quoi que ce soit, les palmes, même grillées, le protègent encore "un peu" du froid. Bonne chance.

 

 

1193 - Le 17/03/12    De Morgan, Re: Pour un trachycarpus fortunei, suite à la N° 1188...    Merci pour votre réponse rapide. En effet, les feuilles sont encore vertes malgré le bout qui est un peu marron. Par contre j'ai remarqué que les feuilles se sont repliées sur elles même, c'est d'ailleurs ce qui m'a interrogé et ce qui m'a poussé à aller tester la lance. Dois-je protéger le coeur de la pluie afin d'éviter un pourrissement éventuellement encore plus marqué ?    Je voulais aussi vous demander, afin de l'aider au mieux, je pensais le rentrer dans la maison jusqu'à ce que les beaux jours soient revenus définitivement afin de lui éviter de souffrir de nouveau du froid, qui en plus pour le moment est devenu humide.    Merci d'avance pour vos bons conseils

Effectivement, la protection du cœur contre la pluie, surtout quand la lance s'est détachée, est un des conseils que je donne sur mon site à la rubrique « Soigner après le froid » que je vous conseille vivement de lire.    Je comprends aussi votre idée de vouloir rentrer votre Palmier à la maison, mais maintenant que le mal est fait et que le Printemps arrive, cela ne servirait pas à grand chose qu'à le stresser, sauf si le froid revient.    Moi, ce que je ferais se bornerait à le traiter et protéger le trou de la pluie, et ne le rentrer que si le froid revient.

 

 

1192 - Le 17/03/12    De Benedicte, Palmier Phoenix abîmé par le froid...    Je pense qu'en ce moment vous devez être assailli de mails comme le mien...    Sacré froid, il a duré un peu trop longtemps pour nos palmiers ! Nous habitons à 40km de Marseille et, comme vous devez le savoir, nous avons eu une période de 2-3 semaines de grand froid début février. Nous avons fait construire notre maison en 2011. Sur notre terrain se trouve un beau palmier Phoenix. Je n'ai aucune idée de l'âge qu'il peut avoir (d'ailleurs si vous avez une idée, je suis preneuse). Je vous mets une série de photos depuis que nous avons acheté notre terrain. Il a été taillé par les ouvriers une première fois en janvier 11 et "protégé" sommairement pour la durée du chantier. Il a bien survécu mais malheureusement depuis la vague de froid, il a changé de couleur et est devenu tout terne. On a eu en plus du mistral et beaucoup de palmes se sont cassées. Nous sommes allés dans une jardinerie et on nous a dit de tout couper et de mettre du fumier de cheval mélangé à la terre. Aujourd'hui, nous avons coupé les palmes les plus basses et nettoyé le tronc qui était plein de restes secs. Nous avons essayé de tirer sur le centre du palmier, apparemment il tient et vu la couleur verte des bases des palmes, nous pensons qu'il n'a pas été touché. Or en lisant votre site :

- vous déconseillez de "booster" le palmier quand il a subit le froid.
- vous dites de laisser les parties vertes du palmier.
- vous conseillez de mettre du fongicide avec l'arrosage en prévention des maladies
Les palmes que nous avons laissées, ont la partie centrale verte mais les "feuilles" sont sèches. Que faut-il faire ? couper ces feuilles ou ces palmes ? ou laisser comme ça ? Avons nous bien fait de nettoyer le tronc ou fallait-il laisser les "restes" des anciennes palmes ? Avons nous bien fait de couper les palmes du bas ? Faut-il mettre un peu de fumier ou pas ? Pour le fongicide, quelle est la cadence d'application ? J'espère que notre palmier retrouvera sa beauté et que nous n'avons pas fait de bêtise en le taillant... En espérant que vous aurez le temps de répondre à mes question, Bonne réception,

Comme vous dites, une grande partie de mon temps libre, je le passe sur mon clavier d'ordinateur en ce moment... Je me méfie toujours un peu de ce que je propose lorsqu'il s'agit de Palmiers cultivés dans le Sud de la France, car leur culture est quand même différente de ce que l'on peut se permettre chez nous dans le Nord... Alors, oui, je déconseille de booster le Palmier tant qu'il n'a pas donné de signes de bonne santé. Ensuite, je suis du genre précautionneux, et dans votre cas, oui, je le traiterai avec un fongicide, une seule fois. Ça ne lui fera de toute façon aucun mal, et dans le bénéfice du doute, ça ne peut que le protéger. Et puis dans quelques semaines, si tout va bien, dès que vous constatez qu'il a repris sa croissance normalement, donc que son cœur va bien et n'a pas été touché par le froid, alors là oui, vous pourrez épandre à son pied le fertilisant que vous avez acheté. Pour savoir ce qu'il faut couper ou non, vous allez voir que c'est assez simple, car cela relève juste du bon sens. Pour qu'une plante pousse, elle a besoin d'énergie. Cette énergie lui est apportée en partie par la photosynthèse, il faut donc que la photosynthèse soit possible. Or nous sommes d'accord, les palmes grillées ne peuvent pas participer à la photosynthèse, il faut donc idéalement que certaines palmes vertes subsistent. Dans votre cas, si toutes les palmes sont grillées, plus de photosynthèse, c'est pourquoi il me semble important de conserver sur la plante la moindre zone verte que le Palmier va pouvoir utiliser pour la photosynthèse. La photosynthèse est un apport d'énergie pour la plante, si vous rasez tout, il ne va pas mourir si son cœur est en bonne santé, évidemment, simplement, il risque de manquer d'énergie et la reprise d'être juste un peu plus lente, et je pense que c'est justement ce que vous voulez éviter. Pour la coupe des palmes totalement sèches et grillées, je n'y suis pas opposé, tant que la lance tient bon il n'y a aucun risque et elles n'ont plus aucune utilité. Voila, bonne chance à votre Phoenix,

 

 

1191 - Le 16/03/12    De Corinne, Mes palmiers sont-ils morts ?...    Bonjour, J’ai trouvé votre site par hasard et je dois dire que je suis veinarde car je suis vraiment désespérée avec mes palmiers, surtout que je n’ai absolument pas les pouces verts.    J’ai eu ces palmiers l’année passée pour mes 40 ans et cet hiver, je les ai protégés en suivant les conseils de la vidéo ci-dessous :    http://www.matvpratique.com/video/1001-lentretien-du-palmier-dit-chamaerops    Malheureusement, nous avons eu comme beaucoup de monde, des moins 15 la nuit et moins 11 la journée, et ce pendant plusieurs semaines. Mes palmiers ont l’air d’avoir souffert. Je vous mets quelques photos, comme cela vous pourrez vous rendre compte par vous-même et me conseiller peut-être mieux pour ce qu’il y a à faire (même si j’ai lu attentivement vos conseils).    Sincèrement, je pense que le palmier 4 n’a pas survécu.    Le palmier 3 a l’air d’avoir résisté.    Le palmier 2 : à votre avis ?    Et le palmier 1 : j’ai des doutes    En tout cas, je vous remercie de votre aide, c’est vraiment génial qu’il y ait des personnes comme vous.

J'ai regardé avec beaucoup d'intérêt la vidéo qui accompagne votre message, et hélas, j'y trouve quelques éléments qui démontrent que Hubert le jardinier, sans remettre en cause ses compétences de jardinier, ne connaît pas vraiment les Palmiers...    D'abord, le Palmier qu'il nous présente et nomme Chamaerops excelsa n'existe pas.    Ce nom a été donné par erreur au Trachycarpus fortunei, et cette erreur a été rectifiée depuis plus de cent ans par les botanistes.    Ensuite, la prononciation du nom Trachycarpus fortunei est traKycarpus fortunéÏ, et non traCHycarpus fortuné...    Hubert le jardinier se trompe encore lorsqu'il appelle, à plusieurs reprises, les tiges des feuilles "des stipes", ou encore des anciennes "branches".    Aussi surprenant que cela puisse paraître, le Palmier étant un Monocotylédone (comme l'herbe), il n'est pas un arbre (les arbres étant des Dicotylédones).    Le Palmier est donc plus proche d'une herbe géante que d'un arbre, et il ne produit pas de branches, simplement des feuilles.    Le stipe d'un Palmier, c'est son tronc, et les tiges des feuilles sont des pétioles.    Bon, tout cela n'est pas très grave me direz vous, et certains iront même jusqu'à penser que cette fois, ça y est, le Dominique s'est pris la grosse tête avec ses Palmiers.    Sauf que cette méconnaissance des Palmiers entraîne Hubert le jardinier, dans un premier temps, à conseiller une protection hivernale qui n'est pas bonne pour les Palmiers.    Effectivement, si sa façon de relever les palmes et de les maintenir avec la cordelette est une bonne méthode, j'ai testé il y a plusieurs années de cela la paillasse qu'il conseille ensuite pour "emballer" ce Trachycarpus, et cette paillasse n'est pas bonne pour les Palmiers.    Dans un environnement humide, cette paillasse s'imprègne d'humidité puis moisit, et il n'y a rien que détestent plus les Palmiers que le froid cumulé à l'humidité, si ce n'est la moisissure qui est un des pires ennemis du cœur d'un Palmier.    Pour terminer, Hubert le jardinier insiste à plusieurs reprises sur l'exceptionnelle résistance au froid à -15° voire encore moins du Trachycarpus fortunei, mais ce qu'il oublie, ou peut être ne sait pas, mais une chose est sûre c'est qu'il ne le dit pas, c'est que pour pouvoir résister à des températures aussi basses, le Trachycarpus doit être adulte, en parfaite santé, planté en terre depuis plusieurs années, et que de préférence, il doit s'agir d'un froid sec.    Il ne dit à aucun moment qu'un Trachycarpus fortunei jeune et de petite taille, qui a été acheté dans l'année, que l'on a mis en pot et pas en terre, ne résiste pas à de pareilles températures sans sérieux dégâts, voire même qu'il risque d'en mourir tout simplement.    Alors, désolé d'avoir été un peu long, mais cet "oubli" va tout simplement amener de nombreux amateurs débutants qui auront visionné cette vidéo à commettre l'irréparable en laissant dehors de jeunes Palmiers non acclimatés ou bien en pots, avec une protection insuffisante et inadaptée, face à des températures auxquelles ils ne sont pas en mesure de résister, et ça me fait bouillir.    Et puis pour le reste, finalement, j'aime à appeler un chat, un chat, un stipe, un stipe, et tant qu'à s'intéresser à un végétal, ou quoi que ce soit d'autre d'ailleurs, autant s'imprégner tout de suite des choses correctement, du moins, c'est mon avis.    Pour en venir à vos Palmiers, le Palmier 4 est un Chamaerops humilis, sa résistance au froid avoisine les -12° pour un Palmier adulte et acclimaté, donc le votre effectivement sort bien piteux d'avoir connu -15° si jeune.    Je suis d'accord, il me semble mort.    Cependant, le Chamaerops humilis est un Palmier cespiteux, c'est à dire que c'est un Palmier qui produit des rejets à la base de son tronc, je vous propose donc d'attendre avant de le condamner, on ne sait jamais, il pourrait bien vous réserver une bonne surprise dans quelques mois, voire même l'année prochaine si vous avez la patience d'attendre si loin.    C'est aussi en faisant ce genre d'expériences que l'on acquiert une certaine compétence dans la culture des Palmiers.    Le 3 est un Trachycarpus fortunei, là encore, je vous rejoins, il a souffert mais assez peu et sa lance semble en bon état autant qu'il me semble voir sur la photo.    Le 2 et le 1 sont aussi des Trachycarpus fortunei.    Leur état illustre assez bien ce que je vous disais ci-dessus de la différence de résistance au froid entre un Palmier en terre (le 3) et les mêmes en pot (1 & 2).    Je ne vois pas suffisamment l'état de leurs lances pour me faire une idée fiable.    Je donne environ 50% de chance, ce serait différent si je les voyais de mes yeux.    Inspirez vous des conseils que je donne dans la rubrique « Soigner après le froid », testez leurs lances et traitez les avec un fongicide systémique, il n'est pas impossible qu'ils s'en sortent, et s'ils s'en sortent, de préférence, mettez les en pleine terre, ils résisteront bien mieux au froid.    Mais si vous le faites, attendez qu'ils se soient rétablis, c'est à dire, qu'ils se soient remis à produire normalement des feuilles.    Idéalement en 2013.

 

 

1190 - Le 15/03/12    De Eric, Phoenix canariensis...    J'ai un palmier Phoenix canariensis, planté dans mon jardin, seulement avec cet hiver LONG et rude, il a eu très très mal : feuille sèches, comme brûlées, et même au coeur... J'avais mis un voile d'hivernage mais étant donné que la journée les températures étaient de -3 maximum, et ça sur une longue période, il n'a pas aimé. J'ai lu tous les messages de tout le monde, j'y ai trouvé pleins de réponses à mes questions, mais ce que j'aimerai savoir c'est si malgré que le coeur soit... cramé, s'il est possible qu'il reparte ?! Je me dis qu'en coupant tout ce qui est mort, c'est à dire toutes les palmes, jeunes et moins jeunes, la sève restera dans le "tronc" et il se peut qu'il ait plus de force pour faire de nouvelles feuilles ???!!! pourriez vous me donner votre avis la dessus ? ou est ce que il vaut mieux laisser les palmes pour l'instant ? mais est ce que ça ne pompe pas l'énergie du palmier pour rien étant donné que les feuilles sont mortes ? ! j'espère avoir une réponse rapidement, encore merci

Votre message et vos questions me laissent imaginer que vous débutez dans "le Palmier". Ça n'est surtout pas une critique, et j'espère que cette première expérience malheureuse ne vous détournera pas de cette merveilleuse plante, l'expérience venant rapidement par la suite, je suis passé par là aussi. D'abord, le fait qu'il n'ait pas fait plus de -3° le jour dans votre jardin, et sur une longue période, me fait me demander si vous avez choisi la bonne variété de Palmier pour votre région. Le Phoenix canariensis est un Palmier qui n'est pas du tout rustique au froid, encore moins au froid qui dure jour et nuit en restant sous la barre des 0°. Si les Hivers sont relativement froids tous les ans chez vous, alors le Phoenix canariensis n'est probablement pas pour votre jardin. Pour moi, le Palmier idéal pour commencer dans sa nouvelle vie d'amateur de Palmier est très certainement le Trachycarpus fortunei. Maintenant, pourquoi le Phoenix canariensis est-il vendu dans tous les magasins de France et de Navarre ? Ça, je laisse la réponse aux responsables financiers des chaînes de jardineries nationales... Si vous avez lu tous les messages de tout le monde, ou simplement beaucoup, vous aurez certainement compris par mes réponses que le cœur du Palmier est son "organe" vital, comme pour nous les humains, d'ailleurs. Un Palmier dont le cœur est totalement cramé est hélas mort, quoi que l'on fasse, sauf les Palmiers cespiteux qui ont plusieurs troncs et donc un cœur dans chaque tronc. Dans le cas d'un Palmier cespiteux, comme le Chamaerops humilis, qui est lui aussi un Palmier qui résiste bien au froid, même si c'est un peu moins que le Trachycarpus, il se peut que certains cœurs soient morts mais pas tous, et que par voie de conséquence, certains troncs survivent. Également, lorsque les tissus qui composent un végétal sont grillés et devenu secs, la sève n'y circule plus, donc couper ou ne pas couper une palme grillée ne favorise en rien le reste de la plante, une palme grillée n'utilise plus aucune énergie. En général, je ne conseille de conserver les palmes grillées qu'à des fins de protection du reste du Palmier, quand il semble subsister un réel espoir de voir la plante récupérer. Pour en revenir à votre cas, en lisant la description que vous me faites de votre Palmier, je crains fort qu'il soit mort, mais comme je n'ai pas de photos de votre Palmier, je ne peux pas non plus être affirmatif... Si vous y tenez, vous pouvez patienter un peu avant de prendre une décision irréversible, et vous inspirer de la page de mon site « Soigner après le froid ». Après tout, il m'est arrivé à moi aussi, à 2 ou 3 reprises, de voir "revenir à la vie" des Palmiers que je tenais pour mort. Bon, dans mon cas, ils étaient encore vert... Bonne chance,

 

 

1189 - Le 15/03/12    De Cyril, RE: trachycarpus fortunei...    suite à la 1175...    re... Je suis allé à nouveau voir sur la transplantation, mais cela ne me dit pas si c'est normal que les foliole de mon palmier se resserrent après une transplantation? Dois-je m'inquiéter, est ce mauvais signe et que dois je faire (plus arroser)??    Le 2ème problème, en le déterrant, il a perdu pas mal de racine et la terre ne collait pas, est ce qu'il a bcp de chance de me refaire de nouvelles racines??? Aidez moi car j'y tiens bcp...

En fait, il faut recouper les informations que je donne sur mes précédents messages avec celles que vous trouvez sur les différentes pages de mon site.    Il y a la page sur la transplantation, mais d'autres aussi sont intéressantes dans votre cas.    Oui, il est normal que les folioles se resserrent si votre Palmier manque d'eau, c'est d'ailleurs un des symptômes du manque d'eau.    Par contre, le fait de dire que c'est normal ne veut pas dire que ce soit bon, loin de là, même.    D'où mon conseil de vous inspirer de la page sur la transplantation, mais il y a aussi la page « SOIGNER SES PALMIERS, Juste Après l'Achat », qui, je pense, traduit assez bien ce qui arrive à votre Palmier en ce moment.    Comme vous le dites d'ailleurs vous même, la transplantation lui a fait perdre la majorité de ses racines, et comme tous les végétaux, un palmier s'abreuve presque exclusivement avec ses racines.    Il n'en a presque plus, donc il ne peut plus s'abreuver, CQFD, il finit par manquer d'eau, et un Palmier qui vient d'être transplanté et qui manque d'eau peut en mourir assez rapidement.    Fatalement oui, il y a de quoi s'inquiéter.    Le problème, dans votre cas, est que tout cela arrive, en plus, à une période qui n'est pas optimale.    Arroser abondamment votre Palmier, ce qu'il conviendrait de faire pour qu'il aille mieux, c'est bien l'Été, mais justement pas en ce moment.    Il est encore trop tôt pour vous conseiller d'arroser abondamment, nous ne sommes qu'à la moitié du mois de Mars, on peut très bien subir une dernière vague de froid dans 3 semaines...    Donc dans votre cas, avec un peu de bon sens, je dirais qu'il faut en 1, éviter de trop arroser, et en 2, éviter qu'il ne perde trop d'eau par évaporation, ce qui pourrait se traduire, par exemple, à ne l'arroser que raisonnablement et pailler son pied pour conserver au maximum la terre fraîche et simplement juste humide, avec de l'écorce ou quelque chose de similaire mais qui laisse la terre respirer (pas le plastique bulle donc), puis à lier ses palmes ensembles pour limiter au maximum l'évaporation de l'eau contenue dans le feuillage.    Couper quelques vieilles palmes peut aussi l'aider.    Dans l'eau d'arrosage, je mettrais aussi un fongicide systémique, et puis après, comme on dit, alea jacta est... Mais rien de tout cela, hélas, ne peut vous garantir à 100% que vous aller le sauver.    La transplantation d'un Palmier, ou de n'importe quel végétal d'ailleurs, est un acte qui nécessite idéalement une réflexion préalable, car c'est toujours une intervention délicate, qui comporte un certain nombre de risques, et le faire à une mauvaise saison n'améliore forcément pas les chances de succès de l'opération.    Il me reste à vous souhaiter bonne chance, et longue vie à votre Trachycarpus,

 

 

1188 - Le 15/03/12    De Morgan, Pour un trachycarpus fortunei...    Bonjour à vous, j'ai déjà fait appel à vous antérieurement, mais j'ai de nouveau besoin de votre aide. L'hiver de cette année a été particulièrement froid, dans les -19°C dans ma région (dans le Nord Pas-de-Calais). Vu que les température ont nettement remontées depuis quelque jours (aujourd'hui il a fait 19°C), je suis allé regarder mon Trachycarpus fortunei âgé de 4 ou 5 ans. Il a passé son hiver dehors (oui je sais je n'aurais pas du mais il aurait fallu que je le rentre à la maison et je ne pense pas qu'il aurait aimé passer l'hiver dans la maison). Afin de vérifier s'il avait survécu, j'ai appliqué une technique que j'ai vu dans votre site qui consiste à tirer sur les feuilles pour voir si elles sont bien attachées. Toutes les feuilles ont tenues, SAUF DEUX ! ! ! Les deux feuilles du milieu qui ne sont pas encore ouvertes se sont détachées. Le bout était marron. Alors voilà, je ne sais pas quoi faire. Que dois-je faire ? Va-t-il survivre ? J'attends vos conseils avec impatience.

C'est étonnant ça, car ma "recette" de ce que je propose de faire après avoir tiré sur les palmes se trouve sur la même page, quelques lignes plus loin... http://palmiers.bretagne.free.fr/Soigner_fichiers/SoinsFroid.htm. Par contre, tout le monde en ce moment me demande si son palmier va survivre, et ça, hélas, je ne peux pas le dire, car cela dépend si le cœur du palmier a gelé ou pas, totalement ou non. Pour un palmier qui sort totalement grillé, sec et marron à 100%, il y a vraiment peu d'espoir que le cœur soit encore vivant, mais un palmier dont les anciennes feuilles sont encore vertes, ainsi que la base des pétioles des plus jeunes, là, on peut encore espérer qu'il n'y ait pas trop trop de dégâts, même si la lance s'est détachée. Bonne chance

 

 

1187 - Le 15/03/12    De Maïté, chamerops...    J'ai laissé un message dans fous de palmiers, et comme je n'ai pas eu de réponse, je me permets de vous écrire. Mon palmier qui est plein sud était magnifique vert, jusqu'aux dernières gelées de Février, d'ou les feuilles sont devenues marrons sèches. Ma question, je dois attendre ou couper toutes feuilles sèches. Merci de votre réponse. Nous sommes sur le Bassin d'Arcachon.

Sans en savoir plus, je préconise en général d'attendre que l'Hiver soit vraiment terminé, soit disons, d'attendre le passage des Saints de glace.

 

 

1186 - Le 15/03/12    De Catherine, Palmier Phoenix gelé par la neige...    Bonjour, j’ai 5 très gros palmier Phoenix qui ont été gelés par la neige.    Le cœur est toujours vert mais toutes les palmes sont marrons.    Que dois-je faire ? Faut-il les tailler maintenant ? Attendre le printemps ? Vont-ils survivre ? Merci de votre aide. Bien cordialement.

Je traite plus en détail ce qu'il faut faire pour les Palmiers qui ont gelé dans le chapitre de mon site « Soigner après le froid ». En fonction de l'état, vous pouvez tailler maintenant, ou attendre un peu si les lances se détachent. Par contre, tout le monde me pose cette même question, à savoir si leurs palmiers vont survivre, mais hélas, il est impossible de répondre à cette question. Tout dépend si le cœur est mort ou pas, et ça, tant qu'il n'a pas commencé à reproduire de nouvelles feuilles, on ne peut pas le savoir. Bonne chance,

 

 

1185 - Le 14/03/12    De Julie, Palmier Cordyline m'inquiète?...    Très heureuse de trouver votre site et vos réponses aux différentes questions.    Cependant mon palmier Cordyline m'inquiète et je ne sais pas si c'est suite au gel ou aux racines que j'aurais abîmées voire coupées en retournant la terre à son pied.    j'ai du rectifier la terre autour de son pied pour modifier le parterre ( fin février) alors je vous envoie les photos pour avoir votre avis.    Plusieurs cimes ont été atteintes d'un coup, des feuilles vertes tombent, les autres troncs paraissent aussi suivre le même chemin.    Faut-il couper la cime? Traiter?    Merci d'avance pour vos réponses.    Cordialement

Permettez moi de vous rectifier tout de suite, la Cordyline australis n'est pas du tout un palmier, mais fait partie de la famille des Agaves, Agavaceae, ce qui devrait vous aider à trouver plus de bonnes informations sur Internet. Bon, c'est vrai que son aspect est très exotique et se marie parfaitement dans un environnement de palmier. Je ne veux rien affirmer puisque votre plante n'est pas un palmier, mais pour moi, ce que vous constatez est dû au gel. Vous pouvez tenter un traitement avec un fongicide systémique puisqu'en fait, ce sont je crois, les têtes de votre Cordyline qui pourrissent, mais comme je vous le disais plus haut, je ne peux rien affirmer. Bonne chance.

 

 

1184 - Le 14/03/12    De Cyril, RE: trachycarpus fortunei...    suite à la 1175...    oui c'est exactement cela que je voulais dire, il était en serre en pleine terre.    J'ai laissé environ 15 cm de racines de chaque coté.    Si c'est un manque d'eau que dois je faire??    L'arroser abondement tout les jours??    J'ai peur qu'il pourrisse.     Ou lui mettre de l'engrais??    Merci bcp pour tous vos renseignements.

Ok, je comprends mieux maintenant. J'ai créé sur mon site une page spécifique pour la transplantation des palmiers « Déplacer un palmier », je vous propose donc de vous en inspirer, j'y ai regroupé tout ce que je peux dire sur ce sujet. Pour l'engrais, je suppose que vous en avez déjà mis dans le trou de plantation, et il faut savoir que l'abus d'engrais devient poison pour toutes les plantes, c'est indiqué en général sur les emballages. Donc non, pas d'engrais.

 

 

1183 - Le 13/03/12    De Cyril, RE: trachycarpus fortunei...    suite à la 1175...    ok merci bcp pour votre réponse. Alors aujourd'hui j'ai remarqué après une semaine et demi que les palmes de mon palmier se resserrent comme si elles allaient sécher. Est-ce une réaction normale de la part de mon palmier après une transplantation, à savoir que les palmes sont encore vertes.

Les folioles des palmes se resserrent, c'est cela que vous voulez dire ? Si c'est cela, c'est signe d'un manque d'eau. Où était votre Trachycarpus avant transplantation ? Dans un pot, un bac ou bien en terre ?

 

 

1182 - Le 13/03/12    De Olivier, Taille Phoenix ?...    Je n'arrive pas à savoir s'il est trop tôt pour tailler mes Phoenix qui ont sérieusement gelés cet hiver. Faut il que je coupe aussi la lance qui est pratiquement grillée? Il me reste une base verte sur chaque Phoenix. Merci pour votre aide.

Ah ? Pourtant on me pose assez souvent cette question, et j'ai par principe de répondre que l'on peut couper quand on veut tout ce qui est totalement grillé et bien marron, puisque ce sont des tissus mort, il n'y a aucun risque. Par contre les zones encore vertes ou jaunes peuvent servir un peu, surtout si le palmier a perdu une grande partie de ses palmes. En plus, ces parties encore vertes ou jaunes, si on les coupe, deviennent des plaies qui sont autant de portes ouvertes à d'éventuelles maladies cryptogamiques lorsque l'Hiver n'est pas terminé. On peut donc utiliser un de ces baumes cicatrisants que l'on trouve dans les jardineries, ou bien attendre la vraie fin de l'Hiver pour minimiser les risques. A la longue, la culture des Palmiers en Bretagne m'a fait devenir extrêmement prudent, peut être trop, mais n'oublions pas que si l'ensoleillement actuel et les hautes températures nous font penser que l'Hiver est derrière nous, je ne veux pas passer pour un rabat joie car, certes, Agen n'est pas Strasbourg, mais nous sommes encore à 2 mois des Saints de glace. Pour la lance, l'avez vous testée pour voir si elle résiste encore ?

 

 

1181 - Le 12/03/12    De Karine, suite à la N° 1179...    Merci pour votre réponse rapide. Voici une photo du phoenix et une deuxième en espérant que vous voyez les palmes. Dans un premier temps, je vais couper les palmes séchées pour voir si il repart. Il n'y a aucun traitement à faire pour le booster? Merci encore pour votre réponse. S'il ne reprend pas, il faudra l'abattre. Vous savez approximativement le prix pour faire abattre ce phoenix au cas ou ? Pour enlever les palmes, on me dit que ça coûte autour de 100 150€, vous pensez que c'est raisonnable? L'abattage on me parle d'environ 500€, vous en pensez quoi? Si je devais le supprimer, bien entendu. Merci pour vos réponses. Cordialement

Voila, avec des photos, j'y vois plus clair. Ce que moi je ferais, je ne couperais rien pour le moment, et je ferais un traitement par arrosage au niveau du pied avec un fongicide systémique. Puis il faut attendre quelques semaines voire quelques mois pour voir si la lance émet de nouvelles feuilles vertes. Certes, tel qu'il est, ça n'est pas très joli, mais sur la 2ème photo, j'ai l'impression que le pétiole et le rachis des palmes n'a pas l'air d'être trop trop grillé, ce qui laisse à penser que le cœur n'est peut-être pas trop atteint, donc peut-être encore vivant, et donc qu'il pourrait bien y avoir de l'espoir..., sous réserve bien entendu, je dis cela à 1000 km de distance. Le fongicide systémique va empêcher les tissus morts de votre palmier de pourrir, ce qui va sauvegarder le cœur de votre palmier et éviter que cette pourriture ne l'attaque. Enfin, tout cela, c'est si tout va bien. Idéalement, il faudrait tester la lance, mais l'opération est délicate et dangereuse car la base des palmes est très piquante. Il faudrait couper des palmes pour se créer un chemin de 60 cm de large qui permettrait de grimper à l'échelle jusqu'à la lance, l'inspecter et la tester en tirant dessus. Cependant, je ne suis pas persuadé que cela soit vraiment nécessaire, toujours vu l'état des pétioles et des rachis qui semblent verts jaunes, et pas vraiment grillés. Difficile de bien guider sans voir de ses propres yeux. Pour les coûts de taille et d'abattage, je ne sais pas, je n'ai pas de retour d'expérience sur ce sujet. Enfin, si vous constatez que la lance redevient verte dans quelques semaines, là, vous pourrez lui donner de l'engrais, mais pas pour le moment tant que l'on ne sait pas précisément dans quel état il est. Booster un palmier affaibli et malade comporte plus de risques de l'achever que de lui faire du bien.

 

 

1180 - Le 12/03/12    De Cécile, palmier...    Je me permets de vous envoyer ce mail car j'ai trouvé vos échanges sur votre site. J'ai deux Phoenix qui ont eu froid (région du Sud) malgré la protection. Sur l'un deux, j'ai tiré les palmes du coeur elles se sont décrochées très facilement, le coeur a désormais un trou, que dois-je faire? mes phoenix sont-ils morts? D'avance, merci beaucoup pour votre réponse.

Bonjour Cécile, C'est la question que l'on me pose 10 fois par jour en ce moment, et principalement en provenance du Sud de la France, ce qui montre l'étendue des dégâts de cet Hiver relativement doux par endroit, mais exceptionnellement froid et dur dans le Sud. Alors non, il est encore trop tôt pour dire que vos Phoenix soient morts, je n'ai pas de photo des vôtres pour me faire une idée de l'étendue des dégâts, et il vous faut attendre. J'ai créé sur mon site une page spécifique pour « Soigner après le froid » un palmier, page que je vous propose de consulter dès à présent. Pour l'instant, vous avez fait une partie du chemin, retiré la lance qui donne accès au cœur du palmier. Il reste maintenant le traitement avec un fongicide systémique et prendre patience. Bonne chance.

 

 

1179 - Le 11/03/12    De Karine, info sur un Phoenix de plus de 25 ans et qui a pris froid...    Mon Phoenix a plus de 25 ans et cet hivers a été rude, vent violent, -15° par moment et du coup mon palmier est tout raplapla. Les feuilles sont en bas, il a plus une belle couleur. Que dois je faire? Couper les feuilles ou couper mon palmier car il est mort? Et comment on coupe les feuilles et avec quel matériel? Scie ou tronçonneuse car c'est costaud. Dois-je mettre un engrais pour le redynamiser? Je ne sais plus quoi faire et j'y tiens à mon palmier. Il était tellement magnifique. Je suis du Gard à coté d'Avignon, le Vaucluse. Et on a eu un hivers horriblement froid quelques semaines. Les végétaux en ont pris un coup. Merci pour votre réponse. Cordialement

Sans quelques photos de votre palmier pour me faire une idée plus précise de ce que vous entendez par "mon palmier est tout raplapla", je vais devoir rester dans les généralités. Si votre Palmier a des feuilles qui sont totalement grillées donc de couleur marron, vous pouvez les couper, ainsi que celles, je suppose, qui "sont en bas". Gardez uniquement celles qui sont vertes, s'il y en a. Pour l'instant, il est beaucoup trop tôt pour dire si votre Phoenix est mort ou non, il faut patienter quelques mois car nous ne savons pas si le cœur du Palmier a été touché par le froid. Ceci dit, avec des pointes à -15°, c'est probable mais jusqu'à quel point ??? Seule une inspection plus minutieuse de votre Palmier et un test de la résistance de son cœur pourra le dire. J'ai créé sur mon site un chapitre spécifique à ce qu'il faut faire sur un palmier qui a souffert du gel, « Soigner après le froid », que je vous propose de lire pour vous en inspirer, après, j'ai conscience que sur un palmier adulte de 25 ans, les choses se compliquent. Sur mon Phoenix, j'utilise une scie pour couper les palmes sèches, mais effectivement, suivant le nombre de feuilles à couper et la hauteur du palmier, il devient peut-être préférable d'utiliser une petite tronçonneuse. Bien entendu, surtout pas d'engrais, du courage et bonne chance,

 

 

1178 - Le 10/03/12    De Emmanuel, forum palmier...    Je suis tombé sur votre site car je recherchais une solution pour mon palmier qui a pas bien passé l'hiver, malgré un voile anti gel. J'aurais voulu savoir comment s'inscrire sur votre forum et poser une question? Mon palmier est quasiment devenu tout brun (c'est mauvais signe je sais), j'aurais voulu avoir des détails sur certaines de vos explications pour tenter de le sauver, à savoir ce que vous appeliez la lance? et éventuellement quelle partie couper et si je peux le faire dès à présent avant le printemps? merci cordialement Emmanuel

Il n'est pas nécessaire de s'inscrire car mon site n'est pas un forum. Je préfère garder cette manière de fonctionner pour rester seul "maître à bord" si je puis dire... donc tout simplement, vous m'écrivez via votre messagerie comme vous venez de le faire, et je vous réponds de la même manière. Ensuite, je me charge de l'insertion des messages sur mon site. Dans votre cas, je pense que vous trouverez réponse à votre problème dans la rubrique de mon site « Soigner après le froid » , et pour ce qui est du terme "lance", la réponse se trouve également sur mon site à la rubrique « Abécédaire du Palmier », où je tente de traduire pour tous quelques termes plus particuliers aux palmiers. Pour le moment, vous pouvez couper toutes les feuilles de votre Palmier qui sont complètement grillées. A votre service, et bonne chance.

 

 

1177 - Le 10/03/12    De Ludovic, photo palmier Cycas revoluta...    Je me permets de vous contacter car j'ai mon palmier Cycas revoluta qui résiste à chaque Hivers dans le Sud, région de Montpellier, mais cette année 2012, je crois qu'il n'a pas supporté les températures que l'on a eu en janvier/février jusqu'à -10. Il m'a fait 2 pousses l'année dernière: 11 feuilles à chaque pousse, mais cette année les feuilles sont tombées et un peu jaunes comme vous le constatez sur les photos jointent. J'espère qu'il y a une solution car j'y tiens à ce palmier. Ma question: faut-il que j'attende et voir l'évolution avec les beaux jours ? ou couper les feuilles pour laisser la place à peut-être de nouvelles pousses ? Merci à vous pour l'intérêt que vous porterez à mon message et bravo pour votre site, on voit un passionné. Bonne journée.

Alors pour commencer, ce que vous tenez pour un Palmier n'est pas un Palmier. Le Cycas revoluta n'est pas un Palmier, même s'il y ressemble. J'ai créé, sur mon site, une page spécifique « Ils ressemblent aux Palmiers... », spécialement à l'attention de ces plantes qui ressemblent à des Palmiers mais qui n'en sont pas, et le Cycas revoluta y figure en tête de liste. Je vous propose de consulter cette page dans un premier temps. Comme cette plante n'est pas un palmier, je ne m'estime guère compétant pour donner des conseils sur sa culture. Au mieux, vous pouvez essayer de le traiter comme je l'explique dans le chapitre « Soigner après le froid », mais je n'ai aucune expérience ni connaissance pour dire que ces trucs soient valables pour un Cycas. Personnellement, je couperais toutes les feuilles, vu leur état, elles n'apportent plus rien au pied, ensuite, je pense qu'il faut traiter avec un fongicide systémique et patienter. Si tout va bien, il refera une nouvelle fronde de feuilles cet Été. Si le pied devient mou, autant dire qu'il n'y a guère d'espoir. Bonne chance.

 

 

1176 - Le 09/03/12    De Laurent, Washingtonia robusta...    Bonjour. Je possède un washingtonia robusta à 4 troncs qui a été victime du gel. J’ai coupé toutes les palmes mortes et sur les 4 troncs, 2 me semblent bizarres: humidité et début de moisissure ? Que dois je faire ? Pensez vous que les 2 troncs sont morts ? Ci-joint photos. Merci d’avance.

Je ne peux ni infirmer ni affirmer par correspondance que 2 de vos 4 Washingtonias soient morts (car vous possédez 4 Palmiers Washingtonia robusta, pas 1 Washingtonia à 4 troncs, le Washingtonia n'est pas un Palmier cespiteux). Le Washingtonia robusta est peu rustique au froid, mais reste un palmier solide qui se remet souvent d'une défoliation complète si le froid n'a pas été trop sévère. Inspirez vous du chapitre de mon site « soigner après le froid ». J'y ai écris tout ce que je sais et tous les trucs que j'utilise pour tenter de récupérer un Palmier qui a subit des dégâts hivernaux. Bonne chance.

 

 

1175 - Le 08/03/12    De Cyril, Trachycarpus fortunei...    bonjour. J'ai lu un peu toutes les questions réponses sur votre site, c'est vraiment génial d'avoir quelqu'un comme vous qui s'y connaît autant. Ma question est que je viens de planter un Trachycarpus fortunei dans mon verger et je voulais savoir au bout de combien de semaine on sait si le palmier a bien supporté sa transplantation. Est-ce que les faibles gelées qu'il y a encore peuvent poser problème ( -3 ou -4)?? A savoir que j'ai mis plusieurs couches de bâche à bulles au pied du palmier et que j'ai protégé le haut avec plusieurs couches de voila d'hivernage. Dois-je bcp l'arroser?? il fait environ 1,80m) de stipe. En l'attente de vos réponses merci

Difficile à dire, ce délai dépend pour beaucoup des facteurs environnementaux, vous l'imaginez bien. Il peut être long de plusieurs mois si les conditions de plantations et les conditions météos sont mauvaises (ou très bref si la plante meurt de suite). Par exemple une plantation tardive suivi d'une période de grand froid, ou une plantation trop précoce également suivi de mauvaises conditions météo, froid, pluies, vents forts. Également l'état sanitaire de la plante au moment de sa plantation, c'est à dire que la plante était par exemple en mauvaise santé au moment de sa mise en terre. Mais encore la méthode de plantation utilisée par le planteur... Vous voyez, tous ces paramètres (et la liste n'est pas exhaustive) entrent en comptes et se combinent ensembles pour réussir ou non une plantation. Personnellement, je dirais que si toutes les conditions sont favorables, la plante peut montrer sous quelques jours déjà, des signes de croissance visibles à l'œil averti. A l'inverse, si au bout d'un mois environ, on a pas constaté la moindre réaction positive de la plante, c'est que la plante montre un peu de mal à s'acclimater. Alors cela ne veut pas forcément dire que la plante ne va pas s'acclimater, mais que peut-être l'acclimatation sera un peut plus longue. En tout état de cause, il peut être judicieux de réfléchir à ce qui ne se serait pas bien passé, ou ne se passe pas bien, et de mettre la plante plus ou moins en observation, au cas ou. Bien entendu, ce que je dis là ne s'applique pas à un palmier qui aurait été par exemple planté en plein Novembre... il ne faut guère s'attendre à une reprise de la croissance visible un mois plus tard. Bonne chance.

 

 

1174 - Le 07/03/12    De René, gel des palmiers...    bonjour dom. En effet, quelques palmiers sont gelés, les feuilles deviennent blanches, je vais les couper. Est-ce que le palmier redémarre de l'intérieur ? Il a fait jusqu'à moins 11° chez nous à Belcodene bdr.13. merci de ta réponse.

Oui, si on veut, on peut dire que le Palmier redémarre de l'intérieur puisque le cœur est à l'intérieur. Maintenant, pour qu'un Palmier redémarre, il faut justement que le cœur ne soit pas, lui aussi, mort de froid. Malheureusement, ça, on ne peut pas le savoir tout de suite. Disons qu'un Palmier qui sort de l'Hiver complètement grillé, marron et sec, est probablement mort. Par contre si un Palmier sort de l'Hiver avec encore par mal de zones vertes voire jaunes, on peut avoir de l'espoir que son cœur ne soit pas mort, peut être plus ou moins endommagé mais pas mort. Dans ce cas, on l'aide en le traitant avec un fongicide systémique pour éviter qu'il ne pourrisse pas, puis, au retour des beaux jours, ce qui reste du cœur va de nouveau émettre des feuilles, qui seront en relativement bon état si le cœur n'a pas trop souffert du froid, ou bien des feuilles de petite taille et parfois totalement déformées, mais ça n'est rien, il ne faut pas s'inquiéter. Parfois même, les feuilles sortent horizontalement sur le côté du Palmier... tout dépend des dégâts que le cœur à subit. Petit à petit, chaque nouvelle feuille va reprendre un aspect de plus en plus normal. Finalement, lorsque le Palmier aura émis un certain nombre de feuilles, on y verra plus rien de cet accident, sauf éventuellement, une marque sur le stipe qui peut témoigner de l'accident.

 

 

1173 - Le 07/03/12    De Fabrice, Au secours.......    J’ai découvert votre site, trop génial pour un petit amoureux grandissant des palmiers, en cherchant une solution à un problème que je suis incapable de gérer, malgré toutes mes recherches. J’ai fais l’acquisition d’un palmier chanvre d’environ 2 mètres de haut mis en poubelle. Ce palmier est depuis fin novembre remisé dans un garage semis lumineux non chauffé, en attendant d’être planté dans un généreux jardin de la Picardie des que possible. Température au plus fort du froid dans le garage, 6 degrés, avec un éclairage indirect néon allumé régulièrement dans la journée, pendant environ 4 heures. Depuis environ 3 semaines, mon palmier a les feuilles du bas, qui deviennent toute noire, et j’ai l’impression que ça gagne. J’ai fait les tests que vous préconisez en cas de gèle, la tige tient parfaitement, aucune odeurs particulière ne sans dégage. Teste effectué tous les jours depuis 10 jours. Je ne sais pas quoi faire, et j’aimerai tant le sauver, c’est l’arbre ( je j’aime déjà ), que j’ai offert à mon fils pour ses trois ans…. Et pour qu’ils grandissent ensemble. Je joins une photo, en espérant un petit grand coup de main. Par avance merci à vous. Fabrice, pour Mathéo
PS : pouvez vous m’indiquer svp, comment lire votre réponse sur votre super site que je connais mal pour l’instant. Encore merci

Je ne pense pas qu'il y ait un problème dû au froid, je pense plutôt à un cumul stress, manque d'éclairage (4h par jour d'éclairage d'appoint, c'est vraiment trop peu, l'éclairage d'appoint des miens doit s'allumer vers 7h00 du matin pour s'éteindre vers 21h00 le soir)... Je ne connais pas votre situation précise, mais en Picardie, si vous n'êtes pas trop loin de la mer, il est possible qu'il n'y ait plus de risque de fortes gelées. Dans ce cas, sans le planter tout de suite, si vous aviez la possibilité de le sortir dehors en le mettant contre un mur bien protégé de votre maison, pas en plein soleil, bien entendu... Choisissez un endroit bien ombragé au départ, et déplacez le petit à petit vers le soleil. Je pense qu'il s'en porterait bien mieux, ce qui lui permettra de ne pas être trop stressé quand vous voudrez le mettre en terre.

 

 

1172 - Le 05/03/12    De Gwen, Palmiers malade...    Bonjour, Je viens de débâcher mes palmiers, et je pense que c'est un cycas quand je l'ai débâché il était tout jaune et les feuilles commence à tomber. Qu'est ce que je peux faire, lui donner de l'engrais ... J'attends votre réponse avec impatience, Cordialement

Je vous invite à parcourir ces 2 pages de mon site, vous devriez y trouver tout ce que je peux en dire: http://palmiers.bretagne.free.fr/Soigner_fichiers/SoinsFroid.htm, & http://palmiers.bretagne.free.fr/Faux_amis_fichiers/Faux_amis.htm. Bonne lecture.

 

 

1171 - Le 05/03/12    De Chris, suite à la N°1169...    J'ai pris bonne note et vais tailler le palmier dès aujourd'hui. Concernant le fongicide systémique, je suis un peu perdu et plutôt novice en arboriculture. Y a t'il une marque plus ou moins préconisée ou des produits spécifiques pour palmiers ou plante tropicales... Ou bien est ce qu'un produit de types fertiligene pour arbres fruitiers ou arbres types conifères peut il être aussi efficace? Car je n ai rien trouvé de type fongicide systémique approprié. Merci à vous.

La marque qui serait la plus efficace et qui m'a été confiée par une productrice de palmier est le Topsin, cependant, je n'ai pas réussi à en trouver dans le circuit destiné aux particuliers, je crains qu'il ne se vende que dans les circuits destinés aux pros, donc personnellement j'utilise l'Aliette Express J, que je trouve très bien, mais tout fongicide systémique fera l'affaire. Dans les commerces, sur les emballages, il n'est jamais question des palmiers, mais plutôt en général des arbres fruitiers, donc Fertiligène, KB ou une marque du genre, simplement il faut qu'il soit indiqué fongicide systémique sur la boite. Bonne chance, et tenez moi au courant s'il repart,

 

 

1170 - Le 04/03/12    De Philippe, palmier qui jaunit...    Merci pour votre réponse rapide et claire! Je pense quand même que c'est le froid. Fin janvier et début février il a neigé à Marseille, donc gelé avec des température jusqu'à -10". D'ailleurs dans le lotissement, de nombreux palmiers des voisins sont bien plus mal en point que le mien étant un peu moins exposé au froid. J'avais aussi de beaux cycas qui ont été pratiquement brûlés par ce froid! Qu'en pensez vous, il faut quand même tenter le fongicide?

Vous aviez omis de me parler des -10°... températures largement inférieures à ce que supporte effectivement le Phoenix canariensis... et je n'avais pas entendu parler de telles températures à Marseille, donc c'est sûr, il va y avoir du dégâts dans les jardins... En fait, j'évoquais une éventuelle maladie en me basant sur une couleur qui me semblait un peu rose sur certaines de vos photos, mais c'est peut-être uniquement un effet indésirable du cliché. Pour le reste, ne changez rien, il n'est pas impossible qu'il soit toujours vivant, traitez le le plus vite possible, et advienne que pourra. Bonne chance.

 

 

1169 - Le 04/03/12    De Chris, Palmier mal en point...    Comme vous pouvez le constater sur les photos jointes, toutes les pousses semblent être sèches, faut il toutes les tailler? Vous en souhaitant bonne réception.

Ah, oui, je n'imaginais pas les choses à ce point... d'où l'intérêt des photos. Votre palmier est (était???) un Washingtonia robusta. Difficile de dire s'il est encore vivant, j'en doute, mais cependant, j'ai vu le mien revenir à la vie en étant presque dans cet état, mais bon, j'ai l'impression que le "presque" fait quand même une sacré différence, le mien avait encore des zones vertes. Vous pouvez effectivement tout couper. La lance semble avoir disparu, s'il y a un trou en haut, mettez directement dans ce trou le fongicide systémique, mais en poudre, sans le diluer donc. Puis il n'y a plus qu'à attendre quelque mois, disons que d'ici à Mai ou Juin, vous serez fixé. Soit le cœur, s'il n'est pas complètement mort, va reproduire une nouvelle lance et votre Washingtonia va repartir, soit il ne se passe rien du tout et vous pouvez le sortir de terre direction la déchetterie. Bonne chance donc,

 

 

1168 - Le 03/03/12    De Chris, Palmier mal en point...    Je découvre votre site ce jour et me permets de vous contacter concernant l'état de mon palmier. L'arbre a été transféré dans mon jardin au mois de janvier dernier. Celui ci provient du littoral varois et a été transféré à quelques km, à 300 m d'altitude. La période du transfert n'ayant pas été choisie, nous avons donc fait avec. L'arbre se portait plutôt bien les 3 premières semaines, son état s'est alors dégradé à la suite de vents violents (mistral) durant une huitaine de jours suivis de 15 jours d'hivers plutôt très froid accompagnés de neige partielle(2 jours). Le feuillage avait donc commencé par jaunir au centre du palmier (jeunes pousses). Ce sont ensuite les autres feuilles qui on commencées à jaunir également pour que l'ensemble du feuillage soit asséché aujourd'hui. Il s'agit d'un palmier de + de 3 m de haut, donc ayant un âge bien avancé, dont je ne connais pas précisément la variété, très ressemblant avec ceux plantés sur la cote méditerranéenne. Pensez vous que nous pouvons encore le sauver? Un de mes voisins m'aurait conseillé de tailler l'ensemble des feuilles! Je vous remercie d'avance pour vos conseils.

Passons sur les conditions du transfert, cela arrive quand on a pas le choix. Ceci dit, il reste souvent la possibilité de ne pas replanter tout de suite un palmier que l'on a dû, pour X raison, sortir de terre à une date vraiment défavorable, et de le garder prudemment quelques semaines dans un bac ou un pot, à l'abri du froid et des mauvaises conditions météo, dans un garage, une cave ou autre, le temps que tout risque soit écarté... Si vous avez la possibilité de joindre quelques photos numériques de votre palmier à votre message, cela m'aidera beaucoup à me rendre compte de l'étendue des dégâts, car il n'est peut être pas trop tard. A vue de nez, je dirais que votre voisin a raison, coupez un maximum de palmes, ne gardez que les plus jeunes, ensuite, traitez votre palmier avec un fongicide systémique, Topsin, Aliette Express... Testez la lance comme je l'explique au chapitre "Soigner après le froid", bref, tout ce qui peut l'aider à "tenir le coup" s'il n'est pas mort. Bonne chance

 

 

1167 - Le 02/03/12    De Philippe, palmier qui jaunit...    Tout d’abord bravo pour votre site, vraiment super ! Ci-joint des photos d’un palmier qui a subit la vague de froid de ces derniers jours (j’habite à Marseille). Je suis un peu désespéré car il présente des signes que je trouve inquiétant, d’autant plus qu’il a été replanté avec succès il y a env. 1 an et demi et jusqu’à présent il se portait très bien. Le cœur qui était vert semble jaunir. Qu’en pensez-vous ? Qu’est ce qu’il y aurait à faire. Merci beaucoup.

Vous avez raison, votre Phoenix me semble malade, pour autant, je n'ai pas l'impression que cela soit à cause du froid. Et puis, je ne sais pas s'il a fait froid à Marseille au point de tuer un Phoenix, à moins, et j'y reviens, s'il n'était déjà porteur, avant l'hiver, d'une maladie qui l'aurait affaibli... Il n'est jamais facile de se prononcer avec certitude sur la maladie en question à la vue de quelques photos. Dans le doute, traitez le avec un fongicide systémique, genre Topsin si vous le trouvez, ou bien Aliette Express, ou similaire. Testez aussi la lance comme je l'explique sur mon site au chapitre "Soigner après le froid", et bonne chance.

 

 

1166 - Le 01/03/12    De Jeremy, demande d'information...    Je suis agent technique territoriale (fonctionnaire) au service espace vert de ma commune (dans les Pyrénées orientales) en bord de mer. Nous sommes en train de nettoyer les Washingtonia, et j'aurais voulu savoir s'il existe une technique particulière pour retirer les stipes et les fibres pour que le tronc devienne lisse, et quels outils faut il utiliser ?

Oui, vous avez raison, il existe une technique particulière qui consiste à retirer les feuilles et toutes les fibres pour que le tronc devienne lisse. Je ne suis pas spécialiste de cette technique car je ne la pratique pas, mais simplement, il me semble que ceux qui le font utilisent un cutter porte lame droite. Il faut aller chercher vraiment la base de la feuille au niveau du tronc de l'arbre, et couper tout autour du stipe sans trop appuyer pour ne pas blesser l'arbre. Il faut changer les lames régulièrement afin d'effectuer une coupe franche et nette. Une fois fait, il me semble, de mémoire, avoir lu qu'il convenait d'éviter ensuite que la partie de tronc fraîchement ne soit au contact des rayons solaires, pendant au moins quelques temps pour éviter les brûlures solaire (les coup de soleil en quelques sorte).

 

 

1165 - Le 28/02/12    De Laure, palmier en fleur...    Pour la première fois, mon palmier est en fleur, pour le moment un seule fleur mais il en arrive deux autres. La santé de mon palmier va-t-elle être fragile, va t’il mourir ? Les rappes sot elles des graines ? Merci e votre aide

J'ai déjà répondu plusieurs fois à des questions similaires. C'est étonnant cette idée de penser qu'un palmier qui fleurit serait un signe de faiblesse et de mort possible..., non, mis à part les cas de floraison en fin de vie, qui s'appliquent à des variétés bien précises comme par exemple le Caryota urens, la floraison d'un palmier est au contraire toujours un signe de vigueur, de bonne santé et d'une acclimatation réussie. Ensuite, pour les graines, il est encore trop tôt pour le savoir. Comme je l'explique aussi sur mon site, le Trachycarpus est dioïque. Il y a donc des Mesdames Trachycarpus et des Messieurs Trachycarpus. Les deux fleurissent, mais seules les Trachycarpus femelles verront leurs milliers de fleurs se transformer en milliers de graines. http://palmiers.bretagne.free.fr/trachycarpus_fortunei_fichiers/trachycarpus_fortunei.htm

 

 

1164 - Le 28/02/12    De Thomas, question sur plantation de Trachycarpus...    Je souhaite les planter en pleine terre courant du mois d'avril et obtenir une pousse rapide (je vis en Vendée). Un ami m'a parlé de planter mes palmiers sous bâche ou sous toile de paillage afin d'accélérer leur croissance, que pensez vous de ces deux moyens? Existe-il des engrais qui favorisent leur croissance en plus d'un arrosage fréquent en été? Leur plantation dans un mélange de tourbe, sable... est-elle réellement obligatoire? Je souhaite en planter un vingtaine afin de former une petite palmeraie derrière ma maison, quel espacement respecter? Je vous remercie fortement de l'attention portée à ma demande. Bien cordialement.

Étant plutôt partisan de laisser faire dame nature, je n'ai jamais testé d'accélérateurs de croissance, mais je sais que cela existe effectivement. Alors je n'ai pas idée du résultat d'une culture sous bâche ou sous toile de paillage, hormis le fait que cela est favorable au maintien d'une certaine humidité dans le sol qui sera favorable en période de croissance (surtout la toile de paillage), mais je ne sais dire si cela a un autre effet. Pour l'engrais, oui il est bénéfique de donner de l'engrais à un palmier, comme à toutes les plantes, j'ai d'ailleurs un chapitre dédié à l'engrais sur mon site. Sinon, comme je le dis déjà sur la fiche du Trachycarpus fortunei, nul besoin d'un mélange spécifique pour ce palmier qui s'adapte très bien à tous types de sols. Enfin, pour l'espacement entre deux pieds, il n'y a aucune règle particulière, tout dépend de l'effet que vous voulez obtenir dans votre jardin avec les années. Soit vous voulez un jardin bien "rangé", avec des plantes alignées et un peu solitaires, soit vous voulez faire de votre jardin une "jungle" avec des palmiers partout plantés sans ordre défini... Les pépiniéristes proposent très souvent des Trachycarpus en motte à raison de deux ou trois pieds dans le même pot, dont les systèmes racinaires sont donc totalement enchevêtrés les uns avec les autres, comme quoi, vous voyez, il n'y a pas de règle. Bonne plantation,

 

 

1163 - Le 26/02/12    De Cindy, ...    Bonjour, j'ai laissé mon palmier dehors cet hiver en sachant que la température est descendu à plus de -10°, il est tout jaune et je dirais mort pratiquement. Est-ce possible de le sauver? Que dois-je faire? Merci cordialement.

Face à l'affluence de messages, tous les ans à cette même période de sortie d'hiver, et ayant tous le même thème, j'ai créé une page spécifique sur les soins à apporter à un palmier qui a subit le froid,  http://palmiers.bretagne.free.fr/Soigner_fichiers/SoinsFroid.htm. Comme je n'ai aucune idée de l'état réel de votre palmier, vous comprendrez que je ne peux pas vous garantir qu'il est possible de le sauver, mais simplement, en vous inspirant de la page de mon site, de vous aider à essayer de le sauver. Bonne chance donc.

 

 

1162 - Le 26/02/12    De Éric, Renseignements...    Super votre site, j'apprends pleins de choses utiles. J'habite à la Rochelle en Charente maritime. J'ai viens d'acquérir un Phoenix canariensis qui est encore en pot. Je souhaite le planter dans mon jardin. Pourriez vous me donner les conseils nécessaire pour que cette plante soit bien exposée, à quelle période je peux la mettre en terre ainsi que les précautions à prendre pendant la période ou elle est en pot. Merci par avance bonne journée.

Bonjour Éric, en parcourant ces 2 pages de mon site, vous devriez trouver tout ce dont vous pouvez avoir besoin. http://palmiers.bretagne.free.fr/phoenix_canariensis_fichiers/phoenix_canariensis.htm & http://palmiers.bretagne.free.fr/Planter_fichiers/Planter.htm. Bon courage, car votre Phoenix canariensis est déjà "un beau bestiau" si je puis me permettre. Attendez encore un peu, qui sait, nous ne sommes pas encore à l'abri d'un retour du froid, ou scrutez les sites de prévisions météo à un mois ou plus.

 

 

1161 - Le 25/02/12    De P, Chamaerops gelé...    Nous avons planté en pleine terre des Chamaerops (hauteur 1,50m) au mois de novembre. Malgré le voile d'hivernage (trop fin) nous avons constaté après les très fortes gelées dans notre région (hauteurs de Lyon) que les palmes étaient entièrement brunes. Sont-ils perdus ? Si une taille sévère suffit, aurai-je à nouveau de grandes feuilles cet été ? Merci de votre aide, Cordialement,

Hélas, Novembre n'est vraiment pas une période adaptée à la plantation des palmiers. Si vous avez parcouru mon site et ses divers chapitres, vous avez probablement déjà fait le point sur vos erreurs et trouvé réponses à vos questions. Donc non, il est trop tôt pour dire que vos palmiers sont perdus, car il est impossible de savoir aujourd'hui si les cœurs de vos palmiers ont gelé et sont mort ou pas. S'ils ne produisent aucune feuille d'ici à cet Été, alors ils sont probablement mort, mais comme il s'agit de Chamaerops (humilis ?), il n'est pas interdit de penser qu'ils peuvent encore émettre des rejets à partir de la base des pieds. Donc si vous y tenez particulièrement, soyez très patient. Ensuite, le Chamaerops est d'une croissance assez lente, ce qui fait que même s'ils ne sont pas morts, il est peu probable (mais pas impossible) qu'ils aient déjà de nouvelles grandes feuilles cet Été, des petites feuilles oui, c'est possible. Là encore, tout dépend de l'état dans lequel sont en ce moment les cœurs de vos palmiers. Traitez les avec un fongicide systémique, cela les aidera, puis il n'y a plus qu'à attendre quelques mois et vous serez fixé. Bonne chance.

 

 

1160 - Le 19/02/12    De Yves, palmier en danger...    Monsieur, bonjour et bravo pour votre site. Moi aussi j'adore les palmiers mais voici que notre hiver assez rude pour notre région (province cote d'azur) et un mistral très fort ont mis à mal mes Phoenix alors que les Washingtonias ont bien supportés. Les Phoenix, au nombre de trois, sont âgés d'une douzaine d'années et sont assez imposants mais le gel et le vent mistral à 110 km/h les ont mis à mal. Certaines palmes sont couchées par terre et d'autres sont cassées en leurs milieux ce qui donne une palme qui tient au tronc et l'autre moitié qui pend. Pouvez vous me dire comment puis je les rattraper. En vous remerciant par avance et en comptant sur votre expérience. Bien amicalement

Dans votre cas, je pense qu'il n'y a pas grand chose d'autre à faire que de couper les palmes là où elles sont brisées. Peu importe l'endroit où cela se situe sur la longueur de la palme. Si vous préférez, une palme cassée dans son milieu peut être coupée également au niveau de la cassure, ou directement à la base... Personnellement, moi je couperai au niveau de la cassure pour garder toutes les parties saines des feuilles. Peut-être aviez vous dans l'idée de mettre une sorte de tuteur pour redresser les feuilles cassées dans leur milieu, mais je ne pense pas que cela soit vraiment efficace et ne dure bien longtemps avec le premier bon coup de vent...

 

 

1159 - Le 19/02/12    De Maurice, inscription...    Comment peux t'on soumettre des problèmes sur votre site qui me semble très bien. Mon problème: J'ai un magnifique Phoenix, 3 mètres de haut, planté depuis 2,5 ans. Cette année à bordeaux nous avons eu du froid -8, et de la neige qui est restée qqs temps car il n'y a avait pas de dégel dans la journée. Je viens de constater que les nouvelles pousses au cœur me paraissent très endommagées et en train de flétrir avec une couleur "jaunasse". Que puis je faire? y a t'il espoir de survie? J'ai le même Pb avec une cordyline australis, le sommet d'un pied étant en train de pourrir malgré la couleur saine du feuillage. Merci de dire comment je puis échanger et bénéficier de conseils éprouvés. Merci

Oui, effectivement, dans beaucoup de région "limite", cet hiver risque d'avoir causé des dégâts sur les palmiers non ou mal protégés. Pour votre Phoenix, une seule solution, traitez le avec un fongicide systémique afin d'éviter que la pourriture ne le gagne totalement, puis il ne restera plus qu'à patienter jusqu'aux beaux jours pour voir l'étendu réelle des dégâts. Bonne chance.

 

 

1158 - Le 17/02/12    De Florien, lance de palmier qui pourrit...    J’ai un palmier de 2 ans et demi qui ressemble à un phoenix des canaries qui vie dehors (je l’ai récupéré sur une plage en Espagne et j’ai un doute sur l’espèce) je l’ai rentré avant les fortes gelées, il se portait à merveille jusqu’ à maintenant ou sa lance vient de pourrir à la base et je sais que cela leur est souvent fatal ... Ces autres pennes restent très vertes, y a t-il une solution pour le sauver ? Il y a une autre penne qui commence à être sectionner (voir photos ci-joint), j’ai aperçu un moucheron dessus mais aucune autre trace d’insecte. D’avance merci.

Comme je l'indique sur mon site, il faut traiter votre palmier avec un fongicide systémique, puis patienter. Si le cœur n'est pas mort, il va créer de nouvelles palmes cet Été. Si le cœur est mort il ne se passera rien, et petit à petit, le reste des feuilles va sécher. Bonne chance,

 

 

1157 - Le 14/02/12    De Françoise, kentia malade...    J'ai acquis un kentia et je n'avais pas vu que les nouvelles tiges ne s'ouvrent pas. que faire? Il est dehors, dans un pot et à l'ombre. Il fait chaud (12 la nuit et 25 dans la journée, j'ai essayé un traitement fongicide qui n'a pas l'air de marcher. Merci de vos conseils

Les folioles ne se déploient que vers la fin de la croissance de la lance, peut-être que cette croissance n'est pas encore terminée. Faites une petite trace avec un stylo à bille à la base de la lance, et vérifiez de temps en temps pour voir si cette marque s'élève un peu, ce sera le témoignage que la lance pousse encore. Sinon, le Kentia est de croissance assez lente en pot, et rien, dans votre message ne me laisse entrevoir une quelconque maladie. Je crois comprendre que vous n'êtes pas située en France métropolitaine, depuis combien de temps le possédez-vous ?

 

 

1156 - Le 05/02/12    De Catherine, MON PALMIER JAUNIT...    Je viens de découvrir votre site et je pense que vous allez pouvoir m'aider. Nous habitons le sud des Landes à proximité de Bayonne à 20kms du littoral. Nous avons déménagé en août dernier et replanté ce palmier qui mesure env. 2,50m de haut. Depuis plusieurs semaines maintenant il pleut énormément et la terre de notre jardin est très riche et humide (présence d'orties qui selon les voisins est un signe de bonne terre) Mais les feuilles du palmier jaunissent de plus en plus et bien que planté plein sud il n'a pas beaucoup de soleil en ce moment. Aujourd'hui de forts coups de vent le malmènent. Devons-nous nous inquiéter, le protéger ? Merci pour votre réponse. Cordialement.

C'est à dire que la saison à laquelle vous l'avez déplanté et replanté n'était pas favorable, cela se fait au Printemps plus qu'avant l'Hiver. Les palmiers ne se plantent et ne se déplantent pas comme les autres végétaux, mais probablement que vous n'avez pas eu le choix. Dans l'opération, il a fatalement perdu pas mal de ses racines et doit maintenant être un peu carencé. Au Printemps, il aura besoin d'engrais, pas maintenant, ça ne servirait à rien et serait même dangereux compte tenu du froid. Également, il ne faut pas espérer d'un palmier qui a subit ce genre d'opération qu'il soit beau d'un claquement de doigt, il lui faut maintenant reconstituer ses racines et s'acclimater à son nouveau lieu de vie, et cela prend plusieurs années. Enfin, je vous rassure, je ne trouve pas sa couleur particulièrement inquiétante, et il n'est pas rare qu'un palmier perde un peu de la profondeur de son vert pendant l'Hiver.

 

 

1155 - Le 04/02/12    De Z ZZ,    conseil pour palmiers malades et morts...    Nous habitons dans une co-propriété aux environs d'Antibes, située dans un jardin dont la beauté est due à la présence d'une dizaine de palmiers phoenix très anciens (leur hauteur doit être de 10 ou 11 mètres!)! Nous tenons, tous, énormément à ces arbres et leur apportons tout le soin qu'ils requièrent (une entreprise de professionnels procède à leur entretien et traitements réguliers). Malgré toute l'attention qui leur est portée, nous venons d'en perdre 3 sur une période de quelque mois! Ils ont été "attaqués" par des coléoptères, leurs palmes se sont affaissées sur 3 ou 4 jours, puis ont pourri ou sont tombées!! Nous en sommes, tous très tristes, et aimerions éviter l'abattage des troncs, qui à eux seuls, sont le "visage" de toute une vie! Que pourrions-nous faire pour leur rendre un aspect esthétique?? Nous nous proposions de les "raccourcir" légèrement et de poser une vasque avec des fleurs tombantes à leur sommet! Mais est-ce judicieux? Qu'en pensez-vous? Auriez-vous une autre idée? Y a-t-il un risque de voir les autres affectés par cette maladie (qui touche énormément d'arbres de la Côte d'Azur!!!)? Qu'y aurait-il lieu de faire?? En espérant être aidés par votre si bonne connaissance des arbres, nous vous remercions d'avance!

Je vais commencer par le "'moins bon"... Si vous avez affaire à un professionnel des palmiers, je veux dire, un vrai professionnel des palmiers, cette personne doit forcément bien connaître les ravages réalisés par le Charançon rouge, et le mode de propagation de cette saleté. Il doit donc sûrement vous avoir déjà parlé des risques que vos autres palmiers courent... si c'est un professionnel, je veux dire, un vrai professionnel !!! Il doit vous avoir déjà dit que, hélas, lorsque l'on commence à voir les dégâts occasionnés par le Charançon rouge sur un palmier, c'est que cette sale bête s'est attaquée à l'arbre depuis déjà de très très longs mois... et que sur un lot de 10 palmiers vivants ensembles, si 3 sont déjà morts, il est à craindre que les autres soient déjà infestés mais que les dégâts ne se voient pas encore... C'est à craindre, je ne veux pas dire que c'est une certitude non plus, mais il y a un très grand risque. Pour l'instant, à mon avis, contactez de toute urgence une entreprise qui peut faire un diagnostique de la présence ou non du Charançon dans vos palmiers restants, de préférence, je ne veux vexer personne mais, choisissez un autre professionnel... et cela me semble très urgent... Contactez par exemple, les espaces verts de la ville de Antibes, ils savent sûrement ce qu'il faut faire, les municipalités sont très concernées et informées de ce sujet encore brûlant. Pour votre idée d'utiliser le tronc des palmiers morts, assurez vous avant que le Charançon n'y subsiste pas. Si les troncs ont été copieusement raccourcit, je pense que le risque est écarté, mais de la même façon, faites le vous confirmer par le professionnel qui viendra inspecter vos palmiers. Sinon, l'idée est bonne, conserver les troncs à des fins esthétiques, pourquoi pas, tout peut être imaginé, lancez une boite à idée dans votre copropriété, de fausses colonnes, une balançoire pour les enfants ou petits enfants, un support pour des vasques, oui, toutes les idées sont abordables, il faut voir sur place ce qui peut être fait. Je pense qu'il faut simplement veiller à ce que la surface plate en haut ne laisse pas s'infiltrer l'eau, sinon les troncs finiront par pourrir. Voilà, j'espère vous avoir un peu aidé,

 

 

1154 - Le 04/02/12    De Karina palmier, coupe, charançon rouge...    j'ai une question, dans notre résidence, plusieurs palmiers femelles ont des dattes qui vont bientôt pourrir (ou déjà!) et sur ces mêmes palmiers, les jeunes régimes de dattes apparaissent, nous sommes à Antibes, dans le 06. Est-ce que vous nous conseillez de faire enlever les dattes (jeunes et anciennes) maintenant et quelques palmes pendant qu'il fait bien froid afin de limiter l'odeur de phéromone et donc de réduire le risque d'attirer les Charançons rouges? Car en les laissant pourrir, l'odeur de phéromone va se développer, merci de vos conseils

Je ne sais pas comment vous faites habituellement, ni si le fait de laisser ou non pourrir les régimes de dattes sur vos Phoenix va particulièrement attirer le Charançon. Cependant, un nettoyage correct des palmiers reste un moyen efficace pour se protéger des ravageurs de toute sorte et lutter contre leur dispersion, donc oui, même s'il n'y a pas caractère d'urgence, la saison n'étant pas encore propice à la divagation des ravageurs, et si vous n'en avez aucune utilité, vous pouvez procéder au nettoyage des régimes de dattes et des palmes bien sèches, avec la précaution pourquoi pas, d'utiliser un baume cicatrisant sur les coupes fraîches, afin de protéger vos palmiers de tous risques de maladies cryptogamiques.

 

 

1153 - Le 29/01/12    De Stéphane, Hivernage Palmier...    Je vous ai plusieurs fois posé des questions et vos réponses ont toujours été agréables et justes alors, je me permets une autres fois. L’hiver jusque-là clément semble vouloir nous réserver une surprise pour les jours à venir. Sur la Seine Maritime, les minimas risquent d’atteindre les -10°C et certains jours rester sous 0°C. J’ai dans ma collection 2 Trachycarpus fortunei dont le plus grand a déjà passé un hiver (-12°C l’année dernière), 1 Butia capitata et un bananier musa basjoo. Voici quelques photos des protections que je viens d’effectuer. Cela vous semble-t-il suffisant ? Par ailleurs, les palmes de mon Butia (planté ce printemps) marquent quelques taches Cf la photo 0358 jointe, qu’en pensez-vous ? Merci pour toutes vos réponses. A très vite,

Pour les Trachycarpus, normalement, s'ils ont déjà encaissés -12°, ils devraient encaisser les -10° que vous craignez. Pour le bananier, je ne me prononce pas, cette plante n'est pas un palmier et je n'en cultive pas donc n'ai pas idée de sa rusticité. Pour le Butia, je serais plus prudent..., c'est ennuyeux, mais -10°, ça commence à faire beaucoup, même pour Butia adulte et acclimaté, alors le vôtre, qui semble encore assez jeune et d'une plantation relativement récente... Sachez que les marques que vous me montrez en photo sont déjà dues au froid. Heureusement, ces marques sont réversibles, dès le retour de températures plus clémentes, elles disparaissent, mais -10°, sur un jeune Butia, je pense qu'il faut l'emballer complètement et apporter une source de chaleur complémentaire à l'intérieur de la protection, pour protéger son cœur. Voyez la page «Protéger avant le froid» sur mon site, afin de vous inspirer des diverses idées que j'aborde, en fonction de vos possibilités. Bonne chance.

 

Merci pour ta réponse très rapide. Concernant les Trachycarpus, seul le grand a déjà passé un hiver. Le petit a été placé ce printemps. Il ne montre aucun signe je suis donc assez confiant. Pour le Butia, comme vous pouvez le voir sur la photo jointe, je viens de renforcer la protection à l’aide d(une ancienne couette. Je ne suis malheureusement pas équipé pour une solution « chauffante » comme vous le décrivez. Ce dernier viens de la pépinière A l’Ombre des figuiers, produit de meilleur qualité et plus habitués que ceux venant des grandes enseignes. Espérons que tout se passe bien. Pour la bananier, il ne résistera pas, logiquement, le tronc doit disparaître et repousser en Avril mai. Cette variété peu supporter jusqu’à -12 / -15°C. Que pensez-vous de cette nouvelle installation.

Ce que je pense de la nouvelle installation pour le Butia, à mon avis (mais cela n'est que mon avis), hélas pas grand chose de bon. Je m'explique: par expérience, je sais que le cœur du Butia n'apprécie pas du tout le froid cumulé à l'humidité, or la protection posée ne va réellement agir efficacement sur aucun des 2 facteurs. Elle va faire coupe vent, c'est déjà ça, mais ce sera tout. Je vois 2 risques dans cette protection. Le premier étant que la couette risque de se charger en humidité, surtout avec le temps que nous avons eu aujourd'hui, et confiner cette humidité tout contre la plante. Ensuite, une couette, c'est très confortable pour nous, car le corps humain dégage de la chaleur, cette chaleur s'emmagasine dans la couette et nous la restitue, mais cela ne fonctionne que dans ce sens, s'il y a un apport de chaleur. Or une plante ne dégageant aucune chaleur, les -10° annoncés pour vendredi seront probablement au mieux -9° à l'intérieur de la protection, cela sans dégel diurne et cumulé au premier risque de l'humidité confinée sur la plante. Ce qui fait beaucoup pour un jeune Butia planté de l'année. Je pense qu'il est souhaitable de trouver une solution...

 

 

1152 - Le 22/01/12    De Sylvie, sur le Brighamia insignis (palmier de Hawaï)...    J'ai un jeune palmier d'Hawaï qui a le haut (la partie ou pousse les feuilles) qui pousse sur le côté... Je ne sais pas si je dois laisser faire ou couper pour qu'il repousse bien droit... Si vous savez quoi faire, ça m'aiderait beaucoup... Merci d'avance !!!

Le palmier d'Hawaï n'est pas un palmier, même si c'est le nom qui lui a été donné. En conséquence, mes connaissances de cette plante sont quasi nulles, et je ne sais que vous répondre. Je vous propose de poser votre question sur le site GardenBreizh, qui est un site bien plus généraliste que le mien. Ici: http://gardenbreizh.org/

 

 

1151 - Le 19/01/12    De Mohamed, déplacer un palmier...    Comment déplacer un tronc d'un palmier de un mètre de haut.

Cette opération est assez simple, j'ai créé sur mon site un page spécifique sur ce sujet, voici le lien: http://palmiers.bretagne.free.fr/Planter_fichiers/Deplacer.htm. J'insiste cependant sur un point important. Ne sachant pas où vous vivez, attendez la fin du mois d'avril ou le début du mois de mai pour faire cela. Nous sommes en hiver, et, sauf à y être vraiment obligé, je ne conseille pas de déplacer un palmier en hiver.

 

 

1150 - Le 15/01/12    De Xavier, palmier washington...    J'ai planté 3 palmiers Washingtonia au mois de novembre. L'un d'entre eux a ses palmes qui jaunissent à vitesse grand V tandis que les palmes du cœur sont bien vertes. Je n'ai pas la main verte et je m'inquiète un peu. Je les arrose chaque semaine. Auriez vous une idée du problème ? ou est ce normal.

Vous avez planté vos palmiers à une période qui n'est pas du tout favorable à la plantation des palmiers. A la porte de l'hiver, c'est un très grand risque, moins important il est vrai sur la côte d'Azur qu'ailleurs en France, mais ne sachant pas où vous vivez, je ne peux être qu'inquiet. De plus, il n'est pas du tout nécessaire de les arroser toutes les semaines en ce moment. Suivant la région où vous vivez, ils ne doivent pas ou très peu pousser, ce qui est normal, donc ils n'ont pas besoin d'un arrosage hebdomadaire. Celui qui jaunit, c'est probablement pour cela, trop d'eau à une période ou il n'en a pas besoin. Il risque de pourrir. Stoppez les arrosages, n'arrosez qu'une fois par mois et encore, s'il pleut chez vous, n'arrosez pas du tout. Vous reprendrez les arrosages au Printemps avec le retour de la chaleur et de la période végétative. Mélangez à la terre de surface un poignée de fongicide systémique, j'espère que cela lui suffira.

Merci beaucoup pour votre Email. J'ai acheté ces palmiers chez Tr...... et ils m'ont dit que novembre était une bonne période pour planter…… J'habite Montpellier, effectivement j'arrose toutes les semaines et je vais tout stopper. J'espère que je pourrais sauver celui qui est le plus atteint, les palmes au cœur sont encore bien vertes, j'espère qu’il survivra. Encore merci pour vos conseils.

 

 

1149 - Le 14/01/12    De Laurent, Questions sur le washingtonia robusta...    Je ne sais pas comment poser une question directement sur le site. Néanmoins, en novembre 2011, j'ai acheté un Palmier Washingtonia robusta pour le planter à Sanary malheureusement comme le montre les photos son feuillage n'est plus vert et il a souffert des vents violents du mistral. Les palmes se referment et jaunissent, est ce l'indicateur d'une mort certaine ? Merci pour vos idées de remèdes. Bravo pour le site, poursuivez, c'est très intéressant surtout pour un néo comme moi. Cordialement.

Indicateur d'une mort certaine... non, pas forcément, mais je connais bien la couleur que prennent les palmes de votre palmier, et ça, ça n'est pas rassurant, d'autant que ce sont les feuilles les plus jeunes de votre palmier qui sont sèches. Je ne vais pas réécrire tout ce que j'explique déjà sur mon site, mais ce qui est dommage, c'est que vous l'avez planté à une période tout à fait néfaste pour lui. Les palmiers se plantent plutôt en début de saison chaude. Alors, c'est une certitude chez moi puisque je vis dans la moitié Nord de la France, mais j'ai pour habitude de dire que dans le Sud, le long de la côte Méditerranéenne, c'est vrai qu'on peut prendre un peu de liberté avec la période de plantation. Cependant, j'aurais tendance quand même à réserver cette liberté aux personnes qui connaissent déjà bien les palmiers et les risques qu'ils prennent en effectuant une plantation on ne peut plus tardive. J'en veux pour preuve que dans la période ou vous l'avez planté, il me semble avoir entendu parler de pas mal de mauvais temps par chez vous, beaucoup, beaucoup d'eau sur une longue période créant des inondations, ce que n'aime pas le Washingtonia robusta en dehors de la période végétative, mais aussi du vent puis du froid... Tous ces éléments cumulés qu'un Washingtonia fraîchement planté n'était pas encore prêt à affronter !!! Alors, étiez vous concerné par ce mauvais temps précisément à Sanary, je ne sais pas, mais je connais très bien Hyères, qui a été durement touché, et je sais que Sanary n'est pas très loin.

Que faire, maintenant, en janvier, ça n'est pas simple car il n'y a vraiment pas grand chose que l'on puisse faire l'hiver sur un palmier hormis relever ses palmes et le protéger. Quand il fait froid, les palmiers ne poussent pratiquement pas donc les traitements n'agissent pas. Pouvez vous me dire si la lance a toujours une couleur bien verte et brillante, ou mieux, si vous n'avez pas l'habitude des palmiers, m'envoyer plusieurs photos macros de cette lance, en veillant à la netteté des photos, je me rendrais mieux compte. Pensez-vous que cette lance pousse, ne serait-ce qu'un tout petit peu ? En quelques semaines, elle a pu monter de quelques millimètres voire centimètres, ce qui serait très encourageant pour la suite.

 

 

1148 - Le 11/01/12    De Vincent, suite à la question N° 1142...    Je vous remercie pour votre réponse (je me permets de vous relancer, il est vrai que mon ancien mail était dans la période de NOËL). Je vous envoie quelques photos qui montrent à la fois de quel type de palmier il s'agit et de montrer les dégâts de la tempête Joachim de ces derniers jours. De mon côté, j'avais placé deux tuteurs ; On voit bien sur les photos qu'il penche désormais ; Comment m'y prendre pour le redresser sans qu'il sorte trop de terre? Le tirer à plusieurs avec une corde puis refaire une butte de terre bien homogène tout autour du tronc?? Il est vrai que quand il a été déplacé, il y avait un endroit ou la base du palmier était moins entourée de terre ; et c'est de ce côté-ci que le palmier s'est malheureusement incliné... Merci, et j'espère que les photos vous seront utiles.

Votre palmier est un Trachycarpus fortunei, qui est un palmier résistant. Vu que vous l'avez mis en terre il y a peu, mon avis est que, tant qu'à faire quelque chose, effectivement, autant le faire maintenant, pour la simple raison que les racines n'ont pas encore repris leur croissance et qu'elles sont donc encore très certainement en motte telles qu'elles étaient quand vous avez planté votre palmier. Il sera donc facile, en utilisant votre solution qui serait celle que j'utiliserais aussi dans un pareil cas, de basculer légèrement la motte dans son trou sans que le palmier ne se déplante et sans trop abîmer les racines (allez y doucement quand même, il est probable que cela soit plus facile à faire que vous l'imaginez). Pour aider, ce que je ferais, juste avant, c'est d'inonder la motte, de façon à ce que les racines puissent bouger en terre sans se casser, ce qui risquerait par contre d'arriver dans une terre sèche. Maintenant, là où vous devez faire quelque chose de plus sérieux, c'est dans le haubanage de votre palmier. Les 2 tuteurs tel que vous les aviez mis en place la première fois, ça ne pouvait pas fonctionner longtemps, et surtout, ça ne pouvait pas résister à un coup de vent, ce qui est arrivé. Et d'autres bons coups de vent, cela peut très bien se reproduire d'ici quelques jours ou semaines... A ce stade, j'utiliserais 4 cordes, solidement attachées toutes les quatre en haut de votre palmier, tendues à l'opposé les unes des autres et solidement fixées à des pieux plantés aux 4 coins autour du palmier, et je laisserais ce dispositif en place pendant un an, cela devrait suffire. Pas très esthétique, mais efficace.

 

 

1146 - Le 07/01/12    De Gilles, Question sur un Cycas...    Tout d’abord recevez mes meilleurs vœux pour 2012. Je reviens vers vous car après vos conseils qui on sauvé le phoenix, nous avons un autre souci avec maintenant un Cycas, en effet ce dernier a été acheté en février 2010 et depuis quelques semaines il fait énormément d’aiguilles jaunes. Nous nous sommes renseignés auprès du vendeur (Jar.......) qui dit qu’il faut l’arroser après la motte sèche et un autre nous signale que la motte doit être en permanence humide. Nous ne savons qui croire. Pouvez vous nous aidez SVP, nous envisageons éventuellement de le mettre dehors au sud en pleine terre. Merci de votre réponse.

Je vous souhaite également tous mes vœux pour 2012, et de bonne santé pour votre Cycas. On me pose assez souvent des questions sur d'autres plantes que les palmiers, et dans ce cas, j'évite de trop m'avancer, car si je m'intéresse aux palmiers, mes compétences s'arrêtent un peu là, n'étant en rien un professionnel du jardinage, et il se trouve que le Cycas n'est justement pas un palmier... Pour moi, il n'y a pas de problème à ce qu'entre deux arrosages, la motte soit sèche pour un Cycas, c'est ce que je fais sur le mien. Pour le jaunissement des "aiguilles" des feuilles, en Hiver, si ça se cantonne aux feuilles basses, ça me semble normal, mais il ne faut pas que ce jaunissement atteigne toute la couronne, ça serait la preuve d'un problème, et il faut que ces feuilles qui meurent soient remplacées par une nouvelle fronde l'Été prochain, sinon, il va se déplumer. Ensuite au Printemps et en Été, il faut lui donner de l'engrais si il reste en pot. Le mien est encore dehors, il est en pot, tout contre la façade Ouest de la maison pour obtenir une protection "naturelle", et si les températures ne descendent pas plus que ce que nous avons eu jusqu'à aujourd'hui, il va passer le reste de l'Hiver dehors... Planter un Cycas en terre à Nantes... Si vous êtes intra muros, oui, ça doit être jouable, en veillant à le protéger des pluies hivernales et du froid si la température dans votre jardin peut descendre en dessous des -5°. Mieux vaut être prudent quand même, le Cycas est lent, voire très lent de croissance, et il est préférable de lui éviter les défoliations hivernales. Voilà en gros ce que je peux dire du Cycas, dont je ne suis pas spécialiste,

 

 

1146 - Le 07/01/12    De Guy, ...    Pensez-vous qu'un palmier (genre palmier dattier) rompu à 2 m du sol par la tempête puisse repousser ?

En théorie non. Mais pour être affirmatif, encore faudrait-il que je vois exactement, par exemple sur une ou des photos, là où il est cassé, car le coeur d'un palmier se situe en haut de la plante, à la base des palmes. Si le palmier est cassé au dessus du coeur, il peut repartir, mais si il est cassé en dessous du coeur, alors c'est fini.

 

 

1145 - Le 01/01/12    De F......., cycas...    Bonjour, d'abord félicitation pour ce site ! Je vous contacte car habitant dans le sud de la France j'ai un beau cycas en pot qui pousse sans problème depuis maintenant 9 ans. Je viens de découvrir que les feuilles du coeur de la plante s'affaissent comme les palmiers attaqués par le charançons, (un phoenix souffrant d'une attaque est d'ailleurs à proximité). Est ce que vous pouvez me dire si les cycas sont également sujet à ce genre de nuisibles, j'ai cru que cela concernait que les phoenix ?! merci pour votre réponse.

Alors, je ne suis pas un grand connaisseur du Cycas, d'autant que cette plante n'est pas un palmier, mais simplement, ce que je peux dire, c'est qu'il ne me semble pas que le Charançon ne s'attaque exclusivement qu'au Phoenix, il me semble avoir lu qu'il pouvait s'attaquer aussi à d'autres variétés si l'occasion se présentait ou s'il n'avait pas le choix. Maintenant, je n'ai pas de photo pour me faire à l'idée de la taille de votre Cycas, mais n'arrivez vous pas à inspecter de près la base des feuilles pour essayer de déceler quelque chose ?

 

 

1144 - Le 27/12/11    De Marie, dessèchement des feuilles du cocotier...    Bonjour, j'habite en Martinique donc en région tropicale à la fois chaude et humide et j'ai planté depuis à peu près 5 ans un cocotier dans mon jardin. Il grandit en taille mais les feuilles se dessèchent trop vite à mon avis et finissent par tomber. Je pense qu'il est touché par une maladie alors que les cocotiers environnants ne le sont pas ou en tous cas beaucoup moins. Que faire pour résoudre ce problème ? Merci.

Ah, cultiver un Cocotier en région tropicale... vous en avez de la chance. Difficile de vous dire avec précision ce qu'il faut faire, d'abord parce que votre lieu de vie m'est totalement inconnu, et que, en conséquence, je suppose qu'on ne cultive pas un Cocotier en région tropicale comme on cultive un Trachycarpus en région Bretonne, mais de plus, sans voir le palmier ne serait-ce qu'avec quelques photos, il m'est impossible d'imaginer s'il y a un problème ou non. Dans le doute, vous pouvez le traiter avec un fongicide, cela ne lui fera aucun mal, et s'il y a un problème d'ordre fongique, cela devrait le résoudre. Maintenant, peut être que l'endroit précis où il est planté est un peu moins favorable que là où sont les cocotiers voisins ??? Enfin, si il pousse normalement, si sa croissance est correcte, faut-il vraiment s'alarmer ? Je ne sais que dire de plus.

 

 

1143 - Le 15/12/11    De Monique, palmier du voyageur...    J'ai découvert votre site que j'ai trouvé très intéressant et peut être pourrez vous m'aider. J'ai ramené du Burkina Faso un petit plan de l'arbre du voyageur. Il mesure environ 20cm et a 4 feuilles dont une jolie qui pointe au milieu. Comment dois je le rempoter pour la 1ère fois et quels sont les soins que je dois lui offrir pour le voir se développer. Quand pourrais je le mettre en pleine terre? Faut il le mettre à l'abri du vent? Quelles sont les températures extrêmes qu'il peut supporter? Je vous remercie de bien vouloir me conseiller

Je vais vous décevoir un peu forcément, car je ne peux pas répondre à vos questions pour la raison suivante: l'arbre du voyageur n'est pas un palmier. Alors n'étant pas professionnel, mais juste un amateur qui cultive exclusivement des palmiers, je n'ai jamais cultivé l'arbre du voyageur. En croyant bien faire, je pourrais très bien vous dire et faire faire des bêtises. Je vous propose de poser votre question sur un autre site plus généraliste, c'est le site Gardenbreiz.org, sur lequel on pourra très certainement mieux vous guider. A mon avis, je doute fort que cette plante puisse être plantée en pleine terre en métropole, mais je peux me tromper...

 

 

1142 - Le 10/12/11    De Vincent, Palmier déplacé... en hiver...    Bonjour et bravo pour votre site, actualisé régulièrement ! Nous avons il y a 4 jours déplacé un palmier (je ne connais pas son origine ; il fait 3 mètres environ et était planté depuis au moins 10 ANS, selon les ex propriétaires) ; je sais que le mois de décembre n'est pas adapté au déplacement d'un palmier mais nous n'avions pas le choix..). Donc à ce jour la situation est la suivante : des ouvriers du bâtiment l'ont déplacé et replanté avec soin (normalement!) dans un autre endroit du jardin. Quels sont les conseils pour stabiliser ce palmier? J'ai pensé à des tuteurs.. si c'est adapté, comment bien les disposer (combien? cordes nécessaires?etc..) Et dernière question essentielle, que faire vu que l'on entre dans une période d'hiver? Les pluies récentes font que je n'ai pas encore arrosé ; par contre pour le froid, je ne sais pas s'il existe des astuces pour notre palmier fraîchement replanté? un grand merci.

Quelques photos de votre palmier m'auraient aidé, ne serait-ce que pour savoir de quelle variété il s'agit. A mon avis, juste avant l'hivers, oui, il est préférable de lui mettre des tuteurs. Procurez-vous trois tuteurs en bois pour le tuteurer en trépied, cela ira, puis laissez les tuteurs au moins un an. Pour le reste, Nantes n'est pas une ville où il fait "très" froid, et beaucoup de palmiers peuvent passer l'hiver sans trop de problème. Tant qu'il ne gèle pas, aucun soucis, par contre il serait quand même bien de savoir de quelle variété de palmier il est question pour définir si une protection est nécessaire et de quel type. Pas besoin de l'arroser en ce moment, de toute façon, il ne doit pas pousser actuellement, mais suivant le Printemps, sec ou humide, il faudra y veiller.

 

 

1141 - Le 08/12/11    De Anaïs, Palmier Phoenix...    J’ai un petit souci avec mon palmier Phoenix que j’ai acheté il y à 2 mois, je l'ai tout de suite replanté dans un nouveau pot, car ses racines sortaient par dessus le terreau, je l'ai mis dans un pot avec quelques cm en plus, il a du terreau spécial palmier plus des granulés d’argile pour drainer. Il a des vitamines pour palmier. Au moment du rempotage je l'ai laissé dans une bassine d’eau ... Enfin je pense avoir tout fait dans les règles de l’art! Et pourtant il faiblit de jour en jour, ses feuilles tombent totalement, même les nouvelles pousses. Que faire ???? Je suis vraiment triste, j’ai l’impression qu’il meurt! pourtant j’avais un autre palmier et lui il était en super forme. Aidez moi SVP ???? merci

Une ou des photos de votre palmier m'auraient aidé à y voir plus clair, car vous avez omis de me dire de quel Phoenix il s'agit, d'un P. roebelenii, d'un P. canariensis... Je pense toute fois qu'il s'agit d'un P. roebelenii. Je ne sais pas non plus où vous l'avez acheté, quel est son environnement. Je vous transmets quelques liens, qui vont vous diriger vers des pages de mon site, probablement assez proches des problèmes que vous rencontrez. http://palmiers.bretagne.free.fr/phoenix_roebelenii_fichiers/Phoenix_roebelenii.htm, http://palmiers.bretagne.free.fr/Soigner_fichiers/SoinsAchat.htm#Apres%20achat. Si vous le souhaitez, vous pouvez reprendre contact, en m'envoyant cette fois des photos de votre palmier, où l'on voit un peu l'emplacement où vous le cultivez.

 

 

1140 - Le 07/12/11    De Gontran, Demande d'aide pour Palmier en petite forme...    Je viens de parcourir votre fabuleux site sur les palmiers (http://palmiers.bretagne.free.fr/index.htm). Et je n'ai pas trouvé réponse à mes interrogations.
Je possède un palmier depuis quelque années maintenant, voir photo jointe. Il fait environ 1 m de haut et c'est un palmier d'intérieur. J'ai un problème car depuis que je l'ai rentré à l'intérieur pour cet automne/hiver, il perd ses palmes une à une et rien ne repousse. Tout le monde me dit de la jeter et vous êtes mon dernier recours. La température de l'air est de 20°C, l'air est un peu sec car chauffage électrique, il se trouve à la lumière, à 3 mètres d'une grande fenêtre plein sud. Je réside dans les Yvelines, 78. Je pensais couper toutes les palmes et attendre qu'il reparte. Merci de vos conseils et aides. Bien cordialement

Alors votre plante n'est pas un palmier, c'est un Cycas revoluta, de la famille des Cycadales donc. Voici le lien de la page de mon site où j'en parle un peu : http://palmiers.bretagne.free.fr/Faux_amis_fichiers/Faux_amis.htm. A mon avis, ce que vous pourriez faire, c'est le rempoter, vu sa taille, le pot est trop petit. Ensuite, il faut le disposer dans votre maison à un emplacement très très clair, par exemple au pied d'une fenêtre. Ne l'en éloignez pas, il est très surprenant de constater combien le nombre des LUX chutes dès que l'on s'éloigne ne serait-ce que d'un mètre d'une fenêtre. A l'œil, on a l'impression que l'endroit est encore très lumineux, mais avec un Luxmètre, on se rend compte qu'il n'en ai rien. Alors l'humain ne s'aperçoit de rien, mais les plantes souffrent très rapidement du manque de lumière. Chez moi, mes plantes qui passent l'année dehors et qui ont besoin de lumière et de chaleur sont "collées" à la baie qui correspond le plus à l'orientation qu'elles connaissent dehors le reste de l'année. Les moins frileuses sont encore dehors à l'heure ou j'écris ces lignes (dont mon Cycas) alignées contre un mur de la maison. Cependant, par chance cette année, le gel ne s'est pas encore montré chez moi. Dès qu'il arrivera, mes dernières plantes iront dans le sous sol de la maison, où est aménagé un espace rien que pour elles, éclairé avec des néons et où règne une température de 10° à 15°. Voilà pour la généralité. Pour revenir à votre Cycas, je ne suis pas surpris, le Cycas pousse très lentement, surtout en pot. Il produit, en moyenne une fronde de feuilles par an, à la saison chaude, et il arrive que certaines années, il n'en fasse aucune. Le mien n'a produit aucune feuille cette année. Soyez certain qu'il n'en produira pas une maintenant, ça n'est plus la saison. Vous pouvez couper les feuilles sèches, mais conservez encore celles qui sont jaunes. Je vous rappelle que le Cycas pousse très lentement, il peut très bien ne vous refaire de nouvelles feuilles que dans 6 à 8 mois maintenant, alors ne le sacrifiez pas trop vite. Un Cycas est assurément mort quand son tronc devient mou, si le vôtre est encore dur, il y a de l'espoir.

 

 

1139 - Le 05/12/11    De Séverine, dattier des canaries en pot ?...    Je voudrais acheter un dattier des canaries. Je suis dans les alpes de haute Provence et il peut geler en dessous des -7. Est il possible de cultiver en pot ce palmier pour le garder l’hiver en maison et le remettre au printemps dehors ? Quelle est la hauteur atteinte par cette plante si elle est cultivée en pot ? Merci d’avance pour vos précieux conseils.

Je ne vais pas vous dire qu'il est impossible de cultiver un Phoenix canariensis en pot, mais il ne sera jamais vraiment beau. Au départ oui, probablement, mais assez rapidement, il va se trouver à l'étroit dans son pot et forcément végéter. Si vous connaissez ce palmier à l'état naturel, vous voyez donc la taille qu'il fait, imaginez le dans un pot... Sauf à le considérer comme une plante jetable que vous remplacerez tous les 4 à 5 années.

 

 

1138 - Le 04/12/11    De Stéphanie, palmier...    je souhaiterai connaître le risque de déplanter un palmier. Le nôtre se porte à merveille en Sarthe, plein sud dans un renforcement entre deux murs à l'abri des grands froids et du vent mais aujourd'hui on regrette de ne pas avoir vu large, nous l'avons mis pas assez loin d'un des deux murs alors les feuilles touchent le mur. Il grossit et pousse tellement bien qu'il s'élargit. On souhaitait l’écarter de quelque mètres, si on le déplante on a peur qu'il crève, surtout qu'il se porte à merveille. Étant le 4 dec, faut-il le faire ? Ou le laisser monter le long du mur avec le risque que les branches se courbent. merci pour vos précieux conseils.

Beaucoup de palmiers acceptent le déplacement sans soucis majeur, surtout s'ils sont relativement jeunes et en bonne santé, mais le risque de perdre un palmier que l'on déplace n'est pas à écarter, et cela pour différentes raisons. Vous avez donc raison d'y bien réfléchir car il faut toujours aborder ce sujet avec prudence. Plus un palmier est grand et plus l'opération sera délicate, cela va de soit. La variété du palmier (dont vous ne m'avez rien dit) est à prendre en compte aussi. Aujourd'hui, à vous lire, il est naturellement bien protégé. La nuit, il profite du rayonnement de chaleur emmagasiné par les murs dans la journée, donc il est moins au contact du froid et du vent. Si vous le déplacez, il sera moins protégé. Si c'est une variété solide, comme un Trachycarpus, cela peut aller, si c'est une autre variété, cela peut poser des problèmes. La période aussi, surtout pas maintenant, on ne touche pas à un palmier en hivers dans nos régions. Rassurez-vous, il n'y a aucun risque qu'il monte le long du mur pendant l'hiver, les palmiers ne poussent pas pendant l'hiver. Les opérations importantes, comme une transplantation, ne doivent se faire qu'au Printemps, après les gels tardifs. Si vous parcourez les différentes pages de mon site, j'y évoque tout cela. N'hésitez pas, non plus, à joindre à vos messages une ou plusieurs photos. Il est plus facile pour moi de vous aider lorsque je sais de quel variété de palmier il est question, de sa taille, son environnement...

 

 

1137 - Le 28/11/11    De Michel, Demande d'identification...    Breton du sud Finistère, je viens de regarder votre site, qui me semble très pertinent et documenté. Je possède dans mon jardin, deux palmiers qui me semble être des palmiers Trachycarpus fortunei. Ils seraient donc dioïques. L'un a plus de 50 ans et était présent lors de l'achat de ce jardin. L'autre a été planté par mon père il y a 20 ans environ. Le premier palmier a donné des graines qui germaient naturellement au sol, longtemps avant que le second ne porte des fleurs. Les deux palmiers portent exactement les mêmes types de graines, qui ont germées en grandes quantités début octobre de cette année. Ma question est: Sont-ils des Trachycarpus fortunei ? Je vous joins des photos des 2 palmiers, ainsi que la photo d'un plant issu du plus ancien, âgé de 2 ans, pourriez vous me confirmer l'espèce ? Merci de votre aide.

Vos palmiers sont bien des Trachycarpus fortunei, aucun risque de se tromper. Les 2 grands sont des femelles vu qu'ils vous donnent des graines. C'est donc qu'il doit y avoir un «coquin» dans votre quartier. Pour le petit, vous aurez la surprise dans quelques années.

 

 

1136 - Le 23/11/11    De Bruno, ...    Je viens de découvrir votre site sur les palmiers et je trouve vos explications et vos conseils d'une très grande clarté. Je suis une jeune novice en ce qui concerne les palmiers et j'aurai besoin de quelques conseils pour me rassurer pleinement. Je viens d’acquérir un jeune Chamaerops humilis vulcano de toute beauté. Je l'ai planté début Octobre et d'après ce que j'ai lu sur votre site c'est un peu tard. J'habite a Marseille ou il fait encore beau et doux en automne et parfois même au début de l'hiver. Me conseillez vous de mettre un voile d'hivernage pour cet hiver? Je vous précise également que le mistral peut s'avérer être très violent sur les hauteurs de Marseille où j'habite. Si mon jeune palmier passe un premier hiver sans trop de mal, j'ai l'intention d'acquérir pour le printemps un humilis cerifera (Je crois que je suis suis atteinte par le virus des fous de palmiers). Merci pour votre réponse.

Quand je parle de la date de plantation idéale, cela s'adresse surtout à l'attention des Nordistes. Chez vous, à Marseille, il ne gèle pour ainsi dire pas, ou disons que, quand cela arrive, ça ne dure pas, donc... J'aurais préféré avoir une idée vraie de sa taille, jeune, c'est un peu vague, je l'imagine donc petit, mais petit comment ??? Comme c'est sa 1ère année en terre, et vu l'endroit privilégié où vous le cultivez, je lui donnerais juste un traitement au sol avec un fongicide systémique, en prévision, mais idéalement (ça, il aurait fallu le faire dès la plantation en octobre), et puis sinon, installer un dispositif pare vent, c'est tout, cela devrait suffire. L'emballer d'un voile d'hivernage, je ne pense pas que cela soit utile. Si cela vous est possible, envoyez moi quelques photos numériques.

 

 

1135 - Le 22/11/11    De Sophie, Palmiers de Tunisie...    J’ai ramené une pousse de palmier suite à un voyage en Tunisie il y a 2 ans.... A ma grande surprise, les racines ont pris : je ne connais pas l’espèce et me demande maintenant suite à une croissance sous serre (deux palmes de 30cm ), à quel moment je pourrais le mettre en pleine terre par rapport à sa croissance. Est-ce qu’il vaut mieux que j’attende encore un peu (et combien de temps ?), où puis-je le mettre dès l’année prochaine même encore petit ? et que puis-je faire pour continuer à bien le faire grandir ?

Avant tout, pour répondre à vos questions, il faut répondre aux miennes. Il faut absolument que je sache de quel palmier il est question, donc si vous ne le savez pas, envoyez moi quelques photos que j'essaie de le découvrir. Ensuite, il faut aussi me dire dans quelle région vous pensez le cultiver, car si beaucoup de palmiers sont assez rustique au froid et à l'humidité de la côte Méditerranéenne, peu le sont sur une grande partie du reste du territoire métropolitain, hélas... Dans l'immédiat, continuez de le cultiver comme vous le faites.

 

 

1134 - Le 20/11/11    De Antoine, question ...    Tout d'abord bravo pour votre site. Je vous joint 2 photos de mon palmier. Les palmes sèchent depuis quelques semaines. J'ai tout d'abord pensé à un excès d'eau, j'ai donc limité son arrosage. Mais j'ai l'impression que les nouvelles palmes sont un peu sèches au bout. Qu'en pensez-vous SVP?

Oui, les palmes sont un peu sèches au bout, vous avez raison, et à regarder la 2ème photo, je trouve qu'il n'en porte pas beaucoup par rapport à son stipe. Vu qu'il s'agit d'un Phoenix roebelenii, pour essayer de vous aider un peu plus, pouvez-vous me dire, par exemple, depuis quand le possédez vous, comment était il quand vous l'avez acheté, où l'avez acheté et comment était-il exposé chez le commerçant ?

 

 

1133 - Le 14/11/11    De Yves, conseils à propos de palmiers cordyline australis ...    Bonjour monsieur, Merci pour votre site Internet très documenté à propos des palmiers. Je me permets de vous contacter pour vous demander conseil. Au printemps 2006, j’ai fait aménager mon jardin par un paysagiste qui a planté 3 cordyline australis. Cette variété ne figure pas parmi celles que vous présentez dans votre site, mais peut-être pouvez vous cependant m’aider, car j’ai en tête trois questions :

1°) faut-il couper les fleurs et si oui quand ?

2°) de l’un des trois palmiers est né un rejet. Ils sont désormais quatre comme vous pouvez le voir sur la photo ci-jointe, mais l’un d’eux (le 2° à compter de la droite) est mort : à quelle époque est-il préférable de couper le tronc ou de l’arracher ? (il est très proche du rejet dont il est issu – à moins qu’il soit le rejet lui-même)

3°) des rejets apparaissent, comme vous pouvez le constater sur la photo : faut-il les couper ? si oui, à quelle époque ?Je vous remercie de vos conseils, Très cordialement,

La Cordyline australis ne figure pas parmi les variétés de palmiers présentées sur mon site, et pour cause, la Cordyline australis n'est pas un palmier. Je ne sais donc pas du tout si cette plante se cultive comme un palmier, et c'est pourquoi je préfère ne pas apporter de réponses à vos questions, de peur d'écrire et vous faire faire n'importe quoi. J'ai quand même fait un petit encart sur mon site pour cette plante, mais j'avoue que cet encart n'est pas forcément à un emplacement très judicieux, il faudra que je pense à le déplacer. Voici le lien: http://palmiers.bretagne.free.fr/Faux_amis_fichiers/Faux_amis.htm . Je cultive une Cordyline mon jardin, mais ne lui apporte aucun soin particulier, simplement de la regarder pousser, c'est tout,

 

 

1132 - Le 10/11/11    De Jamaleddine, demande d'information palmier ...    bonjour, désolé de vous déranger et j'espère que vous allez m'aider. J'ai 8 hectares au Maroc que je compte utiliser pour faire pousser des dattiers de canarie. Je souhaite savoir s'il vous plait, il pousse environ combien de cm par an, j'ai beau chercher sur Internet, j'ai pas trouvé cette information. Cette information est très importante, car si le palmier n'atteint pas les 2 M OU 3 dans 5 ans j'aurai du mal à vendre, je suis débutant, toute information me sera utile. SVP, renseignez moi, je cherche aussi des partenaires, je suis ouvert à toute sorte de partenariat, merci beaucoup.

Hélas, il m'est bien impossible de répondre à cette question, la croissance d'un palmier dépend de tant de facteurs que c'est pour cela j'imagine, que personne ne se risque à donner une vitesse de croissance... Dans mon jardin, elle est relativement lente, mais je suppose tout à fait qu'elle sera bien plus rapide chez vous au Maroc, mais de combien, je ne sais le dire, désolé.

 

 

1131 - Le 10/11/11    De Nicolas, paille de riz pour protection hivernale ...    bonjour, J'ai acheté en Mai de cette année 2011 un palmier chanvre Trachycarpus fortunei de 1M50 de hauteur et j'ai parcouru attentivement votre pages sur la protection des palmiers en hiver. vous parlez à un moment d'un rouleau de paille, que vous déconseillez : "J'ai testé en 2005 cette protection spécifique (du moins, l'emballage représente un Palmier protégé...) que j'ai trouvé dans une jardinerie, se présentant sous la forme d'un rouleau de 1m x 1m50, assez épaisse, faite de paille tressée. Après un mois d'utilisation, j'ai constaté que la paille commençait à pourrir. Avant que ceci ne se propage à mon Palmier, j'ai donc retiré cette protection. N'ayant jamais observé ce désagrément avec de la brande, je conseille d'éviter cette protection en paille, peut être efficace dans les régions où l'air est sec, mais certainement inadaptée dans les régions plus humides." j'ai acheté un rouleau qui ressemble énormément à celui de la photo . Du coup j'ai un doute : c'est de la paille de riz (Paillon de Riz Frimas Tradition ) : http://www.planteparadise.fr/protections-hivernales/86-frimas-tradition-paille-de-riz.html Est-ce celui ci que vous avez mis et qui a pourri?

Ça y ressemble fortement, en effet, même si je ne peux être affirmatif. Ceci dit, un Trachycarpus fortunei d'1m50, c'est déjà très résistant, même dans sa 1ère année de plantation, êtes vous sur d'avoir besoin de le protéger, relever ses palmes ne peut pas lui suffire ? A combien descendent les températures chez vous ?

 

 

1130 - Le 26/10/11    De Sophie, question à vous poser sur palmier ...    bonjour je vous contacte car j'ai regardée votre site sur les cultures des palmiers. je vous contacte car sur un coup de coeur j'ai achetée un palmier washingtonia robusta de 2m80 de haut livré dans un pot plastique, style poubelle noire de environ 100 litres. je pensais le mettre en parade dans son pot au bord de ma piscine au printemps et jusqu'en automne, et le rentre sous un abri que mon mari pense faire avec du plexiglas en appui sur un mur d'angle de la maison à l'ombre. qu'en pensez vous?la jardinerie m'a dit qu'il ne gelait pas, mais ça semble moins sûre en lisant votre site. Nous habitons en Vendée, si nous le mettons en pleine terre, quels sont les risques en hiver, sachant qu'il sera en plein vent? et vue son envergure pas si simple de le protéger?mon mari craint que ses racines n'endommage la piscine???????? pour moi le plus simple est la solution de le laisser dans son pot mais est vraiment judicieux? merci de me répondre, à bientôt

Comme je l'indique sur mon site, le Washingtonia robusta est loin d'être très rustique au froid, et il n'apprécie pas plus l'humidité, donc ce qui est embêtant chez nous dans le Nord Ouest, c'est que nous subissons le cumul des deux. C'est un palmier qu'il est préférable de laisser pour les sudistes, mais maintenant que vous l'avez, essayons de vous aider. Avant de prendre la décision de le mettre en pleine terre (fichu pour cette année de toutes façons), il vous faut étudier les conditions météo qu'il devra affronter l'hivers dans votre jardin. La jardinerie vous a dit qu'il ne gelait pas, ah bon ?? Tout dépend quand même du niveau auquel descend la température chez vous. S'il ne fait jamais moins de -2° ou -3°, alors oui, il ne devrait pas y avoir de gros problèmes, mais si la température atteint -7° à -8° d'un froid humide, son feuillage sera grillé, si en plus cela arrive souvent, c'est le cœur qui souffrira, et si les températures descendent encore plus bas, cela devient très dangereux... et comme vous le dites, à un moment, vous ne pourrez plus le protéger, il sera trop grand. Le vent est évidemment un élément aggravant. En fait, les plantes sont des organismes vivants, à ce titre, elles réagissent exactement comme nous les humains. Quand il fait un beau soleil, tout le monde est content et on supporte bien le froid, mais s'il fait gris et humide, on supporte nettement moins bien le froid, et si le vent se lève, c'est encore pire, non ? Pour les racines, ça n'est pas un problème, il ne faut pas l'enterrer trop proche c'est tout, si c'est à environ 2m de la paroi, ça va, surtout si la paroi est en dur, maintenant, si vous pouvez mettre un peu plus histoire que votre mari se sente rassuré, laissez un peu plus. Finalement, si vous pensez que le mettre en terre est trop risqué, si vous voulez être sur de le garder longtemps sans prendre de risques, alors oui, cultivez le dans cette poubelle, il aura moins de feuilles qu'un Washingtonia en pleine terre, il poussera aussi moins vite, mais c'est un choix. Comme les racines vont pousser, il faudra de temps en temps le sortir de sa poubelle pour les couper un peu et changer le terreau. Je cultive maintenant le mien comme ça, j'ai simplement acheté un diable pliant pour pouvoir déplacer le pot quand je veux le rentrer à la maison, ce que j'ai fait la semaine dernière.

 

 

1129 - Le 23/10/11    De Pierre, germination ...    bonjour, j'ai fait germer des graines de Trachycarpus et je veux les mettre maintenant en pot avec du terreau de semis. la question est comment faut il mettre le germe vers le haut ou vers le bas du pot, merci beaucoup. pierre

Au départ, seule une petite racine pivot sort de la graine. Donc il faut diriger cette racine pivot vers le bas du pot. Soyez méticuleux. Si vous cassez cette racine, il y a de forts risques que la plante ne survive pas ensuite.

 

 

1128 - Le 20/10/11    De F., palmier roebelenii ...    Bonjour, Je tombe par hasard sur votre site et j'aimerais savoir si vous pouviez m'apporter un peu d'aide. Je vous envoie la photo de mon palmier, que j'ai acheté au mois d'août cette année, et que je viens de rentrer à la maison, il y a environ une semaine. Il est bien malade, ces feuilles s'affaissent et sèchent et je ne sais pas ce qu'il faut faire. Pourriez-vous m'aider, je vous en remercie d'avance.

Le Phoenix roebelenii est un palmier qui semble donner bien du fil à retordre à ses propriétaires... et si je devais classifier rapidement les 1100 questions que j'ai reçu sur mon site, je suis sûr que le tiers concerne des problèmes avec ce palmier. Pour ce qui vous concerne, pouvez vous me dire quand vous avez constaté ces problèmes, déjà quand il était dehors ou bien cela est-il apparu uniquement quand vous l'avez rentré ?

 

 

1127 - Le 19/10/11    De Julien, Trachycarpus ...    Bonsoir et félicitation pour votre site. Je cherche à comprendre pourquoi certaine graines on besoin de chaleur pour germer alors que d'autre non. En regardant la liste des palmiers que vous avez fait germer vous spécifiez si il y a besoin de chaleur ou pas. 1- quand vous dites pas de chaleur on peut tabler sur du 20°c ? 2- concernant le Trachycarpus certain amateurs disent de leurs apporter une source de chaleur ? Merci

En général, l'explication se trouve dans l'origine naturelle de la plante. Le Trachycarpus est un palmier "montagnard" qui est donc adapté à une germination en sol frais. Par contre, la chaleur accélère le processus. Personnellement, je l'ai fait germer sans apport de chaleur, à température ambiante, donc effectivement vers 19° à 20°.

 

 

1126 - Le 19/10/11    De Edwige, palmier hawaïen ...    Je me permets de vous contacter car j'ai un problème avec mon palmier et je ne sais pas quoi faire. Je l'ai acheté il y a environ un an, à la maison, il fait des feuilles mais perd rapidement celles qui sont les plus basses, ce qui fait qu'il a tout le temps une dizaine de feuilles. Elles jaunissent et tombent, donc j'ai pensé à un excès d'arrosage. Je les ai alors réduit. Pas d'amélioration. Donc cet été, j'ai décidé de le sortir, et là miracle il est devenu bien vigoureux: feuilles bien vertes, des nouvelles sans que les basses ne jaunissent. Il me prépare même, je pense, des fleurs. Comme j'habite dans le nord de la France, les nuits commencent à être fraîches ( inférieur à 10°C). Donc il y a 15 jours, j'ai décidé de le rentrer. Erreur: en moins d'une semaine, 5 feuilles ont jaunit et sont tombées. Donc, je l'ai remis dehors! Et là il se maintient. Des gelées sont annoncées pour ce week-end et je ne sais pas quoi faire! Si je le rentre, il jaunit et va certainement avorter sa floraison et si je le laisse dehors c'est sûre il va geler! J'ai besoin de vos conseils car je suis complètement perdue avec lui, je ne le comprends pas! Je ne l'ai jamais rempoté, son pot plastique est dans un cache pot avec des billes d'argile au fond.

Malgré son nom commun de Palmier de Hawaï ou Palmier Hawaïen, cette plante s'appelle le Brighamia insignis, n'est pas un palmier et ne fait absolument pas partie de la famille des palmiers. Sur mon site, je l'ai rangé dans la "famille" des faux amis du palmier, justement parce qu'il est souvent pris pour un palmier par les néophytes, mais dans son cas, c'est évidemment à cause de son nom commun. Tout ceci pour dire que comme moi, je ne cultive QUE des palmiers, je ne cultive pas cette plante et n'ai donc pas, à son sujet, la moindre expérience de culture. Malgré cela, à la lecture de votre message, il me semble évident que votre problème est un problème de lumière. Tout va bien quand il est dehors, et dès que vous le rentrez il jaunit et végète. Il faut donc le mettre à un endroit TRÈS lumineux, chaud et humide. L'idéal pourrait être contre la fenêtre d'une salle de bain par exemple. Je vous joint la fiche de mon site, le B. insignis se trouve en bas de page. Cela vous donnera quelques pistes pour vous aider un peu : http://palmiers.bretagne.free.fr/Faux_amis_fichiers/Faux_amis.htm

 

 

1125 - Le 18/10/11    De Brigitte, palmier malade ...    J’ai 2 palmiers en pot sur une terrasse en Basse-Normandie (orne ); L’un va très bien et l’autre subitement a eu ses feuilles qui sont devenues plus jaunes et sèches ? Autre question : comment les arroser ? et que faire pour l’hiver qui approche ? Ce sont mes 1ers palmiers. Merci.

Pour éviter de dire des bêtises, j'ai pris pour habitude de ne pas me prononcer sans au moins voir la plante sur une ou plusieurs photos. Si vous pouvez m'en envoyer, je pourrais être plus précis. Pour l'arrosage et l'hivernage, j'ai créé sur mon site des pages spécifiques sur ces sujets : http://palmiers.bretagne.free.fr/Soigner_fichiers/Soigner.htm#Banniere pour l'arrosage, et : http://palmiers.bretagne.free.fr/Proteger_fichiers/Proteger.htm pour l'hivernage. Je pense que vous y trouverez toutes les informations dont vous avez besoin.

 

 

1124 - Le 15/10/11    De Claude, noyau d'un Palmier Butia capitata ...    J'habite le Sud de la France,Je détiens un palmier Butia capitata planté en pleine terre depuis 5 ans, celui ci me donne des fruits dont je viens de faire de la confiture, conservant les noyaux je désirerai r'obtenir des plans de ce bel individus est ce possible et comment procède t on? pouvez vous SVP m'indiquer tous renseignements me donnant le maximum de réussite, aussi bien connaître la nature de la terre, terreau, leur dosage et peut être du sable, pouzzolane (billes marron) l'intensité de l'arrosage, l'emplacement et la T°? , par avance je vous remercie,vivement. Cordialement

Pour obtenir de nouveaux plants d'un palmier, c'est assez simple, il faut faire germer les noyaux des fruits que l'on récolte. Je n'ai jamais fait germer de graines de Butia capitata, mais la méthode reste relativement la même. Vous trouverez sur cette page de mon site la façon dont je m'y prends. Elle n'est pas la seule, peut être pas la meilleure non plus, mais elle fonctionne: http://palmiers.bretagne.free.fr/multiplication_fichiers/Multiplication.htm

 

 

1123 - Le 07/10/11    De Fabien, guirlande chauffage ...    Bonjour, je suis intéressé par des guirlandes chauffantes avec un régulateur. Je n'ai pas trouvé lequel des sites préféré il fallait contacter. Pouvez vous me dire ou je peux trouver ce article ? Merci.

C'est le site Palm' azur, je viens de vérifier sur mon site, le lien est toujours présent et bien actif, sur la page "Mes Liens Préférés".

 

 

1122 - Le 03/10/11    De Gabrielle, Re: renseignements palmier 010.jpg [01/83] ...    Je vous remercie pour votre réponse et je vais essayer de vous donner des explications : J'habite dans le Var à St Mandrier, environ à 300m de la mer, mon palmier était là lors de l'achat de ma maison, je ne fais rien de particulier, pas d'engrais, il est en pleine terre, une terrasse autour, il me semble que les palmes jaunissent plus vite que d'habitude mais.......... Je vous envoie des photos, d'avance je vous remercie pour votre réponse, cordialement.

Pour l'instant, à voir les photos, rien ne me semble suspect, le jaunissement me semble normal, ce sont uniquement les palmes les plus anciennes, pour le reste, la couronne est régulière et bien formée. Alors étant sur place, il est possible que vous trouviez que le phénomène soit plus rapide cette année, c'est possible. Une cause peut être des conditions climatiques différentes cette année par rapport aux années précédentes peut être... Pour l'instant, rien de grave je pense.

Bonsoir Dominique. Je vous remercie pour votre réponse, vous m'avez rassurée. Cordialement, Gabrielle

 

 

1121 - Le 02/10/11    De Pierre, Phoenix ...    Bonjour et merci pour votre site. Nous avons acheté un Phoenix, il y a 3 semaines environ. Il nous a coûté environ 100E. Il est proche d'une fenêtre exposée sud et nous l'avons rempoté à l'achat. Depuis que nous l'avons, les palmes du bas ne cessent de sécher. Nous en avons coupé une bonne dizaine déjà. Nous l'arrosons une fois par semaine. Il n'aura bientôt plus de palmes vertes! Qu'a t'il? Merci pour votre aide.

Encore un Phoenix roebelenii à problème. 75% des messages que je reçois sont hélas pour ce palmier. A voir vos photos, le problème est à mon avis un problème d'exposition qui ne convient pas à votre Phoenix et engendre un stress important. Le pot et le tronc de votre palmier sont au soleil, mais la majeure partie des palmes se trouve à l'ombre sous le plafond, et ça n'est pas une bonne exposition. Je crains qu'il soit déjà un peu grand pour ce genre de pièce. Avec une pareille taille, il lui faudrait une pièce haute sous plafond, genre mezzanine très claire.
Voici la fiche que j'ai rédigée sur mon site concernant ce beau mais fragile palmier:
http://palmiers.bretagne.free.fr/phoenix_roebelenii_fichiers/Phoenix_roebelenii.htm. J'ai bien conscience que je ne vous avance pas beaucoup. Comme je l'explique sur mon site, pour minimiser le stress d'un palmier juste après l'avoir acheté, il faut s'approcher au maximum des conditions d'expositions auxquelles il était habitué avant l'achat, et pour le votre, je doute que cela soit le cas. Il faut aussi éviter tout ce qui peut le fatiguer inutilement le temps qu'il s'acclimate, comme un rempotage.

 

 

1120 - Le 02/10/11    De Brigitte, Phoenix en mauvaise forme! (suite) ...    Bonjour! Ce matin, j'ai vu pas mal de champignon de couleur marron, en "grappes" sur le terreau de mon palmier. En les enlevant, j'ai vu que le terreau interne était tout blanc (moisissures?). Pour comparer, j'ai retourné le (même) terreau de mon hibiscus, que j'arrose à la même fréquence que mon palmier, il n'était pas du tout blanc et avait sa couleur originelle... Peut-être est-ce la cause de la méforme du phoenix? Si vous avez une idée sur l'origine de ce "blanc", je prends! D'avance merci!

Pensez aux photos, c'est souvent plus parlant qu'une longue phrase. Je pense que le blanc pourrait être les racines des champignons. Un traitement avec un fongicide systémique devrait éliminer tout ça. Laissez aussi sécher un peu le terreau, il est probablement trop mouillé.

 

 

1119 - Le 25/09/11    De Brigitte, Phoenix en mauvaise forme! ...    Mon palmier phoenix ne va pas bien. Je l'ai mis depuis avril, sur une terrasse sud ouest, à Lyon, où il peut faire très chaud. A priori, il n'a pas manqué d'eau. Je l'ai depuis 2 ans et 1/2 et je n'ai pas changé mon rythme d'arrosage. C'est depuis sa sortie sur le balcon, qu'il a commencé à "dépérir"... L'année précédente, je l'avais également sorti sur ce balcon, sans problèmes. Ses palmes poussent à un rythme normal, elles sortent bien vigoureuses
(photos 5973 ; 5980), mais lorsqu'elles s'ouvrent, elles sont vert jaunes, avec une série de taches circulaires marron (voir photos 5983 ; 5985 (couleur des palmes comparée à celle d'une feuille monstera bien verte) ; 5986 ). Les taches sont plutôt récentes ; mais la couleur jaunâtre dure depuis plus longtemps (à peu près depuis sa sortie sur le balcon, trop exposé au soleil?). La couleur jaune et les taches sont peut-être est-ce 2 choses différentes... Je l'ai traité avec un insecticide* (dilué dans l'eau d'arrosage ; une à 2fois), sans voir de changement... Je n'ai rien vu de spécial au niveau des palmes ou du tronc. Il y a qqs mois, des petits insectes (ronds et blancs, style pucerons) sortaient de la terre au moment de l'arrosage. Ils ont disparu avec le traitement insecticide. Auriez vous une idée? Merci d'avance et bravo pour votre site!

Je n'ai pas d'idée particulière, si l'arrosage est Ok, lui donnez vous de l'engrais ? Si oui, quel dosage NPK et à quelle fréquence ? Quelle est son exposition le restant de l'année ?Avant tout, je pense que le Phoenix roebelenii n'aime pas beaucoup être déplacé, et que s'il est habitué dans le logement toute l'année à une certaine exposition et une certaine luminosité, le mettre sur un balcon d'un coup en plein soleil brûlant, c'est mauvais, cela ne peut qu'occasionner des brûlures foliaires. J'en parle régulièrement
sur mon site, cela doit se faire doucement et progressivement, de manière à ce que la plante s'habitue au soleil, en fait, c'est le même principe que les coups de soleil que nous prenons, nous les humains, ceci dit, vos photos ne ressemblent pas à des brûlures foliaires. Cela pourrait aussi être des piqûres d'insectes... difficile à dire. De toute façon, quoi que vous fassiez ou ayez fait, ces tâches brunes ne reviendront jamais vertes. Je m'inquiète plus pour le coté couleur générale de votre palmier. Le fait qu'il commence à perdre sa couleur verte ne me dit rien qui vaille, d'où mes questions au début du message, et de veiller à lui trouver un emplacement très clair dans le logement, avec un peu de soleil pourquoi pas, mais sans le déplacer.

 

 

1118 - Le 22/09/11    De Antonio, renseignements ...    Bonjour Dominique, tout d’abord bravo pour votre site. Je fais appel à vous car je viens d’acheter une maison dans le Var, avec un petit terrain sur lequel sont plantés deux palmiers. Le premier est magnifique (voir photo ci-jointe). Quel est le nom du palmier ?? Le second a le cœur qui part de travers (voir la seconde photo). Qu'en pensez-vous ? Peut-on faire quelque chose ? Merci pour votre réponse. Salutations, Antonio.

Vos palmiers sont des Phoenix canariensis, assez fréquents dans le Var et sur tout le littoral de la côte d'Azur. Si un de vos palmiers a le cœur qui part de travers, je crains que cela ne soit pas normal, c'est plutôt le signe que le cœur a un problème, et il faut découvrir lequel. Cela peut très bien être quelque chose d'assez bénin, par exemple un problème passé, du genre, un cœur qui a été abîmé par un hiver un peu trop froid, cependant, dans le Var j'en doute, disons plutôt par un évènement climatique, ce qui ne serait pas dramatique donc, car quand l'évènement est passé et que le palmier continu de pousser... Mais cela peut aussi être quelque chose de plus grave. Une attaque d'origine fongique, bactérienne ou animale. Là, ça peut devenir grave, car le problème est toujours présent, peu visible pour le moment, mais ne peut que s'aggraver si l'on ne fait rien, et surtout, se propager à d'autres palmiers environnants. Il vous faut donc quand même tirer ça au clair assez vite, ne serait-ce que pour être fixé et rassuré, ou avoir le temps d'agir si nécessaire en fonction de la cause de ce cœur qui pousse de travers.

 

 

1117 - Le 19/09/11    De Gabrielle, renseignements ...    Bonjour, les palmes de mon palmier jaunissent à une vitesse grand V, pourquoi et que faut-il faire, c'est un très beau et grand palmier, il est en pleine terre depuis au moins 30ans. Chaque année nous lui enlevons ses palmes jaunes, entre 4 et 6, mais là c'est 10, et 4 jours plus tard il y en a d'autres. merci pour votre réponse. Gabrielle

Le jaunissement des palmes d'un palmier peut avoir tout un tas de raison, et la plupart du temps, le phénomène est naturel et normal, puisque avant de sécher, en général, une palme jaunit. On sent bien, dans votre message que ça ne se passe pas comme d'habitude, mais vous ne me donnez aucune information qui puisse me diriger vers une piste ou une autre, comme la variété de palmier dont il est question, l'endroit où vous vous trouvez, comment vous le cultivez (par exemple si vous le laissez vivre sa vie tout seul ou si vous lui donnez de l'engrais pour qu'il pousse plus vite), s'il a connu des conditions météo inhabituelles, une ou des photos... En l'état actuel, je ne peut guère me prononcer ni vous aider plus, désolé.

 

 

1116 - Le 15/09/11    De Christine, palmier malade et/ou attaqué par des bestioles ?? ...    Bonjour, Bravo pour votre site. Je suis très inquiète pour mon palmier : voyez les 2 photos ci-jointes. Il avait l'air bien, nous l'avons fait nettoyer hier (le tronc et enlever les graines) mais maintenant que je vois dans quel état est son tronc, le pauvre je me demande comment il arrive à vivre ! c'est vraiment dommage pour un si bel arbre (le tronc mesure + de 3 mètres de haut et le trou est à environ 2 mètres du sol). Je m'inquiète d'autant + qu'il est tout près de la maison (à environ 4 mètres), j'espère qu'il ne va pas tomber sur le toit ! On dirait que le tronc est comme vermoulu : marron, il s'effrite quand on gratte avec l'ongle et parterre c'est plein de poudre marron donc (un peu comme quand le bois est mangé par les termites !). Il faut savoir que le jardin est très humide aussi et l'hiver et printemps dernier on a eu énormément de pluies (dans le 06) et nous sommes juste à côté d'une petite forêt. Par contre toutes les palmes sont bien vertes sauf 2 toutes jeunes qui viennent de sortir au milieu, de couleur marron. Voilà, j'espère que vous pourrez m'aider à sauver ce beau palmier. Je vous remercie par avance de vos conseils et recommandations. Bien cordialement,

Il arrive à vivre justement parce que c'est la différence de constitution entre un palmier et un arbre commun. Les parties vivantes qui véhiculent la sève sont situées au milieu du tronc chez un palmier, alors qu'elles sont en périphérie du tronc, sous l'écorce, pour les arbres communs. Pour revenir à votre Phoenix, effectivement, les photos font peur à voir, et je pense qu'il faudrait faire venir quelqu'un pour voir cela de près. Cela ressemble comme vous dites, à du bois vermoulu, peut être la conséquence de toute cette humidité dont vous parlez... Si c'est ça, ça n'est pas dramatique et ça doit pouvoir s'arranger en supprimant au maximum le contact humide du tronc avec l'humidité, par exemple, en le nettoyant plus souvent, en évitant les plantes grimpantes, ou les aspersions d'un arrosage automatique, ce ne sont que des exemples... Mais c'est peut être autre chose... C'est pourquoi il faut voir cela sur place. Si des palmes marrons sortent, c'est mauvais signe, c'est que le cœur est maintenant aussi attaqué. Il faut je pense traiter tout cela avec un fongicide, mais vu l'importance de la chose, je ne peux guère vous être d'un grand secours par messagerie et photos interposées, simplement de vous dire à nouveau qu'il faut faire voir cela à un pépiniériste spécialisé dans les palmiers par exemple, qui pourra probablement mieux vous guider. Bonne chance,

 

 

1115 - Le 15/09/11    De Jean-François, Engrais ...    Je me permets de vous envoyer un nouveau (dernier message datant du 07/12/2010 N° 997) message car j'ai peur d'avoir fait une bêtise concernant l'engrais que je donne à mes palmiers. Pour mémoire, mon jardin se situe entre Lille et Valenciennes. J'ai 9 palmiers 7 Trachycarpus fortunei et 2 wagnerianus. Le plus ancien (un fortunei) a été planté en mars 2006, son stipe mesure maintenant 1.70 m environ et avec la couronne 2.20 à 2.30 m . Jusqu'à présent je leur donnais un engrais universel Algoflash NPK 6.2.6 ou 6.3.6. A raison d'une fois toutes les trois semaines environ. En Août j'ai acheté un nouveau flacon de la même marque et j'ai déjà "engraissé" les palmiers par deux fois. Hier soir en regardant le flacon de plus prés je me suis aperçu que le dosage NPK était 6.6.6. J'ai fais un tour de jardin, la croissance des palmier est bonne ( voire même très bonne cette année) mais j'ai remarqué un changement pour le plus grand. Le stipe a poussé d'une bonne vingtaine de cm cet été, et en générale les palmes sont immenses. Les pétioles dépassent largement plus d'un mètre de longueur et les palmes ont un diamètre impressionnant. Or la dernière palme à un pétiole largement plus petit, moins d'un mètre, pour un diamètre toujours aussi grand. La toute nouvelle palme commence déjà à s'ouvrir alors que le pétiole est à peine développé. Mes questions : est-ce une évolution normale de la plante sachant que pour les autres palmiers je n'ai pas ce genre d'évolution. Est-ce dû au deux dernières doses d'engrais au dosage 6.6.6? Dois je arrêter de mettre de l'engrais ( nous sommes le 15/09) ou au contraire remettre un engrais de dosage 6.2.6...? Voila, vos conseils me seront précieux, si il vous manque des éléments pour pouvoir m'éclairer, n'hésitez pas à me demander...... Un grand merci à l'avance.

Oui, en septembre, il est temps je pense d'arrêter de mettre de l'engrais, surtout avec cet Été Indien que l'on connaît en ce moment, et bientôt temps de préparer nos palmiers pour l'hiver, en faisant, pour les plus frileux ou fragiles, un traitement préventif de fongicide systémique. L'Hiver risque fort de nous surprendre, comme l'année dernière, en arrivant d'un coup dans toute la moitié Nord du Pays. Les coeurs des palmiers en pleine croissance n'apprécient pas trop ces changements trop brusques. Pour le dosage NPK non conforme de votre engrais, à mon avis, puisqu'il s'agit de plantes en pleine terre, ça n'est pas bien grave. Ça le serait un peu plus dans le cas de plantes en pots. Je pense aussi que le fait d'engraisser copieusement les palmiers, cumulé à une année dont l'Été s'est montré relativement pluvieux, peut être la conséquence de cette pousse rapide allant jusqu'à l'ouverture d'une palmes avant qu'elle ne soit totalement sortie du stipe. J'ai déjà connu ça aussi sur des palmiers en pots que j'engraissais "bien".

 

 

1114 - Le 14/09/11    De Morgan, Pour un phoenix dactylifera ...    Bonjour à vous. Je vous ai déjà contacté plusieurs fois pour des palmiers. Aujourd'hui, si je vous contacte, c'est parce que j'ai semé au mois d'avril une datte dans une bouteille et celle-ci a bien poussée cet été (certes lentement) et elle commence sa deuxième feuille seulement maintenant (environs 1 millimètre). Vous pouvez la voir grâce aux photos ci-jointes. Ma première question que je me pose est, est-ce normal d'avoir poussé aussi lentement alors que vous avez tenté la même expérience sur votre site et la deuxième feuille était déjà beaucoup plus avancée que la mienne. Et la seconde question que je me pose et qui est aussi la plus importante, où vais-je bien pouvoir la placer pour cet hivers ? PS: une autre petite question, vu son âge, à quelle température puis-je l'exposer avant de la rentrer dans la maison pour passer l'hivers ? j'attends vos bons conseilles avec impatience. A bientôt.

Jusqu'à aujourd'hui, les quelques essais que j'ai fait avec le Phoenix dactylifera se sont soldés par un échec. Je pense que, surtout en période hivernale, ce palmier a besoin de lumière. Ma dernière expérience avec ce palmier s'est terminée cette année, début 2011, avec la dernière jeune plante qui me restait, alors que je l'avais fait hiverner dans mon garage sous mon installation électrique, et cela n'a pas suffit. Tant qu'il est petit, à mon avis, il faut le mettre au pied d'une fenêtre, vraiment à la lumière, mais ensuite... Pour la vitesse de croissance, trop de paramètres entrent en compte pour en tirer une conclusion.

 

 

1113 - Le 11/09/11    De Karima, Washingtonia robusta ...    bonjour Dominique, je me suis offert donc un washingtonia robusta en mai, il était magnifique, il est en pot. A ce jour il ne reste plus que des feuilles sèches avec du vert entre. Stp, pourrais-tu me dire comment le sauver quel arrosage me recommandes tu, le pot est de 40 cm environ. J'habite Fribourg en Suisse. Dois-je aussi le rentrer en hiver et quand, merci beaucoup.

Oui, il faut absolument le rentrer l'hiver, je doute fort qu'un Washingtonia robusta puisse vivre dehors l'hiver en Suisse, dans une majeure partie de la France non plus, d'ailleurs. Pour le reste, il faudrait que je sache comment et pourquoi il a dépérit comme ça en quelques mois. Où était il quand vous l'avez acheté (dehors, en serre...), où l'avez vous mis ensuite, comment est-il exposé par rapport au soleil, l'arrosez vous régulièrement et à quelle fréquence ou pas du tout ? La lance est-elle encore en bon état et pousse t'elle ?

Merci de m'avoir répondu. Alors mon palmier va beaucoup mieux, je l'ai arrosé un peu plus, une fois par semaine. Pour te répondre je l'ai acheté dans un magasin de jardinage et il était dehors plein soleil. Les lances sont sèches mais il y a du vert qui revient entre, seulement à leur bout c'est brun, comme brûlé, je crains de les perdre. Que faut il faire, couper un peu, pas du tout?. Alors merci beaucoup de me répondre et a a très bientôt.

 

 

1112 - Le 09/09/11    De Éric du 22, Au secours ...    Bonsoir Dominique, Je tiens a vous féliciter pour votre site qui est très bien conçu. Il y a pleins de rubriques intéressantes. Je vous écris car j'ai deux problèmes : Nous sommes allés en Tunisie cet été et nous avons ramené deux jeunes plans de palmier et trois (graines). -----C'est sentimental-----. Je ne connais pas la variété des plans ni même des graines. Nous avons eu les plans le 29.08.11. Nous les avons mis dans deux gros pots remplis de terreau le 01.09.11 soit trois jours après tout en les gardant à l'humidité. Le jardinier de l'hôtel nous avais dit de bien arroser pour le début... Chose faîte mais je trouve qu'elle se dessèche. ils ont subi des vents assez fort sur notre terrasse le week-end dernier. Concernant les graines, il y en a deux de vertes et une qui pourrit.(je pense). Donc, mes plans sont-ils morts ? Pour faire germer les graines, dois-je les poser sur du terreau dans des petits pots ? Je vous envoie en fichier joint deux photos. Je vous remercie également pour vos réponses. Cordialement. Éric du 22.

On dirait de très jeunes Washingtonia, mais je n'affirme rien car comme les feuilles ne sont pas divisées, c'est encore difficile de se prononcer. Par contre, si vous les avez ramenés comme cela, racines nues dans vos bagages, ça ne sera effectivement pas facile de les faire reprendre. Ont-ils été arrachés du sol ??? De si jeunes plantules peuvent sécher en quelques heures ou quelques jours. Déjà, je les aurais gardé en intérieur, ou bien encore à l'extérieur, mais surtout pas au vent ni au soleil, car l'effet desséchant est considérablement augmenté. Maintenir un terreau humide et chaud, un pot noir pour capter la chaleur (c'est bon pour favoriser la croissance des racines), mais surtout, surtout, pas de soleil au niveau des feuilles, et pas de vent..., et enfin de la patience. A voir les photos, j'ai peur que cela soit un peu trop tard. Pour les graines, épluchez les pour retirer la chair, ce qui nous intéresse, c'est le noyau, la chair ne peut que favoriser la pourriture. Pour la germination de vos graines, inspirez-vous de cette page de mon site: http://palmiers.bretagne.free.fr/multiplication_fichiers/Multiplication.htm

 

 

1111 - Le 09/09/11    De Éric, ...    Bonjour, J'ai acheté deux Phoenix de 2 M de tronc et de diam 1,20 (grosse pièces ) en pépinière BASSET VAR ; je les reçois vendredi : pouvez vous me conseiller sur le trou et la préparation pour une évolution constante. J'ai également acheté un dattier , un Butia , des cycas et des Washingtonias de 1,70

Vous devriez trouver tous les renseignements utiles sur cette page de mon site: http://palmiers.bretagne.free.fr/Planter_fichiers/Planter.htm. Petits ou grands, la méthode reste la même. Bonne plantation, et surtout bon courage pour de tels trous...

 

 

1110 - Le 09/09/11    De Lili, palmier malade ...    Tout d'abord un grand merci pour votre disponibilité. J'ai planté en mars 3 Trachycarpus fortunei. 2 se portent pas mal mais le 3ème moins bien (voir photos). Il devient jaune et le bout des feuilles fanent. J'ai vu sur le site que vous avez répondu à une autre personne que cela pouvait être un manque d'eau, Mais dans mon cas les 2 autres se portent bien. Qu en pensez vous. Merci d'avance de votre aide

Vous me parlez de photos jointent à votre message, mais il n'y en a aucune. Pouvez vous me les renvoyer ?

 

 

1109 - Le 08/09/11    De Christine, Chamaerops ...    J’ai acheté en pépinière un Chamaerops excelsa il y a 6 mois. Il fait environ 3 à 4 mètres de haut. Il est dans le jardin, j’habite en Île de France. Depuis que le jardinier l’a rempoté, il fait un peu la tête. J’ai mis de l’engrais mais les palmes ne se tiennent pas, même celles du haut, elles retombent, elles sont molles et souples, ce qui n’était pas le cas au moment de l’achat. Bref, il a l’air mal en point. Que me conseillez-vous de faire ? Je pense qu’il n’a pas aimé la “transplantation”... mais le mal est fait. Merci de vos conseils. Si besoin était, je vous enverrai des photos. Cordialement, Christine

Non, c’est un Trachycarpus fortunei... Le Chamaerops excelsa n’existe pas. C’est un nom qui a été donné à ce palmier par erreur par un botaniste qui n’avait pas suffisamment observé ce palmier et du coup l’avait classé dans une mauvaise famille. Cette erreur a été rectifiée il y a plus de cent ans par les botanistes, mais voila... Cela reste malgré tout un renseignement intéressant sur les compétences de ceux qui vendent ce palmier sous ce nom... J’ai simplement l’impression que votre palmier manque d’eau, les folioles qui se referment sur elles mêmes et la plante qui s’étiole en sont des symptômes. Il n’est pas facile de bien arroser un palmier en pot, souvent on croit avoir arrosé suffisamment, mais en fait, la plupart de l’eau s’est échappée entre le pot et le terreau, et si l’on creuse avec un doigt dans la terre, on se rend compte que c’est toujours bien sec. Essayez cela.

 

 

1108 - Le 05/09/11    De David, palmier malade help ...    Bonjour, Je viens de récupérer un palmier Phoenix dans un pot, il a environ 50 ans et il est tout moucheté de petits points jaunes sur les feuilles. J'aurais souhaité savoir si ceci est normal et si il y a quelque chose à faire? Je vous remercie par avance et bonne continuation. David de Montpellier

Pouvez vous m'envoyer une ou des photos les plus nettes possibles ? De petits points jaunes, ça peut être la conséquence de pas mal de choses, ce sera plus facile de vous aider ainsi.

 

 

1107 - Le 04/09/11    De Cédric, Graine = quel palmier ...    Bonjour je voudrais savoir de quel palmier est cette graine. Merci de votre réponse.

Il s'agit probablement d'une graine d'un palmier tropical, mais beaucoup de palmiers ont des graines qui ressemblent à celle-ci, je ne sais être plus précis, vous n'avez pas plus de détails pour m'aider, où l'avez vous trouvée, éventuellement une photo du palmier ou des palmiers à proximité ?

 

 

1106 - Le 03/09/11    De Jean-Paul, Chamaerops en péril ...    J'habite a Toulouse et je possède dans mon jardin depuis 10 ans un lot de 3 chamaerops excelsa qui sont plantés en cépée. Depuis deux ans, l'un d'eux a arrêté sa croissance et ne fait plus de pousses. Les deux autres continuent de grandir et se portent à merveille. J'ai sulfaté le tronc et les feuilles il y a un an contre maladies et insectes sans trop savoir quel était le diagnostic. A priori aucun résultat. Je dois avouer que petit à petit les feuilles restantes se sèchent (de façon normale) mais aucune jeune pousse ne vient les remplacer! Auriez vous une idée? Rien de remarquable au niveau du tronc ni des feuilles. il ne va plus lui rester de feuille verte à ce rythme la....

Comme vos remèdes n'ont donnés aucun résultat, et que cela date d'il y a deux ans, sans voir le palmier de mes yeux, sans en inspecter sa tête, je ne peux guère vous aider... N'a t'il pas connu une sortie d'hiver un peu rude ? A t'il perdu sa lance à un moment donné, et si oui, quand et comment ? Ou bien alors est-ce uniquement la croissance qui s'est arrêté nette et que votre palmier possède encore une lance... Le fait que cela arrive à un sur trois n'est pas forcément étonnant, il faut voir précisément la disposition de vos palmiers dans votre jardin. Peut être celui-ci se trouve dans un courant d'air et pas, ou moins, les deux autres... Bref et hélas, à ce stade, il y a trop de paramètres qui peuvent entrer en compte pour que je me hasarde "à l'aveugle". Peut être que je pourrais mieux vous aider avec quelques photos et quelques précisions de vos observations de l'époque où cela est arrivé.

 

 

1105 - Le 02/09/11    De Arnaud, Phoenix roebelenii ...    Je possède un Phoenix roebelenii depuis maintenant 2 à 3 ans, le stipe est d'environ 1m dont 80cm de droit et les 20 dernier cm qui pousse complètement de travers !!! Y'a t'il une cause ? Et un moyen de le faire repartir droit ? Pour info il est en intérieur. Merci d'avance.

A la lecture de votre message, je pense qu’il recherche la lumière et se penche vers le côté où elle est la plus abondante pour lui. Pour qu’il reparte droit, il faut que la lumière arrive par le haut, ce qui est hélas rarement possible dans un logement, sauf si celui-ci possède une pièce sous couverture avec une fenêtre de toit. Cependant, la partie actuellement de travers le restera, elle.

 

 

1104 - Le 01/09/11    De Cécile, Livistona rotundifolia grillé ...    Je me permets de vous contacter car je me suis aperçue en rentrant de vacances que j'avais omis de demander à mes collègues d'arroser mon Livistona rotundifolia (en pot à l'intérieur). Résultat : les feuilles sont toutes grillées. Que faire ?

Vous pouvez toujours tenter de l’arroser de nouveau pour voir s’il repart, mais je crois savoir que ce petit palmier est très fragile. La plupart des lecteurs qui m’ont parlé de lui l’ont perdu dans des conditions analogues, manque d’eau et/ou de lumière. Bonne chance,

 

 

1103 - Le 31/08/11    De Eymeric, taux d'humidité en serre chauffante ...    Je vous remercie pour votre forum très instructif, je vais aussi solliciter votre grande expérience pour m'aider un peu. Je cultive (germination) les palmiers depuis peu en serre chauffante et je souhaiterai connaître le taux d'humidité idéale dans la serre (chauffante) et si ce taux diffère suivant les variétés de palmiers?

Ah, là, vous allez quand même un peu trop loin pour moi. Je ne me suis jamais amusé à relever le taux d’humidité lorsque je mets des graines en germoir, je n’ai donc aucune idée de celui-ci. Désolé.

 

 

1102 - Le 28/08/11    De Corinne,  (suite à la N°1088 et N°1096) ...     Un grand merci tout d'abord pour votre réponse, même tardive. Je ne pense pas qu'il s'agisse de graines fertiles. J'ai trouvé sur le forum "fous de palmiers" 2 conversations intéressantes. La première concernant la multiplication de ces palmiers, plusieurs personnes s'accordent sur le fait qu'ils sont cespiteux et émettent des rejets. Il semblerait que cela soit très rare (en France), si rare que personne n'en a vu... La seconde, débute par un Mr qui habite en Thaïlande et qui en possède dans son jardin. Il semblerait qu'il existe plusieurs variétés de roebelenii. Certains avec la base des pétioles, verte et jaune et d'autres à base verte. La base des miens est verte et jaune. Dans tout les cas, ce Mr a des rejets sur certains de ses roebelenii et tout le monde semble trouver cela naturel. En vérifiant l'état des racines au fond du pot, j'ai découvert des pousses( elles sortent des trous de drainage). Il y a également une sorte de bulbe avec une pousse, mais la photo n'est pas nette. Je vous envoie les photos prises ce matin, jugez-en par vous même. A très bientôt. Corinne PS les petits palmiers, ont grandi et me semblent plus nombreux.

Oui, le Phoenix roebelenii drageonne à l’état naturel et dans sa biotope au Laos, mais en culture, comme vous le faites remarquer, personne ne l’a jamais constaté, a tel point que dans les ouvrages généralistes sur les palmiers, cette disposition du P. roebelenii au drageonnage n’est quasiment jamais mentionnée. Elle ne l’est que dans quelques ouvrages plus sérieux, écrits par des spécialistes de ce végétal. Je ne suis donc pas surpris que quelqu’un en Thaïlande en ait un dans son jardin qui drageonne, mais pour ce qui est du votre, bien que ne l’ayant pas sous les yeux et que je ne puisse donc pas être affirmatif, je ne change pas d’avis. Compte tenu des méthodes de culture utilisées chez les producteurs Européens de palmiers, disons qu’il y a 99% de chances que des graines fertiles soient tombées dans votre pot quand il était en serre au milieu de tout un tas d’autres pots de Phoenix roebelenii, ou des graines tombées dans le terreau utilisé pour la mise en pot, ça, je l’ai déjà vu, et 1% de chance que vous aillez en main un exemplaire qui, non seulement drageonne déjà si jeune et en pot, mais en plus à un point tel que les drageons occupent tout le tour du pot. Ceci dit, 1% de chance, c’est 1% de chance, vous avez peut être entre les mains un phénomène exceptionnel.

 

 

1101 - Le 27/08/11    De Michelle, renseignements ...    Je possède un Trachycarpus fortunei depuis 10 ans, il est magnifique ( il est en pot ). Il est immense tant en hauteur qu'en largeur. Ses palmes ont tendances à s’écarter ce qui forme un pot énorme. Je ne peux pas le mettre en pleine terre, j’habite un appartement avec terrasse. Y aurait t’il un moyen pour que les palmes ne s’écartent plus. Avec tous mes remerciements.

Hormis attacher chaque feuille au tronc avec une ficelle pour que chaque feuille retombe moins, je ne vois pas de solution à votre problème. Effectivement, un palmier fini toujours par prendre une certaine place, et les feuilles retombent, cela est tout à fait normal, donc sur une terrasse d’appartement, j’imagine que cela devient gênant. J’ai bien conscience que l’idée que je vous donne n’est pas “terrible”, mais je n’en vois pas d’autre... désolé

 

 

1100 - Le 26/08/11    De Isidore, Chamaerops excelsa en Moselle ...    je viens d'offrir à mon époux un Chamaerops excelsa d'environ 1,50m. Selon vos conseils j'ai essayé d'en savoir la provenance mais le temps de midi personne n'était dispo pour me renseigner!!! J'ai choisi cette variété car je l'ai vu en pleine terre au zoo à 20km de chez nous et qu'il offrait 50% sur tous les arbres en ce moment. J'ai quelques questions: - Ne vaudrait-il pas mieux le garder en pot jusqu'au prochain printemps??? - Dois-je changer le pot? Là le vent l'a déjà fait tomber donc ou je l'enterre à moitié ou je change de pot, - Si je le garde en pot, il restera au garage en hivers mais dois-il avoir une place juste devant une fenêtre directement? - Quel diamètre de pot utiliser? merci de votre réponse.

« - Ne vaudrait-il pas mieux le garder en pot jusqu'au prochain printemps??? »    Oui, c’est aussi mon avis, il est trop tard pour le planter maintenant.

« - Dois-je changer le pot? Là le vent l'a déjà fait tomber donc ou je l'enterre à moitié ou je change de pot. »    Ne changez pas de pot, enterrez le à moitié est une bonne idée.

« - Si je le garde en pot, il restera au garage en hivers mais dois-il avoir une place juste devant une fenêtre directement? »    C’est mieux, en effet.

 

 

1099 - Le 25/08/11    De Marie-Laure, Re: demande conseil Brahea armata (suite à la N°1089) ...    bonjour, Un grand merci pour votre réponse. J'ai acheté sur Internet une petite serre à monter en polyéthylène de 80 G de 4M2 et 2,12 m de hauteur pour protéger cet hiver de l'humidité le jeune Brahea armata de 80 cm de haut et 1 M de large, qui a déjà transformé en un mois en terre une lance en palme et commencé à sortir une troisième lance, peut-être une 2ème lance transformée en palme avant l'hiver. Au total le jeune Brahea a sept palmes maintenant dans la palmeraie de Couëron bourg près de la Loire, nous avons deux Brahea jeunes adultes en pleine forme. Je suis située plus en hauteur; je pense installer en novembre la serre quand les températures descendront vers 5 ° degrés; le choix de la température vous semble-t-elle adaptée? Combien de fois arroser en hiver?Sans doute faut-il aérer la serre une heure par jour, Merci pour votre aide. Marie-Laure

Bien, s'il y a déjà des Brahea près de chez vous c'est bon signe, mais protégez le votre avec votre serre pendant 2 ou 3 hivers (il lui faut un certain temps pour s'installer, période pendant laquelle les palmiers sont plus fragiles), à partir de 5°, oui, voire un peu moins. L'arrosage en pleine terre n'est pas nécessaire l'hiver. Pour l'aération, oui, c'est recommandable, mais pas forcément tous les jours non plus.

 

 

1098 - Le 25/08/11    De Jean, déraciner mon arbre ...    J’ai un faux palmier du japon en terre depuis 8 ans,je veux le changer de place puis-je le déraciner ? merci d’avance pour votre réponse et votre site est formidable.

Je vous réponds tardivement car j’étais en vacances. Qu’appelez vous un “faux palmier du Japon” ? J’aimerai bien être sûr avant de vous dire des bêtises, car normalement, tous les palmiers sont “déplaçables”, le mieux étant de l’éviter bien entendu, car certains apprécient moins bien que d’autres cette opération. Sinon, sur mon site, j’ai créé une page entièrement consacrée au déplacement d’un palmier, vous ne l’aviez pas trouvée ?

 

 

1097 - Le 22/08/11    De Karinne, ...    j'ai un chamaerops humilis en pot, il est exposé coté sud, s'il ne pleut pas, je l'arrose de temps en temps mais certaines feuilles sont devenues brunâtres, pourquoi ? et dois je les retirer et comment ?

Je vous réponds tardivement car j’étais en vacances. Votre message est un peu court et sans photos pour que je comprenne pourquoi certaines feuilles sont devenues brunâtres, mais sachez qu’il y a une forte probabilité pour que cela soit normal. C’est ainsi que poussent les palmiers, de nouvelles feuilles poussent par la tête du tronc pendant que celles qui sont à la base de la plante sèchent et meurent petit à petit. Vous pouvez effectivement couper les feuilles qui sont bien sèches, sans problème.

 

 

1096 - Le 14/08/11    De Corinne, Envoi d'un message : 100_0050.JPG, 100_0051.JPG, 100_0052.JPG, 100_0053.JPG (suite à la N°1088) ...    Après bien des péripéties, voici enfin les photos du palmier x. J'attends votre verdict et quel qu'il soit, vous en remercie bien sincèrement par avance. Bien cordialement.

Je vous réponds tardivement car j’étais en vacances. Il est très beau votre Phoenix roebelenii. Ce qui pousse a son pied n’est pas de l’herbe, ce sont des petits palmiers. Probablement que des graines fertiles sont tombées à la surface du pot, par contre il ne m’est pas possible de vous dire comme cela s’il s’agit de petits Phoenix roebelenii, il faudrait gratter légèrement au pied d’une touffe pour trouver une graine et m’en envoyer la photo. Je vous avertis hélas tout de suite que les chances de sauver ces petits palmers sont très très minces, car leurs racines sont très fines mais elles ont déjà atteint le fond du pot, mélangées à celles du grand palmier... vous ne pourrez pas les déplanter sans les casser, vous pouvez quand même essayer, on ne sait jamais, cependant, il ne faudrait pas non plus abîmer les racines du grand, ce serait dommage de prendre un tel risque.

 

 

1095 - Le 14/08/11    De Philippe, Renseignement pour un palmier qui végète ...    Félicitation pour votre site qui est très complet et apporte des renseignements bien utiles pour des amateurs de palmier comme nous. Le notre, un Chamaerops excelsa, est planté depuis six ans. Il y a deux ans il a était victime du fameux papillon. J’ai traité avec un insecticide « Cyperméthrine ». L’effet à semble t’il était concluant et les feuilles qui ont poussé ensuite n’étaient plus trouées comme avant. Par contre depuis le printemps dernier, il n’y a plu de nouvelles lances. Les dernières ont poussé à moitié sèches et quand j’ai tiré dessus elles ne tenaient pas et la base était pourrie. Pourtant l’arbre paraît sain, il n’y a pas de sciure ni de trou sur le tronc et les feuilles actuelles restent bien vertes. En vous remerciant pour votre réponse.

Je vous réponds tardivement car j’étais en vacances. Votre message et surtout la photo ne sont pas rassurant. Tout porte à croire que le cœur de votre palmier est mort, et je manque de précisions pour comprendre comment et pourquoi. S’il a été victime du Paysandisia en 2009 et que vous l’avez soigné au point qu’il a fait en 2010 des feuilles normales, je ne comprends pas, ou bien alors, vos soins n’ont pas suffit, le Paysandisia l’avait épuisé et le cœur est mort lors de l’hiver 2010/2011 car l’attaque du papillon l’avait rendu trop fragile... Je ne vois qu’un scénario ressemblant à ça. Les anciennes feuilles encore bien vertes sont nourries par les racines, elles n’ont plus besoin du cœur du palmier. Elles peuvent donc finir leur vie comme ça, sachant qu’une feuille passe environ 3 saisons entre sa phase lance et sa mort. Votre Trachycarpus peut donc rester vert pendant encore 1 an, 2 maximum, jusqu’à ce que ses feuilles actuelles sèchent les unes après les autres. Désolé de ses mauvaises nouvelles, si vous avez constaté une évolution depuis votre premier message, n’hésitez pas à me re-contacter.

 

 

1094 - Le 13/08/11    De Céline, arrachage des palmes de Trachycarpus ...    Peut–on arracher les palmes des Trachycarpus sans affaiblir l’arbre.

Je vous réponds tardivement car j’étais en vacances. Le mieux est de les couper plutôt que les arracher. Ceci dit, votre message manque de précision, de quelles palmes parlez vous, des palmes grillées ou de celles encore bien vertes ? S’il s’agit des palmes grillées, aucun risque que cela ne l’affaiblisse, s’il s’agit de palmes encore vertes, il faudrait savoir pourquoi vous voulez faire cela et combien vous comptez en couper.

 

 

1093 - Le 10/08/11    De Michelle, palmier phoenix roebelenii ...    J'ai depuis un an un Phoenix roebelenii en pot dans mon salon bien éclairé. Je l'arrose d'environ 2 litres d'eau tous les quinze jours et je lui donne une poignée d'engrais par mois. Les feuilles sont belles quoique très légèrement desséchées aux pointes... mais le tronc prend une couleur jaune ocre. Cette couleur est-elle normale...? Quel est la meilleure façon de l'entretenir ? Faut-il le mettre sur le terrasse l'été ?

Je vous réponds tardivement car j’étais en vacances. Rien ne me parait étrange dans votre message, mis à part que si votre Phoenix roebelenii se plait là où il est, ne le déplacez pas, cela risque de l’abîmer plus qu’autre chose.

 

 

1092 - Le 10/08/11    De Cédric, insecte dans le tronc de mon palmier ...    Bonjour, depuis quelques jours quand j'écarte les palmes du coeur du stipe de mon palmier je vois des insectes dedans (araignées rouges ?) que faire ?

Je vous réponds tardivement car j’étais en vacances. Pour combattre l’araignée rouge, c’est très facile, j’ai déjà tout expliqué sur mon site, sur cette page: http://palmiers.bretagne.free.fr/Soigner_fichiers/Soigner.htm#araign%C3%A9e%20rouge

 

 

1091 - Le 08/08/11    De Florence, gros problème ...    J’ai arpenté votre site dans tous les sens, mais pas trouvé de réponse aux questions que je me pose… il faut dire qu’elles sont plutôt tordues… Je rêve d’un palmier pour me rappeler mon Midi natal, mais il faut : qu’il supporte le climat breton, du côté de Lorient, à 2 km de la mer (pour le moment, facile…), - qu’il ne devienne pas trop grand : 3 à 4 m maxi d’ici 20 ans (après, tant pis…. ), là c’est déjà plus dur… et qu’il ressemble vraiment à un palmier… après avoir bien cherché, il me semble qu’un Trachycarpus wagnerianus ou un Sabal minor conviendraient… Autre variante : les mettre en pot pour freiner leur croissance ? Quitte à les protéger en hiver ….qu’en pensez vous ?? mais ils risquent de devenir un peu chétifs… quand je vous disais que j’avais un problème… Merci pour votre aide…

Je tarde un peu pour vous répondre car j’étais en vacances. Je vous propose autre chose, essayez le Butia capitata. A coté de Lorient, cela doit être tout à fait possible et l’effet sera bien plus dépaysant qu’un Trachycarpus w. ou un Sabal m. Prenez le petit, vous serez tranquille pour au moins 20 ans.

 

 

1090 - Le 07/08/11    De Ludwig Jean, ...    Je possède dans mon jardin deux palmiers du voyageur, l'un a fleurit, l'autre non, celui qui a fleurit l'est déjà depuis novembre 2010, maintenant il a perdu les belles couleurs de la fleur et il lui reste des sortes de cornes vertes de 40 cm de long, que faut il faire, couper ces cornes? les laisser? est-ce la fin de mon arbre? je suis un peu perdu, d'autre part j'ai un ami près de chez moi qui a aussi des palmiers du voyageur, et bizarrement il a des jeunes rejets au pied de l'un d'eux, autre fait, j'avais planté ces deux palmiers il y a 6 ans environ, comme la maison est disposée Nord Sud, j"avais fait en sorte que l'on voit la majesté des palmes en éventail dans leur ensemble, et au bout de six ans donc les palmiers ont vrillés de 45 degrés, je pense qu'il recherchent le soleil levant ( Est), pouvez vous m'éclairer, avec mes plus sincères remerciements.

Je vous réponds un peu tardivement car j’étais en vacances. Cela va peut être vous surprendre mais la plante que vous appelez “palmier des voyageurs” n’est pas un palmier, non, parce que vous vous trompez, le nom commun de cette plante n’est pas “palmier des voyageurs”, mais “Arbre des voyageurs”. Cette plante fait partie de la famille des Strelitziaceae. Je connais cette plante de part son esthétique, mais c’est tout, je ne m’y suis jamais intéressé pour la cultiver, ce qui serait de toute façon vain en métropole. Je préfère donc ne pas vous dire de bêtises, désolé, et bonnes recherches.

 

 

1089 - Le 04/08/11    De Marie Laure, demande conseil Brahea armata ...    Ayant acquis un Brahea armata de serre, planté fin juillet dans une cour de graviers orienté sud ouest d'une maison de plein pied, je souhaiterais obtenir des conseils pour l'hiver; j'ai ajouté de la pouzzolane et acheté de l'aliette à pulvériser au pied en novembre, merci.

Les conseils d’hivernage pour un Brahea dépendent de la situation environnementale de votre maison et de votre terrain. Le Brahea armata est un palmier qui tolère assez bien le froid sec, bref et modéré, et nécessite de longues journées chaudes l’Été. Ceci fait qu’il n’est pas un palmier adaptable facilement dans la moitié Nord Ouest, parce que nos hivers, s’ils sont dits relativement cléments, ce qui est vrai pour la vigueur du froid, sont humides, longs, et qu’à l’inverse, nos Étés manquent cruellement de chaleur. Il faudra donc probablement penser à protéger le votre, premièrement en fonction de sa taille, car plus il est jeune moins il résistera au froid, mais aussi en fonction des températures hivernales que vous avez probablement relevé dans votre jardin, du moins je l’espère, pour avoir choisi cette variété, et également de l’humidité. Vous pouvez vous aider en consultant la page de mon site http://palmiers.bretagne.free.fr/Proteger_fichiers/Proteger.htm . S’il fait vraiment froid dans votre jardin l’Hiver, un apport de chaleur à l’intérieur de la protection peut devenir importante, voire primordiale. Là encore, vous trouverez sur mon site quelques solutions simples et pas chères, ou plus “pro” suivant ce que vous souhaitez. Vous pouvez aussi, comme vous l’avez prévu il me semble, lui faire un traitement préventif à l’Aliette, c’est une bonne idée.

 

 

1088 - Le 29/07/11    De Corinne, Phoenix roebelenii à rempoter ...    Votre site ayant retenu toute mon attention, par son sérieux. Je viens vous faire part, de mon problème (je n'ai pas trouvé de précédent, dans la rubrique " la Questionnette"). L'an dernier, une personne m'a fait cadeau d'une plante sans savoir de quoi il s'agissait (plante d'intérieur, d'extérieur ??). Après pas mal de recherches, je l'ai enfin identifiée. Il s'agit d'un Phoenix roebelenii. Je n'ai jamais eu de palmier, mais je suis une passionnée d'agrumes. J'ai sensiblement appliqué le même mode de culture. Il est en bonne santé et j'ai compté 29 rejets à la base. En revanche, je ne l'ai pas rempoté au printemps ne sachant pas si je pourrais le mettre en pleine terre (je vis en zone 9b, mais c'est exclu). Est-ce que je peux encore le faire ?? Faut-il privilégier un pot non poreux, comme pour les agrumes ? Un pot étroit et profond, ou normal ? Les dimensions actuelles sont 27 cm de diamètre et 24 cm de hauteur. Le Phoenix mesure environ 130 cm de haut, idem pour la largeur. Je suis un peu inquiète, car j'aperçois des racines sortant des trous de drainage. Peut-il tenir ainsi, jusqu'au printemps prochain (avec les rejets, que je compte bien récupérer) ?? Enfin, les palmiers sont-ils sensibles à la chlorose ? Je vis dans le Sud Ouest et l'eau étant calcaire. J'arrose certaines plantes, dont mes agrumes à l'eau de pluie. Je vous remercie bien sincèrement pour votre réponse et vous souhaite une excellente soirée.

Mais, le Phoenix roebelenii ne produit pas de rejet... Avez vous une ou des photos de votre palmier.

Je vous remercie tout d'abord, pour votre aide. Je n'ai pas de photos à vous envoyer dans l'immédiat. Mais je vous en fais parvenir, dès que possible. Je suis étonnée par votre réponse, car les pousses au pied ne ressemblent à rien de ce que je connais. Il ne s'agit pas d'herbes. A moins que le Phoenix roebelenii... n'en soit pas un !! Pourtant, à la lecture de votre fiche consacrée à ce palmier. J'ai pu vérifier sur le mien, la présence d'épines à la base des pétioles. Je m'occupe de l'envoi des photos. Elles vous permettront dans un premier temps, d'identifier le palmier. Nous verrons ensuite pour les rejets. Je vous remercie à nouveau et vous dis à mon tour, à très bientôt.

... “Je suis étonnée par votre réponse, car les pousses au pied ne ressemblent à rien de ce que je connais. Il ne s'agit pas d'herbes.” ... C’est pourquoi je pense qu’il ne s’agit pas d’un Phoenix roebelenii. P.S. Par contre, je m’absente pour une quinzaine...

 

 

1087 - Le 22/07/11    De Virginie, palmiers roebelenii et washingtonia ...    Je vous ai déjà adressé un courrier vous demandant conseil sur la mise en pot de palmiers washingtonia et phoenix roebelenii. Il se trouve qu'aujourd'hui, en suivant vos conseils et après des semaines d'attente, j'ai enfin pu constater une fine tige avec deux petites feuilles (roebelenii) et une autre pousse plus épaisse (washingtonia). Pourriez-vous m'envoyer des photos de ces deux espèces de palmiers au moment de la germination car j'ai quelques doutes sur leur véritables noms. Enfin, dernière chose, dans un des pots, une fine tige (asséchée) est apparu avec un petit champignon sur celle-ci ainsi que dans le terreau, peut être ai-je trop arroser celui-ci? Merci pour tous vos conseils,

Voici une photo de jeunes Washingtonia filifera (au premier plan), au fond ce sont des Chamaerops humilis (pour info). Par contre, je n’ai pas de photo de P. roebelenii. Pour la tige asséchée, oui, c’est probablement conséquence de trop d’humidité, il faut plutôt arroser les plantules par la base du pot, pour ne pas mouiller la jeune plante.

 

 

1086 - Le 21/07/11    De Julia, palmier dans pot ou jardinière ...    Bonjour, je voudrais savoir si dans une grande terrasse exposé surtout l’après midi je pouvais mettre un palmier en pot, ou serait il plus préférable de le mettre dans la jardinière avec les plantes aromatique, pour plus d’ infos, je vous donne les dimensions de la jardinière environ 3m de haut, 3m de long, et 1/1.5 m de large. Vous me conseiller lequel, PS: les plantes aromatiques ne sont pas encore plantées. Il faut que je les plantes vers Avril?? . En vous remerciant. Julia

Vous oubliez le plus important, dans quelle région vivez vous ? Car on ne peut, hélas, pas planter des palmiers en jardinière partout en France. Vous me parlez également d’une jardinière de 3m de haut ??? Avez vous une photo ?

 

 

1085 - Le 19/07/11    De JP., Chamaerops h ...    Merci d'avoir mis à notre disposition quantité d'informations qui nous permettent d'améliorer nos connaissances "Palmi... quelque chose". Je n'ai pas de problème particulier, sauf que les palmes de mon Chama Humilis ne grandissent pas énormément; j'ai bcp de pousses, mais par rapport aux autres elles sont bcp plus petites; Pourquoi. Serait ce parce que j'ai des pousses au pieds du tronc, et est ce que je peux les séparer du tronc pour refaire des petits??? Cordialement et merci.

Un palmier ne ressemble jamais parfaitement à un autre du même genre et même famille, même s'ils sont situés côte à côte, alors pourquoi le vôtre a des feuilles plus petites que son voisin ? Peut être que vous avez trouvé la raison par la présence des plus nombreux rejets qui prennent le pas sur le pied mère. Pour séparer des rejets du pied mère, oui, c'est possible, j'ai déjà évoqué plus longuement cette question, cela doit pouvoir se trouver dans "les archives de la questionnette". Il suffit de les couper au raz du pied mère avec un outils très tranchant, sans dents à mon avis. Les rejets n'ayant de racine, il faut ensuite les mettre en culture en bac le temps que des racines se créent, et surtout avant que le rejet ne sèche et meurt. Le problème est que ça reste une opération hasardeuse. Faites le dans l'idée de vous amuser et de tenter l'expérience, pas avec la certitude de la réussite. Suivant les régions, je conseillerais plutôt cette opération en début de saison, août est peut être déjà un peu tard.

 

 

1084 - Le 18/07/11    De B., palmier de chine excelsa ...    Nous venons d'acquérir un palmier de chine excelsa (bac de 80/100). Nous habitons dans les Vosges et comptons le mettre à l'abri au garage en hivers à cause du froid. Il vient d'être livré chez nous et nous remarquons qu'au bout des palmes il y a un début de jaunissement. De quoi cela provient-il? Que faut-il faire?? Pour l'hiver peut-on prendre le risque de le laisser dehors et dans ce cas n'est-il pas préférable de le mettre en pleine terre. Quelles seront les précautions à prendre? Avez-vous déjà eu connaissance de palmier de ce type, planté en pleine terre dans une région froide comme la nôtre?? Merci pour vos réponses.

Un petit intermède pendant mes vacances, et je prends ma plume. Dans les Vosges, je crains que le risque soit grand de planter un palmier en pleine terre, même un Trachycarpus fortunei. Vous risquez de devoir le protéger tous les ans avec, en plus, un matériel coûteux, et comment faire quand il sera devenu trop grand ? Je ne puis rien dire de particulier pour le jaunissement de l’extrémité des palmes sans voir le phénomène, mais sachez que cela est le cas également et régulièrement sur les feuilles des Trachycarpus en terre dès qu’elles ont quelques mois, donc pas d’inquiétude si cela ne reste que l’extrémité des palmes.

 

 

1083 - Le 16/07/11    De Nadia, ...     bonjour, je voudrais rempoter mon palmier dans un pot plus grand, dois je couper les racines ? Merci pour votre site sur les palmiers vraiment enrichissant, Nadia

Si des racines se sont enroulées au fond de l’ancien pot pour former comme un chignon, oui, vous pouvez “éclaircir” un peu, ça ne lui fera pas de mal.

 

 

1082 - Le 15/07/11    De Gillian, palmiers ...    J’ai un palmier Chamaerops fortunei depuis 9 ans en pleine terre et ce printemps, j’ai du couper toutes les feuilles du à un mauvais hivernage.    Les feuilles redémarrent mais ont des difficultés d'épanouissement, elles commencent à s’ouvrir sans que la feuille soit assez sortir du tronc. J’ai l’impression que les anciens stipes les étouffent un peu. Est-ce que je peux enlever la barbe en haut du tronc?    Pouvez vous m’aider?    J’habite dans L’Ain.

Oui, vous pouvez en enlever un peu, mais ça ne changera pas grand chose, le problème ne venant pas de là. En fait, il n’y a pas de problème. Si les nouvelles palmes s’ouvrent avant d’être totalement sorties du stipe, je pense que c’est peut être justement parce que votre palmier n’a plus de feuille. Comme il a besoin que la photosynthèse se fasse, les nouvelles feuilles s’ouvrent prématurément. Cela se régulera tout seul, à condition que votre Trachycarpus ne perde pas toutes ses feuilles à chaque Hiver.

 

 

1081 - Le 03/07/11    De Valérie, Phoenix roebelenii ...    Beaucoup de sites regorgent de conseils mais j'avoue que le votre est particulièrement fabuleux et on perçoit votre passion pour ces petits palmiers..... Merci !    J'ai un Phoenix roebelenii que j'ai prénommé "Amour" car c'est mon ti chéri qui me l'a offert il y a maintenant 2 ans !    J'habite à proximité de Paris et le problème c'est qu'il a passé l'hiver dans l'appartement donc au sec et avec un manque de lumière..... Jusqu’ici tout allait bien et voilà que depuis 2 jours les feuilles sèchent et deviennent totalement marrons. Il est vrai que je ne l'arrosait que 1 fois par semaine alors je pense qu'il a manqué d'eau.    J'ai fait quelques actions et j'ai besoin de votre aide pour me dire si j'ai fait des bêtises ou pas :-)    Je l'ai d abord mis dans la baignoire où j'ai arrosé ses feuilles et abondamment la terre.    Ensuite, j'ai coupé les 2 feuilles les plus sèches et je l'ai donc installé à ma fenêtre qui est exposée au soleil pendant environ 2 heures le matin. Suite à vos conseils que j'ai pu lire, j'ai tenté de tirer sur les "tiges" tout au milieu et elle ne se détache pas. J'ai aussi pris la bonne résolution de l'arroser 2 fois par semaine.    Cela fait 2 ans que je l'ai et je ne l'ai jamais changé de pot, ni donné d'engrais : pas bien :-(    Dois-je le rempoter ? En profiter pour lui donner de l'engrais ??    Autre petite question : quel volume d'eau doit on mettre quand on arrose par rapport à une bouteille d'eau de1,5l ??    S'il vous plaît aidez-moi    Je vous joins 2 photos de cet "Amour" de palmier......

Ma première suggestion est de vous dire, si vous avez ce Phoenix roebelenii depuis 2 ans et qu’il s’est bien porté tout ce temps, laissez le à l’emplacement qu’il occupait. Par contre, il me semble que vous pouvez effectivement le rempoter dans un pot un peu plus grand, cela lui donnera du terreau neuf, et à cette occasion, pour pourrez lui donner de l’engrais (voyez la page de mon site sur ce sujet).    Pour le volume d’eau, c’est à vous de vous faire votre propre dosage, car il n’y a pas de dosage Haddock, ce dosage dépend de tellement de paramètres, comme la taille du pot, la taille de la plante, la vitesse de croissance, l’hygrométrie dans le logement, la période dans l’année... et j’en passe. Pour vous aider, enfouissez un index dans la terre, cela vous permet d’en tester le degré d’humidité, et au besoin, vous arrosez ou pas. Il existe aussi des petits appareils testeurs d’humidité dans le commerce, c’est plus précis bien entendu.

 

 

1080 - Le 30/06/11    De Jeannine, Livistona rotundifolia ...    Je viens d’acheter un Livistona rotundifolia, avec 2 grosses boules dessus. Il est magnifique et j’aimerais le garder le plus longtemps possible. Quels soins dois-je lui apporter ? est-il mieux à l’intérieur de l’appartement ou dans le jardin ? lui faut-il beaucoup d’eau ou peu et pour l’engrais que me conseillez vous. En fin de compte je ne sais absolument rien de ce qu’il faut faire pour garder cette si jolie plante. Un grand merci à la personne qui pourra me répondre. toutes mes amitiés. Jeannine

Je vois bien de quel petit palmier vous parlez, je le trouve souvent dans le rayon des plantes de serres dans les jardineries, et malheureusement, je ne connais personne qui ait réussit à le garder bien longtemps. Voici déjà ce que j’écrivais à la question 568 d’un autre lecteur de mon site, en 2007: http://palmiers.bretagne.free.fr/Archives_fichiers/Questions_2007.htm    Je n’ai jamais, depuis, cédé à la tentation de l’achat, j’ai la conviction que je perdrais probablement ce petit palmier tout aussi vite, car il nécessite des conditions vraiment tropicales pour que l’on puisse le garder longtemps. Bonne chance,

 

 

1079 - Le 26/06/11    De Valérie, Taille Trachycarpus Wagner ...    bonjour, J'ai un Trachycarpus wagner, il se porte plutôt bien. Je souhaite savoir comment tailler les palmes et à quelle hauteur ? Par avance merci pour votre éclairage. Cordialement. Valérie

Il est joli votre T. wagnerianus, mais pour qu’il croisse bien, ne le laissez pas trop longtemps dans ce petit pot, pas plus d’une ou deux années. Pour la taille, comme cette question m’a déjà été posée plusieurs fois, j’ai créé un petit chapitre qui y répond, rendez-vous sur mon site à la page: -soigner – entretenir-, puis -soins esthétiques – couper les palmes-, tout ce que je peux en dire est là, bonne lecture.

 

 

1078 - Le 25/06/11    De Morgan, pour un phoenix dactylifera ...    Bonjour, je vous avais déjà contacté deux fois pour un Trachycarpus fortunei et un Phoenix canariensis. Aujourd'hui, je vous contacte pour un Phoenix dactylifera. En effet, je me suis essayé à un semis de cette espèce. Je l'ai semé il y a maintenant au moins un mois, mais ça ne m'a pas l'air de beaucoup bouger. J'ai regardé il y a environs deux ou trois semaines pour voir ce qu'il se passait, et je me suis rendu compte qu'une racine était présente. Mais depuis, plus rien, je n'ose pas trop regarder de nouveau de peur d'abîmer la racine. Je suppose donc que la racine est entrain de grandir, mais je ne vois toujours personne sortir le bout de son nez. J'aurais donc aimé savoir si vous pouviez me renseigner à propos du temps que cela peut encore durer. A bientôt, et merci.

La réponse à votre question se trouve à la première page de mon site –Faire germer des dattes- Bien sûr, comme les plantes sont des êtres vivants, les dates que je donne sont purement indicatives et peuvent varier de quelques jours, voire même parfois quelques mois, sans raisons connues...

 

 

1077 - Le 15/06/11    De Maxime, Question ...    Tous d'abord mes félicitations pour votre blog il est riche d'informations :) Voila, il y a quelques jours j'ai craqué et j'ai acheté un superbe palmier Phoenix roebelenii pour mon appartement mais voila après quelques jours je trouve que les feuilles commence à s'enrouler sur elle même et se déformer. J'aimerai pas qu'il meurt... Peut-être manque-t-il de lumière ? Mon appartement est pas très lumineux est-ce un problème ? Si oui comment puis-je faire et par quel procédé ? Vous trouverez ci-joint une photo de mon palmier et de ses feuilles. Je vous remercie pour votre réponse, Bien à vous,

Si vous avez parcouru les différentes pages de mon site, vous avez peut être vu que vos questions y trouvent déjà leurs réponses, et je n’ai pas de précisions complémentaires, le manque de lumière peut-il être fatal au Phoenix roebelenii, oui, hélas, mille fois oui, je l’explique précisément sur la page consacrée à ce palmier: http://palmiers.bretagne.free.fr/phoenix_roebelenii_fichiers/Phoenix_roebelenii.htm. Ensuite comment augmenter la luminosité, sur cette page:  http://palmiers.bretagne.free.fr/Soigner_fichiers/Soigner.htm#SOIGNER%20PAR%20LA%20LUMI%C3%88RE:.

Il faut déplacer le palmier à proximité d’une source lumineuse naturelle, ou installer une source lumineuse artificielle. Les magasins de bricolage proposent tout un tas de systèmes adaptés à toutes les bourses. Je ne vous cache pas que ce palmier, victime de sa grande beauté et de son succès, est très difficile à conserver dans un appartement sombre... Bonne chance donc,

 

 

1076 - Le 15/06/11    De Jujulat, renseignement ...    bonjour, En tout premier temps, félicitation pour votre site, je viens vers vous pour demander conseil avant achat. Je possède un palmier Trachycarpus et un humilis dans le jardin en pleine terre depuis plus de 10 ans et vraiment magnifique même sans protection l'hiver en sachant que j'habite au nord de la France (dunkerque). J'ai acheté plusieurs palmiers (Phoenix canariensis et Washingtonia robusta ) qui n'ont jamais résistés dehors suite à des mauvais conseils des pépiniéristes. Je voulais vous demander conseil sur ceci : J'ai acheté un pot diagonale de hauteur 1 m et 50 cm de large (par contre pas de trou en dessous) pour y mettre un palmier washingtonia (pas encore acheté) voila ce qu'on ma conseillé, mettre 5 cm voir 10 cm de billes d'argile au fond du pot et mettre seulement un terreau spécial agrume, y mettre le palmier. Le palmier serait à l'intérieur de la maison et jamais dehors et au plafond il y aura un réflecteur (voir lien http://www.hydroplanete.fr/reflecteur-ferme-maxlight-xml-250_308-1341.html ) avec une lampe artificielle (voir lien http://www.hydroplanete.fr/ampoule-hps-400w-osram-plantastar-xml-250_264_265-874.html) spéciale, conçue pour les plantes, qui assure 58000 lux de lumière et sera allumée 10 heures par jours. Et un deuxième pot de différente forme 80 cm de long et 30 cm de large même plantation que le haut + idem pour l'éclairage sauf que dans celui là, je voudrais mettre un Phoenix canariensis jamais dehors. Et un troisième pot même forme que le deuxième. mais dans celui là, que me conseillez vous comme palmier pour rester dans le même thème que les autres, en sachant qu'il n'ira jamais dehors aussi. J'avais pensé à un Butia capitata. Pouvez vous me conseiller avant ses 3 achats de palmier? Qu'en pensez vous ? Je voudrais mettre toutes mes chances de mon coté pour garder mes palmiers en bonne santé et ne plus faire la même erreur que les autres années. Merci de votre aide (pour précisez, je ne peux pas faire de trou en dessous des pots car aucun sous de plante de 80 cm de long et 30 de large).

Mettre en pot à l’intérieur un Washingtonia, un Phoenix et un Butia, je n’ai aucune idée de la place dont vous disposez, mais le gros problème va, à mon avis, venir de là, j’espère que vous avez de la place, beaucoup de place, en surface, mais aussi un plafond très haut. Un plafond standard de 2m50 sera vite insuffisant. Pour le Washingtonia, avec de la place, oui, cela devrait allez, j’en cultive un en pot que je garde en intérieur l’hiver pour le sortir aux beaux jours, il apprécie peu la transition, mais il pousse bien l’hiver dans la maison. Pour les 2 autres je suis moins sur qu’ils se plaisent vraiment en intérieur, avec un bon éclairage, peut être, mais le Phoenix va prendre très vite une place phénoménale, vraiment. Je dirais que je n’ai aucun conseil particulier à donner, sauf celui de cette place très importante qui sera vite prise par ces 3 palmiers...

 

 

1075 - Le 13/06/11    De Valérie, ...    Bonjour, j'ai achetée six Washingtonia filifera dans une pépinière il y a 2 mois et a ce jour il y en a un qui pousse très lentement par rapport aux autres et j'ai remarquée comme de la gomme au niveau du tronc. Qu'en pensez-vous ? Merci.

Sans voir la “gomme” dont vous parlez, je suis bien incapable de dire ce que c’est. Maintenant, la croissance entre plusieurs palmiers même s’ils sont d’un même genre n’est pas une science exacte et il n’y a rien de surprenant à ce que tous ne poussent pas exactement à la même vitesse, chez les humains, c’est pareil. Cette différence est-elle liée à la présence de la gomme dont vous faites mention, peut-être, mais je ne peux rien affirmer à l’aveugle. Si vous avez des photos de cette “gomme”, je pourrais peut-être être plus précis.

 

 

1074 - Le 13/06/11    De Virginie, palmiers phoenix et washingtonia ...    J'ai mis en pot des graines de palmiers washingtonia et phoenix roebelenii. D'ailleurs vous m'aviez adressé le lien pour ce qui la germination. Par contre j'aurai voulu savoir si je pouvais exposer mes pots à l'extérieur de temps en temps quand le temps est favorable ou s'il était préférable de les tenir à une certaine température continuellement tout en les exposant à la lumière.

Le risque de les mettre à l’extérieur est que le terreau sèche dans les pots, ce qui ne serait pas très bon pour la germination. Quand ils auront germés, oui, mais avant, cela peut être risqué. En pot ou en naturellement en pleine terre, les choses sont bien différentes.

 

 

1073 - Le 11/06/11    De Joëlle, washingtonia à l'agonie ...    J'ai planté il y a 7 ans, en pleine terre, deux paires de palmiers jumeaux qui sont passés de 30cm à 2m50 aujourd'hui. Cela fait deux hivers, le plus petit d'une paire a gelé à coeur en une nuit (trois jours après, tout était jaune et sec, mais j'ai attendu ce printemps pour le couper car j'espérai une repousse...) Son jumeau a continué à se développer. Ce printemps, au lieu de voir sortir le cône vert, j'ai vu arriver une sorte de frissons fins et assez longs ~30cm~ bruns, puis 2 ou 3 palmes petites qui arrivaient déjà sèches. J'ai pensé qu'il y avait des insectes et j'ai vaporisé plusieurs fois du Pyrel autour du coeur. Peine perdue. J'ai rajouté de la terre de mon jardin autour de cet arbre dont le diamètre est bien de 50cm et je l'ai un peu arrosé. ça fait bien un mois maintenant qu'il est comme ça, pas pourri au coeur (je viens d'aller voir) Que me conseilleriez-vous pour le sauver : arroser plus, mettre de l'engrais -et quoi?- mettre de l'aliette rapide, au cas où?.... Aurait-il pris un coup de chaud : on a eu 35° mi Avril? Merci de votre réponse rapide

Je pense plutôt que les dégâts dont vous parlez sont la conséquence de l’hiver plus que d’un coup de chaud. Sur un palmier qui sort de l’hiver avec des dégâts, il faut toujours faire un traitement avec un fongicide systémique, et même si l’on ne distingue pas de dégâts aux premiers jours du Printemps, car ils peuvent n’être visibles que plus tard, si un palmier a vécu des nuits très froides au regard de sa résistance théorique, il faut traiter préventivement dès la fin de l’hiver. Maintenant, il est un peu tard évidemment, mais faites le quand même. Le problème est que si le cœur était abîme à la fin de l’hiver, il a eu le temps de pourrir depuis... Ceci étant, comme je dis toujours, patientez encore quelques semaines avant de sacrifier votre Washingtonia, ce genre est assez costaud.

 

 

1072 - Le 10/06/11    De Laurent, Problème concernant un Veitchia dans une piscine intérieure ...    Bonjour, pouvez vous me donner votre avis. A l'intérieur d'une piscine, j'ai 3 arbres avec plusieurs tronc de 250 à 700 mètres dans 3 bacs inox 120 cm de diamètres plantés en terre. Le tout est dans un énorme bac béton de 35 m2, et tout autour des bacs inox, des plantations hydro culture. les feuilles jaunissent sur les pointes et retombent tout en restant vertes. Il fait 30°C dans la piscine. J'arrose toutes les 3 semaines en aspergeant les cimes avec une lance incendie, l'eau ruisselle dans les bac inox. Je me demande si l'arrosage est suffisant ? Quel est votre avis. Merci

Le Veitchia merrelli est un palmier Tropical, très peu cultivé en métropole évidemment, car il ne peut y vivre, mais à l’intérieur d’une piscine, je pense qu’il trouve l’air ambiant humide qu’il affectionne. Maintenant, y trouve t’il la chaleur et la lumière abondante qui lui sont nécessaires, et ce tout au long de l’année, c’est probablement une autre histoire. Il ne faut donc pas espérer que ce genre de palmier soit aussi beau dans un lieu qui n’est pas naturel. Ensuite, l’arrosage des cimes entraîne l’eau au contact du cœur du palmier, ce qui n’est pas un problème en soit dans la nature, mais peut le devenir sur un palmier qui n’est pas cultivé dans des conditions optimums. Personnellement, j’éviterai de le faire, sauf très occasionnellement pour le dépoussiérer. Pour l’arrosage, une fois toutes les 3 semaines, c’est peut-être un peu juste effectivement.

 

 

1071 - Le 08/06/11    De Thomas, Souci avec mon palmier ...    Voilà j'ai acheté un palmier il y a quelques mois. Je l'ai mis en pot à l'intérieur et les feuilles ont commencé à jaunir, alors lorsqu'il a commencé à faire chaud je l'ai rempoté à l'extérieur dans pot plus grand pensant qu'il s'étouffait dans le pot. Mais depuis les feuilles ont toutes jaunies puis j'ai, à peine, tirer sur une feuille et celle-ci est venue aisément. La base de la tige était imbiber d'eau. Est-il mort? Lorsque je l'ai arrosé la dernière fois des cloportes sont sortis du tronc, ne serait-ce pas eux qui aurait tué le palmier? Que dois- je faire? Je vous remercie de l'attention portée à mes interrogations. Cordialement.

A mon avis, à la lecture de vos descriptions, il y a forcément de la pourriture là-dessous. Dans ce cas, un seul remède, traitez votre palmier avec un fongicide systémique, puis patientez pour voir si sa lance continue de pousser. Si oui, c’est qu’il est toujours vivant. Ensuite, il faut savoir pourquoi ce problème est survenu afin d’en supprimer la cause pour qu’il ne se reproduise pas, mais là, comme tous les palmiers ne se cultivent pas de la même manière suivant leur variété, sans même savoir de quel palmier il s’agit, je ne peux absolument pas vous aider, hélas. Ensuite, la lecture de la fin de votre message laisse à penser que votre palmier, s’il n’est pas mort, est entrain de pourrir et donc de mourir. Alors, soit il était déjà malade quand vous l’avez acheté, soit, et c’est plus probable, l’emplacement où vous l’avez mis, et/ou la méthode de culture que vous utilisez ne lui convient pas du tout: Trop de soleil ou trop de lumière, ou bien pas assez, trop d’eau ou bien pas assez... Suivant la variété du palmier, et qu’il soit originaire d’une région sèche ou d’une région humide, ces paramètres changent... Il faut donc absolument savoir de quel palmier il s’agit. Enfin, si vous avez découvert des cloportes, leur présence est une conséquence de la maladie, pas la cause de la maladie. Les cloportes sont attirés par la matière végétale en décomposition dont ils se nourrissent, sur un palmier sain, les cloportes ne sont pas attirés.

 

 

1070 - Le 07/06/11    De Romain, phoenix roebelenii pourri ? ...    Je me permets de vous contacter car je suis assez inquiet pour mon palmier de 1,50 m acheté il y a trois semaines chez Jardiland (stocké en extérieur) et sûrement forcé en serre...
Il est installé plein sud au bord d'une terrasse couverte et relativement ombragée dans un pot de 35 cm (région de Reims). La vendeuse de la jardinerie nous a conseillé de ne l'arroser que tous les 15 jours, or il a commencé à sécher: les feuilles commençaient à s'abaisser devenant brunes aux extrémités ainsi que les tiges comme brûlé par le froid en plein mois de mai ! En parcourant les forums, j'en ai alors déduit qu'il manquait cruellement d'eau le pauvre...
J'ai donc mis 1,5 L d'eau et le surplus s'est écoulé par le fond du pot, les palmes se sont redressées et sont devenues relativement plus vertes. Ces deux derniers jours il a plu énormément et la base du tronc est maintenant en train de pourrir (molle en surface et noire) et des mycéliums apparaissent à la surface de la terre et le long du stipe. La lance est verte et très belle. Qu'en pensez vous ? Le pot est-il trop petit (beaucoup de radicelles) ? Est-ce risqué de le rempoter maintenant ?

Il n’est jamais facile pour moi de répondre avec assurance sans quelques photos complémentaires aux descriptions, ça aide beaucoup. Il y a probablement eu effectivement un problème d’arrosage, mais avec le Phoenix roebelenii, rien n’est jamais simple et garanti, il est tellement sensible dès que ses conditions de culture sont modifiées... Lors d’un arrosage, si le terreau est vraiment sec, 1L5 d’eau sont très insuffisant car en général, une bonne partie de cette eau coule entre le pot et la motte de terre et la plante en profite peu. Dans ce cas, bassiner la plante profite bien mieux. Pour les mycéliums, traitez votre palmier avec un fongicide systémique pour enrayer l’attaque et tuer les champignons qui se développent. Il est possible aussi que vous ayez trop radicalement modifié ses conditions de culture sans l’acclimater, voyez cela aussi, en lui redonnant si possible les conditions les plus proches de celles qu’il avait en magasin, pour ne les modifier que très progressivement. Bonne chance,

 

 

1069 - Le 05/06/11    De Denis, maladie de mon palmier ...    Je suis tombé par hasard sur votre site que je trouve très bien, peut être que vous pouvez m'aider, mon palmier est resté presque 1ans dans un pot, puis je l'ai mis en terre, tout allait bien mais depuis la sortie de l'hiver mon palmier n'a plus fait de pousse, les vielles feuilles touchent le parterre et les nouvelles qui sont au coeur ont le contour marron, on dirait que cela pourrit. J'attends avec impatience votre diagnostic, merci

Même chose pour vous que la plupart de mes lecteurs en cette période. Votre palmier a souffert du froid et de l’humidité, toutes les palmes qui étaient en tête de la lance ont grillé. Traitez le avec un fongicide systémique. Puisqu’il pousse, c’est que son état est satisfaisant malgré tout. Les nouvelles palmes à venir seront normales. Pensez à mieux le protéger l’hiver prochain.

 

 

1068 - Le 05/06/11    De Laurence, ...    Je viens de prendre connaissance de votre site car je suis à la recherche de renseignements sur les palmiers. En fait le nôtre était en parfaite santé et voilà qu'il devient "jaunâtre" et plein de taches couleur rouille sont apparues un peu partout et au centre. Nous lui avons mis du terreau "spécial" palmier en surface, il est arrosé tous les jours quand il ne pleut pas ... nous habitons en Belgique. Je joins quelques photos pour vous montrer, pourriez-vous m'aider ? Aussi nous voudrions séparer le palmier principal des petits qui ont poussés au pied, comment doit-on procéder ? Je vous remercie d'avance de votre collaboration.

En fait, votre palmier a seulement eu froid et trop d’eau. Les palmes grillées, c’est le froid, et les tâches brunes sont la conséquence de trop d’humidité en période froide. Traitez le avec un fongicide systémique, cependant, les dégâts sont irréversibles. Protégez le mieux l’hiver prochain, et ça ira.    Pour les rejets qui poussent au pied, il suffit de les couper au raz de la plante avec une lame bien coupante, et également de traiter la coupe pour éviter que des maladies pénètrent par ces plaies. Vous pouvez badigeonner les plaies avec une pommade cicatrisante que vous trouverez en jardinerie.

 

 

1067 - Le 02/06/11    De Marc, question sur fruit du palmier Trachycarpus fortunei ...    Bonjour, tout d'abord félicitation pour votre site et le travail que cela doit représenter. Très belle photo de votre jardin avec de belles variétés ! Me concernant j'ai acheté en pot de 50 cm de diam et 50 cm de haut (TRES lourd) un palmier chanvre en janvier (remise de 50% dans une pépinière, j'en ai profité); je l'ai fait hiberner sous hangar totalement protégé (palmes resserrées l'une sur l'autre et la base des stipes enrubannée. Donc pas de souci. Début mai, je l'ai mis au soleil devant ma maison et j'ai paillé tout le tour du pot en plastique avec deux couches de feuilles de bruyères pour faire les clôtures que j'ai taillé à hauteur du pot; ça le protège des rayons du soleil et ça enjolive ce gros pot en plastique voire caoutchouc orange. J'attends un "plan" bac à orangerie mais ça coûte un SMIC ! J'ai recouvert la surface de terreau et d'un mélange d'engrais comme vous le précisiez (213); j'ai paillé avec des résidus de coco et j'arrose tous les 3 jours. Et j'ai remarqué une petite poche membraneuse à la base des stipes qui s'ouvrait et laissait entrapercevoir des petites graines toutes vertes et tendres. Et en 2 semaines, elles ont toutes séchées dans leur poche sans même s'épanouir ?! A votre avis que se passe t'il ? J'habite en région parisienne (78- Rambouillet). Merci pour votre aide.

Une ou des photos de votre palmier m’auraient aidé un peu, car j’ai un doute. Le palmier chanvre, ou Trachycarpus fortunei de son vrai nom, émet de une à plusieurs grosses inflorescences lorsqu’il fleurit, alors que la petite “poche” que vous décrivez et l’apparition des petites graines tendres, me laisse penser qu’il pourrait s’agir d’un Chamaerops humilis. De plus, la floraison n’est pas très impressionnante sur le Chamaerops (encore un argument qui me fait douter...) alors qu’elle l’est beaucoup plus sur le Trachycarpus... Enfin bref, l’un et l’autre sont des palmiers dioïques. Donc après floraison, seuls les palmiers femelles donnent de grosses graines, mais pour cela, il faut attendre encore quelques mois pour savoir si le votre est un mâle ou une femelle. Pour conclure, si votre palmier est bien un Trachycarpus fortunei, d’après vos explications, je pense qu’il peut s’agir d’un palmier mâle et dans ce cas, rien de ce que vous m’avez décrit n’est anormal.

 

 

1066 - Le 29/05/11    De Nicole, feuilles de figuiers se desséchant ...    Mon figuier, que j’ai depuis quelques années a actuellement une branche où toutes les feuilles sont pendantes et semblent sécher, alors que le restant de l’arbre pousse normalement. Que faire ? Est-ce un manque d’eau, je suis en Belgique alors que les même figuiers du midi n’ont certainement pas autant qu’ici. Il est vrai que nous ne recevons plus de pluie devant Six semaines.

Je suis désolé, mais je ne suis qu’un amateur de palmier, et seulement de palmier. A ce titre, je ne connais rien de la culture du figuier et ne peux donc pas vous aider. Désolé.

 

 

1065 - Le 26/05/11    De Claire, suite à la N°1058 ...    Ci-joint la photo des palmiers nous avons coupé presque toutes les feuilles.

Ils ne sont effectivement pas beaux à voir. Traitez les en arrosant la motte avec un fongicide systémique que vous trouverez en jardinerie. Pour un, il semble qu'il y ait encore de l'espoir, la base des feuilles semble encore assez verte, pour l'autre, je reste plus réservé, il semble bien plus grillé. Armez vous de patience, car s'ils repartent, il va se passer quelques années avant qu'ils deviennent de beaux palmiers. Bonne chance,

 

 

1064 - Le 26/05/11    De Aurélie, ...    Bonjour, j'ai acheté 3 Trachycarpus fortunei de 1 mètre de haut, je voudrais les planter en terre mais à quelle distance je dois les planter de ma piscine, et comment bien les planter merci d'avance.

Pour la plantation de vos Trachycarpus, vous trouverez tout ce que je peux dire sur cette page de mon site, bonne lecture:  http://palmiers.bretagne.free.fr/Planter_fichiers/Planter.htm.    Pour la distance entre eux et votre piscine, tout dépend de l’effet que vous voulez donner au final, mais n’ayez crainte du système racinaire du Trachycarpus. Il est relativement peu volumineux, et surtout constitué de petites racines qui ne sont pas dangereuses pour les parois en dur type béton par exemple. Entre 1 et 2 m, vous ne courez aucun risque.

 

 

1063 - Le 26/05/11    De Virginie & Gaétan, palmiers washingtonia filifera et phoenix roebelenii ...    J'ai récemment mis en pots des graines de palmiers washingtonia filifera et phoenix roebelenii, pourriez-vous me donnez quelques conseils pour favoriser au mieux leur développement, je vous en remercie par avance.

Si je comprends bien, vous en êtes au stade de la plantation de la graine, pas encore de la germination. Vous trouverez tout ce que je peux en dire sur ces pages de mon site, bonne lecture: http://palmiers.bretagne.free.fr/multiplication_fichiers/Multiplication.htm

 

 

1062 - Le 24/05/11    De Thomas, problème avec un Brahea armata ...    Je me permets de vous contacter car je possède depuis 1 an un Brahea armata, celui-ci se portait très bien jusque là. Il était en intérieur cet hiver est a eu une croissance très rapide pour cette sorte de palmier, il poussait plus vite que mes washingtonia. Malheureusement les dernières lances qui viennent de sortir n'arrivent plus a se tenir toute seule,comme si elles n'avaient pas de force. Peut être l'ai je trop arrosé? Quel peut en être la cause? et comment y remédier? ci-joint des photos du désastre. je vous remercie par avance de votre réponse.

Je n’aime pas ça. Le cœur a un problème, mais lequel ? Quand l’avez vous planté ? N’a t’il pas connu des matins bien froids depuis, par rapport a un hiver vécu bien (trop ???) au chaud ? Comment faites vous quand vous l’arrosez, arrosez vous toute la plante, feuillage compris ou seulement la terre à son pied ? De toute façon, il faut lui faire un traitement avec un fongicide systémique pour éviter la pourriture du cœur, car c’est, je crains, ce qui commence à se produire, mais je ne trouve dans votre message rien qui m’indique comment ou pourquoi cela arrive. Coupez aussi la feuille qui s’est écroulée, et tirez délicatement mais fermement sur la lance pour voir si elle résiste bien, ou pas. Si elle vous vient dans la main, cela fera un trou dans votre palmier, mettez dans ce trou une cuillère à café environ de fongicide systémique en poudre, sans le diluer donc. Ensuite, il faut attendre et voir ce qui se passe. Si tout va bien, une nouvelle lance devrait apparaître dans quelques semaines. Bonne chance.

 

 

1061 - Le 23/05/11    De Steph, palmier malade (suite à la N°1055) ...    voilà, je vous envoie les photos. Notez que le palmier malade pousse toujours mais sèche immédiatement et forme une poussière blanche en son centre. Nous les avons planté fin mars de cette année donc ils n'ont pas encore connu d'hiver en terre. En attente de votre réponse. Amicalement steph ps: le 1er message venait de nous mais nous n'avons pas reçu de réponse suite à un souci de boite mail...

Hum, si vous êtes sûr qu’il n’a pas connu le froid, alors je crains qu’il ne s’agisse d’un champignon qui s’est attaqué au cœur du pied mère de votre Chamaerops humilis. Il faut le traiter sans délai avec un fongicide systémique à large spectre avant qu’il ne s’attaque aux cœurs de ses rejets. Si vous voyez que la lance de ce pied ne pousse plus, coupez ce pied au plus raz de la plante et brûlez le. Bonne chance.

 

 

1060 - Le 22/05/11    De Eymeric, palmier en danger ...    Je me permets de vous contacter à la suite de la lecture de votre forum sur les palmiers et cherche des informations particulières que je n'ai pas trouvé sur votre site. (n'ayant pas Outlook je suis obligé de récupérer votre adresse email et écrire de mon email perso).
En effet ayant planté un palmier de 5 ans en terre avec une hauteur d'environ 30 cm et énormément de feuille, j'ai eu la mauvaise surprise en rentrant de mon déplacement de le voir tondu, en effet mon père a passé la tondeuse dans le jardin sans voir le palmier (pourtant au dessus de l'herbe) enfin bref le résultat est là, je me retrouve avec un tronc d'environ 2 cm de diamètre (peut être un peu plus) mais plus une seule feuille. Je me demande donc si ce palmier peut survivre et recréer de nouvelle feuille ou est il mort d'avance ? Je vous remercie d'avance pour votre réponse.

Pour cela, il faut attendre de savoir si le cœur de votre palmier a été totalement ou seulement partiellement coupé. Faites lui un traitement avec un fongicide systémique, continuez de l’arroser un peu, surtout par ces fortes chaleurs, et patientez. Si une nouvelle lance apparaît, c’est qu’il est encore vivant, sinon... Bonne chance.

 

 

1059 - Le 20/05/11    De Virginie, Mon palmier est malade ...    Bonjour, j’ai acheté il y a 7 ans un palmier Chamaerops humilis que j’ai planté en pleine terre. Je vis en Haute Savoie. Cette année, il ne redémarre pas. Mon mari y a trouvé des asticots au centre et le cœur est séché. N’y a-t-il plus rien a faire pour lui. Avant de le couper, j’aimerai connaître votre avis. Je vous remercie par avance de votre réponse.

Si le cœur est séché, c’est qu’il a, soit partiellement soit totalement gelé. Pour les asticots, je ne comprends pas, les mouches pondent sur de la viande dont se nourriront les asticots, pas sur des végétaux... Si ce sont bien des asticots, ces petits vers blancs, je ne comprends pas. Le fait qu’il ne redémarre pas n’est pas encore un critère, car suivant les dégâts occasionnés au cœur, soit celui-ci est mort, soit il reste encore des zones viables qui peuvent reproduire des feuilles, et si c’est le cas, cela demande en général plus de temps. On voit apparaître une nouvelle lance partiellement grillée en haut mais bien verte en bas, vers juin ou même juillet. De toute façon, ne condamnez pas encore votre Chamaerops humilis, c’est un des quelques palmiers qui produisent des rejets, il se peut donc, à moins qu’il soit vraiment très jeune, que vous aperceviez dans les mois à venir, une ou des pousses qui apparaîtront à sa base.

 

 

1058 - Le 18/05/11    De Claire, SOS palmiers en détresse ...    Je fais appel a vos conseils je ne sais pas si votre site est toujours d'actualité.
J'ai acheté deux palmiers chamærops excelsa chez Castorama il n'en prenait plus grand soin et certaines stipes était jaunes et sèchent, ils m'ont assure que le palmier aller repartir il y avait effectivement des poussent mais celles ci ne sortent plus et deviennent a leur tour jaune et sèche.
Des l'achat nous l'avons rempote (achat fait début mai) il y a t-il une chance de sauver ces palmiers qui m'ont été vendu quand même 120€!!! chacun ??
En vous remerciant par avance. Bien cordialement. Envoyé de mon iPhone

Si les pousses deviennent aussi jaunes et sèches, ça n'est pas tellement bon signe. Pouvez vous m'envoyer quelques photos que je me fasse une idée plus précise ?

 

 

1057 - Le 17/05/11    De Cédric, Question sur problème palmier ...    Bonjour Tout d'abord félicitation pour votre site et surtout pour toutes vos réponses, qui sont de qualité et de passionné. Ci joint 4 photos de mon chamaerops. Je l'ai acheté il y a environ 2 mois1/2, chez un particulier qui en avait des centaines au fond du jardin. Problème, en 2 mois 1/2 il n'a pas poussé de 1mm (marquage fait sur stipe) 2 feuilles sont en cours de sortie, pas 1mm de +. Les feuilles qui devraient s'ouvrir tombent et ne s'ouvrent pas. Le palier a un stipe long car ils étaient tous serrés et devaient chercher la lumière vers le haut. J'ai beaucoup de palmiers chez moi (81), beaucoup de chamaerops (plantés petits) ils me donnent tous chaque année de 10 à 15 feuilles chacun, avec ce nouveau c'est bien la 1erefois que j'ai ce type de problème. Il faut dire que tous les autres avaient été achetés avec beaucoup de feuillage donc je n'ai jamais remarque si la 1ere année des feuilles
supplémentaires étaient sorties. Il est planté coté nord, Soleil de 12h à 20h. Planté début mars (gros trou + terreau + sable + engrais).
Peut être par ce que je l'ai planté grand ??? tronc 80cm. Maladie ?? Est ce qu'il s'épuise a nourrir le 2 feuilles immenses (pas de changement climatique). Lui faut il un temps d'adaptation après plantation (mais il aurait pu pendre 1cm !! au moins !! ce qui m'aurai donné un signe de croissance).
PS :
- Le coeur du palmier tiens très très bien pas possible de l'arracher
- Les feuilles ne sont pas sèches
- Bien arrosé env. 30 litres / semaine
J'adore les palmiers et là ça m'embête énormément d'avoir aucune réponses pour ce petit dernier. Merci beaucoup. Cédric

Si je comprends bien, il vient d'être sorti de terre chez le vendeur et replanté chez vous ? Avait-il beaucoup de racines quand vous l'avez planté ? C'est vrai qu'on pourrait s'attendre à ce qu'il ait donné quelques signes de vie depuis 2 mois. Sur une photo, on distingue bien la pointe de la future lance, et elle semble en très bon état, également on voit effectivement qu'il n'est pas sec... peut-être s'agit-il d'un fort stress. Continuez de le cultiver comme vous le faites, en maintenant humide la terre à son pied pour stimuler la pousse de nouvelles racines. Faites aussi un traitement avec un fongicide systémique et il n'y a rien d'autre à faire que d'attendre. Nous sommes en début de saison, il a encore le temps mais si, suite à la transplantation, il n'a plus ou peu de racines, ça peut être un peu long, c'est sur.

 

 

1056 - Le 16/05/11    De Pierre, plantation Jubaea chilensis ...    j'ai planté le 17/O4/2011(photos 229 230 231 ) un Jubæa chilensis j'ai je pense respecté les conseils que vous donnez sur votre site (trou profond et large ,sol constitué de 1/3 de sable 1/3 de terre de jardin,1/3 de terreau,sang séché ) j'arrose régulièrement 2 à 3 fois par semaine de façon à favoriser la reprise; je constate cependant que les palmes depuis peu changent de couleur c'est à dire qu'elles passent d'un vert intense lors de l'achat .vers un vert tirant un peu sur le jaune 1 mois plus tard (photos 242 243 244)  vous verrez que sur les photos ceci n'est pas très flagrant mais moi qui l'observe régulièrement j'en ai la conviction. je vous précise aussi que depuis le mois d'avril le temps est très ensoleillé et il est exposé au soleil une bonne partie de la journée. j'aurai aimé que vous me donniez votre avis sur la question ,pensez vous que cela est la résultante de l'exposition au soleil et de sa nouvelle plantation;,que me conseiller vous? j'habite en région lilloise et le temps est anormalement chaud pour la saison, merci de me faire profiter de votre expérience. Cordialement.

Pour l’instant, je pense qu’il ne faut pas s’alarmer, il s’agit probablement de stress dû au changement de culture et à la plantation. Continuez de le cultiver comme vous le faites, sans lui donner trop d’eau quand même, une à deux fois par semaine cela devrait être suffisant.

 

 

1055 - Le 16/05/11    De Marjorie, palmiers malades???? ...    Bonjour, je voudrais savoir ce qu il se passe avec mon palmier en pleine terre et au soleil (tronc en forme d ananas) J habite en Belgique a la frontière française LILLE. J ai le male et la femelle avec plein de nouveaux bébés tout autour. Tout cela pousse bien et bien vert sauf la femelle qui depuis 2 mois pousse mais dessèche aussi vite?!! Rien ne résiste! Que faire? Est il occupé de mourir? (l été passé elle a fait des grappes) Merci pour tous vos conseilles et votre super site. BàV.

Mais, j’ai déjà répondu à ce message, qui provenait d’une autre personne ??? Que voici ci-dessous:

Bonjour Steph, Pour être sûr de ne pas vous dire de bêtises, envoyez moi des photos de vos palmiers, la simple description du tronc en forme d’ananas ne me renseigne pas assez. Dites moi aussi depuis quand ils sont en terre, par exemple, combien d’hiver ont ils connu en terre...

 

 

1054 - Le 16/05/11    De SARL Gout, Palmier TRACHYCARPUS - Demande de renseignements ...    J’habite en auvergne à 20 Km de Clermont Ferrand J’ai acheté le 1er Avril 2011 un Trachycarpus chez Auchan. Nous l’avons planté le samedi même. Il est plein sud et plein vent. Il a été arrosé tous les 2 jours environ 10 litres d’eau à chaque fois car il a fait très chaud et à ce jour mon palmier n’est pas beau du tout. Les palmes noircissent. Pour Celles qui sont ouvertes les ramifications restent fermées et sont d’un vert foncé avec les pointes sèches. Au milieu j’ai 3 pousses dont une assez haute, elles ne sont pas sèches et de couleur vert foncé. Lors de sa plantation nous avons fait un trou assez gros, la terre a été mélangé avec du terreau normal et arrosé après plantation. Pouvez vous me dire si il présente un problème, si je dois lui donner de l’engrais. J'ai appelé Auchan on m'a dit d’attendre jusqu'à mi juin et si il était dans le même état de le ramener pour me faire rembourser. Pouvez vous me dire si je dois attendre avant de le déterrer, si il risque de « mourir » Si vous voulez je peux vous envoyer des photos. Merci

Oui, je veux bien des photos, si vous en avez de l’époque de la plantation, et de maintenant afin que je me fasse une idée de la différence.

 

 

1053 - Le 14/05/11    De Marie Steve, Areca malade? ...    Tout d'abord je souhaite vous remercier pour votre site très instructif. Je suis toute débutante dans l'entretien des plantes et j'ai trouvé vos explications très claires.
On m'a offert un bel Areca en pot à noël dernier. Je l'ai placé à environ 3 mètres de la fenêtre de mon salon qui est très lumineux. Je l'arrose avec un peu moins d'un litre d'eau une fois par semaine. Depuis le mois de mars je lui donne de l'engrais une fois par mois. Il a fait de nouvelles palmes régulièrement depuis que je l'ai. Depuis un mois j'ai surélevé le pot avec des galets posés au fond du cache pot pour un meilleur drainage.
Seulement depuis quelques semaines (avant d'avoir mis les galets), j'ai découvert des tâches noires à la base des tiges. Ces tâches ont l'aspect de petits poils très courts, et se développent au fil des jours. Il y en a maintenant qui monte le long des tiges jusqu'aux palmes. De plus, 2 jeunes pousses très fines et courtes se sont desséchées.
Je joins des photos à mon message, en espérant qu'elles pourront vous aider à me dire si je dois m'inquiéter et intervenir contre ces tâches.
Merci par avance pour votre aide.

Pas d’inquiétude, les “tâches” marrons dont vous parlez sont tout à fait normales, ce sont de petits poils effectivement. Pour les pousses très fines qui se sont desséchées, ça n’est probablement pas grave, avec le temps, le palmier d’Arec produit souvent de petits rejets à la base d’un pied plus gros, ce qui donne de plus en plus de volume à la plante avec les années, certains de ses rejets arrivent à s’étoffer mais pas tous.

 

 

1052 - Le 13/05/11    De Isabelle, help! palmier malade???? ...    Je me permets de vous contacter car je viens de trouver votre blog sur les palmiers!
j'habite dans le sud de la France, à côté de Toulon! J'ai un palmier Phoenix! L'an dernier, nous avons vu qu'il avait été attaqué par le charançon rouge (une vraie invasion dans le coin!). Nous l'avons traité et a priori il est sauvé! mais j'avais aussi remarqué qu'il y avait une sorte de mousse rosée qui parfois sortait du tronc! Et cette année, mon mari vient de voir cette mousse, jaunâtre maintenant... Après recherche, il semblerait que notre palmier soit atteint de Chalara/Thielaviopsis paradoxa... bref! encore une satanée maladie..... et surtout, après le traitement anti-charançon, notre palmier a une tendance à pousser de travers! Disons que les palmes du cœur sortent plus aisément sur le côté et non, tout droit, comme avant! Et comme par hasard, cela se passe du côté où le tronc de notre palmier a été attaqué par ce fichu charançon!! Pourriez-vous nous guider? et nous apporter des explications? Merci à vous!!! Et chapeau pour votre blog!

Pour répondre au fait que les nouvelles palmes de votre Phoenix poussent de travers, c’est hélas assez fréquent sur des palmiers dont le cœur a été blessé par tel ou tel problème. Pour vous c’est donc le Charançon. Alors pas d’inquiétude, la nature va reprendre sa place petit à petit, et une fois que le cœur de votre Phoenix se sera “reconstitué”, il émettra de nouvelles palmes correctement. Quand ? Cela dépend de l’état dans lequel le Charançon l’a mis, et le stipe de votre Phoenix risque de porter une marque à vie de cette attaque, suivant, encore une fois, l’état dans lequel le cœur de votre palmier a été mis par le Charançon. Pour la “mousse”, étant sur place, vous êtes plus apte que moi à en faire le diagnostique, et il faut traiter en urgence avec un fongicide systémique, car on ne sait pas où dans votre palmier, se situe ce champignon. Un fongicide systémique traitera l’ensemble de votre Phoenix en circulant dans sa sève. Vous qui êtes de Toulon, peut être connaissez vous la pépinière Décugis, à Hyères. Essayez de contacter Mme Décugis au téléphone, elle est très serviable, une très grande professionnelle, je la rencontre presque tous les ans, et je pense qu’elle pourra vous indiquer une bonne démarche pour sauver votre Phoenix. J’ai aussi trouvé ce site: http://www.fredon-corse.com/maladies/Chalara-paradoxa.htm, qui devrait aussi vous aider.

 

 

1051 - Le 07/05/11    De Marie, conseil palmier ...    J'ai un palmier chanvre qui a environ 10 ans, en pot... J'ai coupé les palmes sèches et celles du cœur ne repartent pas et restent, elles aussi, sèches... je l'ai arrosé... que faire... ? ... Merci

Pouvez-vous m’envoyer des photos de votre palmier, en m’expliquant comment vous le cultivez habituellement, en pot dehors toute l’année même l’hiver, ou bien en pot en intérieur ?

 

 

1050 - Le 05/05/11    De Steph, palmiers malades ??? ...    Bonjour, je voudrais savoir ce qu'il se passe avec mon palmier en pleine terre et au soleil (tronc en forme d'ananas) J'habite en Belgique à la frontière française LILLE. J'ai le male et la femelle avec plein de nouveaux bébés tout autour. Tout cela pousse bien et bien vert sauf la femelle qui depuis 2 mois pousse mais dessèche aussi vite?!! Rien ne résiste! Que faire? Est il occupé de mourir? (l'été passé elle a fait des grappes) Merci pour tous vos conseils et votre super site. BàV.

Pour être sûr de ne pas vous dire de bêtises, envoyez moi des photos de vos palmiers, la simple description du tronc en forme d’ananas ne me renseigne pas assez. Dites moi aussi depuis quand ils sont en terre, par exemple, combien d’hiver ont ils connu en terre...

 

 

1049 - Le 05/05/11    De Eric, Allo docteur, mes palmiers Phoenix ne se sentent pas bien ...    Bonjour Dominique et FÉLICITATION, je m’adresse à l’expert que vous êtes pour un conseil au débutant que je suis Visage . J’habite la Var Pourrières, Magnifique village, et j’ai fait l’acquisition il y a 2 mois de 2 Palmiers Phoenix élevés sans aucun doute en serre (au regard du prix et des racines) que j’ai planté avec amour fin mars selon vos préconisations. Ils se sont bien comportés pendant un mois multipliant feuilles et envergure... nous étions ma femme et moi émerveillés... mais aujourd’hui tout s’effondre ! Comme en témoigne les photos les feuilles brunissent et se fendent en deux. Pourtant le cœur semble toujours générer de nouvelles et très belles feuilles même si des déchets marrons peuvent y être vus (mais je crois comprendre que cela est normal). Ce qui me préoccupe le plus est que le bout des feuilles semblent être brûlées et que formant normalement un sorte de gouttière elles se fendent en deux. Trop d'eau, pas assez.. ou beaucoup plus grave.

Pour vous rassurer, je ne vois rien d’alarmant sur vos photos. Effectivement, les extrémités de quelques feuilles brunissent, d’autres se fendent en deux... Vos palmiers sont en plein air, donc c’est normal. Ils s’installent, tranquillement, sont maintenant confrontés au vent, à la pluie, au soleil, à la lune... jamais plus vous ne les retrouverez aussi “endimanchés”, aussi “pimpants” qu’ils l’étaient lorsqu’ils sont sortis d’une serre, et heureusement d’ailleurs. Les palmiers de serres sont cultivés ainsi pour ne comporter aucuns de leurs défauts esthétiques naturels. Allez voir des palmiers sur leurs sites naturels, et vous verrez qu’ils n’ont rien de commun avec des palmiers de serres. Donc évidemment, toutes les anciennes feuilles qui ont été produites sous serre vont petit à petit mourir, pour être remplacées par de nouvelles feuilles qui seront plus résistantes. A mon avis, continuez de les cultiver comme vous le faites, ça à l’air de plutôt leurs réussir.

 

 

1048 - Le 04/05/11    De Fabienne, Cordyline ...    Bonjour, je viens de "tomber" sur votre site que je trouve très intéressant. Vous est-il possible de m'éclairer ? Je voudrais planter en pleine terre mon cordyline australis mais je ne sais pas si il y a des distances à respecter avec les autres plantations, les tuyaux d'évacuation ou les murs de ma maison car je ne sais pas si les racines sont envahissantes.

Je ne connais pas bien la Cordyline australis, car cette plante n’est pas un palmier, mais ceci dit, j’en ai une depuis une dizaine d’année dans mon jardin, et je ne rencontre aucun problème avec son système racinaire. Je ne pense pas qu’il soit envahissant, il ne ressort pas non plus du sol donc je ne pense pas qu’il y ait le moindre risque.

 

 

1047 - Le 03/05/11    De Sylvain, Question concernant des feuilles de palmiers ...    Bonjour, je possède un palmier comme sur celui de votre photo (http://palmiers.bretagne.free.fr/index_fichiers/2011-03-22%20001%20%281280x853%29.jpg ) et je voudrais savoir d’où proviennent les branches ou tâches marrons présentes et comment s’en prémunir. En effet, je dispose d’un même palmier (quelle est son espèce ?) dont je vous envoie sa photo en pièce jointe ainsi que son fruit.

Votre palmier est un Trachycarpus fortunei. Les branches ou tâches marrons dont vous faites mention sont tout simplement des bractées de fleurs, ce qui témoigne de la bonne santé de votre palmier. Pour s’en prémunir... alors là, je ne vois pas comment il peut être possible d’empêcher un palmier de fleurir, hormis de couper ces “branches” avant qu’elles ne s’ouvrent.

 

 

1046 - Le 03/05/11    De Laurence, Palmier en fleur ...    Je viens de tomber sur votre site qui est super. J'ai besoin de votre savoir faire. Mon palmier est en fleur pour la première fois, il a une fleur mais deux autres sont entrain d'apparaître. Mon palmier va t'il mourir? Va t'il souffrir ? Les grappes de fleurs sont elles des graines ? MERCI DE VOTRE AIDE.

Pourquoi diable voulez vous que votre palmier qui fleurit meure ou souffre ? S’il fleurit, c’est que justement il va bien. Alors non, les grappes de fleurs ne sont pas des graines, mais des fleurs. Suivant le sexe de votre palmier, elles resteront des fleurs (la floraison est assez éphémère) si c’est un mâle, et vont se transformer en graines si c’est une femelle. Les graines seront viables uniquement si elles ont été fertilisées par des insectes ayant visités un Trachycarpus mâle avant, donc bonne chance.

 

 

1045 - Le 03/05/11    De Laetitia, Je ne sais pas quoi faire ...    Bonjour, J’ai achetée un palmier il y a 3 mois, je pense que c’est un Phoenix roebelenii environ 1M (voir photo). Comme vous pouvez le voir la quasi totalité des feuilles sont sèches et je ne sais pas si je dois le tailler (si oui a quel niveau et comment) il a commencé a sécher au bout de 1 mois 1/2/2 mois. Il est exposé à 2 ou 3 mètres de la fenêtre (exposition sud). Je l’arrose très peu environ 2 à 3 fois par mois quand la surface devient sèche. La t° intérieure est entre 19 et 22°C. Je vous remercie d’avance. Laëtitia

Wow, votre Phoenix va mal, très mal, et il n’est pas exclu qu’il soit même déjà trop tard... La cause ?? Voyez cette page de mon site: http://palmiers.bretagne.free.fr/phoenix_roebelenii_fichiers/Phoenix_roebelenii.htm , je crains fort que la raison soit là, désolé. Tentez quand même de le récupérer en le déplaçant, bonne chance.

 

 

1044 - Le 02/05/11    De Eric, demande d'aide ...    J'habite le Loiret et possède 2 palmier chanvre planter en extérieur depuis 4 ou 5 ans. Un des palmier devient jaune (les feuilles). Pourriez-vous me dire comment y remédier s'il vous plait car j'aime vraiment beaucoup mes arbres. Merci par avance pour votre aide.

Difficile à dire sans voir la plante, son environnement et l'ampleur de ce que vous décrivez. Un jaunissement, cela peut-être la conséquence de bien des choses. Un bon coup d'engrais est peut être nécessaire si vous n'en mettez pas habituellement. Voyez le chapitre "L'engrais" sur mon site.

 

 

1043 - Le 02/05/11    De Raphael, palmiers Phoenix ...    Je me permets de vous contacter car j'ai passe qqs heures sur votre site ( ou j'ai trouve une mine d'informations ). J'ai quelques petites questions, ayant acquis 2 palmers Phœnix des canaries de 2 mètres environs, ce week-end, j'aimerais les replanter en bacs de 100l mais je ne sais pas du tout quel terreau je dois acheter ? quel sorte de mélange je dois faire ? Au niveau de l'arrosage, je pensais partir pour 1l d'eau par semaine, est ce assez ou trop ? Est ce qu'il est préférable pour le moment de ne pas les laisser en plein soleil ( terrasse plein sud ). Sur le site j'ai lu qu'il est préférable de ne pas les rempoter durant la 1er année d'achat, est ce valable pour des palmiers de 2 mètres ?

Personnellement, et ne sachant pas précisément d'où proviennent vos Phoenix, et donc n'ayant aucune idée de leur résistance, je vous conseille plutôt d'attendre un peu avant de les mettre en bac, attendre pour justement être persuadé qu'ils sont sains et solides pour bien résister à cette stressante opération (3 jours, ça n'est rien...). Laissez les dehors à mi-ombre, avec
une heure ou deux de soleil par jour, en maintenant le terreau toujours humide. Si tout va bien, qu'ils gardent leurs belles allures et poussent, alors en Juin vous pourrez les mettre en bac. Pour le terreau ? Un terreau spécial plantes Méditerranéennes ou un terreau spécial agrumes dans lequel vous ajoutez du gravier de Pouzzolane pour le drainage, par exemple. Vous pouvez voir tout cela dans le chapitre "planter" sur mon site. L'arrosage est avant tout fonction de la météo et de l'exposition de la plante, mais disons que dans une région ensoleillée et sans pluie, il faut arroser beaucoup plus qu'un litre par semaine, 2 à 3 fois 10 litres pour bien
imbiber le terreau, un terreau sec rejette plus d'eau qu'il n'en bois.

 

 

1042 - Le 29/04/11    De Laure, palmier qui flétri ...    j'ai acheté un palmer des canaris en mars dernier, le problème est que mon appartement est très mal éclairé en conséquence certaines palmes extérieurs ont brunies. Le cœur est toujours bien vert. Dois je couper les feuille qui on flétrit ? comment les couper sans risquer d'abîmer le rester de la plante? dois je l'arroser souvent?

Aïe, un Phoenix dans un appartement très mal éclairé ne va fort probablement pas se plaire et risque de vous décevoir bien vite..., Vous pouvez couper les feuilles qui sont bien brunes, car elles ne servent plus à rien, avec un petit sécateur et sans couper au raz du tronc, ainsi normalement, si vous laissez environ 5 à 10 cm de pétiole, cela permettra d’éviter de toucher les autres palmes. Arroser souvent, non, justement car votre appartement est sombre. Maintenez le terreau simplement juste humide, et essayez de disposer votre palmier au plus près d’une fenêtre pour qu’il ait un maximum de lumière, sinon, il va vite dépérir. Il y a d’autres palmiers qui poussent bien dans les appartement assez sombres, dont ceux de la famille des Chamaedorea par exemple.

 

 

1041 - Le 29/04/11    De Séverine, Question palmier ...    Je reviens vers vous car je ne trouve pas de réponses a ma question. Voilà l'état des mes palmiers m'inquiète car les feuilles jaunissent un peu et sont tâchées, certains pétioles sont aussi tâchés. Donc comment se fait il ? est ce du a quoi ? que faire ? Les 4 premières photos, ce sont mes CHAMAEROPS HUMILIS (j'en ai 3) et les 2 dernières photos, mon Trachycarpus. Si vous avez besoin de renseignements, n'hésitez pas ! Merci d'avance de votre aide.    Je viens de voir que des parasites volants dont vous trouverez la photo, je ne sais pas ce que c'est ? tournent autour de mon chamaerops de devant (car j'en ai 2 derrière dans mon jardin ou je ne vois pas de parasites et c'est eux que je vous ai donné en photo dans mon précédent message) mais ces parasites tournent aussi autour de mes sapins.

Tout cela est la conséquence de l’Hiver, de la jeunesse de vos palmiers, et du fait qu’ils n’ont été que récemment plantés. Il faut au moins 3 années pour qu’un palmier s’acclimate à son nouveau lieu de vie en pleine terre, pour peu que celui-ci lui convienne bien entendu, ce qui a l’air d’être le cas pour les vôtres puisqu’ils ont supportés votre Hiver avec un simple voile d’hivernage. Il faut donc vous armer d’un peu de patience pour pouvoir les trouver beaux même à la sortie de l’Hiver. Le Chamaerops humilis supporte assez bien le froid, mais n’aime pas beaucoup le froid humide, donc à chaque fois que l’hiver est humide, le Chamaerops humilis s’en sort avec ce type de nécroses. Ces nécroses sont irréversibles évidemment. Elles ne disparaissent que grâce à la venue de nouvelles feuilles non nécrosées qui vont les cacher. Vous pouvez, au début de l’Automne et en sortie d’Hiver, le traiter avec un fongicide systémique, cela l’aidera pour le futur. Les feuilles qui jaunissent, c’est aussi normal, c’est comme cela que vieillissent les feuilles des palmiers. Comme vos palmiers sont encore très jeunes et n’ont pas encore beaucoup de feuilles, cela peu paraître inquiétant, mais pour moi, ça ne l’est pas, d’ailleurs, on voit très bien que votre Trachycarpus est lui aussi très jeunes, et vu la longueur de ses pétioles, qu’il était habitué à un lieu plus ombragé que celui où il se trouve aujourd’hui, ce qui rend ses anciennes feuilles d’autant plus fragiles. Bref, patience, il ne seront pas beaux avant encore 2 ou 3 ans, et les Chamaerops auront des nécroses à chaque fois que l’hiver sera humide. Pour votre 2ème message et l’insecte qui tourne autour du Chamaerops, l’image est un peu floue et on dirait une jeune abeille, donc même si ça n’est pas une abeille, rien d’inquiétant non plus, il ne s’agit pas, avec certitude, des ravageurs que sont le Rhynchophorus ou le Paysandisia, et c’est heureux pour vous.

 

 

1040 - Le 23/04/11    De Michelle, conseils ...    J’ai un palmier chanvre, il a 7 ans il est en pot. Les racines viennent à la surface du pot. Il fait 3 palmes mais je vois que le pot est trop petit. Elles n’arrivent pas à éclore, j’envisage de changer de pot car il est très haut. Pouvez vous s v p  me donner quelques conseils. Déjà pour le dépoter et ensuite quelle terreau acheter. Faut t’il lui mettre de l’engrais ? Avec tous mes remercîments pour votre réponse.

Justement, les pots hauts sont intéressants pour les palmiers, ensuite pour le dépoter, normalement c’est facile, il suffit de décoller le terreau de la paroi du pot. Personnellement, je relève les palmes et les attache ensembles. Puis je vais sur la pelouse de mon jardin en couchant le pot et la plante sur le sol (ça évite de salir), je tapote doucement le flan du pot et le terreau se décolle. Ensuite je relève le pot et je tire délicatement sur le palmier pour le sortir du pot et le déposer dans le nouveau pot, ou j’avais tout préparé à l’avance. J’utilise un terreau de jardinerie, suivant les marques, je choisis du terreau adapté aux plantes méditerranéennes ou adapté aux agrumes. Bien sûr il faut mettre de l’engrais dans le pot, vous trouverez également sur mon site quelques conseils à ce sujet.

 

 

1039 - Le 18/04/11    De Anne-Sophie, SOS de la part de mon palmier ...    Je me permets de vous lancer cet appel car j'ai trouvé votre site sur les palmiers formidable. J'ai un palmier qui ne va pas bien et je ne trouve pas de solution sur Internet : mon palmier, qui partage le pot avec son fils ( qui va très bien), a commencé à jaunir, et à perdre toute vitalité. Il semble que le tronc a été étranglé comme vous le verrez sur les photos jointes à ce mail. Je ne sais pas quoi faire et me demande si vous auriez une idée, un conseil. Merci d'avance pour votre réponse et pour votre attention. Bien cordialement.

Alors, votre plante n’est pas un palmier, c’est peut être pour cela que vous ne trouvez pas de remède sur Internet. On dirait une sorte de Dracaena, mais je ne sais pas de quel genre il s’agit, et comme ça n’est pas un palmier, je n’y connais pour ainsi dire rien. Je dirais juste, à voir les photos qui me paraissent bien sombres, que votre plante manque de lumière. Même disposée devant une fenêtre, comme la tige semble s’éloigner de la source lumineuse, petit à petit, elle se trouve en manque de luminosité. Faites des recherches avec le nom que je vous ai donné, vous trouverez maintenant peut être quelque chose.

 

 

1038 - Le 18/04/11    De Cyriaque, ...    Mon palmier Chamaerops humilis est bien mal en point. Il a des taches rouilles et certaines palmes se dessèchent. J'ai coupé toutes celles qui étaient mortes. J'ai vu sur des forums que ça pouvait être dû à un champignon, dû à l'humidité du sol, j'habite en Loire Atlantique, région effectivement humide. J'ai  un fongicide KB polysoins à base de myclobutanil, puis-je l'utiliser et à quelle dose ???? Je vous remercie de votre réponse.

Oui, les tâches que vous déplorez sur votre Chamaerops sont bien causes de l’humidité. Vous pouvez donc le traiter avec un fongicide, ça ne lui fera pas de mal. Pour la marque, il y en a tant que je ne les connais pas toutes, et je pense que le fongicide dont vous me parlez doit faire l’affaire. Par contre, pour ce qui est du dosage, je vous laisse le soin de vous référer aux indications inscrites sur le paquet, car je ne peux pas m’y substituer.

 

 

1037 - Le 18/04/11    De Audrey, suite de la question N°1033 "Demande de renseignement" ...     Merci de votre réponse. Je vous joins des photos du palmier. Celui-ci a été acheté dans un magasin sous serre, et c'est vrai que dès notre retour nous l'avons rempoté et installé sur la terrasse, le vendeur nous a dit
aucun soucis. Et 15 jours après il est devenu tout triste, j'ai coupé 7 branches qui étaient devenues toutes jaunes. Que me conseillez vous ? Dois-je l'arroser régulièrement, faire un apport d'engrais. Ou dois je le placer au soleil, à l'ombre. Merci de votre aide. Bonne journée.

Votre palmier est bien un Washingtonia robusta. Vérifiez que le pot dans lequel vous l'avez mis est bien percé au fond, c'est très important, car à le voir comme ça, on dirait un pot déco, et parfois ces pots sont plein. S'il n'est pas percé, il faut absolument, soit faire un trou au fond du pot, mais dans un pot en céramique... bonjour..., soit changer votre palmier de pot une nouvelle fois. Si le pot est percé, alors tout va bien. Pour le reste, pensez à remercier ce super vendeur, l'état de votre palmier est la conséquence de ses conseils. Maintenant, suivez les conseil que je vous donne dans mon premier message. Pour l'engrais, normalement il n'en a pas besoin, vous devez en avoir déjà mis dans le pot donc pour cette année ça suffit. Si vous n'en avez pas mis, je pense que pour l'instant ça n'est pas nécessaire, le terreau est tout neuf et donc suffisamment chargé en minéraux.

 

 

1036 - Le 17/04/11    De Sylvie, suite de la question N°1014 "Palmier en péril ?" ...    Milles merci pour vos encouragements. Du à un problème d'??ordinateur, je n'??ai pu vous répondre plus tôt. Voici quelques photos de mon palmier. Merci encore de vos conseils et bien cordialement.

Hum hum, pas très joli tout ça...    Je pense que cela est dû à la présence des autres végétaux qui ont probablement conservé au pied de votre Butia une atmosphère beaucoup trop humide, ce qui a fait pourrir la base du palmier. Traitez bien le pied et toute la zone basse avec un fongicide systémique, pour tuer tous les spores de champignon de moisissure, ensuite... que faire... Franchement, je ne sais que vous conseiller, car je n’ai encore jamais rien vu de tel. Ce serait chez moi, je pense que j’essaierai de ramener une vingtaine de cm d’épaisseur de terre, jusqu’à la base des feuilles saines, je pense que cela pourrait faire pousser de nouvelles racines un peu plus haut, je ne vois pas ce qui peut être fait d’autre, sinon, il semble être en bonne santé.

 

 

1035 - Le 14/04/11    De Laure, ...    J’ai un palmier chamaerops humilis depuis peu. Je l’ai mis en pot mais les feuilles jaunissent. Pensez vous que ce soit un manque d’eau ou trop d’eau. Je ne sais pas trop quoi y faire. Merci d’avance.

Le problème, c’est que le jaunissement d’une plante peut trouver son origine dans tout un tas de maux bien différents, dont, dans certains cas le manque d’eau et le trop d’eau or je ne trouve dans votre message aucune information qui puisse m’aider à faire un choix. L’arroser vous beaucoup, ou jamais, comment est son emplacement, en intérieur, dehors, et surtout, à quel point jaunit t’il ? Essayez d’être plus précise dans la description des soins que vous lui apportez, et si possible, envoyez moi une ou plusieurs photos me permettant de voir l’importance de ce jaunissement.

 

 

1034 - Le 13/04/11    De Guillaume, problème Trachycarpus fortunei ...    tout d'abord je tiens a vous féliciter pour votre site et la précision des réponses apportées. J'ai planté un Trachycarpus fortunei il y a environ 1 semaine et demi, et les palmes étaient toutes tombantes, et le sont toujours... les jeunes pousses également... (voir photo en fichier joint). Je viens donc pour vous demander plus de renseignements quant a la carence ou autre problème... si vous pourriez m'aider car je ne sais pas tellement quoi faire. Dans l'attente de vous lire... Respectueuses salutations.

A mon avis, il ne s’agit pas d’une carence, ce sont les folioles des palmes qui sont cassées comme s’il s’était retrouvé dans une tempête. Cela arrive parfois quand les palmes d’un palmier n’ont pas été suffisamment protégées lors d’un transport en camion ou dans une remorque, ou alors si le palmier est confronté à un vent très très fort. Il n’y a donc rien à faire. Les palmes tombantes vont donc le rester, mais les nouvelles devraient être normales.

 

 

1033 - Le 12/04/11    De Audrey, demande de renseignement ...    Je suis tombée par hasard sur votre site et j'aurais besoin de conseil. J'ai acheté en mars un palmier je pense un Washingtonia, je l'ai de suite rempoté. Depuis quelques jours ses feuilles jaunissent, j'ai coupé les plus atteintes mais je ne sais pas quoi faire pour le sauver car il est de plus en plus triste, mon mari l'avait mis où il y a beaucoup de courant d'air, nous l'avons donc déplacé pour qu'il soit moins exposé au vent. Pourriez vous me dire s'il s'agit d'un manque d'eau, pas assez de soleil ou un choc dû au rempotage, ou autre choses. Que faire? Je vous remercie d'avance.

Pour l'instant, je n'ai pas assez de renseignements pour être à peu près convaincu de ce qui se passe, par exemple, où l'avez vous acheté et comment était-il présenté dans le magasin, en serre ou dehors en plein soleil..., et puisque vous n'êtes pas certaine du genre de palmier dont il s'agit, quelques photos seraient les bienvenues, car tous les palmiers ne se cultivent pas de la même façon.
A vous lire, et compte tenu du fait que tous les ans à cette période, les grandes enseignes de jardineries regorgent de jeunes palmiers élevés sous serre, je pense qu'il s'agit de stress conséquence d'un changement trop radical de culture. En général, ces jeunes palmiers élevés sous serre finissent tous dès le lendemain de l'achat en plein soleil sur le balcon ou la terrasse. Cela parait on ne peut plus logique pour la personne qui vient d'acheter un palmier, car c'est l'image même que véhicule le palmier. Ce résultat, on peut tout à fait l'obtenir en achetant un palmier chez un pépiniériste qui élève ses palmiers naturellement, mais il est relativement rapidement mortel pour les palmiers achetés en jardineries et qui ont été cultivés sous serre depuis la germination. Avec ces palmiers là, il faut y aller très doucement, et je dirais qu'il ne faut pas espérer les mettre en plein soleil toute la journée avant environ une année d'acclimatation progressive. Peu de gens on cette patience, on achète un palmier pour décorer sa terrasse tout de suite, c'est normal.
Je vous conseille, si c'est le cas pour vous, de mettre votre palmier à l'ombre où mi ombre, c'est à dire qu'il peut être dans votre jardin, mais sous un arbre par exemple, ou contre une façade de la maison. L'idéal serait de le placer contre le mur d'une terrasse bien chauffée par le soleil, mais dont le soleil ne se projette pas sur le mur, ainsi, le palmier aurait de la chaleur, de la lumière mais pas de soleil. Il peut en recevoir un peu (de soleil) dans la journée, mais pas longtemps, pas plus d'une heure, et que cela ne soit pas le cagnard. Pas de courant d'air non plus, puis vous maintenez son terreau simplement humide. En suivant ce régime, son état devrait se stabiliser dans un premier temps, puis s'améliorer dans les mois à venir, mais soyez patiente, les palmiers de serre sont fragiles, ce qui rend leur acclimatation difficile et parfois éphémère. Quand on réussi, ils deviennent à peu près normaux, mais hélas, la plupart finissent à la poubelle avant, faute de patience de leurs propriétaires. Bonne chance donc,

 

 

1032 - Le 11/04/11    De Josiane, palmier à chanvre ...    J’habite Orthez (64) et cela fait plus de 30 ans que j’ai planté mon palmier. Il doit faire 5 à 6 mètres aujourd’hui et depuis quelques années il fait de grandes hampes de fruits et j’ai des bébés palmiers tout autour. L’un fait quand même 80 cm, les deux autres 20 et 10cm. J’aimerai des conseils pour les déplanter/replanter. Quelle distance entre eux, j’aimerai faire un groupe de 3 pas de lignes, quelle profondeur, ma terre est argileuse. Merci d’avance…. Josiane

Vous devriez trouver sur mon site à peu près toutes les informations dont vous avez besoins, notamment sur la page “Déplacer un Palmier”, même si celle-ci s’adresse un peu plus à des palmiers d’une bonne taille. En complément, ce que je peux dire, c’est que si vos bébés palmiers sont petits, je vous conseillerais pour la première année de les mettre en pot pour ne les replanter qu’au Printemps 2012. L’opération d’arrachage va leur faire perdre beaucoup de leurs racines, et pour moi, il est plus facile de gérer la reprise d’un petit palmier dans un pot, où l’on va mieux doser la lumière en évitant le plein soleil, mieux assurer l’arrosage et les soins, le temps qu’il refasse de nouvelles racines, plutôt que de le mettre en pleine terre tout de suite.

 

 

1031 - Le 10/04/11    De Séverine, Phoenix canariensis conseils ...    J'ai acheté 2 Phœnix canariensis d'1m50 que j'ai rempotés dans des jardinières sur ma terrasse il y a 2 semaines, les deux sèches complètement l'un après l'autre, j'arrose 2 fois pas semaine car il fait chaud en ce moment, est-ce trop d'eau ? Vont ils mourir ? Merci pour votre aide.

Arroser 2 fois par semaine des Phoenix quand il fait chaud, non, ça n’est pas trop, encore faut-il ne pas leur donner 100L à chaque fois, et puisque vous les avez rempotés, avoir bien pris la précaution d’utiliser un pot à fond percé pour ne pas les noyer. A mon avis, il faut chercher ailleurs. Je ne peux rien affirmer, mais puisque vous dites que vous venez de les acheter, il n’est pas impossible que ces palmiers soient d’une mauvaise qualité. Forcés en serre chez des producteurs Espagnols, Italiens ou de la côte Sud Méditerranéenne, puis importés en container par dizaines de milliers de pieds pour être vendus dans les grandes enseignes de jardineries de l’Hexagone et dans les allées marchandes des grandes surfaces alimentaires..., malheureusement, ces palmiers vendus à un prix très attractif ne durent pas plus longtemps qu’un bouquet de fleurs coupées. J’explique ici, pour moi, ce qui se passe: http://palmiers.bretagne.free.fr/Soigner_fichiers/SoinsAchat.htm#Apres%20achat.

Vous êtes la première personne qui m’envoie ce type de message depuis l’arrivée du Printemps 2011, mais je dois bien vous dire qu’hélas, des messages similaires au vôtre, j’en reçois des dizaines tous les ans à cette même période, à la période ou jardineries et grandes surfaces se remplissent de tous ces jolis petits palmiers bien verts, et comme tous les ans, cela me désole. Bref, en suivant les quelques conseils que je donne sur mon site, s’il n’est pas trop tard vous arriverez peut être à les sauver, bonne chance donc.

 

 

1030 - Le 05/04/11    De Stéphane, mon palmier a l'air malade ...    Mon Trachycarpus fortunei a l'air malade comme vous pouvez me voir sur la photo beaucoup de palmes sont brûlées. Dans me cœur il y a 3 ou 4 lances qui sont impeccables ( mais pas très vertes). J'ai fortifié avec un pulvérisant spécifique tonic palmier reverdissant stimulant de chez masso garden. Il y a t'il autre chose à faire, quelles sont les palmes à tailler? Je précise que le palmier a 1 an de plaine terre.

Ça n'est pas particulièrement que votre Trachycarpus soit malade, c'est qu'il a eu trop froid cet hivers. Alors c'est soit parce qu'il a été planté récemment et qu'il n'est pas encore acclimaté, soit que vous vous situez dans une région vraiment froide même pour ce résistant palmier, ou bien les deux à la fois. Si ses lances sont impeccables, tant mieux, c'est qu'il va bien. Vérifiez tout de même qu'il a bien repris sa croissance, à l'heure actuelle, cela doit commencer à se voir, et surtout que les lances ne sèchent pas à leur tour. Je ne connais pas le produit auquel vous faites allusion, et ne vous faites aucune illusion, les palmes jaunes ou brûlées ne vont pas redevenir vertes. Enfin, si vous le souhaitez, vous pouvez couper les parties sèches et brunes des palmes, cela n'a plus maintenant qu'une incidence esthétique.

 

 

1029 - Le 04/04/11    De Patrick, Phoenix ...    Bonjour et félicitations pour votre site. Nous sommes en Ariège, nous avons planté en pleine terre un Phoenix canariensis. Il doit avoir maintenant 6 à 7 ans. Ce printemps, des futurs grappes de fleurs apparaissent. Faut il les couper pour privilégier la croissance de cet arbre. Merci de vos éclairages. Bien à vous, Patrick

La floraison d'un palmier nécessite une certaine quantité énergie, d'ailleurs, certains palmiers ne fleurissent qu'une seule fois dans leur vie et meurent ensuite. Si l'on coupe les inflorescences avant maturité et avant qu'elles ne s'ouvrent, cette énergie bénéficiera effectivement à la croissance du palmier. Maintenant, c'est aussi un grand plaisir de voir son palmier en fleur, c'est à vous de voir.

 

 

1028 - Le 03/04/11    De Joffrey, bonjour ...    voila, c'est pour vous dire que j'adore votre site, vraiment bon travail tout ça, j'ai une question, voila j'ai un Trachycarpus princeps bleuté tout petit, on m'a conseillé de le mettre en pleine terre, parce que ce palmier aime pas les pots et se développe très mal, pouvez vous me dire quel conseil me donneriez - vous?

Je vois aussi que votre Trachycarpus princeps porte des Cochenilles (les points blancs), ça non plus ça n’est pas bon pour son développement, et bien sur, je suis également de cet avis, il se développera mieux en pleine terre qu’en pot, c’est une évidence. Si vous avez besoin, vous trouverez sur mon site, une page consacrée à la plantation des palmiers, vous devriez y trouver tous les conseils nécessaires à cette opération. Bonne plantation.

 

 

1027 - Le 01/04/11    De Yanhig, Taille des palmiers ...    Je viens de découvrir votre site fort intéressant. Moi, je possède un palmier Phœnix et je me demande tout simplement à quel moment de l'année je dois le tailler en sachant qu'il commence a avoir des feuilles jaunissantes. J'habite dans les alpes maritimes. Merci pour vos renseignements.

La taille des palmiers, c’est plutôt en début de saison, donc nous y arrivons suivant l’endroit où l’on vit. Personnellement, j’attends que les feuilles soient sèches avant de les couper, la plaie est moins “à vif”, et ça fait plus naturel. Les beaux palmiers tout vert auxquels on a retiré la moitié des palmes, je ne trouve pas ça très heureux.

 

 

1026 - Le 29/03/11    De Séverine, Question palmiers ...    Félicitations pour votre site et beaucoup de remerciement pour nous accorder de votre temps. J'aurais quelques questions a vous poser.

* Voilà j'ai planté en août 2010 des CHAMAEROPS HUMILIS (environ 1m) et protégé tout l'hiver par un voile d'hivernage + pailles et je m'aperçois qu'ils ont fait des pousses (palmes) au milieu et les autres palmes sont brunâtres (ceux de l'extérieur) donc je voulais savoir s'il faut que je coupe les palmes brunâtres sèches jusqu'au stipe ? ou le laisser ainsi ? puis je le faire des maintenant ?

* Aussi j'ai acheté un CYCAS REVOLUTA en mai 2010 et mis dans un grand pot que j'ai laissé dehors tout l'été et rentré dans mon garage en hiver, il était encore très beau mais je me suis dit que dans le garage, il n'a pas de clarté donc je l'ai rentré en décembre dans mon couloir et il a commencé a être triste, et depuis il est devenu brûlé, toutes les feuilles sont brunes séchées, je l'ai donc remis dehors depuis février. Dois je couper toutes les feuilles (palmes) ? donc il sera nu ! va t'il reprendre ?

* Faut il donner de l'engrais a ses palmiers (aussi j'en ai un qui est un TRACHYCARPUS FORTUNEI 1m50 qui est très beau) ? quand et quoi comme engrais ? Merci beaucoup pour vos réponses qui vont beaucoup m'aider.

Oui, vous pouvez couper les parties bien brunes et sèches, et le faire maintenant. Sur une plante, les parties totalement brûlées ne servent plus à rien, la plante ne les utilise plus, même chose donc pour votre Cycas que vous pouvez également laissez le dehors. Tant que son pied reste bien ferme, il se peut qu’il reparte, mais je ne peux rien affirmer par correspondance. Par contre, soyez patiente, car cela peut prendre plusieurs mois avant qu’il ne produise une nouvelle fronde de feuilles. Pour l’engrais, j’ai créé sur mon site une page spécifique sur ce sujet, je vous en donne l’adresse pour le cas où vous ne l’auriez pas trouvée: http://palmiers.bretagne.free.fr/Divers/Engrais.htm

 

 

1025 - Le 27/03/11    De Jérôme, palmier malade ...    Je tiens à vous féliciter pour votre site qui donne des explications claires à la survie de nos palmiers. J'ai une petite question qui j'espère sauvera mon palmier. J'ai acheté il y a peu longtemps un Butia capitata qui, après quelques jours, des taches blanches avec un desséchement sur quelques feuilles, une lance a bien poussé mais a séché à peine ouverte, une autre pousse mais pas encore ouverte, pourriez vous SVP m'expliquer mon problème avec mon palmier. Je vous joins 2 photos pour être plus clair, merci.

Votre palmier est infesté de Cochenilles à carapaces, c’est très visible sur la première photo. Il faut absolument l’en débarrasser sinon elles vont se multiplier et le fatiguer, ce qui est probablement déjà un peu le cas.

 

 

1024 - Le 26/03/11    De Gregory, besoin d'aide ...    Bonjour, je suis débutant dans la culture et plantation. Il y a 3-4 mois, je me suis acheté des graines de palmiers "Ravenala madagascariensis" sur  Graines.be. Cette semaine, je me suis lancé dans cette folle aventure de la passion des palmiers.
Lundi soir 21/03, j'ai mis mes graines dans l'eau tiède jusqu'à ce matin (25/03) pour maintenir l'eau tiède, en changent l'eau une fois par jour pendant 3 jours 1/2, j'ai donc pris une tasse rempli a moitié et exposé en dessous d'une lampe de bureau. (concernant la température, je n'ai pas pu la contrôler correctement, le seul thermomètre que j'avais c'est un thermomètre médical) il affichait 36,5 puis se mettais en erreur "low" car la température étai inférieur a celle-ci, je pense que c'était entre 30 et 35 car il n'y avais peu de différence avec la température de mon doigt, enfin j'espère...). Hier, je me suis fait plaisir, j'ai commandé sur eBay, une mini-serre chauffante que je devrais recevoir la semaine prochaine. Hier entre-temps, j'ai récupérer du terreau qui étai dans un pot d'une ancienne plante, ce terreau date de l'année passée, j'ai donc pris 50% de ce terreau, 30% de la terre de mon jardin et 20% de sable. Le tout stérilisé au micro-onde à pleine puissance pendant 2 minutes. J'ai pris un petit pot plastique 15x15 (tuper...are) que j'ai mis 5cm de ce mélange puis j'ai mis mes graines et remis une couche de 1 cm du mélange. Ce dont j'ai peur, c'est qu'en stérilisant le mélange "Terre, terreau sable" de perdre la valeur nutritive et le faite que c'est un vieux terreau?
Je suis allé en grande surface cette aprèm et j'ai acheté un ancrais liquide "substral nutri+Max plante d'intérieur" avec un taux npk 6.3.6., je ne sais pas ce que vous pensiez de cette engrais? Pour le mélange de l'engrais j'ai mis 1/4 de bouchon pour 1 litre d'eau dans un pulvérisateur. Est-ce bon de pulvériser légèrement la terre pendant la période de germination avec l'engrais? Géographiquement je suis en Belgique, pouvez-vous me dire la croissance de ce genre de palmier?
En attendant ma serre, le tuperw...re dont j'ai mis les graines en terre est en dessous de ma lampe de bureau pour créer une chaleur avec un sac plastique transparent troué par dessus, la température de la terre est à 35,4. Est-ce que jusqu'à présent, je respecte bien le principe de germination de palmier?
Cordialement à tous

Je ne connaissais pas ce site Graines.be, et je suis donc allé y faire un petit tour. La présentation qu’ils font du “Ravenala madagascariensis” est pour moi un peu étonnante. Le “Ravenala madagascariensis” n'est pas un palmier, et c’est la première fois que je vois cet arbre appelé le “Palmier des voyageurs”.    “Arbre des voyageurs” oui, je savais, mais pas palmier... Cette dénomination aide d’ailleurs à la confusion je trouve, même si ensuite le site Graines.be rectifie cette erreur.

Bref, je ne suis déjà pas un spécialiste de la germination des palmiers, même si je la pratique de temps en temps, mais je le suis encore moins lorsque la plante n’est pas un palmier, car je ne sais pas du tout s’il faut pratiquer de la même façon, cela n’a rien d’évident. Sur leur site, ils annoncent envoyer avec chaque commande un Email comportant les instructions précises de germination, j’espère que cela a été le cas pour vous. Ce que je puis dire, par rapport à un palmier, c’est que dans les premières semaines de la germination, le fait que le terreau soit inerte n’est pas un problème puisque la graine se nourrit des substances nutritives qu’elle porte en elle justement. Ensuite, une fois que la racine pivot commence à produire de petites racines adventives et la première feuille séminale, alors là, oui, il faut passer à un terreau nutritif. Également, et pour la même raison, l’engrais, au stade de la graine, est parfaitement inutile. Mais voila, ces réflexions sont elles applicables à une autre plante qu’un palmier, je ne sais pas. Ma conviction est que oui, mais je ne peux pas m’engager et vous faire faire des bêtises au risque de vous voir perdre vos graines. Pour ce qui est de la croissance de cette plante, même chose, je ne sais pas. Essayez de prendre contact avec le site “GardenBreizh”, ce site est beaucoup plus généraliste et a une fiche sur le “Ravenala madagascariensis”. Ils pourront probablement mieux vous renseigner sur cette plante.

 

 

1023 - Le 23/03/11    De Fabienne, Mort de mes Phoenix canariensis ...    Le beau temps arrive, me voici à sortir mes pots de plantes méditerranéennes. Mon problème aujourd'hui porte sur mes 4 Phoenix canariensis. Malgré un hivernage au sous-sol tous les hivers depuis 7 ans, et un arrosage régulier en hiver, les pauvres sont dans un piteux état cette année. La neige nous a surpris fin Novembre, ils ont été sous la neige une journée. Comment savoir s'ils sont morts ? J'ai tiré sur les tiges du milieu, elles sont venues toutes seules. Il y a "une poudre blanche" à la base. Dois-je les considérer comme morts et foncer à la jardinerie en acheter de nouveau ? Ou y-a t-il un espoir ? J'habite dans l'Eure et Loir, près de Chartres. Merci de votre aide,

Pour l’instant, il est trop tôt pour dire qu’ils sont morts. Faites leur un traitement avec un fongicide systémique, du genre Aliette Express J, comme je l’explique à la page “Soigner après le froid” sur mon site, puis armez vous de patience. Si tout va bien, de nouvelles lances referont leur apparition par les trous laissés par la chute des lances brûlées. Si rien ne se passe d’ici fin Juin, et qu’ils continuent de sécher, les choses s’orientent mal et il est possible que dans ce cas, ils soient mort. La “poudre blanche” est en fait un développement de spores de champignons, qui indique la présence de moisissure, d’où le traitement avec un fongicide que je préconise. Il se peut aussi que tous n’aient pas le même sort, donc bonne chance,

 

 

1022 - Le 21/03/11    De Edith, Phoenix des Canaries ...    Bonjour , pour commencer votre site est fort intéressant ....J'habite en Savoie j'ai 2 palmiers phoenix des canaries que j'ai rentré pendant l'hiver, malheureusement les palmes extérieures du palmier ont séché, dois je les couper sachant que près du tronc sur une longueur de 5 cm environ le palme est toujours verte ???? et sur les autres palmes qui elles sont bien vertes certaines feuilles sont légèrement sèches, est ce que je dois couper les bouts des feuilles et garder que la partie verte .... merci par avance pour votre aide ...

Oui, vous pouvez couper ce qui est bien sec, de préférence, gardez tout ce qui est encore vert pour l’instant, juste histoire d’éviter de créer une ou des plaies alors que quelques jours de froid sont encore possible, nous ne sommes que mi-mars, ne l’oublions pas.

 

 

1021 - Le 20/03/11    De Laetitia, Conseil d'achat d'un Palmer ...    Je suis "tombée" sur votre site, très intéressant, car avec mon ami, nous sommes Costarmoricains et pensons investir dans un palmier, notre 1er, pour notre future demeure.    Nous emménageons d'ici Juin dans une jolie maison, façade plein sud, il y a une cour avec un petit coin de terre, 3-4M2 environ, nous comptons enlever les rosiers existants et mettre un Trachy fortunei, très résistant, apparemment aux embruns, froid ect... et placer notre Phoenix à coté.

Si cela ne vous dérange pas de nous renseigner, j'aurai aimé avoir l'avis d'un passionné, d'un connaisseur ... qu'en pensez vous ?    Merci. cordialement. Laetitia. Si vous disposez de “seulement” 3 à 4 m², il n’est pas possible d’y mettre 2 palmiers, encore moins un Trachycarpus avec un Phoenix canariensis. Mon avis est de mettre seulement un Trachycarpus, lui se plaira très probablement, et en plus, il ne vous décevra pas car vous avez raison, c’est un palmier très résistant, beaucoup plus que le Phoenix. De plus, 3 à 4 m², c’est à mon avis trop petit pour un Phoenix, si jamais il vient à se plaire et résiste à vos hivers, il vous “mangera” rapidement toute cette place, et même plus...

 

 

1020 - Le 17/03/11    De Sandrine, suite du message 1019 ci-dessous ...    suite à votre demande, voici des photos du palmier! merci par avance, bonne continuation.

Alors, votre palmier n’est pas un Phoenix, c’est un Butia capitata (comme quoi, les photos...). Je pense que c’est pour cela que vous le retrouvez avec ces tâches. Pour moi, elles sont le résultat d’un hiver plus froid et/ou plus humide que d’habitude pour votre palmier, ce que n’apprécie pas beaucoup le Butia. Les tâches ne vont pas s’en aller et vont se transformer en nécroses qui vont sécher. Normalement, les nouvelles palmes ne seront pas atteintes. Vous pouvez le traiter avec un fongicide systémique ne contenant pas de cuivre, cela l’aidera, mais à voir comme cela, il semble aller bien.

 

 

1019 - Le 16/03/11    De Sandrine, Tâches brunes sur Phoenix canariensis ...    Je vis dans le sud de la France entre Marseille et Aix en Provence et j'ai la chance d'avoir un jardin peuplé de nombreux palmiers sur un des phoenix sont apparues de très nombreuses tâches brunes, en me renseignant j'ai lu que cela pouvait être du à l'effet loupe de la pluie???    ou cela peut il être du à un autre facteur?    merci et félicitations pour votre site

C'est vrai, cela peut être dû à l'effet loupe de la pluie, mais dans certains cas particulier, du genre jeunes palmiers non acclimatés au soleil. Parce que si cela était une généralité, tous les palmiers seraient couverts de ces tâches. Donc à moins que votre palmier ne soit un jeune palmier en pot que vous cultivez habituellement dans la maison, et que vous l'ayez mis dehors sous la pluie et qu'il ait pris le soleil juste après, j'en doute. Maintenant, le problème est que de nombreuses pathologies se révèlent sous la forme de tâches brunes sur les palmes, de différentes formes, de différentes couleurs, des carences en minéraux souvent, et sans photo, je ne puis vous aider plus que ce que je viens de faire. Si cela vous est possible, envoyez moi quelques photos de ces tâches, les plus nettes possible, avec des photos de vue générale de votre palmier. J'essaierais si possible de vous en dire plus. Une autre solution est, vous qui possédez plusieurs palmiers dans votre jardin, d'essayer de vous procurer l'ouvrage "Maladies des Palmiers", dont vous trouverez les références sur mon site dans la rubrique "J'ai lu".

 

 

1018 - Le 07/03/11    De Patricia, Achat d'un palmier des Canaries ...    Je viens d'acheter un palmier des Canaries dans une jardinerie à Antibes.    Quand j'ai voulu le rempoter, il avait un chignon de racines sur 5 cm au fond du pot.    J'ai coupé certaines racines qui étaient toutes sèches et marrons.    Je me demande si ce palmier était gelé au moment de mon achat.    Il me semble que les feuilles commencent à sécher.    Que me conseillez-vous ?

Le fait que votre palmier ait un chignon de racines au fond du pot témoigne surtout du fait qu'il doit être dans ce pot depuis probablement plus d'une année. Petit à petit, la terre du fond du pot s'évacue par les trous du pot, et les racines pourrissent. Rien de bien grave normalement. La taille du chignon et le rempotage que vous avez fait ont été un bon réflexe. Maintenant, il faut le cultiver pendant quelques temps encore comme il l'était dans la jardinerie lorsque vous l'avez acheté. S'il était dehors, mettez le dehors, mais s'il était en serre, gardez le en intérieur. Dans les deux cas, je le mettrais à un endroit très clair mais sans soleil direct. Maintenez le terreau légèrement humide et laissez le se refaire comme ça. Ensuite, dans les semaines à venir, si tout se passe bien, mettez le au soleil petit à petit, de plus en plus longtemps. L'Été, surtout chez vous, n'oubliez pas de l'arroser souvent, le terreau des plantes en pot s'assèche très vite.    Enfin, vous craignez qu'il n'ait gelé... Dans le doute, traitez le avec un fongicide systémique, ça ne lui fera aucun mal même s'il n'a pas gelé. Ensuite vous allez le savoir très vite, car s'il a réellement et sévèrement gelé, ce que je vous ai dit ci-dessus n'améliorera pas son état, il est peut être même déjà mort. Par contre, s'il n'a que peu gelé, ce que je vous souhaite, vous pouvez vous inspirer de cette page de mon site: http://palmiers.bretagne.free.fr/Soigner_fichiers/SoinsFroid.htm.    Voila, j’espère vous avoir un peu aidé,

 

1017 - Le 06/03/11    De Régis, Washingtonia robusta ...    bonjour, en novembre dernier, on m'a donné un Washingtonia robuste d'une dizaine d'années.    Il avait déjà le feuillage brûlé par les premières gelées (Ille et Vilaine).    Je l'ai planté sans tarder au mois de novembre, arrosé copieusement, attaché toutes ses feuilles vers le centre pour protéger le coeur, et recouvert d'un voile d'hivernage.    Que dois je faire à l'arrivée des beaux jours ?    Le découvrir, couper toutes ses branches grillées etc. ?    Merci pour votre site très instructif pour nous les Bretons.

En Ille & Vilaine, sauf si vous vous situez dans une zone côtière, avec le mois de décembre que nous avons connu, vous avez de la chance si votre Washingtonia robusta est encore vivant. Si vous avez parcouru la page de mon site qui concerne ce palmier (le Washingtonia robusta), vous savez maintenant qu'il ne résiste pas à un froid inférieur à -7° environ, seuil de température régulièrement dépassé l'Hiver dans notre département, et qui l'a été plusieurs fois cet Hiver. Donc, non, hélas, le Washingtonia robusta n'est pas un palmier pour nous. De plus, le vôtre a été planté à la période la plus défavorable qui soit pour un palmier, au tout début de l'Hiver après avoir semble t'il déjà souffert du froid.    Bref, il est à mon avis encore tôt pour retirer les protections des palmiers non rustique, et les miens sont encore "emballés", et le resteront jusqu'à fin mars ou courant avril suivant les prévisions de la météo. On peut bien sur les aérer au profit de ces belles journées ensoleillées, mais la prudence doit rester de mise car les nuits sont froides, –2.8° cette nuit...    Quand vous déballerez votre Washingtonia, vous pourrez lui couper toutes les palmes grillées, donc toutes les palmes si toutes sont grillées. Il ne restera que le tronc. Ensuite, il faudra tester la résistance de la lance, et traiter au fongicide votre palmier si elle se détache. Si elle tient bon, il faudra bien l'observer au fil des jours, pour vérifier si elle pousse. Si oui, alors tout va bien, sinon il faudra attendre quelques mois, et si rien ne se passe, le déplanter et le jeter.

 

1016 - Le 02/03/11    De Morgane, Palmiers ...    Après avoir visité votre site je me permets de vous contacter afin de vous posez une petite question...    Lors de mes recherches sur Internet, votre site m'a interpellé puisque je vis également en Bretagne et plus particulièrement dans le Finistère...    Je viens d'emménager dans ma nouvelle maison et j'ai donc tout le jardin à faire. Je pense mettre de la pelouse quasiment partout mais j'aimerais également faire un parterre ambiance "exotique". J'ai donc imaginé mettre différentes sortes de palmiers, un bananier voir du bambou (mais ce dernier va probablement rester en pot sur la terrasse), le tout sur des écorces de pin.    Le soucis est que je ne m'y connais pas du tout, je suis totalement novice en la matière donc peut être pourriez-vous me conseiller sur les palmiers qui peuvent s'allier ensemble pour un joli rendu ???    En espérant une réponse de votre part,

C'est à dire que je ne suis pas architecte paysagiste, donc vous conseiller sur des palmiers qui peuvent s'allier ensemble est difficile. Pour moi de toute façon, esthétiquement, tous peuvent s'allier ensemble, c'est simplement une question de surface dont on dispose, qui permet de faire soit seulement un, soit plusieurs tableaux. A mon avis, ça n'est pas par l'angle esthétique qui faut regarder le projet. Plutôt par l'angle de la résistance aux conditions qu'ils devront subir là où ils seront plantés, et en premier lieu les conditions hivernales. Devront ils affronter une situation Hivernale froide et sèche, ou froide et humide, ventée... Observez aussi ce qui se fait dans votre voisinage, y a t'il déjà des palmiers qui tiennent bien l'Hiver chez vos voisins ? Si oui, autant commencer par ceux là. Pour moi, vous devez d'abord répondre précisément à ces questions, en quelques sorte, vous faire une cartographie de votre jardin et de ses possibilités, ce qui vous permettra ensuite de choisir dans la vaste gamme des palmiers.    Le Finistère peut accueillir beaucoup de palmier, mais il faut quand même être sûr de ne pas planter n'importe quoi.

 

 

1015 - Le 27/02/11    De Isabelle, Quand découvrir mon Palmier ? ...    J'habite en Charente Maritime et j'aimerais savoir si je peux découvrir mon palmier(boule), enfin c'est le nom que je lui donne. Je crois que c'est un Phoenix. Merci de me répondre, j'y tiens à mon bébé palmier.

L’Hiver n’est pas terminé, loin de là, et j’ai par le passé connu des nuits très froides en Mars ou le thermomètre a dépassé la barre des -5°. Personnellement, je ne découvre jamais mes palmiers avant le mois d’Avril tout en scrutant les prévisions météo.

 

 

1014 - Le 27/02/11    De Sylvie, Palmier en péril ? ...    Je suis dans l'Est parisien, et j'ai planté dans mon jardin un Butia en 1997. Il se développe de la base. C'est à dire qu'il n'y a pas de tronc, mais j'ai coupé au fur et à mesure les palmes à environ 20 cm. Le problème qui se pose actuellement, c'est que des débris végétaux (feuilles d'autres arbres) pourris dans les interstices, et maintenant la base des anciennes stipes pourrissent, et j'en ai enlevé quelques unes; mais en dessous, le diamètre de ce qui reste est beaucoup plus petit. Faut il toutes les enlever? Faut il remettre de la terre jusqu'aux stipes vertes. Est ce le tronc qui commence en dessous? Si mes explications ne sont pas suffisamment claires; je peux faire des photos;(quoique je ne suis pas très douée).
De retour d'un voyage en Floride et sud des USA, je me suis régalée par des récoltes de beaucoup de palmiers. En rentrant, dans une boite en plastique, j'ai mis du Sopalin par dessus mes graines, par dessus à nouveau sopalin et de l'eau bien humide. Par dessus un couvercle bien étanche, et sur un radiateur.
Ensuite, patience. J'ai déjà plusieurs graines qui ont germées. Je les mets ensuite dans un petit pot de tourbe, toujours dans un boite en plastique.
Quand la première "feuille arrive, je sors le pot, et je le mets à température ambiante. Je vérifie souvent l'intérieur des boites, au besoin, si une pourriture se retrouve, je prends les graines et je les rince bien. Il faudra ensuite que j'identifie les espèces, car je ne me souviens plus très bien des plantes mères?
Merci pour votre aide,et bien cordialement.

Vos explications sont assez claires, je vous rassure, mais je veux bien quelques photos quand même, pour constater la taille de votre Butia et voir exactement ce qui se passe, car cela peut aussi être "relativement" normal.

 

 

1013 - Le 25/02/11    De Yves, Pouvez vous m'aider à soigner mon Phoenix ? ...    Avant tout, je vous félicite pour votre site et depuis l'été dernier je partage votre passion sur ces plantes magnifiques et peu ordinaires. Je possède plusieurs palmiers en pot que j'ai rentré cet hivers pour mieux les protéger. Afin de les bichonner, j'ai suivi vos conseils comme lumière d'appoint (tube lumière du jour pendant 12 heures) et brumisateur pour un bon taux d'humidité (50 à 60 %)+ soucoupe et billes d'argiles.    Ils sont exposés derrière des vitres avec voilages orientées plein sud. Je précise que j'habite en Moselle....donc peu de soleil depuis le début de l'hivers.    J'ai réduit l'arrosage à 1 tout les 15 jours environ lorsque la terre est sèche.    Tous se portent bien....sauf mon phoenix roebelenii qui depuis peu présente un brunissement des palmes qui se rapproche des jeunes palmes. La plante est vivante (enfin je pense ) et fait de nouvelles palmes.    Aussi je cherche la raison de ce mal.    Brûlures foliaires ? attaques fongiques ? je ne sais pas, je vous adresse 2 photos.    Je vous remercie vivement pour votre aide

Si je comprends bien, vous possédez votre Phoenix roebelenii depuis seulement quelques mois. Les photos ne montrent rien de spécial qui m’aide à découvrir un mal particulier. Des brûlures solaire je ne pense pas, et pour diagnostiquer une attaque fongique, il faut vraiment soit avoir le nez sur la plante soit avoir des photos en macro d’une grande qualité.    Il n’est pas impossible, par contre, que votre Phoenix commence à souffrir de stress, ce palmier y est très sensible. Tous les témoignages que je reçois me le confirment, surtout à la fin de l’hiver ou le P. roebelenii a cruellement manqué de lumière sous notre climat, alors qu’il est normalement en période végétative sous son climat d’origine.    Je pense que vous avez lu les pages de mon site qui concernent ce palmier et les différentes causes sources de stress après un achat récent. Au cas ou, je vous donne les liens menant vers ces pages:

http://palmiers.bretagne.free.fr/phoenix_roebelenii_fichiers/Phoenix_roebelenii.htm

http://palmiers.bretagne.free.fr/Soigner_fichiers/SoinsAchat.htm#Apres%20achat

Vous annoncez que votre Phoenix produit toujours des palmes. C'est bon signe, cela veut effectivement dire qu’il est vivant, et que, dès que les beaux jours seront revenus, il se refera une petite santé. Profitez en pour revoir son emplacement, il est possible qu’il réclame encore plus de luminosité l’Hiver pour ne pas dépérir.

 

1012 - Le 22/02/11    De Marie-Eve, <sans objet> ...    J'ai trouvé votre site par hasard et je le trouve très bien fait.    J'ai parcouru quelques réponses que vous avez apporté aux internautes mais je souhaiterais être rassurée !    On m'a offert ce week-end un palmier phoenix, et malgré les explications de la vendeuse de la jardinerie j'ai quelques questions. Sur la première photo, vous verrez la distance d'avec la fenêtre : est ce trop pour mon palmier ? Il est dans la seule pièce qui n'a pas de soleil direct mais qui est quand même lumineuse...    On m'a dit de couper les branches dès qu'elles jauniront. Là ce sont les épines qui jaunissent et sont sèches (elles ne le sont pas toutes, c'est principalement la branche en photo...), que dois je faire ?    J'ai un chauffage au sol, j'espère que cela ne va pas nuire à mon palmier (je vais pulvériser et arroser le tronc régulièrement).

D’après ce que j’en vois sur la photo, je crains qu’effectivement, votre Phoenix roebelenii soit trop loin de la fenêtre. Le P. roebelenii réclame beaucoup de lumière, donc d’être au plus près d’une fenêtre surtout si celle-ci ne voit pas le soleil de la journée. Cela peut nous paraître à nous humain, un éclairage suffisant, mais pour le Phoenix, non. Il faut aussi penser à ouvrir les stores ou volets le plus tôt le matin, dès que le jour se lève, pour ne les refermer que le plus tard le soir quand il se couche, afin que le palmier bénéficie d’un maximum de lumière toute la journée. Également lors des vacances, il est préférable de ne pas laisser le Phoenix roebelenii dans un logement volets clos pendant plusieurs semaines. On peut, dans ce cas, l’éclairer avec un spot sur une prise à minuterie. L’idéal pour lui étant une véranda chauffée pour ceux qui ont la chance d’en avoir une.    Ensuite, pour la taille, personnellement j’attends toujours que les feuilles soient bien roussies pour les couper. Le faire quand elles sont jaunes est à mon avis trop tôt, les cellules sont encore vivantes à ce stade, et donc la plante s’en sert encore. Dans les jardineries, le conseil est différent, je sais, mais ça n’est qu’un argument commercial. Si une plante n’est pas esthétiquement verte à 100%, c’est la poubelle, et pourtant dans la nature, les plantes ne sont jamais vertes à 100%, certaines feuilles le sont quand d’autres sont un peu jaunes... L’argument esthétique est, de plus, une question de goût personnel.    Pour le chauffage au sol, il n’y a aucun problème, au contraire, il me semble que celui-ci est même très bon pour les plantes, car mieux réparti dans le logement.    Voilà, j’espère vous avoir un peu aidé,

 

1011 - Le 20/02/11    De Sophie, <sans objet> ...    Je suis embêtée car j'ai ramené l'année passée un palmier de Tunisie dont je ne connais pas le nom.... Il à très bien pris sous serre et je pensais le mettre en pleine terre au mois de Juin... La personne qui me l'a donné (un tunisien) m'a assuré qu'il tiendrait à -25°... Cela vous dit-il quelque chose et avez vous une idée de ce que cela pourrait être ? et comment je dois m'en occuper ?...

Ah, hélas, le seul critère de la résistance au froid d’un palmier est insuffisant pour en découvrir le genre et la variété. Il faut aussi savoir que les palmiers qui provienne des pays chauds et secs, s’ils résistent parfois bien au froid, résistent beaucoup moins bien au froid humide. Ce qui fait que votre palmier peut très bien résister à un grand froid Tunisien, mais pas du tout à un froid Breton... Avez vous la possibilité de m’en envoyer une ou des photos numériques, même en provenance d’un téléphone portable ? Si oui, je pourrais vous en dire plus, sinon, il y a un risque important à planter votre palmier dans votre jardin.

 

1010 - Le 15/02/11    De Benjamin, <sans objet> ...    Je viens de découvrir votre site, c’est vraiment super ces conseils. Voici ma question: j’ai acheté un Phoenix il y a 3 ans que j’ai planté sur ma terrasse et depuis il vivote... Je m’explique: je ne trouve pas qu’il se développe de manière remarquable et surtout il est devenu tout jaune!!! Est-ce qu’il y a un remède miracle pour lui redonner un peu de vert? Engrais de fonds?? Merci pour vos conseils, Benjamin de Nice.

Si vous l’avez planté il n’y a que 3 ans, il devait être plus petit malgré tout. Il faut qu’il s’installe, qu’il trouve ses marques et au bout de 3 ans, ça doit être bon maintenant. Un palmier ne se met pas à pousser rapidement dès sa plantation. S’il est jaune, je pense que la faute en revient à la qualité de votre sol. Il est probable qu’il soit relativement pauvre en bonne terre et il faut l’améliorer. Probablement qu’à la plantation, il aurait fallu faire un trou plus grand (au moins 1 m3) pour amender le sol en remplaçant la “caillasse” par de la terre végétale.

Vous pouvez lui donner au Printemps en surfaçage du sang séché, ou du fumier (pas du fumier frais bien entendu), et en fin de saison, de la corne broyée c’est pas mal aussi. Ça devrait bien l’aider. N’oubliez pas de l’arroser assez copieusement surtout l’Été, ça ne peut que l’aider à pousser plus vite.

 

 

1009 - Le 12/02/11    De Morgan, Phoenix canariensis ...    Bonjour, je vous avais contacté il y a quelques temps pour un très jeune Trachycarpus fortunei. Aujourd'hui, je vous contacte pour un Phoenix canariensis que j'ai acheté qui mesure environs 90 cm avec les feuilles. J'aurais aimé savoir si il était capable de résister à des températures de l'ordre de -2°C. J'habite dans le Nord Pas-de-Calais, et je souhaiterais commencer à l'habituer au froid. Et comme en ce moment les températures ne sont pas trop basses, je pensais que ce serait pas mal de profiter de cette occasion. Étant donné son jeune âge, je me demandais s'il était donc possible de l'exposer à -2°C. J'attends votre réponse avec impatience, en espérant que celle-ci soit positive. Merci d'avance.

Personnellement, je ne prendrais pas ce risque, car on ne peut pas maîtriser la précision du froid. La météo peut nous annoncer -2° dans la nuit, et en vérité, à cause d’une couverture nuageuse différence de celle prévue, il fera un peu plus froid, -3° ou -4°... Je constate cela depuis des années, donc le risque est grand.

 

 

1008 - Le 07/02/11    De Josette, félicitation pour votre site ...

Merci pour toutes ces réponses des fous de palmiers. Je suis moi aussi une folle de palmiers. J'ai la chance d'habiter

a 2 km de Perros-Guirec dans les côtes d'Armor. Actuellement je possède

2 Trachycarpus wagnerianus

1 chamaerops humilis vulcano

1 Sabal minor

3 Brahea armata dont un qui a poussé tout seul car je pensais que la graine n'était pas bonne et je l'ai jetée

2 Trachycarpus princeps

1 Bismarckia nobilis

1 Trachycarpus fortunei

1 sabal texensis

2 Butia eriospatha

2 Butia capitata

1 Butia archéri
5 phoenix canareniensis ( très grands) et pleins de petits de 50 cm que j'ai semé

1 Chamaerops humilis

1 Livistona décipiens

1 Livistona chinensis

Par contre j'ai semé l'été dernier des multipliants provenant de Guyane qui se portent très bien, une partie sont dehors

sous des hortensias a l'abri et les autres dans une petite serre froide

J'ai beaucoup de Phoenix canariensis et d'autres palmiers (je ne connais pas leurs noms)

Tout ce petit monde se porte bien, et prochainement je parts au Chili ou j'aimerais voir et ramener peut-être un Jubaea

Vous voyez comme vous je suis tombée dans la marmite des palmiers

 

1007 - Le 07/02/11    De Régis, question pour mon Phoenix canariensis ...    bonjour, voila je me permets de vous écrire car au printemps dernier j'ai acheté un Phœnix canariensis d'environ 2 mètres que nous avons planté dans un énorme pot fait pour lui avec un bon système de drainage.    J'habite en Alsace (je sais c'est très prétentieux mais je suis tombée amoureuse de ce palmier, donc pour l'hivernage nous l'avons rentré dans un abri pas complètement fermé, nous avons resserré ses palmes, bourré le pot avec de la paille pour protéger son cœur, et surtout enroulé le pot avec de l'isolation plus une toile d'hivernage.
Nous avons attendu le dernier moment pour le rentrer, c'était début novembre il n'a pas subit de grand froid, mais maintenant, les palmes son toutes sèches, pas jaunes ni brunes, mais presque cassantes, je ne l'ai pas arrosé de peur que les racines gèlent quand même, j'ai très peur que cela l'ait tué, est ce normal? Va t'il se réveiller au printemps et redevenir bien vert?    Merci d'avance pour vos conseils, j'espère ne pas être tombé sur votre site trop tard.

Si vous avez bien parcouru mon site, vous devez maintenant savoir que, malheureusement, le Phoenix canariensis n'est vraiment pas un palmier fait pour l'Alsace...    La description que vous faites confirme que votre palmier a gelé, c'est une certitude, mais jusqu'à quel point, comme je ne sais rien des températures qu'il a fait au plus froid chez vous, c'est impossible à dire.    Si j'ai bien compris, il y a, à mon avis, plusieurs erreurs dans ce que vous avez fait, je m'explique:    La première, avoir rentré votre palmier dans un abri pas complètement fermé, donc quand il a fait si froid chez vous, on peut imaginer que dans l'abri, il a fait pratiquement aussi froid que dehors. Lorsque, à la télévision, j'entendais parler des températures en Alsace, elles dépassaient allègrement la barre des -10°, et -10° c'est déjà beaucoup trop bas pour un Phoenix en pot. Cette méthode n'est efficace que dans les endroits où il ne fait pas très froid. Ailleurs, il faut absolument rentrer les plantes fragiles et en pots dans un endroit hors gel.    Ensuite, les voiles de protections sont inutiles pour lutter contre des températures extrêmes si on n'installe pas en plus une source de chaleur à l'intérieur du voile. Un exemple: Si une plante résiste à -5° et que le froid à l'extérieur descend à -6°, là Ok, le voile va aider, car à l'intérieur du voile il ne fera peut être que -4° ou un petit -5°, avec de la chance la plante peut survivre. Mais si dehors il fait -15°, vous comprenez qu'à l'intérieur du voile, il va faire aussi presque -15°, ou -14°, donc notre plante qui résiste à -5° va fatalement mourir. Quand il y a une trop grande différence entre la résistance potentielle au froid d'une plante et le froid qu'elle va devoir réellement endurer, un simple voile ne suffit pas.    Enfin, les palmiers ne s'arrêtent pas de pousser en hiver, même si leur croissance est infime, ils ont besoin d'eau, très très peu bien sur, mais on ne peut pas les laisser plusieurs mois dans un pot sans le moindre apport d'eau, d'où l'importance, encore une fois, de ne pas les stocker n'importe où, car cette humidité favorise aussi le gel de la motte... Pas simple n'est-ce pas...    Bref, pour l'instant, ce que je peux vous dire, c'est que pour moi, votre palmier a gelé, que les palmes qui sont sèches, même si elles sont encore vertes, vont brunir dans les semaines ou les mois à venir. Les tissus sont brûlés et elles ne reverdiront pas. Tout cela ne veux pas dire que votre Phoenix soit mort, mais je ne peux pas non plus vous dire s'il va se réveiller au Printemps, il ne reste plus qu'à attendre le retour des beaux jours et voir si la lance se remet à pousser.

 

1006 - Le 07/02/11    De Jonathan, ...    Je viens de découvrir votre site sur lequel vous apportez de bons renseignements.    J'ai 2 phoenix sur mon balcon que j'ai recouvert d'un voile d'hivernage de décembre à aujourd'hui.    En les découvrant, je viens de découvrir que toutes les palmes sont sèches...    Peut on les couper au risque de ne laisser que les troncs ou alors les laisser dans l'espoir qu'elles redeviennent vertes?    Merci de votre réponse

Alors oui, vous pouvez couper les feuilles qui sont vraiment sèches et calcinées, elles ne redeviendront jamais vertes, hélas. Ensuite, il est trop tôt pour dire si vos palmiers sont encore en vie. Il faut patienter quelques mois, minimum jusqu’à Juin ou Juillet, pour voir si une nouvelle lance verte pousse. Mais je crains fort que des Phoenix en pot sur un balcon, juste protégés par un voile d’hivernage, n’aient pas résistés aux nombreuses nuits ou les températures sont passées en dessous du 0°.

 

 

1005 - Le 28/01/11    De Isabelle, ...    J'habite en Charente maritime et je souhaite planter un Phoenix canariensis.  Je débute en matière de palmiers et je trouve votre site très intéressant et instructif.    Nous aimerions le planter proche de notre terrasse et nous avons une fosse sceptique au milieu du jardin.    Savez vous si les racines sont envahissantes?    Quelle distance doit être respectée pour éviter les dégâts?    Merci par avance pour votre aide.

Réservez lui un espace d’au moins deux mètres au carré et il ne devrait y avoir aucun problème.    Par contre, assurez vous au préalable que votre jardin, et surtout les conditions hivernales qui y règnent, sont propices à la culture sur le long terme d’un Phoenix canariensis.    Le long du littoral, ça n’est peut être pas impossible, mais si vous vous situez en intérieur des terres... c’est moins sûr.

 

 

1004 - Le 24/01/11    De Pierre, Phoenix roebelenii ...    J'aurai besoin de votre avis concernant un Phoenix roebelenii, celui ci est en véranda et prés d'une fenêtre orientée ouest, depuis un certain temps je me suis aperçu qu'il y avait des dépôts blancs et collants à la base des palmes, juste à la sortie du coeur. j'ai tous d'abord pensé qu'il s'agissait de la bruine blanchâtre que l'on constate lors de la sortie de nouvelles palmes, en y regardant de plus prés j'ai constaté que les nouvelles palmes étaient collantes et en cours d'assèchement, j'ai tiré sur ces nouvelles lances pour voir si elles étaient solidement accrochées au coeur et elles sont venues facilement. j'hésite maintenant entre une attaque de cochenilles farineuses ou une attaque fongique (seul les nouvelles palmes sont attaquées) le reste de la plante est en bon état, je vous fais suivre quelques photos, pouvez vous me donner votre avis ? j"ai traité la plante en la pulvérisant et en l'arrosant a l'aide d"une solution d'Aliette express, j'ai également pulvérisé un aérosol systémique anti-cochenilles, merci de me donner votre avis et quelques conseils.

Pour moi, il s’agit d’une attaque de Cochenille farineuse, et elles ont déjà fait pas mal de dégâts. Si le traitement que vous avez donné est du type Systémique, c’est bon, sinon, au stade ou cela est rendu, il faut trouver un anti-cochenille systémique, et même, essayez d’en enlever le maximum à la main, et il y a urgence.

 

 

1003 - Le 16/01/11    De Gilles, Question sur Phoenix ...    Je visite régulièrement votre site sur les phoenix canaries et j’aimerai vous soumettre avec photos à l’appui le dilemme du phoenix canaries planté en juin 2010. Nous l’avons couvert avec un voile d’hivernage pour les froids que nous avons eu il y a quelques semaines mais depuis les températures sont plus clémentes et cet après midi nous l’avons découvert mais il se trouve dans un drôle d’état. Que pensez vous de l’état du palmier et que devons nous faire pour qu’il reparte. Faut-il tailler les bouts des palmes desséchés ? ou bien les couper au ras du tronc. Quels sont les conseils que vous pouvez nous procurer pour éviter qu’il ne meure. Nous habitons à Nantes. D’avance merci de vos conseils.

Pour l’instant, tout semble normal, il a été couvert pendant plusieurs semaines et il a fait vraiment froid, tout ce qu’il faut pour bien abîmer les palmiers. Faites lui un traitement avec un fongicide systémique à large spectre, et surtout, gardez sa protection à porté de main, l’hiver est loin d’être terminé, un retour du froid n’est pas à écarter dès que cette période de redoux touchera à sa fin.

 

 

1002 - Le 11/01/11    De Sabine, ...    Je souhaitais poser une question sur votre site a propose de mon palmier... Voila j ai un palmier hawaïen et il a eu il y a quelques temps des araignées rouges j ai aussitôt que je l ai vue, acheter un produit mais toutes ses feuilles sont quand même tombées et il a commencé a pourrir de la tête sur 5 cm a peu prés en tout mais tout doucement d'abord juste le haut et ensuite ça descendais (j'ai aussi beaucoup moins arrosée pendant cette période), le reste du tronc me paraissant bien et il y a quelques jours j ai coupée la tête.. ai-je bien fait et peut t il refaire des feuilles de nouveau?

Malheureusement, je ne vais pas pouvoir vous aider, car mes connaissances ne s’appliquent uniquement qu’aux palmiers, et la plante dont vous me parlez, le Brighamia insignis, qui porte pourtant ce nom commun de palmier Hawaïen, n’est justement pas un palmier, et je ne sais tout simplement pas comment il faut le cultiver.

J’ai quand même fait un petit article sur cette plante, du fait uniquement de son nom, et je vous en donne l’adresse sur mon site:

http://palmiers.bretagne.free.fr/Faux_amis_fichiers/Faux_amis.htm

Vous trouverez, sur cette page, un lien vers un autre site qui je l’espère, lui, pourra vous aider.

 

 

1001 - Le 05/01/11    De Amélie, problème palmier Phoenix ...    Je lis votre site depuis un moment, je tiens tout d'abord à vous remercier pour tous les conseils que vous donner! Pour ma part, j'ai un problème avec mon palmier phoenix. Je l'ai acheté à Truffaut il y a un peu plus d'un mois. Et là, ses feuilles deviennent toutes marron, j'ai l'impression qu'il est en train de mourir... Je l'ai rempoté dans du terreau universel quelques jours après l'avoir acheté. Il est situé à l'intérieur de la maison, au Sud derrière des voiles. En ce moment, il n'y a pas de soleil donc je pense que ça ne doit pas s'arranger. Ce sont plus précisément les feuilles d'en dessous qui deviennent marron (voir photos). Sur votre site, j'ai vu qu'il fallait un taux d'hydrométrie élevé. Donc depuis 15 jours, je le vaporise trois fois par jour mais j'ai l'impression que les feuilles continuent à devenir marron. De plus, j'ai un autre problème, j'ai remarqué dans le terreau des larves blanches. Les larves plus évoluées ont pleins de petites pattes, qu'est que c'est? (photo en pièce jointes). Cela mange les racines? Que dois-je faire? Va t-il mourir? Je vous remercie par avance des conseils que vous pourrez me donner.

Votre Phoenix roebelenii souffre probablement de la forme de stress que je décris en fin de l’article sur cette page http://palmiers.bretagne.free.fr/phoenix_roebelenii_fichiers/Phoenix_roebelenii.htm

C’est assez fréquent, le P. roebelenii souffre très vite du changement de son environnement de vie, il n’apprécie pas d’être déplacé et souffre très vite aussi d’un manque de lumière. Même auprès d’une fenêtre aujourd’hui, s’il était habitué à plus de lumière avant, comme c’est le cas dans les serres des jardineries qui sont des espaces très clairs, il va en souffrir.

Il faut qu’il s’habitue à son nouveau logis , et cela prend beaucoup de temps, plusieurs mois voire une année complète. Parfois même il ne s’habitue pas, il dépérit lentement et meurt, surtout dans les logements trop sombres.

En attendant qu’il se stabilise et ne reprenne de la vigueur, continuez de le traiter comme vous le faites, mais je ne vous cache pas que le Phoenix roebelenii n’est pas un palmier facile à conserver en intérieur, à moins d’avoir une serre tropicale chez soit.

Pour la larve, je ne sais pas ce que c’est, un petit mille pattes ??? Je ne pense pas que cette bête se nourrisse des racines, mais dans le bénéfice du doute, quand vous en voyez une, retirez la.

 

 

1000 - Le 04/01/11    De Kiky, palmier (conseil) ...    J’ai actuellement un palmier que j’ai planté il y a une quinzaine d’années dans le jardin. Je vends ma maison et j’aimerais replanter mon palmier dans ma nouvelle maison. Je vis dans le 86 et je descends dans le 81. Pourriez vous me donner quelques conseils à savoir si je peux le faire, à quelle période et dans quelles conditions. Tous les conseils en plus que vous jugerez indispensables me seront bien utiles car je n’ais pas trop d’expérience dans le domaine.

Votre Palmier est un Trachycarpus fortunei, il est bien beau, c’est vrai.    A mon avis, le tronc ne s’est pas scindé en deux comme vous dites, mais je pense que quand vous l’avez acheté, il y avait une graine dans le pot, et cette graine a germée après plantation.

Alors oui, vous pouvez le déplanter et le replanter ailleurs, ça n’est pas un problème, c’est seulement beaucoup de travail.    Maintenant, compte tenu du fait qu’il s’agit d’un palmier somme toute assez “commun”, il y a une autre solution qui consisterait a laisser celui-ci là où il est et en acheter un nouveau de même taille pour la nouvelle maison.    Je vous laisse le soin de choisir entre ces 2 solutions, en fonction des liens affectifs qui vous lient à ce palmier ci.

Pour l’opération proprement dites, voici le lien de la page que j’ai écrite, spécifique au déplacement d’un palmier. Vous y trouverez, je pense, la réponse à toutes les questions que vous pouvez vous poser, mais n’hésitez pas, je reste à votre disposition pour le cas où un renseignement vous manquerait. http://palmiers.bretagne.free.fr/Planter_fichiers/Deplacer.htm Bon courage,

 

 

présent sur bonWeb.com