Chamaerops humilis vulcano     -     ka-MEE-rahps    HYOO-mi-lis    vul-KA-no

        Cette variété de Chamaerops humilis a été découverte semble t'il assez récemment.    D'après un article du journal « Le Palmier », la revue que reçoivent gratuitement tous les membres de l'association des Fous de Palmiers, ce petit palmier est le fruit du travail du Baron Ardichetto, un pépiniériste Sicilien.    Il aurait, dans les années 80, observé que dans l'île Vulcano, je le cite : «... les Chamaerops humilis endémiques présentaient une grande diversité dont un type particulièrement intéressant par son aspect compact original : les feuilles érigées ont un limbe bleu vert présentant des segments moins nombreux et les divisions entre segments sont peu profondes, les rejets peu nombreux ».

        Bref, un palmier parfait pour les petits jardins.    Il entreprit donc quelques sélections et s'engagea dans la culture commerciale de ce nouveau palmier, que l'on commence à trouver fréquemment en début de saison dans les jardineries.

 

         Culture     J'ai acheté un exemplaire de ce palmier en Avril 2007.        Cette photo, à droite, représente mon Chamaerops humilis vulcano juste après en avoir fait l'acquisition.    Sa hauteur sans le pot était de 30cm, le pied mère avait une circonférence de 10cm, et il comportait déjà 10 rejets.    On voit bien, par sa couleur claire et ses palmes trop propres, qu'il a été jusque là cultivé en serre.

 

        Sa croissance en pot s'est avérée lente à très lente chez moi, et il a même perdu par ma faute son pied principal par manque d'eau, preuve s'il en est encore besoin, que les palmiers sont des plantes dont il convient de ne pas négliger l'arrosage l'Été lorsqu'on les cultive en pot.

 

        Après avoir longuement (trop sûrement) conservé mon Chamaerops humilis vulcano en pot, le temps de son acclimatation, je l'ai mis en terre en juin 2014.    Je l'ai installé dans l'endroit de mon jardin que j'ai réservé à mes Chamaerops, pour qu'ils bénéficient dans la journée d'une exposition ensoleillée la plus longue possible.    Il a parfaitement passé son premier Été en terre, et j'ai décidé, pour son premier Hiver, de ne lui apporter aucune protection.    Je verrai, au Printemps 2015 qui n'est plus très loin 

à l'heure ou j'écris ces lignes, s'il a bien encaissé l'Hiver 2014/15.

 

    Le Chamaerops humilis var. vulcano est endémique de l'île Vulcano, à l'extrême Nord-Est de la Sicile, un tout petit point sur cette carte    4

 

 

 

Mon Chamaerops humilis vulcano en juin 2014