Bismarckia nobilis     -     bis-MARK-ee-a    NO-bi-lis

(Palmier de Bismarck, Medemia nobilis)

        Le Bismarckia nobilis est un très beau Palmier, à feuilles costapalmées, c'est à dire qu'elles sont à la fois palmées et pennées, comme le genre Sabal un peu plus connu.    Gris bleuté à l'âge adulte, cette couleur étant due à la fine couche de cire qui recouvre les palmes, elles ont une magnifique couleur pourpre à l'état juvénile ce qui, à lui seul, peut être un critère de choix.    Ce palmier forme un stipe unique et lisse, après la chute de ses feuilles, pouvant dépasser 25m.    Le Bismarckia nobilis a démontré chez moi, une certaine résistance.

         Culture     Assez difficile à trouver dans les jardineries de la région Bretonne, sauf par hasard, du fait de sa très faible rusticité, ce qui veut dire qu'il ne faut pas espérer en voir en pleine terre dans notre région, et dans ce cas, avoir une habitation haute sous-plafond.    Je n'ai pas connaissance que ce Palmier soit en pleine terre chez un heureux palmiériste de l'hexagone, cela doit pourtant pouvoir se trouver.    L'idéal est donc de le stocker l'hiver en serre tempérée par exemple, ou dans une pièce très lumineuse, et de le sortir dès que la température extérieure avoisine celle de l'endroit où il a hiverné, dans un endroit très clair puis ensoleillé.    Il forme alors environ 5 palmes par an, ce qui laisse le temps de l'admirer avant qu'il ne devienne trop encombrant.

    J'ai laissé subir à mon Bismarckia nobilis des températures sporadiques de -1°, et bien qu'en pot, il en ait ressorti parfaitement indemne.    Je l'ai donc laissé subir -2° lors de l'Hiver 05/06, et là, j'ai bien cru le perdre.    Fort de cette observation, je pense que la rusticité du Bismarckia est à-peu-près assurée lors de pics ponctuels à -1° en pleine terre, guère plus.    Attention lors des rempotages, ses racines sont fragiles.    La pépinière Palmaris propose à la vente ce Palmier à l'état de plantule (voir l'adresse dans la rubrique "Mes Liens Préférés").

 

 

Photo    www.cuestajardins.com

 

 

    Le Bismarckia nobilis est originaire de l'Île de Madagascar, dont il est également endémique, ce qui veut dire que l'on ne le trouve pas ailleurs à l'état spontané

   

 

 

Ci-contre, le sujet issu de ma collection

Photo    Janvier 2003

 

    A droite, en Juin 2006, je lui donne environ 10 ans d'âge, voire plus.    La base a doublé de diamètre, et les pétioles des nouvelles palmes sont plus court.    J'y vois le témoignage de la différence de culture entre le plein air chez moi (sauf l'hiver), et la serre tropicale chez le pépiniériste

    Nota : On ne le voit pas encore sur cette photo, mais il a subit une pointe de -2° en ce début de Printemps 2006, et sa lance va tomber, puis l'une après l'autre, les palmes vont sécher.    Il va se passer plusieurs mois pour que je décèle de nouveaux signes de croissance.

 

 

 

 

    Ci-contre à gauche, début février 07 (photo de gauche), après avoir perdu sa lance en 2006, son coeur reforme sur le côté de nouvelles palmes complètement déformées (photo de droite un mois plus tard), témoignage d'importants dégâts causés au méristème.

 

    Nota : en Mai 2008, mon Bismarckia nobilis a repris une croissance soutenue, mais ses palmes n'ont pas encore une forme normale, j'attends donc pour produire une nouvelle photo.

     Janvier 2009, comme on peut le voir ci-dessus, nous sommes en hivers, et la croissance est lente, mais la belle lance, à gauche, qui n'attend que les beaux jours pour s'ouvrir, et celle qui commence à pointer (âgée de 10 jours) témoignent de la bonne santé retrouvée de mon Bismarckia nobilis.    Certes, l'allure élancée de 2003 n'est pas encore au programme, mais il est sorti d'affaire.